Transport par la route

Si vous souhaitez faire un circuit aux Etats-Unis vous avez l'embarras du choix car l´ensemble du réseau américain représente 6 334 859 km de routes (dont 3 737 567 km de routes goudronnées et 80 000 km d´autoroutes). Rappelons tout d´abord, qu´aux Etats–Unis, les distances sont exprimées en miles (1 mile = 1,6 km) et que, par conséquent, les limitations de vitesse sont exprimées en mph (miles per hour). D´autre part, l´essence est vendue au gallon (1 gallon = 3,8 litres). Les autoroutes fédérales, qui relient les Etats entre eux, sont appelées interstates. Celles qui parcourent le pays du nord au sud portent un numéro impair, celles qui le traversent de l´ouest à l´est portent un numéro pair. Cette numérotation va croissant du sud au nord et de l´ouest à l´est. Sur les interstates s´articulent des rocades et des embranchements. Les rocades contournent les villes : leur numéro à trois chiffres commence par un chiffre pair (les deux autres sont le numéro de l´interstate à laquelle elles sont reliées). La numérotation des embranchements qui permettent l´accès aux villes obéit au même principe, à ceci près que le premier chiffre de leur numéro est impair. Enfin, le numéro de sortie sur une interstate est le numéro du mile au niveau duquel la sortie est située. L´autre réseau est constitué par les routes circonscrites aux limites d´un seul Etat. Il est formé par les routes fédérales (US routes) et par les routes d´Etat (State routes) qui regroupent à la fois des autoroutes et des routes nationales ou secondaires. Comme pour les interstates, leur numérotation est établie suivant leur orientation nord-sud ou ouest-est. Ce réseau comporte également les routes de comté (County routes) et les routes de réserve indienne (Indian Reservation routes), plus étroites et plus courtes. Respectez scrupuleusement le code de la route. Hors agglomération, la vitesse est généralement limitée à 55 mph (88 km/h). Sur certaines interstates, la limitation peut néanmoins être repoussée à 70 mph (112 km/h). En ville, c’est souvent 35 mph (56 km/h) et ça peut descendre jusqu´à 25 mph (40 km/h) dans les zones résidentielles, pour atteindre 15 mph (24 km/h) à proximité des écoles. Si le code de la route américain présente de nombreuses similitudes avec la législation française (priorité à droite, port de la ceinture de sécurité obligatoire pour tous les passagers, obligation d´allumer ses phares en cas de pluie ou de brouillard...), signalons tout de même une particularité : lorsqu´un bus scolaire s´arrête et allume ses feux clignotants rouges, le stop est obligatoire pour tous les véhicules venant dans les deux sens : priorité à la sécurité des enfants susceptibles de traverser la route. Notons encore que les feux de signalisation sont toujours installés après le carrefour et en hauteur. Il faut être conscient de la spécificité de la « conduite américaine » (c’est une « bonne conduite ») : sur l'autoroute, par exemple, éviter les changements de file trop nombreux et respecter les limitations de vitesse (même en plein désert). La priorité à droite ne s’appliquant pas aux carrefours en zone urbaine, marquer un temps d'arrêt (lorsque toutes les rues débouchant au carrefour ont un signal stop, la règle de priorité est, dans ce cas, l'ordre d'arrivée des véhicules). Stationner dans les grandes villes n’est jamais facile. Il est bon de se renseigner avant de se garer, car les emplacements interdits sont nombreux et signalés de manières très diverses : panneaux variés, marquage au sol, etc. La fourrière (privée) étant prompte à intervenir, il sera souvent plus sage d´avoir recours à un parking (payant), surveillé ou non.

