Capitale

Bratislava.

PIB

En 2010, 16 061 dollars US par habitant (France, 39 460 dollars US par habitant).

Point culminant

Gerlachovsky stit, 2 655 mètres (dans les Hautes Tatras).

Superficie

49 035 km², soit un peu plus que la Suisse.

Climat

La Slovaquie a un climat continental, avec un hiver marqué (-2° en janvier et en moyenne ; il neige alors en abondance sur les montagnes du nord et du centre) et un été chaud (21° en moyenne). La région de Bratislava, la plus « méridionale », bénéficie toutefois d’hivers cléments mais, par contre, juillet et août peuvent y être caniculaires. En montagne, les chaleurs estivales sont tempérées par l’altitude. Précipitations orageuses en été. Peu pluvieux, le printemps et l’automne sont des saisons douces et particulièrement agréables.

Géographie

Le centre géographique de l’Europe se situerait en Slovaquie, près de Kremnica. Le pays est frontalier de l’Autriche (à l’ouest), de la République Tchèque, de la Pologne, de l’Ukraine (à l’est) et de la Hongrie. Le centre et le nord du pays sont occupés par les chaînes montagneuses des Carpates : Carpates occidentales intérieures (Fatras) et extérieures (Beskides, Tatras), plus une portion des Carpates orientales. Le point culminant de la Slovaquie est d’ailleurs celui de l’ensemble carpatique. Le mont Krivan, dans les Hautes Tatras, a rang de symbole national. Le sud appartient à la plaine pannonienne, il est divisé en trois zones : bassin de la Morava à l’ouest, bassin du Danube, au sud-ouest et Grand Alföld (grande plaine de Hongrie) au sud-est. Pour l’essentiel, le système hydrographique slovaque appartient au bassin du Danube, dont la Morava, le Vah, le Hron et l’Ipel sont des affluents.

Economie

Des réformes de structure, une main-d’œuvre qualifiée et l’intégration à l’Union Européenne ont permis un spectaculaire décollage économique dans les années 2000. Après un coup d’arrêt en 2009, dû à la crise mondiale, la croissance était de retour en 2010 (2 à 3%). Le secteur industriel est tiré en avant par la construction automobile (Volkswagen, PSA), qui représente près du tiers du PIB, premier poste à l’exportation, mais aussi par l’électronique. La métallurgie est, elle, à la recherche d’un second souffle. De vastes forêts ont permis le développement d’une sylviculture de qualité. L’agriculture produit traditionnellement des céréales, des pommes de terre, du houblon, de la betterave sucrière… La banque (sous influence italo-autrichienne) et le tourisme se distinguent dans le domaine des services. Structure du PIB (2009) : agriculture, 4,5% ; industrie, 28,9% ; services, 66,6%. La Slovaquie a intégré la zone euro en 2009.

Faune & Flore

Sur les basses pentes des montagnes, on trouve des tilleuls, des charmes, des chênes (pédonculés, rouvres, chevelus, pubescents…). A l’étage intermédiaire (entre 600 et 1 500 m), ce sont des hêtres, des érables sycomores, auxquels se mêlent le sapin blanc et l’épicéa. Ces deux derniers arbres dominent l’étage supérieur, où l’on trouve aussi le sorbier des oiseleurs. Le pin des Alpes marque la limite des arbres. Au-delà, il y a des fourrés de pin de montagne, de genévrier et d’aulne vert, puis des prairies d’alpage. Ces milieux abritent lièvres, sangliers, cerfs, chevreuils, renards, chats sauvages, mais aussi l’ours brun, le loup et le lynx devenus rares ailleurs en Europe. Chamois et marmottes sont en altitude, loutres et castors au bord du Danube. Citons aussi quelques oiseaux, comme l’Aigle impérial, le Bec-croisé des sapins, la Bergeronnette des ruisseaux, le Bruant des neiges, le Chevalier bargette, ou le Grand-duc d’Europe, le Grand Corbeau, le Grand Tétras, la Fauvette grisette, le Vanneau huppé… Des poissons ? Huchon, truite, ombre, silure, carpe, brochet, anguille, brème, vandoise…

Utile

Contactez un spécialiste de la Slovaquie