Inde

24 heures à Delhi

24 heures à Delhi

Delhi, ses avenues chics et ses ruelles sinueuses, que l’on parcourt en taxi ou en rickshaw ; ses grandes demeures coloniales, rigueur immaculée et pelouses impeccables  et ses bazars encombrés d’étals à même le sol ;  ses échoppes de rues et ses enseignes internationales ; ses fortifications médiévales, ses forts moghols et ses mausolées, ses immenses et luxueux malls ; ses 25 millions d’habitants, hindous, musulmans, sikhs. Siège du pouvoir depuis plus de mille ans, la cité est aussi le symbole de l’Inde en marche.

 

9h00

Visiter Jama Masjid, la mosquée de l’empereur

On visite la mosquée du Vendredi, la plus vaste du pays, et du sud-est asiatique – elle peut accueillir jusqu’à 25 000 fidèles ! – édifiée en 12 ans par 5000 artisans sur ordre de l’empereur moghol Shah Jaha, espace dépouillé  de marbre et de gré rouge : un gigantesque parvis, balayé par le vol de milliers de pigeons. On monte au sommet du minaret, d’où l’on admire les dômes de marbre blanc de la mosquée, et les rues du Old Delhi alentour.

Visiter Jama Masjid, la mosquée de l’empereur

Rene Mansi/Istock

11h00

Se perdre dans les ruelles de Old Delhi

Il faut se perdre dans les ruelles de la vieille ville : c’est une nécessité pour qui veut s’imprégner de la ville, la comprendre. Et dans Chandni Chowk, l’artère principale de Old Delhi, le plus ancien des bazars de la ville, aujourd’hui encore, le plus vaste. On arpente ses ruelles encombrées d’étals chargés de marchandises diverses, et encombrées de vaches, cochons et rickshaws.

Se perdre dans les ruelles de Old Delhi

Morgane Le Gall

13h00

Déjeuner chez Karim

On déjeune d’une viande grillée aux oignons piquants chez Karim’s, en face de la Mosquée, une institution : la même famille aux fourneaux, depuis quatre générations ; la meilleure table musulmane de la ville.

Déjeuner chez Karim

Delhi food walks

15h00

Flâner à Shahpur Jat

L’ancien village maraîcher est aujourd’hui repaire de jeunes artistes, de créateurs et designers indiens, grecs ou new-yorkais, qui l’ont choisi pour ses loyers abordables et ses airs de villages. Loin des grandes artères de New Delhi, un des villages urbains les plus en vogue de la capitale, qui abrite dans un lacis de ruelles étroites, des dizaines de boutiques de créateurs, d’ateliers d’art, de librairies. On se perd dans le dédale des rues étroites, jusqu’à l’atelier de la créatrice française Olivia Dar, qui fabrique parures et robes à partir de perles brodées. 

Street art à Shahpur Jat - District Sud de Delhi - Etat de Delhi - Inde

Trazos sobre Papel/Fotolia.com

18h00

Visiter le Dargah de Nizamuddin

Au  mausolée du grand saint soufi Hazrat Nizamuddin (1238-1325), ensemble de places, de monuments et de tombeaux, où, à la tombée de la nuit, une foule d’hommes, de femmes et d’enfants aux yeux de khôl prient, psalmodient, et font offrandes d’encens et de pétales de roses. Une plongée au cœur de l’Inde soufi.

Visiter le Dargah de Nizamuddin

Marion Osmont 

20h00

Boire un cocktail à Hauz Khas

Hauz Khas, autre quartier tendance, enclave progressiste, dans une ville plutôt conservatrice, où les jeunes hipsters se regroupent – on se joint à eux au Social, espace de co-working le jour, prisé des entrepreneurs et travailleurs indépendants, et bar en soirée – avec en plus une belle vue sur une madrasa et un baoli, ancien réservoir d’eau, qui date du XIVème siècle.

Boire un cocktail à Hauz Khas

Marion Osmont 

 

Photographie de couverture

GUNNAR KNECHTEL / LAIF-REA

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.