Transport en Taxi ou Loueur

Aux Etats-Unis, l´âge minimum requis pour louer une voiture est 21 ans, mais certains loueurs n´acceptent pas les conducteurs âgés de moins de 25 ans ou leur font payer un supplément. Le permis de conduire international n'est pas nécessaire et, présenté seul, il n'est pas suffisant. Il faut disposer de son permis national, valide et valable depuis plus d'un an. D´autre part, il faut être muni d´une carte de crédit, que ce soit pour le versement de la caution ou pour le paiement. En ce qui concerne les tarifs, il ne faut pas oublier que la taxe locale, variable selon les Etats, n´est jamais comprise dans le prix annoncé. Du côté des assurances, vérifiez celles auxquelles votre carte de crédit vous donne droit avant de souscrire l’un des multiples contrats qu´on ne manquera pas de vous proposer. N´hésitez pas toutefois à souscrire une assurance au tiers (liability insurance supplement ou LIS) qui vous couvrira si vous êtes responsable d´un accident. Une telle responsabilité peut coûter extrêmement cher et cette assurance n´est incluse dans les services d´aucune carte de crédit. Enfin, aux Etats–Unis comme ailleurs, les offres et les tarifs de location sont très variés et méritent d´être comparés afin de trouver la formule la mieux adaptée à ses besoins. A ce propos, signalons qu´à côté des grandes agences internationales, de petites compagnies locales fournissent souvent des prestations tout à fait intéressantes pour un prix raisonnable. Pour ce qui est des véhicules, n´oubliez pas que vous repartirez quasiment toujours au volant d´une voiture à boîte de vitesses automatique. Si vous n´en n’avez jamais conduit, il vous faudra quelques kilomètres d’adaptation. Signalons également qu´il est possible de louer d´autres types de véhicules, depuis le camping–car ordinaire, que les Américains appellent recreational vehicle (RV), jusqu´au motor-home sophistiqué et luxueux, capable d´accueillir sept ou huit personnes. Pour ces locations, il est conseillé de réserver plusieurs mois à l´avance. Péages routiers Floride : les résidents disposent en général d’une carte d’abonnement qui leur permet de continuer « tout droit » à l’approche des zones de péage ; les autres doivent suivre (généralement sur la droite) les voies sur lesquelles sont installées les caisses automatiques. Tarifs, de quelques cents à un dollar ; il vaut mieux avoir l’appoint. Pas d’inattention ni de fraude, sinon amende directe au loueur qui, lui, en débitera le montant sur la carte bancaire de son client.

Transport en train

Le réseau ferroviaire américain est constitué de 194 731 km de voies principales, auxquels il convient d´ajouter 135 185 km de voies secondaires. Evidemment moins rapide que l´avion, mais parfois plus pratique, car il relie les centres-villes entre eux ; plus cher que l´autocar, mais nettement plus confortable, le train ne peut être négligé pour voyager aux Etats-Unis. Pour ce faire, le réseau Amtrak propose différents types de forfaits. Les plus intéressants sont ceux de la gamme USA Rail Pass, réservée aux touristes étrangers, à l´exception des Canadiens. Disponibles chez certains agents de voyage, ces forfaits permettent d´effectuer un nombre illimité de trajets sur l´ensemble du territoire américain ou dans une région donnée pendant une durée de 15 ou 30 jours, selon la formule choisie. Notons que les trains Amtrak sont intégralement non-fumeurs. Dans un autre ordre d´idée, la compagnie American Orient Express propose des voyages touristiques à bord de trains somptueux, équipés de wagons-lits et dotés de wagons-restaurants offrant des repas gastronomiques. De nombreuses haltes permettent de profiter pleinement de ces voyages d´un autre temps. Parmi la dizaine de circuits de cette compagnie, citons le Great Transcontinental Rail Journey, qui traverse l´Amérique entière, reliant Washington et Los Angeles ; le Pacific Coast Explorer qui, comme son nom l´indique, parcourt la côte ouest de Los Angeles à Seattle ; l´Antebellum South qui part de Washington pour atteindre La-Nouvelle-Orléans ; le National Parks of the West, qui permet de visiter trois parcs nationaux en circulant de Santa Fe à Salt Lake City ou encore l´Autumn in New England & Quebec qui, en effectuant une boucle au départ de Montréal, permet de découvrir les merveilles de l´été indien en Nouvelle-Angleterre.

Transport en avion

Attention ! le transport des bagages est payant.
Sur un vol au départ de l’Europe et à destination des Etats-Unis, vous êtes autorisés à emporter deux bagages de soute par personne : le premier (d’un poids maximum de 23 kg) est gratuit ; le second (d’un poids maximum de 23 kg) est payant. Par contre, si, aux Etats-Unis, vous effectuez un vol domestique, la règle du bagage gratuit ne s’applique plus : la compagnie vous demandera de payer le transport de vos bagages.
Avec 5 131 aéroports et 9 670 aérodromes, les Etats–Unis sont le pays de l´avion roi. C´est d´ailleurs l´aéroport de Chicago (Chicago-O´Hare International Airport) qui détient le record mondial du volume de trafic aérien. Dans un pays aux dimensions aussi vastes, l´avion est souvent la seule manière acceptable, en termes de temps de transport, de se rendre d´une ville à une autre. Si l´on emprunte les compagnies intérieures, il faudra impérativement comparer les prix de façon attentive car, depuis la déréglementation des tarifs, la concurrence fait rage. L´autre solution consiste à acheter un forfait (pass) avant son départ. Presque toujours réservés aux passagers non-américains, voire non-canadiens, ces forfaits sont intéressants financièrement mais obligent, en général, à planifier son itinéraire à l´avance. Proposés par de très nombreuses compagnies aériennes, les forfaits sont assez variés, qu´il s´agisse de leur prix ou de leurs conditions de fonctionnement. Là aussi, il importe de bien se renseigner afin d’acheter celui qui correspond le mieux à ses attentes et à ses besoins.
Contactez un spécialiste des Etats-Unis