Etats-Unis

24 heures à Portland, Oregon

24 heures à Portland, Oregon

Nord-Ouest Pacifique. Progressiste, alternative, la plus grande ville de l’Oregon cultive sa différence. Skaters du Paranoid Park, cyclistes et végans y impulsent une avant-garde déjantée. Disquaires indépendants microbrasseries, restaurants végétariens et végétaliens, farmers markets et food carts et strips clubs à foison : un San Francisco d’avant les yuppi - "Keep Portland weird !". Que faire à Portland ? Quelles bonnes adresses ? C’est parti pour une journée de visites à Portland !

 

9h00

le Hawthorne Bridge

La ville en compte douze. Les poutrelles d’acier du Steel Bridge rappellent le passé industrieux de la cité, le Hawthorne Bridge est parcouru chaque jour par 30 000 cyclistes. Le plus récent, Tilikum Crossing, date de 2015, et a la particularité d’accepter tout le monde : piétons, vélos, bus, tramways, rickshaws - tout le monde, sauf les voitures.

10h00

Au café

A Portland, le café est d’origine contrôlée, commerce équitable et bio. Les barista rivalisent de virtuosité pour créer des cafés latte l’hiver, glacés, l’été. On l’accompagne d’un donut – ici, érigé  en religion. La formule magique des beignets ronds de Voodoo Doughnut a jeté un sort ! Du plus simple au plus extravagant, chaque donut a son petit nom rigolo, et sa tonalité : puriste, enfantine, 100 % chocolat…

 

Café à Portland

13h00

Au food truck

Ici, on les appelle "food carts", camions, caravanes, remorques, comptoirs sur pneus, ils sont une institution à Portland. Downtown, ils sont plus de 700. Tout le monde y va. Pour manger sur le pouce, parce que le boulot reprend, parce que le concert n’attend pas, ni la famille, ni le baseball…Ces micro-restaurateurs viennent de tous les coins du monde. Toutes les cuisines sont représentées, mexicaine, roumaine, allemande, tchèque, thaï, hawaïenne, indienne, géorgienne, polonaise… chaque food cart est spécialisé, un plat à la fois : crêpes vietnamiennes, tacos coréens, frites belges… Miam !

15h00

Portland à vélo

Les habitants de la ville sont adeptes de vélo et de naturisme : Portland se flatte d’organiser la plus grande parade de cyclistes nus du pays : plus de 10 000 participants, chaque année au mois de juin. On peut aussi se déplacer en vélo, habillé...

 

Street Art à Portland

16h00

En tiny house

C’est dans l’Oregon qu’est né le mouvement des tiny houses, courant architectural et social qui prône la simplicité, et consiste à habiter dans une toute petite maison. Alors on part en balade à la recherche des quartiers qui ont fait de ces maisons de poupées un modèle vertueux.

18h00

Le skatepark de Burnside

Les fans de Gus Van Sant feront un tour du côté du skatepark de Burnside, rebaptisé Paranoid Park par le cinéaste, qui s’est installé à Portland il y a 30 ans, et tourna ici le film éponyme en 2007. Au début des années 90, des skaters de Portland bétonnent un pilier sous un pont d’autoroute pour en faire un obstacle. Puis un autre, et un suivant. Progressivement, les skaters remplacent les dealers, les pouvoirs publics laissent faire et officialisent l’endroit. Aujourd’hui, c’est encore un spot renommé pour les skaters du monde entier.

20h00

Au bar

Ipa ou stout, on boit une bière produite dans une des microbrasseries locales, parmi les plus réputées des US - l’orge et le houblon proviennent de la vallée de la Willamette.

Cinema de Portland

22h00

Le Laurelhurst Theatre

On se fait une toile au Laurelhurst Theatre, salle de cinéma Art déco qui date de 1923, au décor merveilleusement désuet. La programmation conjugue classiques, films culte et cinéma d’art et essais.

 

Par

MARION OSMONT

 

Photographies

MAMIE BOUDE

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.