Ecosse

24 heures à Glasgow

24 heures à Glasgow

Glasgow, "l’autre" capitale de l’Ecosse, a beaucoup à offrir à ceux qui veulent la visiter en 1 jour. De West End jusqu’aux quartiers de l’est, un peu plus sulfureux, en passant par les élégantes rues du centre-ville, quelques heures suffisent pour ressentir les différentes identités de Glasgow. Reconnue pour sa scène musicale hyperactive, ses musées gratuits et ses habitants chaleureux, Glasgow mérite sa place dans votre itinéraire en Ecosse.

9h00

Petit déjeuner dans le West End

La journée commence avec un petit déjeuner pris sur le pouce, quelque part sur Great Western Road. Pourquoi pas à l’adorable Cottonrake Bakery, ou à Great Western Café si vous tenez à votre Full Scottish Breakfast - boudin noir de Stornoway, haggis, haricots, saucisses… -  de bon matin. Il vous faudra de l’énergie pour explorer de fond en compte le quartier du West Est, à l’ouest du centre-ville de Glasgow.

 

Petit-déjeuner Glasgow

Faustine Poidevin

10h00

Visite du jardin botanique et du quartier de l’université

Au loin, on aperçoit les formes rondes de Kibble Palace, une maison de verre victorienne aujourd’hui transformée en serre tropicale. Après un petit tour dans le jardin botanique de Glasgow, on se dirige tranquillement vers l’université, un peu plus au sud. Osez passer le portail de l’université pour découvrir un enchevêtrement de bâtiments qui donnerait envie aux plus réfractaires de reprendre le chemin de la fac. Les fans d’Outlander reconnaîtront quelques décors de leur série favorite et les fans de Harry Potter se sentiront un peu comme à Poudlard, entre les murs de l’une des universités les plus anciennes du pays, fondée au XVème siècle.

 

Université de Glasgow

Source : Instagram

11h30

Visite du Kelvingrove Museum

Derrière l’université, au bord de la rivière Kelvin, on ne peut pas louper les tourelles romantiques du musée Kelvingrove, qui abrite une merveilleuse collection d’art. Que l’on soit amateur de peinture ou féru de squelettes de dinosaure, Kelvingrove a toujours quelques trésors à révéler. Ouvert en 1901, après l’Exposition Universelle de 1888, le Kelvingrove Museum est connu de tous les Glaswégiens. Ce musée gratuit est un monument de la culture locale.

Kelvingrove Museum

Karl Heinz Raach/LAIF-REA

13h00

Déjeuner à Platform

Il est temps de rebrousser chemin pour sauter dans le métro de Glasgow, qui fera, avec sa ligne unique et circulaire, sourire les Parisiens. On sort à la station St Enoch pour se diriger vers Platform, un petit coin street-food réfugié sous les voûtes de l’ancienne boîte de nuit The Arches, sous la gare Central Station. Aujourd’hui, plus de DJs, mais une foule de petites caravanes proposant plusieurs mets d’ici ou d’ailleurs. Une belle manière de faire revivre un lieu cher aux Glaswégiens.

Platform Glasgow

Source : Instagram

14h00

Promenade jusqu’à George Square

En revenant à la surface, remontez Buchanan Street, la grande avenue passante et marchande de Glasgow, où il se passe toujours des trucs fous - des spectacles de chats mécaniques dansants, des musiciens, des magiciens… - avant de bifurquer vers George Square, la place centrale de Glasgow. Notez l’imposante mairie, City Chambers, et l’incroyable collection de statues qui jalonnent cette place. Qui trouve-t-on au sommet de la colonne centrale ? L’indétrônable Sir Walter Scott, grand romancier écossais, évidemment.

 

George Square

Source : Instagram

15h00

Saluer le duc de Wellington devant le GOMA

De là, il est facile de rejoindre la Galerie d’Art Moderne de Glasgow (GOMA), chère au cœur des habitants de Glasgow. Devant le musée, une statue du duc de Wellington, le vainqueur de la bataille de Waterloo, est coiffée d’un cône de signalisation. Cette habitude de greffer un cône à la tête du duc est apparue dans les années 80, et est devenue une véritable blague. Maintes fois enlevé, maintes fois remplacé, ce cône fait maintenant partie du paysage dans la ville. En 2013, la ville avait cherché à éradiquer cette tradition, mais s’est opposée à une levée de bouclier de la part des habitants. Le duc et son cône, depuis, sont un symbole de la ville et de son humour caustique.

 

Goma Glasgow

Source : Instagram

16h00

Marcher vers la cathédrale Saint-Mungo

Enfonçons-nous vers l’Est de Glasgow pour découvrir les quartiers les plus anciens de la ville. La cathédrale de Glasgow, l’un des seuls édifices catholiques ayant résisté à la réforme protestante du XVIème siècle, mérite le détour tant elle est grandiose et élégante. Et pourquoi ne pas continuer la balade jusqu’au sommet de la nécropole, le gigantesque cimetière que vous voyez à l’arrière-plan ? Construite à la même époque que le cimetière du Père Lachaise à Paris, dans les années 1830, la nécropole abrite environ 50 000 sépultures, mais seules 3 500 ont une pierre tombale. Du sommet, on a une belle vue sur la cathédrale Saint-Mungo et sur l’étendue de la ville…

 

Saint-Mungo

Source : Instagram

18h30

Apéro à Trongate

En descendant Castle Street en direction du quartier de l’East End, il y a quelques belles fresques à admirer. Glasgow est une ville de street-art, vous n’aviez pas remarqué ? Pour boire un verre, il y a l’embarras du choix. On vous conseille The 13th Note, où il y aura probablement un peu de musique. Les concerts font partie intégrante de l’ADN de Glasgow, capitale Unesco de la Musique. Plus de 300 événements par semaine, quand même !

 

Trongate

Source : Instagram

20h00

Dîner dans les environs des Barras de Glasgow

Ouverts tous les week-ends, les Barras de Glasgow sont un énorme marché aux puces à ciel ouvert, ouvert à l’entre-deux-guerres. On y trouve un bric-à-brac indescriptible. Le quartier reste intéressant même quand le marché n’est pas ouvert, puisqu’on est aussi, par exemple, tout près du célèbre Barrowlands Ballroom et de ses néons pimpants, une salle de concert qui fut, auparavant, une salle de bal célèbre de Glasgow. Quelques pas plus loin, engouffrez-vous dans le BAAD (Barras Art and Design), un espace protéiforme où l’on trouve, notamment, un très bon restaurant de poisson et fruits de mer, A’Challtainn. Un nom gaélique que l’on prononce “a-col-tayne” et qui fera voyager vos papilles vers l’ouest de l’Ecosse. Que les carnivores et les végétariens se rassurent, on ne les pas oubliés sur le menu. Ce restaurant à l’allure différente, avec sa mezzanine sous la verrière toujours animée, symbolise bien l’ambiance de l’Est de Glasgow.

 

The Barras

Source : Instagram

22h00

Dernière pinte

S’il vous faut une dernière pinte pour finir la soirée et que vous avez encore un peu d’énergie dans les pattes, poussez donc jusqu’à la brasserie West, en bordure du parc Glasgow Green, installé dans une ancienne usine de tapis à l’architecture inspirée du Palais des Doges de Venise (non, on ne blague pas).

West Green Glasgow

Source : Instagram

 

Par

SARAH LACHAB

 

Photographie de couverture : Martin McCarthy/Getty Images/iStockphoto

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.