Capitale

Bucarest.

PIB

Le PIB par habitant est de 4500 € (en France : 26000 €).

Point culminant

Le sommet Moldoveanu dans les monts Fagaras culmine à 2544 mètres.

Superficie

238 390 km², soit 2 fois plus petit que la France. Par sa superficie, la Roumanie est le deuxième pays de l’Europe de l’Est après la Pologne et le sixième de l’Union européenne.

Climat

La Roumanie possède un climat continental avec des étés chauds et des hivers rigoureux pendant lesquels la neige est très abondante en montagne. Cette tendance globale est toutefois un peu nuancée par le relief et une légère influence méditerranéenne au sud-est. L’été, la température moyenne varie entre 22 et 24 °C. La température maxiale peut parfois atteindre 38 °C. En hiver, la température moyenne descend jusqu’à – 3 °C, pouvant atteindre des valeurs négatives allant jusqu’à – 30 °C.

Géographie

Etat du sud-est de l'Europe, limité à l'ouest par la Hongrie et la Serbie, au nord par l'Ukraine, à l'est par la république de Moldavie et la mer Noire, sur laquelle elle s'ouvre par un large delta, et au sud par la Bulgarie, avec laquelle elle partage une frontière de 470 km sur le cours inférieur du Danube. La Roumanie est placée sous le signe des Carpates et du Danube.Les Carpates enserrent la Transylvanie. La couronne des massifs carpatiques comporte au nord l'ensemble du Maramure, à l'est les chaînons méridiens des Carpates moldaves, lesquels se courbent dans les Carpates méridionales, parfois appelées Alpes de Transylvanie. Au sud-ouest, le rebroussement des plis vers les Balkans est entaillé par le Danube au défilé des Portes de Fer, partagé avec la Serbie.

Economie

L'année 1989 est marquée par la chute de Nicolae Ceausescu et par la fin du communisme, mais également par l’entrée difficile dans l’économie de marché. Alors que 1993 était apparue comme « l’année de tous les dangers », la situation financière et monétaire se normalise en 1994. Après une forte croissance de l’inflation qui a atteint plus de 100% en 1997, 10 ans plus tard cela est descendu à moins de 5%. Appellée aussi le « tigre d’Europe » pour son dynamisme économique, la Roumanie est l’une des principales puissances économiques de l’Europe de l’Est (la deuxième dans la région après la Pologne) et représente le septième plus grand marché d’Europe. La reprise économique s’est accélérée après 2000 avec une moyenne annuelle de 5%-8%. La stabilité politique et une main-d’œuvre bon marché et bien formée incitent la plupart des groupes internationaux à investir en Roumanie. Les principaux secteurs sont le bâtiment, l’automobile, la pétrochimie, l’hôtellerie et l’agroalimentaire. L’essentiel des échanges se fait avec les pays de l’Union européenne. Parmi les entreprises étrangères qui dynamisent l’économie roumaine les français Renault, Société Générale et Carrefour sont bien présents depuis plus de 10 ans. Bien que l’économie roumaine ait entamé un fort décollage dans les dernières années, de nombreux problèmes subsistent encore à différents niveaux - notamment l’infrastructure autoroutière qui compte moins de 200 km. Les prévisions pour 2013 sont pour un réseau autoroutier de plus de 1300 km. Grace à sa rapide croissance affichée sur plusieurs années consécutives, assortie d’un niveau relativement bas du chômage et d’une inflation maîtrisée, la Roumanie pourrait satisfaire les conditions d’adhésion à l’Euro en 2014.

Faune & Flore

Grace à la complexité de sa géographie, la Roumanie dispose d’une gamme de milieux très variés et par conséquent d’une grande richesse biologique. La forêt tient un rôle décisif dans la préservation de l’équilibre écologique. La forêt représente 27% du territoire du pays, (soit 6,3 millions d’hectares). Au nord, les résineux sont majoritaires, mais les feuillus sont également importants. Dans le centre et le sud (sauf en montagne), les feuillus dominent. En altitude, les forêts de hêtres et d’épicéas sont remplacées par des pins cembro. La flore comporte en Roumanie plus de 3500 espèces de plantes, dont quelque 350 dans les prairies de montagne et plus de 800 dans les forêts de hêtres et de chênes. Le delta du Danube, qui forme un écosystème à part, compte quelque 1150 espèces de plantes. C’est toujours dans le delta du Danube qu’on peut retrouver quelque 300 espèces d’oiseaux, soit 78% des espèces existants en Roumanie et 3,4% des espèces qui peuple la planète. La plupart des oiseaux du delta sont migrateurs et viennent d'Asie, d'Afrique et des régions polaires. Les mammifères - une centaine d'espèces - sont caractéristiques de l’Europe centrale. La Roumanie abrite environ 40% de la population européenne des loups et près de 60% des ours du continent, soit plus de 5000 individus. Cet animal fréquente presque tous les massifs et constitue, avec le cerf, un élément clé de l’imaginaire des Roumains, présent notamment lors des mascarades d’hiver. Parmi les autres espèces qui peuplent le territoire roumain on trouve le lynx, le cerf, le sanglier, le blaireau, la martre, l’aigle royal, les marmottes.

Utile

Contactez un spécialiste de la Roumanie