Japon

5 expériences à vivre au Japon et nulle part ailleurs

5 expériences à vivre au Japon et nulle part ailleurs

Découvrez la sélection des 5 expériences à vivre absolument lors de votre prochain voyage au Japon.

1

Manger un poisson mortel

Ce n'est pas une faute de frappe, le fugu est un poisson poison. Seule une poignée de restaurateurs sont habilités à le préparer. Ce devient alors un délice... Alors, tout devient magique : une série de plats s'enchaînent, préparés avec le poisson : sushis, bouillon, petits morceaux cuisinés, servis en grande pompe, ou plutôt en grand kimono, et le frisson de crainte qui ajoute au plaisir, car chaque année quelques personnes meurent du poison du fugu. 

Un fugu dans les mains d'un pêcheur

2

Rentrer dans le ventre de Tokyo

Au marché de Tsukiji, qui vit à plein avant le lever du soleil (ça tombe bien, avec le décalage horaire, on ira se coucher après). Le marché est sans fin, toutes sortes de poissons, de coquillages, de crustacés, d'algues et d'objets non identifiés. Le ventre du ventre, l'âme du marché, ce sont les thons, vendus aux enchères, alignés par centaines comme de drôles de joyaux.

 Marché de Tsukiji

3

Déambuler en peignoir dans la neige

Alors qu'on prend les eaux dans une station des Alpes japonaises. Hommes et femmes laissent doudounes et bottes fourrées dans le charmant Ryokan qui les logent, et enfilent un Yukata et des Geta aux semelles de bois. Là, on fait le tour des sources chaudes, certaines en plein air, d'autres dans des baraques en bois, certaines dans les rues, d'autres en pleine nature, parfois si chaudes qu'il est dur d'y rentrer!

En geta dans la neige

4

Voir un combat de Sumo

Et les rituels qui l'entourent. L'arrivée des sumotoris, accueillis par les hurlements de leurs groupies au bord de l'évanouissement, la découverte du Kokugikan, qui accueille les tournois de Sumo, immense, 35700 m2 qui permettent d'accueillir plus de 11000 spectateurs (ceux situés tout en haut voient les lutteurs mastodontes de la taille d'une coccinelle), l'avant-combat, salut, jetée de sel, et enfin le combat si bref, si intense.

Rituel d'avant combat

5

Gravir le mont Fuji

Pendant les quelques mois d'été où l'ascension est autorisée. Ce qui en fait un moment unique, c'est la perfection du volcan, bien sûr, que l'on aura déjà embrassée de plus loin, depuis le haut de la mairie de Tokyo par temps clair, depuis le Shinkansen en allant vers le Nord, et dans les jardins de pierre zen de Kyoto et d'ailleurs; et sur le moment cette expérience collective, qui désarçonne gentiment, à l'image du Japon.

Panorama du Mont Fuji

Printemps-Été

Vacance N°9

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.