Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre


La Bulgarie possède l’avantage de pouvoir être visitée toute l’année. Caractérisé par des saisons bien marquées, le pays attire les amateurs de sports de plein air été comme hiver. Durant l’inter-saison, un climat doux et agréable s’installe en Bulgarie. La période la plus visitée reste toutefois d’avril (lors de la floraison des roses) à novembre, marquant l’arrivée des premières vagues de froid. Mais il n’est pas rare de voir les amateurs de sport d’hiver défier les montagnes bulgare à cette période !

Janvier : début de la saison des neiges


Le mois de janvier est très froid en Bulgarie, en particulier dans les régions du Pirin et du Rila, ainsi que dans les Rodhopes et le Grand Balkan. C’est à cette période que les férus de glisse se regroupent à Bankso (sud-ouest), la première station de ski du pays. Les villes situées au sein de la zone littorale de la mer noire sont elles aussi prises par le froid, même si les températures ne passent que très rarement en sphère négative (comptez 4 degrés en moyenne pour la ville de Burgas par exemple). Idem pour les régions de Plovdiv et de la plaine de Thrace, fréquemment ensoleillées. Elle se visitent donc facilement accompagné d’une bonne laine. En revanche, le bassin de Sofia est plus touché par les gelées et la grisaille fait son nid durant le mois le mois de janvier, aux côtés de la neige qui tombe parfois en rafale. La région est donc moins conseillée en cette saison.

Février : la saison froide bat son plein


Même si la Bulgarie est un peu moins pluvieuse en cette saison, elle n’en reste pas moins aux prises de l’hiver affichant des températures plus ou moins glaciales selon les régions. Toutefois, on remarque une légère hausse des températures dans la zone de la mer noire : Sunny Beach et Bourgas affichent 7 degrés en moyenne contre 4 en janvier, avec quelques jours ensoleillés. Si vous choisissez cette localité, ne manquez pas de flâner au sein des jardins de Bourgas, notamment son jardin maritime offrant un magnifique point de vue sur la plage depuis les hauteurs. Sofia et ses environs, en revanche, n’affichent guère meilleure figure et sont encore dominés par la neige et la grisaille. Plovdiv et la plaine de Thrace restent également assez froids et brumeux, bien que l’on note quelques journées lumineuses et une baisse des précipitations. Les mordus de poudreuse préféreront les sommets du sud-ouest pour dévaler les pentes.

Mars : la fraîcheur garde ses marques


La Bulgarie commence progressivement à se réchauffer en mars mais les vêtements chauds sont encore de mise si vous souhaitez visiter le pays en cette saison, en altitude comme en plaine. La mer noire et ses villes côtières gagnent quelques degrés et plusieurs heures de soleil, en particulier la ville de Bourgas qui atteint 10 degrés à ses heures les plus chaudes. Toutefois, il encore trop tôt pour ranger ses vêtements hivernaux. A Sofia, le soleil fait progressivement son nid et l’on alterne les journées pluvieuses et radieuses. Lorsque le beau temps est au rendez-vous, prenez le temps de musarder au sein de cette cité millénaire dont la réputation du patrimoine bâti dépasse les frontières, à commencer par la cathédrale Svelta Nedelya, de pur style byzantin. Dans les environs de Plovdiv et de la plaine de Thrace, les températures restent convenables à condition de se vêtir en conséquence (comptez 9 degrés en moyenne à Plovdiv) et d’anticiper les petites averses pouvant survenir dans la journée. Le sud-ouest quant à lui reste encore propice aux activités de sport d’hiver, avec une légère hausse des températures tout à fait agréable.

Avril : les beaux jours font leur entrée


La douceur envahit les terres bulgares et la haute saison entame son grand début. Les pluies commencent à battre en retraite et le climat devient propice aux promenades de plein air. On profite ainsi de la dolce vita littorale près de la mer noire, avec une quinzaine de degrés en moyenne. Si vous prévoyez de faire un tour de la région, arrêtez-vous au sein du village pittoresque d’Arbanassi, renfermant de somptueuses églises-musées (Saint-Georges, la Nativité, Saint-Atanas…) et monastères. Notez tout de même que l’humidité reste assez importante dans la zone. Sofia, elle aussi, continue son ascension et offre de nombreuses journées propices à la découverte, à l’instar de Plovdiv et de la plaine de Thrace, où les activités extérieures sont nombreuses malgré certains épisodes pluvieux. On évitera en revanche les localités du sud-ouest situées en altitude, sujettes à de violents orages et de fortes averses. Privilégiez plutôt les vallées, bien plus ensoleillées.

