Croatie

A vivre en Croatie et nulle part ailleurs

A vivre en Croatie et nulle part ailleurs

Le Pays a pris la forme de son nom, C comme Croatie. Il est tout près de nous, deux heures d'avion de Paris à peine, mais jusqu'à son indépendance, il a gardé ses trésors pour lui. Une mer transparente d'un bleu si pur qu'il semble retouché sur Photoshop, une nature grandiose, des villes historiques qui portent les traces de toutes les cultures qui s'y sont succédées, le tout dans un mouchoir de poche – moins de 2 fois la Belgique! -, les atouts uniques de la Croatie sont légion.

 

1

Voir Toulouse au bord de la mer

Après la guerre, la "ville rose" française a offert des tuiles à la ville de Dubrovnik - ce qui explique que les couleurs de la première se retrouvent dans la seconde. La comparaison s'arrête là. Dubrovnik, entre esprit latin et slave, a son âme bien à soi. Il faut s'y perdre, flâner dans ses ruelles, faire une pause sur une place, remonter sur les remparts pour la contempler de haut rentrer dans ses couvents, ses palais, ses églises, et puis y retourner à différentes heures du jour, voir la couleur de ses pierres qui se raidit en pleine journée pour se réchauffer le soir venu.

Dubrovnik ville rose 

2

Faire une partie de Picigin

Avant de vous lancer, histoire d'avoir l'air un peu pro, apprenez à bien le prononcer : on dit "Pitsiguiné". Le Picigin est le sport de la ville de Split, il se pratique en eau peu profonde, ça tombe bien, la plage de sable de Bacvice, en contrebas de la ville, est idéale pour cela. Il s'agit, les pieds dans l'eau, se se lancer une petite balle sans la laisser retomber (fastoche), mais surtout de faire des figures acrobatiques spectaculaires lors des passes. C'est moins fastoche. A pratiquer après la visite de la vieille ville, pour ne pas y laisser toute son énergie.

Split

3

Réviser ses cours de chimie

au parc national des lacs de Plitvice. Inscrit au patrimoine mondial de l'humanité UNESCO, c'est le parc national le plus ancien d'Europe, et le plus grand de Croatie. Sa topographie est en perpétuelle évolution : les lacs qui le composent sont séparés par du travertin, une roche sédimentaire biogénique -c'est à dire construite par des organismes vivants - à la suite de tout un tas de réactions chimiques compliquées, dues à la fois à l'eau, à la qualité du sol, et à l'action des micro-organismes. Cela donne une farandole de lacs, et des cascades en pagaille. Un spectacle à couper le souffle.

parc national des lacs de Plitvice

4

Se créer un nuancier de bleus

Certaines études disent que regarder du bleu donnerait le moral. Je les crois aisément, du moins lorsqu'il s'agit du bleu de l'eau ou du ciel. En Croatie, vous pourrez vous créer tout un nuancier de teintes bleues. Ceux des lacs de montagne, les nuances infinies de la mer, diverses sur chaque île, dans chaque crique, et le plus célèbre de tous, le Klein de la Dalmatie,le beau bleu improbable de "la grotte bleue", sur l'île de Bisevo, tellement profond et intense qu'il semble surnaturel, à contempler lorsque le soleil est au Zénith.

nuancier de bleus

5

Découvrir des îles vierges

En plein cœur de l'Adriatique, l'archipel des Kornati égrène ses 150 îles sur le bleu intense de la mer. Au-dessus de l'eau, le minéral domine. La végétation, rare, ne semble être là que mettre en valeur la roche, blanc cassé, beige clair. Au-dessous de l'eau (et l'on a vite envie de plonger après une balade sur les îles désertes, tant le soleil est intense ici), le monde parait plus doux et souple, les algues et les anémones ondoient, les grandes pieuvres nous font une chorégraphie tout en rondeur, parfois troublée, pour notre plus grand plaisir, par le passage de quelques dauphins.

archipel des Kornati

 

6

Écouter une symphonie d'eau

dans le parc national de Krka. Visuellement, l'eau jaillit de partout, c'est beau pour les yeux, et étonnant pour les oreilles, il y a des sources, la rivière Krka et de minuscules ruisseaux, des cascades qui tombent sur la pierre ou dans des bassins, des marécages, dans une forêt luxuriante. On s'y balade, on s'y baigne, on ne ratera pas les chutes de Skradinski, particulièrement spectaculaire. Pour compléter cette visite nature et changer résolument d'ambiance, on prendra un petit bateau pour rejoindre, à quelques heures de route en amont le long de la rivière, un joli monastère franciscain du XVème siècle, sur l'île tranquille de Visovac.

Parc national de Krka

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.