1

apprendre a aimer le kiwi

Plus de quatre cents ans avant que Christophe Colomb ne prenne la mer, les Maoris parcouraient déjà des milliers de kilomètres sur l'océan Pacifique dans des canoës de fortune, et accostaient à Aotearoa, la Nouvelle-Zélande. La culture maorie occupe toujours une grande part dans l'identité des « Kiwis ». Mélangée aux influences européennes et asiatiques elle produit un melting-pot assez unique au monde. Le Kiwi est flegmatique, pragmatique et cordial. Pour peu que vous sachiez parler rugby et que vous aimiez les barbecues, vous allez vous faire des amis !
2

s’offrir des sensations fortes

On dit avec le sourire que les Néo-Zélandais dépensent toute leur énergie intellectuelle à inventer des sports extrêmes. Devinez par exemple d’où vient A. J. Hackett, l’inventeur du saut à l’élastique ? Ce pays aux paysages très contrastés, à l’avant-garde mondiale du combat pour la préservation des océans est un immense terrain de jeu. Survol en hélico des volcans et des glaciers, slalom en kayak au milieu des cascades, ski dans Les « Alpes » de l’île du Sud, dans des paysages et des décors irréels, avec des domaines skiables qui ne sont pas envahis par la foule et de l'héli-ski pour les plus téméraires… Randonnées dans le parc naturel de la forêt des Catlins, au milieu des moutons et des phoques… Après l’effort, les sportifs adorent se plonger dans les sources chaudes de Rotorua, cœur géothermique du pays. Bouillonnements, glouglous, bassins de boue et geysers , le tout au milieu d'une luxuriante forêt primitive. : C’est le « grand spa » du Pacifique Sud.  Magique.
3

se laisser gagner par la douceur de vivvre a auckland

C’est la plus grande ville de Nouvelle Zélande, mais on la décrit comme un village. Régulièrement classée dans le top ten des villes les plus cool à vivre, la « cité des voiles » possède le plus grand nombre de bateaux par habitant au monde. Dès la sortie des bureaux, tout le monde est sur l’eau ! Les buildings de cette ville jeune voisinent avec les demeures victoriennes des immigrants irlandais et il suffit de prendre un ferry vers l’une des dizaines îles environnantes pour se perdre dans des banlieues coquettes ou des réserves naturelles totalement vierges. De retour sur la terre ferme, un drink à la superbe marina de Viaduct Harbour , où tout le monde se retrouve le soir, vous replongera dans l’ambiance « Yachting ».
4

goûter les crus du nouveau monde

Voilà un demi-siècle à peine que les Néo Zélandais ont commencé à planter de la vigne, mais ils ont rattrapé leur retard avec brio ! Ces vins du bout du monde sont parvenus à se faire un beau nom en dépit de la petite taille du vignoble. Les amateurs de vin sont assurés de trouver des crus de qualité à peu près partout, y compris à bord des trains ! A eux les pinots noirs du Central Otago, les Syrah de Hawkes Bay ou les riesling vendanges tardives es qualités de fraîcheur et d’intensité de ces vins à la personnalité bien tranchée.. Sur les grands domaines la région du Marlborough, dans les petits chais intimes du Wairarapa, à l’est de Wellington, ou sur l'île de Waiheke, où l’on fait le tour des vignobles à vélo et où l’on se croirait en Toscane
5

rencontrer le hobbit

Des chercheurs présentent la « Zealandia » comme un continent, dont 94 % de la surface se trouve sous l’océan Pacifique. Un univers mystérieux qui a intensément inspiré écrivains et cinéastes. Forêts épaisses, landes désertiques, montagnes enneigées et prairies verdoyantes ont servi de décor à King-Kong, au Monde de Narnia et surtout aux univers mythiques de la trilogie du Seigneur des Anneaux, puis à la saga du Hobbit. James Cameron y a tourné la suite d’Avatar… De nombreuses activités permettent de visiter les lieux de tournage. Grands enfants, ce pays est pour vous !
Contactez un spécialiste de la Nouvelle-Zélande