Japon

5 erreurs à éviter quand on voyage au Japon

5 erreurs à éviter quand on voyage au Japon

Ce ne sont pas les idées reçues qui manquent concernant le Japon. « Il paraît que », « un ami d’ami m’a dit que »... Mais si certains tips sont bons à prendre, il existe aussi de nombreuses informations erronées, tant sur le plan culturel que touristique. Un conseil donc : faites confiance à votre conseiller spécialiste, à qui vous pouvez poser toutes vos questions avant de partir au Japon.

1

Jouer avec ses baguettes

A table, on ne s’amuse pas avec ses baguettes : on ne s’improvise pas batteur ; on ne déplace pas une assiette avec ses baguettes - un signe de manque d’élégance pour les Japonais ; et, surtout, on ne les plante pas dans un bol de riz - acte pratiqué au cours du rite funéraire bouddhiste. Bref, on laisse gentiment ses baguettes à leur place.

Couple qui mange au Japon

©Jérôme Galland

2

Manger en marchant

Vous ne rencontrerez jamais un Japonais en train de manger tout en marchant dans la rue ou dans le métro. Ce serait mal perçu, et même un signe de mauvaise éducation. En revanche, la donne est différente dans les shinkansen (TGV japonais) : là au contraire, presque tous les passagers mangent leur bento pour le déjeuner, acheté à la gare ou directement sur le quai du train. Il en existe d’ailleurs de nombreuses variétés adaptées à tous les goûts - à tester !

Femme qui mange sur le pouce au Japon

©Sandra Rocha

3

Froncer les sourcils

En France, froncer les sourcils est une habitude, un geste que l’on fait sans même s’en rendre compte et pas toujours synonyme de mécontentement, mais plutôt parfois de doute ou d’interrogation. Au Japon, on ne fronce les sourcils que lorsque l’on rencontre un sérieux problème ; dans d’autres situations, cela peut être perçu comme une offense pour votre interlocuteur japonais, qui l’interpréterait comme du mécontentement. Alors, on garde le sourire !

Femme souriante dans une rue du Japon

©oka/stock.adobe.com

4

Traverser au feu rouge

La règle est simple : on ne traverse jamais au feu rouge au Japon ! Même lorsqu’il n’y a personne et aucun danger apparent. Et ce, même au célèbre carrefour « Scrumble crossing » de Shibuya, où les centaines de piétons patientent ensemble La bonne manière de chacun garantit l’ordre public et social ; on ne saurait mettre en péril l’ordre acquis (et s’afficher comme un touriste mal éduqué) pour quelques secondes gagnées sur son chemin... Pensez collectif donc.

Foule qui attend pour traverser au Japon

©Laurent Villeret

5

Parler fort dans un lieu public

Dans un parc, dans le bus, dans le métro, les échanges doivent rester de l’ordre privé. Que votre voisin dorme ou non, il est particulièrement mal vu de s’exprimer haut et fort, au point que tout le monde autour puisse suivre la conversation. C’est, une nouvelle fois, un signe de mauvaise éducation. 

Foule qui marche dans les rues de Tokyo

©Cyrus Cornut

Printemps-Été

Vacance N°9

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.