Capitale

Lisbonne.

PIB

En 2008, 22 997 dollars US par habitant (France, 36 614 dollars US par habitant).

Point culminant

Ponta do Pico (Açores), 2 351 mètres. Sur le continent : mont Torre (serra da Estrela), 1 993 mètres.

Superficie

92 072 km² (dont Madère, 801 km² et les Açores, 2 333 km²). Soit environ trois fois la Belgique.

Climat

Le Portugal a un climat atlantique. Assez humide, donc. L’hiver, les températures sont douces sur toute la façade maritime (notons toutefois que la basse vallée du Douro - Porto - est très ventée). Le mercure chute dans l’intérieur ; la neige est régulière sur les reliefs. L’Algarve bénéficie alors d’un micro climat ensoleillé. L’été est sec et chaud, il peut même être torride dans l’Alentejo et le Ribatejo. La température de l’océan ne monte toutefois pas au-dessus de 20°. Le printemps (d’avril à juin) et l’automne (septembre et début octobre) sont des saisons délicieuses, mais pluvieuses.

Géographie

Rectangle de 560 km de hauteur sur 160 km de largeur, situé au sud-ouest de la péninsule ibérique, le Portugal prolonge les reliefs espagnols jusqu’à l’océan Atlantique. Le point le plus occidental de l’Europe continentale, le cabo da Roca, est situé à 30 km au nord de Lisbonne. Au nord de la vallée du Tage, les paysages sont montagneux, cloisonnés, parcourus de profondes vallées (massif granitique de la serra da Estrela, hauts-plateaux du Tras-os-Montes ou de l’Alto Douro). Au sud, ils ont un aspect moins dramatique : collines et chaînons peu élevés, larges plaines de l’Algarve et de l’Alentejo. Les quatre fleuves principaux sont, du nord au sud, le Minho, le Douro, le Tage (Tejo) et le Guadiana ; tous prennent leur source en Espagne et aucun n’est navigable. Du coup, les Portugais sont des marins, pas des bateliers. Les archipels de Madère et des Açores sont situés dans l’océan Atlantique, le premier à 580 km environ des côtes du Maroc, le second à 1 500 km au large de Lisbonne.

Economie

Depuis le milieu des années 80 (adhésion à l’UE en 1986), le pays ouvre et libéralise son économie. La mise à niveau dans le cadre de l’Union a permis une croissance supérieure à la moyenne européenne pendant la décennie 90. Tout cela reste toutefois fragile et le Portugal marque le pas depuis 2003. Quoi qu’il en soit, d’importants programmes d’amélioration des infrastructures et de modernisation des secteurs traditionnels de l’économie (agriculture : viticulture, huile, fruits ; pêche) ont été mis en place. La montée en puissance des services est notable. L’industrie, quant à elle, connait des hauts (liège, pâte à papier, composants automobiles) et des bas (textile, confection). Le déficit énergétique pèse sur l’ensemble. Les barrages hydroélectriques sont, pour le moment, la seule source d’énergie nationale opérationnelle (à quoi on peur ajouter une importante centrale solaire photovoltaïque, mise en activité en 2008, et des parcs d’éoliennes). Structure du PIB (2008) : agriculture, 2,7% ; industrie, 24,6% ; services, 72,7%. Taux de chômage (2006) : 7,7%.

Faune & Flore

Le nord présente encore un couvert végétal dense de pins, d’eucalyptus, de châtaigniers, de chênes-lièges, de chênes du Portugal… Le sud est plus méditerranéen : oliviers, amandiers, figuiers. Parmi les mammifères sauvages, relevons le renard, le sanglier, le lynx, le blaireau, le loup, le chat sauvage, le lièvre, l’ours brun, la civette. Les oiseaux abondent, migrateurs ou pas : Aigrettes bleues, Bécasses des bois, Canards souchets, Engoulevents d’Europe, Faucons hobereaux, Grands Corbeaux, Hirondelles de rivage, Ibis chauves, Macareux moines, Mouettes de Bonaparte, etc.

A découvrir

Idées voyages au Portugal

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble
Contactez un spécialiste du Portugal