Il n’y a pas de doute que vous fassiez un superbe voyage. L’Islande est un pays fabuleux, il suffit juste de connaître quelques règles, us et coutumes. C’est le seul but de ce petit vadémécum volontairement exagéré et légèrement taquin… 

 

METEO

On se doute bien que le climat est fantasque. Que l’on voyage au mois d’aout ou en plein hiver, le climat islandais varie, surprend. On passe du tee-shirt à la doudoune sur une même matinée...

 

HEBERGEMENTS

La qualité de l’hôtellerie reste moyenne pour des prix relativement élevés. Bien sûr il se construit des hôtels de ci de là (surtout dans la capitale), on rénove d’anciens établissements mais globalement le rapport qualité-prix n‘est parfois pas à la hauteur des attentes du voyageur. D’autant que le service est assuré par un staff jeune venu de l’étranger pour la saison estivale, leur enthousiasme compensant parfois leur manque d’expérience. A noter que personne ne vous portera vos bagages y compris dans les hôtels de luxe. Ce serait vous considérer comme handicapé.

Autre information : un homme ne tient pas la porte à une femme et ne tombez pas des nues si monsieur est servi en premier au restaurant. Le contraire serait considérer qu’il est plus fort et le montre, machisme primaire. On voit que le pays peut surprendre... 

Le logement en refuge ou grands chalets de bois est obligatoire dans le centre du pays et sur le littoral, notamment la côte Sud, on trouvera une alternance de guesthouses, fermes-auberges, hôtels et logements chez l‘habitant. 

Il ne faut pas imaginer dormir dans de coquets chalets tyroliens ou le ravissant Bed & Breakfast dans les Costwolds. Attention au décor vintage et peu glamour.... L’accueil est correct mais sans plus, même s‘il y a d‘heureuses exceptions que nous essayons de privilégier, ne soyez donc pas étonnés. Si vous voulez dîner sur place prévenez à l’avance. Et arrivez avant 18h. Passée l‘heure, vous trouverez une clé sur la porte, éventuellement un plat froid sur la table. Dans 90% des cas, nous vous réservons des fermes-auberges avec sanitaires privatifs (10% peuvent être à partager).

 

On the road

Conduire en Islande ne pose aucun problème avec nous, vous aurez le bon véhicule et les bonnes recommandations. Le réseau routier est assez bon et même les principales pistes sont carrossables (sauf à la fonte des neiges). Les pistes du centre de l’Islande sont interdites à la circulation tout l´hiver, les pistes étant fermés d‘octobre à fin juin... Mystère de l’aménagement du territoire, très souvent il n’a pas été prévu d’aires de stationnement pour des points de vue (mais cela va s´améliorant). On se débrouille alors comme on peut, l’espace ne manque pas. Si le réseau côtier est parfait il faut aussi se perdre dans des secteurs lunaires de l’intérieur, pistes plus difficiles mais spectacle sublime nécessitant la location d´un véhicule 4x4.  

L’administration islandaise repose sur un fonctionnement bien spécifique. Des hameaux de quelques 100 habitants peuvent ainsi s’étendre sur des dizaines et des dizaines de kilomètres. Ne roulez donc pas jusqu’au village de Selfoss ou de Höfn en pensant trouver votre hébergement en plein village. Il se peut que votre établissement, toujours installé en pleine campagne islandaise, soit situé 20 km plus loin... ou avant... le centre du village. Reportez-vous à nos conseils et informations d’accès détaillées !

 

A TABLE

N’imaginez pas trouver une petite guinguette sympathique sur la route. Rare, très rare. Pensez à demander un pique nique la veille à votre hôtel, car sinon votre déjeuner pourrait se prendre autour d’une pizza dans une station-service. Puisqu’on évoque les repas il faut tordre le cou à une idée préconçue : celle qu’on ne mangerait pas bien en Islande. Sous l’impulsion des chefs scandinaves vedettes du Fooding le pays a largement amélioré son ordinaire. A preuve la récente étoile Michelin du restaurant Dill de Reykjavik (à réserver six bons mois à l´avance pour espérer y dîner). Partout on sert, au dîner, des repas bio et locavores autant que possible. Evidemment le poisson est exceptionnel tout comme les crustacés. Comptez 60€ à 80 pour un diner correct.  Toute langouste se mérite. (oui mais là on approche les 100 €). 

 

POUR FINIR

Vous le savez : nous adorons l’Islande, nous la connaissons bien, nous y avons notre propre agence locale. Et un super concierge que vous pourrez contacter à tout moment ! Vous serez dans de bonnes mains avec Voyageurs. Loin de nous l’idée de vous décourager d’y voyager. Le pays est exceptionnel. Néanmoins votre voyage est pour vous et nous, inestimable. Il nous a paru important d’évoquer les divers points qui peuvent échapper à notre contrôle. Autant en parler avant, entre nous soit dit.

A découvrir

Idées voyages en Islande

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble