1

Croire en l'avenir

Ce que les Danois ont de plus sexy, c’est leur optimisme. La preuve : ils font plein de bébés. La capitale comptera, d’ici 2025, près de 90 000 habitants supplémentaires, dont un quart de moins de 18 ans. Quelle bouffée d’air frais ! Copenhague a même créé un complexe dédié aux petits, le Prinsessgade Kindergarden, sorte de jardin d’enfants géant comptant garderies, espaces verts, structures pédagogiques de pointe et même une salle de concert. Le tout interdit aux adultes avec un seul mot d’ordre à la génération montante : soyez heureux ! A visiter pour en prendre de la graine, tout en respirant à pleins poumons : fer de lance de l’écologie européenne, Copenhague la verte ambitionne de devenir d’ici 2025 la première ville neutre en termes d’émission de gaz à effet de serre
2

Gouter l'art de vivre de Copenhague

Ville cool à dimension humaine, Copenhague devient vite addictive. Commencer par embarquer pour une balade sur les canaux depuis le port de Nyhavn, passer saluer la Petite Sirène et contempler le Diamant Noir, hallucinante extension contemporaine de la bibliothèque royale ; se balader ensuite dans Kronprinsensgade pour découvrir les jeunes stylistes danois, puis dans le quartier de Vesterbro, l’ancien fief des bouchers devenu trendy ; déjeuner d’un smorrebrod, tartine de pain noir garnie de hareng, saumon ou crevettes, au Torvehallerne Food Market ; prendre le train qui vous amène en 35 minutes au fabuleux musée d’art moderne Louisiana, au bord de la mer ; et surtout adopter le rythme des Danois, qui roulent à vélo, font la fête et affichent une sérénité déconcertante.
3

Se passionner pour le design scandinave

Mobilier en bois, fauteuils accueillants, formes rondes…. Le design scandinave ressemble à ses habitants : chaleureux, tranquille et sécurisant. Le Danemark a fait appel dès les années 30 à des architectes pour qu’ils conçoivent des produits aussi beaux que fonctionnels, modernes mais pas trop et surtout accessibles à tous. Meubles et luminaires ont démontré au fil des ans leur élégance intemporelle. Pour revoir les œuvres de Fritz Hansen, Verner Panton, Poul Henningsen ou le célèbre fauteuil « Egg » signé Arne Jacobsen, on visite le Designmuseum Danmark, installé ans un ancien hôpital. Puis on se faufile dans les couloirs du Royal, un hôtel entièrement conçu par Jacobsen, sur commande de la compagnie aérienne SAS : un triomphe de simplicité malgré son statut de palace national. Pour finir, ne pas manquer de faire un saut au Dansk Design Center où sont présentés les travaux de la crème des jeunes designers danois.
4

Se faire une orgie de Lego ®

Vous y jouiez encore il n’y a pas si longtemps : les LEGO® sont danois ! 60 millions de petites briques en plastique rouge, vert ou jaune ont même été rassemblées à côté de la ville de Billund, pour créer un parc utopique. Sur dix hectares, un univers à la Alice au pays des Merveilles s’est patiemment construit depuis 1968. Un ascenseur panoramique s’élève à 36 mètres de haut pour contempler ce monde à l’échelle de Gulliver. Des villes entières reconstituées, le temple d’Abou Simbel voisinant la Statue de la Liberté, des milliers d’animaux plus vrais que nature… le tout uniquement bâti avec des briquettes. De quoi retrouver illico son âme d’enfant.
5

Découvrir la cuisine viking

C’est le chef doublement étoilé René Redzepi qui a, le premier, attiré l’attention sur la gastronomie scandinave en voyant quatre fois son restaurant Noma, ouvert dans un ancien entrepôt de Copenhague, élu comme le meilleur au monde. On imaginait les gens du Grand Nord se nourrir se poisson fumé et de pommes de terre bouillies… Erreur. La cuisine nordique est inventive, innovante et surtout locavore. D’autres chefs raflent aujourd’hui les titres et les étoiles, comme Christian Puglisi (Relae) ou Rasmus Kofoed (Geranium). Testez cette cuisine sans artifice et écologique, tout en étant hautement créative. Et vous nous en direz des nouvelles.