Le nom du pays provient de Xamayca, “ la terre du bois et de l'eau” en Arawak, people qui a colonisé l'île vers l’an 1000. Chistophe Colomb débarque en 1494, crée Sevilla la Nueva. La Jamaïque est annexée par l'Espagne. Les Arawaks constituent la 1ère main-d'œuvre d'esclaves, et sont entièrement exterminés dès la fin du 16ème siècle. L'amiral anglais Penn et le général Venables s'emparent de l'île le 10/05/1655, qui devient officiellement colonie britannique en 1670. Pendant les 200 ans de règne britannique, la Jamaïque devient le  2d exportateur mondial de sucre après l'île de Saint-Domingue. L'emploi d'esclaves à partir de 1672 fait de la Jamaïque 1 plaque tournante de la traite des Noirs. A la fin du 18ème  siècle, l'île compte 300 000 esclaves, et au début du 19ème siècle, la population noire était en proportion de 20 contre 1. Après l'abolition de l'esclavage en 1833, les affranchis quittent les plantations, ruinant l'économie fondée sur les exploitations de canne à sucre, mais l’économie reste dominée par une minorité de planteurs blancs.  1 rébellion éclate en 1865, qui aboutit à l'établissement d'un gouvernement colonial relevant de la Couronne. La révolte ne fut maîtrisée par les autorités britanniques qu'en 1884. Les mouvements nationalistes continuent à se développer sous l'impulsion de 2 leaders jamaïcains, Alexander Bustamante (1884-1977) et Norman Washington Manley (1893-1969). D'abord alliés puis adversaires, ils alternent au pouvoir. Manley accède au poste de 1er ministre en 1955. Il est partisan de l'unité des Caraïbes anglophones, celle-ci se réalisant brièvement dans la Fédération des Indes occidentales (1958-1962). La Jamaïque obtient son indépendance  le 6/08/1962.

 

Bob Marley, né le 6/02/1945 à 9 Miles, en Jamaïque, a vendu plus de 200 millions de disques. À l'adolescence, il quitte la campagne pour Kingston, où il rencontre Bunny Wailer et Peter Tosh. A 17 ans, en 1962, il enregistre ses 2  1ères chansons Judge Not, et la reprise d'un succès de country 1 Cup of Coffee. Ces titres n'ont aucun succès. En 1963, il forme avec Junior Braithwaite, Peter Tosh et Bunny Wailer le groupe The Wailers (les gémisseurs). Ils obtiennent un contrat avec Studio 1 en 1964 et leurs 1ers morceaux, ska, gospel, ou soul sont produits par le grand producteur local Sir Coxsone.  Après l'album The Wailin' Wailers, ils se séparent de Coxsone, qui ne leur a pas versé grand chose en contrepartie des 10aines de titres qu'ils ont enregistrés, dont plusieurs succès. A partir de 1966, Bob s'intéresse au mouvement rastafari, qui a émergé dans les années 1930, et fonde avec Peter Tosh et Bunny Livingston le label indépendant Wail'n Soul'm. Leur 1er titre autoproduit s'intitule Bend Down Low. Bob retourne dans son village en 1967, mais continue à enregistrer et à publier nombre de 45 tours pour sa marque, comme les futurs classiques Hypocrites et 9 Time qui sortent sous le nom de Bob Marley & the Wailers. Bob rencontre en janvier 1968 le chanteur Johnny Nash, avec qui le groupe signe un contrat international exclusif. Bob leur fournit quantité de compositions inédites, dont Stir It Up, qui deviendra bientôt un succès pour Nash. Bob écrit parallèlement son 1er morceau rasta, Selassie Is the Chapel en 1968. Sans ressources, il repart en 1969 aux États-Unis auprès sa mère. Toujours sans succès, Bob Marley & the Wailers gravent environ 10 chansons avec les musiciens de Leslie Kong, un producteur jamaïcain qui décède peu après, et le trio ne touche aucun argent. Bob Marley se rapproche de l'organisation rasta des 12 Tribus d'Israël. Le 45 tours Reggae on Broadway sort en 1972, sans aucun succès. Marley contacte alors Chris Blackwell. À ce point charnière de sa carrière, Bob Marley a déjà contribué à au moins 350 morceaux enregistrés en studio, dont 30 environ en tant que choriste. Les 2 1ers albums pour Island sont remixés, et sortent sous le nom des Wailers en 1973. Bunny Wailer, puis Peter Tosh quittent le groupe. Le « Live! » enregistré le 18/07/1975 à Londres contient son 1er succès international : No Woman No Cry. En 1976,  Rastaman Vibration sera le disque de Bob Marley le plus vendu de son vivant, et son 1er succès américain. En 1973, il rencontre Eric Clapton et celui-ci reprend en 1974, I Shot the Sheriff, qui contribuera à la vague du reggae en Occident. En 1977, une blessure au gros orteil faite en jouant au football se rouvre lors d'un match à Paris : Bob Marley souffre d’un cancer. En 1980, il passe un examen où l'on voit 5 tumeurs, 3 au cerveau, 1 aux poumons et 1 à l'estomac. Il continue ses concerts dont celui au Bourget le 3/07/1980 qui rassemble plus de 50 000 personnes dans les rues. Il joue un dernier concert enregistré à Pittsburgh, le 23/09/1980. Il souhaitait finir ses jours en Jamaïque mais décède à Miami le 11/05/1981.

 

Contactez un spécialiste de la Jamaïque