Capitale

Kigali.

PIB

En 2008, 465 dollars US par habitant (France, 36 614 dollars US par habitant).

Point culminant

Le mont Karisimbi, 4 519 mètres (montagnes des Virunga).

Superficie

26 798 km², soit moins de la moitié de l’Ecosse.

Climat

Climat équatorial tempéré par l’altitude (rarement plus de 30° pendant la journée, rarement plus de 15° la nuit). Les variations de température sur l’année sont négligeables. Il peut toutefois faire froid sur les hautes pentes des Virunga et très chaud dans le parc de l’Akagera, à la frontière tanzanienne. Les saisons sèches vont de décembre à mi-mars et de juin à août ; les saisons humides, d’octobre à novembre et de mi-mars à fin mai.

Géographie

Le Rwanda appartient à un ensemble équatorial que l’on désigne sous le nom d’Afrique des grands lacs. Le pays est frontalier de l’Ouganda (au nord), de la Tanzanie (à l’est), du Burundi (au sud) et du Congo (à l’ouest). L’ensemble du territoire est situé à une altitude supérieure à 1 000 m. Il est bordé au nord par la haute chaîne volcanique des Virunga (3 500 à 4 500 m). A l’ouest, s’étend le lac Kivu ; parallèlement à celui-ci court la crête Congo-Nil (2 500 à 3 000 m). Le relief s’incline vers l’est en un grand escalier moutonnant (le Pays des mille collines), qui se termine dans les zones marécageuses de l’Akagera et du Bugesera. Au sud-ouest, on trouve le massif forestier de Nyungwe. Le réseau hydrographique est dense et constitue l’une des richesses du pays.

Economie

Le génocide a provoqué l’effondrement d’une économie déjà fragile. Mais, depuis, un important effort de reconstruction a été consenti (et s’est traduit par un taux de croissance annuel moyen de 12% entre 1995 et 2002). Cet effort est soutenu par la communauté internationale. Plusieurs programmes FMI et une coopération avec la Banque mondiale, combinés avec une politique « vertueuse » ont quelque peu rassuré les investisseurs. L’engagement de l’Etat dans le domaine économique est peu à peu réduit et la législation tend à favoriser la création et l’implantation d’entreprises. Toutefois, la faiblesse des infrastructures et le déficit énergétique pèsent sur le pays et entravent son développement : en 2005, par exemple, seuls 4% des Rwandais disposaient de l’électricité. 90% de la population vit encore de l’agriculture : café, thé, bananes, haricots, sorgho, pommes de terre… Le café et le thé trouvent des débouchés à l’exportation. L’industrie dispose de peu de ressources naturelles (un peu de coltan) ; le bâtiment joue un rôle moteur à Kigali. Les services sont une des clés de l’avenir.

Faune & Flore

Si les paysans rwandais ont mis leur marque sur le paysage, le couvert forestier est encore important (riche flore équatoriale des forêts primaires de Gishwati, Mukura et Nyungwe, de la chaîne des Virunga). A cela, les savanes de l’est offrent un saisissant contraste. Côté faune, on peut rencontrer (dans le parc de l’Akagera, par exemple) l’éléphant, l’hippopotame, le buffle, la girafe, le zèbre, l’hippotrague, l’impala, le lion, la panthère ou le Chacal à flancs rayés, la Hyène tachetée, le potamochère. Plus rare est le bongo (grande antilope de forêt) et plus rare encore, l’okapi (quelques spécimens dans les Virunga). Le parc national des Volcans abrite la moitié de la population mondiale de Gorille des montagnes (mais aussi des Cercopithèques à diadème). Les chimpanzés sont nombreux dans la forêt de Nyungwe. Les amateurs pourront en outre observer des chauves-souris : Petit Rhinolophe, Pipistrelle de Kühl, Petit Murin, etc. Ou des rats (rayé, tacheté, à pelage en brosse…). Prenant de l’altitude, citons encore quelques oiseaux : Aigrette garzette, Bateleur des savanes, Calao à joues grises, Euplecte veuve-noire, Fauconnet d’Afrique, Héron intermédiaire, Ibis sacré, Marabout d’Afrique, Martin-pêcheur pygmée, Outarde de Denham, Tantale ibis…

Utile

Contactez un spécialiste du Rwanda