Portugal

5 adresses confidentielles dans l’Alentejo

5 adresses confidentielles dans l’Alentejo

Prolonger un séjour après un tour à Lisbonne sans passer par la case Comporta ? Le magazine Vacance vous livre cinq adresses confidentielles dans la région de l’Alentejo, au Portugal,  pour se cacher de la foule à deux, trois… ou dix !

 

Casano Tempo

Arraiolos 

Une maison de famille dans la prairie, à une trentaine de kilomètres au nord-ouest d’Évora : quatre suites et une table d’hôtes.

En Alentejo central, la campagne ondule imperceptiblement. La quinta de João et Andreia Ro drigu es est ty piqu e du style régional, l’architecte Manuel Aires Mateus l’a sublimée. Elle semble désormais une sculpture immaculée posée sur la prairie. Pas de falbalas décoratifs, mais une mise au net de la géométrie du bâti. Quelques ouvertures. Limpide comme le cubisme. À l’intérieur, des volumes blancs ; un sol pavé d’argile ocre ; la cuisine se fait sur du marbre, les assiettes sont ensuite déposées sur le chêne épais de la table commune. Un peu décalée par rapport à la maison, une piscine de 400 m2 . La paix a un nom : minimalisme. 

Herdade do Carvalho, Sabugueiro Arraiolos - www.casanotempo.com

Matthieu Salvaing

 

Sobreiras

Grândola 

Un peu au sud de Grândola, en Alentejo occidental : un hôtel champêtre de 24 chambres.

Les maisonnettes apparaissent soudain, au beau milieu du bush. Leur alignement denté, sur la façade duquel un jeu de poutres produit un bel effet graphique, ressemble à un camp posé là par une tribu nomade. Tribu sophistiquée qui, pour jouir de la rudesse de la terre, y ajoute l’élégance du mobilier et l’art de bâtir. La longue piscine fait un contrepoint frais à la sécheresse crissant alentour. De profondes vérandas abritent les parties communes, dont on module l’aménagement au fil des heures. Cuisine portugaise moderne, temps de chaleur ou de douceur, on vit là dans un climat d’adaptation fluide.

Mosqueirões, Grândola www.sobreiras.pt

 Joao Morgado

 

São Lourenço do Barrocal

Monsaraz

Dans un domaine à Monsaraz, au cœur de l’Alentejo viticole, sur la rive droite du fleuve Guadiana, un hôtel de 40 chambres.

Vue de haut, la ferme aligne avec rigueur d’ample squadri latères. À hauteur d’homme, elle semble une succession de longs murs blancs aux ouvertures rares. Entre les bâtiments, des jardins ; tout autour, des vignes, des oliviers, des chênes, des paddocks. Dedans, de grandes chambres ventilées et une rusticité subtile. On pense au Japon, parfois, devant ces bois esthétisés. Le restaurant semble l’auberge à la campagne idéale. Les productions de la propriété font de la table une fête, où le vin a la place d’honneur. Piscine, spa, salle de gym sont là également pour permettre de se laisser un peu aller à la gourmandise : ils effaceront votre ardoise calorique.

São Lourenço do Barrocal, Monsaraz - www.barrocal.pt

Nelson Garrido

 

Mosteiro do Crato

Crato

Une pousada à Crato, dans le Haut Alentejo : une vingtaine de chambres et un délicieux restaurant terroir. 

L’épaisseur des murs de pierre, dont les fondations remontent au XIVe siècle, et la quiétude du petit cloître passé à l’or mat par le soleil justifieraient à elles seules un séjour. Pour se refaire un équilibre. Cependant, les aménagements contemporains de l’ancien château, qui fut aussi un palais ducal, mettent si bien en valeur les éléments anciens et les chargent d’une vibration si contemporaine que l’impression d’harmonie en est amplifiée. On trouve toute naturelle dès lors la qualité des services ; comment imaginer que quelque chose ne soit pas au diapason ? La piscine céruléenne ellemême participe au génie du lieu. Ainsi on se sent vraiment comme le pensionnaire d’une abbaye de Thélème alentejana.

Mosteiro Santa Maria de Flor da Rosa, Crato

Matthieu Salvaing

 

Villa Extramuros

Arraiolos

Une quinta néo à une vingtaine de kilomètres au nord d’Évora, près d’Arraiolos : cinq chambres entre hier et aujourd’hui. 

D’abord on est frappé par ce que la maison doit au modernisme : lignes pures, surfaces unies. Puis on réalise tout ce qu’elle retient aussi de l’architecture vernaculaire de l’Alentejo, de son marbre et de son liège. L’étagement des prairies jaunes, du vert coriace des oliviers, du blanc éclatant des murs et du bleu profond du  ciel émeut. Sans empêcher de s’abandonner à la désinvolture estivale, ni de profiter du gros soleil orangé en se laissant flotter vers le soir dans une piscine orientée à l’ouest. À l’intérieur, le mobilier raconte l’histoire du design depuis les années 1950. Plaisir aidant, on renoue avec une époque d’optimisme et de libre créativité.

Horta do Chaveiro, Arraiolos - www.villaextramuros.com


 

Par

EMMANUEL BOUTAN

Numéro Automne-Hiver 2018

Vacance N°6

Magazine curieux, empêcheur de voyager en rond, Vacance cultive une approche du monde bercée de sens et de style. 6 mois de grands reportages, les dernières belles adresses, des tips pour voyager malin, des rencontres et lectures : inspirez-vous !