Argentine

24 heures à Salta

24 heures à Salta

Perdue dans les immensités du Nord-Ouest argentin, avec pour toile de fond la Cordillère des Andes, Salta, douce et éclatante, fondée en 1582 par les conquistadors, se découvre à pied – le couvent, l’église de San Francisco et son délicat clocher rose. Ses places ombragées, ses marchés, ses églises par dizaines, et la fusion d'influences indiennes et gauchos : Salta est la quintessence de la petite ville andine. Que faire à Salta ? Quelles bonnes adresses ? C’est parti pour une journée de visite à Salta !

7h00

Là-haut sur le Cerro San Bernardo

Le téléphérique date des années 80, on adore son allure vintage. On embarque et on grimpe au sommet du Cerro San Bernardo, pour le panorama sur la ville blanche, parsemée de maisons jaunes et rose bonbon. De là, on approuve entièrement le surnom de Salta, la Linda, "la belle".

 

Cerro San Bernardo

Source : Instagram

9h00

Des églises et des couvents

Parmi les trésors architecturaux dont Salta a hérité de son passé colonial, le Cabildo, siège de la municipalité coloniale, avec ses arcades blanchies à la chaux, le splendide couvent San Bernardo, avec sa belle porte sculptée, la basilique de San Francisco sa façade rouge électrique, son clocher, le plus haut d’Amérique du Sud. Et une multitude de petites églises, aux façades de toutes les couleurs.

 

basilique de San Francisco

Source : Instagram

11h00

Musée archéologique de Salta (MAAM)

En 1999, des fouilles archéologiques au sommet du mont Llullaillaco, à la frontière entre la province de Salta et le Chili, ont mis à jour trois momies d’enfants. A 6000 mètres d’altitude, l’air sec et froid, le peu d'oxygène ont permis de conserver le corps de ces enfants sacrifiés, enterrés vivants il y a cinq siècles, naturellement momifiés. Les enfants paraissent étrangement vivants, comme s’ils venaient de s’endormir. Le musée d’archéologie de haute montagne présente, dans des conditions minutieusement contrôlées, une seule des trois momies à la fois, avec des statuettes d'or retrouvées à leurs côtés. Un regard sans concession sur la civilisation inca.

 

rue de Salta

Source : Instagram

16h00

Forêt andine

Après la sieste – il faut bien sacrifier aux usages locaux – on file vers la réserve naturelle de la Quebrada de San Lorenzo, à deux pas de la ville – au cœur des fougères arborescentes vert tendre, dans la forêt peuplée de  renards, de faucons, de toucans, on croise sur les chemins pierreux des fermiers à cheval.

Toucan

Nati Shohat/FLASH-90/REA

19h00

Dégustation de vin argentin

Sur la Plaza 9 de Julio, qui est le véritable cœur de la ville, en terrasse en face de la cathédrale rose pastel, à l’ombre de grands arbre, on se délecte d’un verre de vin blanc, de cépage torrontès, emblématique de la région – issu des vignobles d’altitudes les plus hauts du monde, plantés entre 1700 et 2200 mètres !

Paysage de la région de Salta

Anibal Trejo/stock.adobe.com

20h00

… et de spécialités

On savoure un locro, tonique potage à base de citrouille, maïs, haricots, chorizo. Les plus audacieux – et carnivores – goûteront au carpaccio de lama.

 

Barbecue Salta

Kevin Faingnaert

23h00

Les Peñas Folklóricas

Salta est réputée pour ses peñas, salles de musique traditionnelle où les habitants viennent avec des guitares et jouent et chantent à tour de rôle et chantent sous les applaudissements. Une belle ambiance, jusqu’au petit matin.

Danse Argentine

Pena Vieja Estacion

 

Par

MARION OSMONT

 

Photographie de couverture : MICHAEL MOHR/REDUX-REA

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.