Le Cambodge en bref

Avant tout il y a Angkor. Tout le voyage pourrait y être consacré : Angkor Vat, sa majesté de loin, et, une fois dedans, l'incroyable diversité, la finesse, le mouvement de ses sculptures, les ambiances en clair-obscur dans le dédale des couloirs, un Bouddha où un fidèle a posé quelques bâtons d'encens, et soudain une échappée sur la jungle, une fenêtre de vert au cœur de la pierre anthracite. Le Bayon. Essayez d'y aller à l'aube, pour goûter l'intimité du site : se sentir tout petit, enveloppé par cette multitude de sourires géants, doux, apaisants. Le Ta Prohm, où les racines aériennes des arbres sacrés s'enchevêtrent dans les pierres. Et partir à la découverte des dizaines d'autres temples qui constellent le site, certains dans la forêt, d'autres au bord de l'eau, moins courus des groupes de touristes, charmants et secrets.
Après cela, le reste du pays ferait-il pâle figure ? Que non : Phnom Penh, largement détruite par les Khmers rouges, s'est reconstruite avec vigueur et croque la vie avec passion, hôtels raffinés, restaus de rue ou bien de luxe à la cuisine délicate, et quelques lieux de visite incontournables : le magnifique Palais Royal, le complexe ancien de temples bouddhistes Wat Phnom et le poignant musée Tuol Sleng, dans l'ancienne prison créée par les Khmers rouges. Et la beauté du lac Inlé, le bleu profond de ses eaux qui apaise instantanément, la vie au rythme doux autour des maisons lacustres.
Contactez un spécialiste du Cambodge