Mai : le printemps s’installe


Mai est un mois très agréable pour découvrir l’ensemble de la Bulgarie. Les côtes de la mer noire sont un peu plus fraîches que leurs homologues en matinée mais cela reste fort agréable d’y séjourner, malgré de petits épisodes pluvieux se manifestant de temps en temps. La chaleur se ressent plus à l’intérieur des terres, au centre, notamment à Plovdiv où l’on atteint facilement 26°C aux heures les plus chaudes. La chaîne des Rodhopes fait donc partie des incontournables de cette saison. Très préservée (les Bulgares eux-mêmes en sont fascinés), elle doit sa réputation à ses magnifiques montagnes et massifs forestiers, ponctués de grottes géologiques constituant l’une des attractions phares du pays. Sofia et les sommets de l’ouest bulgare sont encore un peu pluvieux voire orageux pour certaines localités. Ils se visitent idéalement durant la saison estivale.

Juin : l’été dévoile son visage


A la différence de la Grèce, les été bulgares sont rarement étouffants et offrent un climat assez doux à leurs visiteurs (on compte 24 degrés en moyenne dans le pays en juin). La côte de la mer noire est ainsi prise d’assaut car elle jouit de températures idéales pour profiter de ses plages, particulièrement à Ahtopol qui bénéficie du climat le plus doux de toute la côte. Depuis ses plages et son port de pêche, on peut admirer les monts de Strandja ou s’atteler aux divers sentiers de randonnée partant depuis la ville. Les terres intérieures, au centre, n’ont rien à envier à leurs voisins balnéaires car le soleil inonde les lieux et les enveloppe d’une grande douceur. Prenez simplement garde aux orages survenant parfois dans l’après-midi vers la plaine de Thrace tout comme dans les montagnes de l’ouest bulgare.

Juillet : Place à la chaleur estivale


Même si les températures restent agréables au mois de juillet, la chaleur s’impose dans certaines zones et l’on atteint facilement une trentaine de degrés. Pour se rafraîchir, on privilégiera les zones côtières, elles-mêmes assez chaudes mais bénéficiant de points de baignade. Attention, veillez à vous dirigez plutôt vers le sud de la mer noire, moins affectée par les pluies que la partie septentrionale, du côté de Varna. Le reste du pays est également en proie aux fortes températures, au centre comme dans les hauteurs.

Août : L’été atteint son paroxysme


Août n’est pas forcément la meilleure des périodes pour visiter la Bulgarie car il s’agit de l’un des mois les plus secs de l’année. Bon nombre de touristes se réfugient vers les plages, alors assez fréquentées. Si vous supportez bien la chaleur, notez que la totalité du pays est visitable en cette saison car les pluies battent majoritairement en retraite. Le centre est une destination de choix en matière de visites urbaines ou nature. A ne manquer sous aucun prétexte : la ville de Plovdiv mêlant les époques et les influences architecturales. Son centre ancien regorge de témoignages historiques, notamment les maisons anciennes bordant les rues pavées et l’impressionnant amphithéâtre. Pour gagner en fraîcheur, rendez-vous en terre montagneuse ou les matinées et soirées sont plus douces, à l’image d’un temps printanier.

Septembre : l’été touche à sa fin


Les températures diminuent progressivement en grade au mois de septembre, annonçant les prémisses de l’automne. Malgré cela, le pays reste tout à fait abordable en cette saison et très lumineux. Si vous vous rendez vers la mer noire, privilégiez les villes de Bourgas et de Sozopol, bien plus préservées de la pluie que leur voisin. Sozopol est par ailleurs l’une des plus jolies villes de la côte bulgare. Sur sa péninsule rocheuse se dressent de jolies maisons de pêcheurs en bois aux côtés de magnifiques falaises perchées sur la mer : un décor qui mérite le coup d’œil ! Le centre se rafraîchit lui aussi et accueille l’arrivée des pluies de temps à autre. Mais avec 23 degrés en moyenne à Plovdiv, les visites sont encore tout à fait à l’ordre du jour. La pluie s’intensifie quelque peu à l’ouest mais à l’image de Plovdiv, la chaleur et le soleil prennent encore le dessus.

Octobre : l’automne prend ses quartiers


Si les températures perdent globalement quelques degrés, l’automne reste encore assez doux à cette période de l’année, hormis certaines localités du massif du Pirin comme Bankso, pouvant atteindre 6 degrés durant les jours les plus froids. Le littoral de la mer noire affiche toujours des températures de fin d’été (comptez 16 degrés en moyenne à Bourgas) et les pluies restent assez raisonnables, à l’instar de Plovdiv et de la plaine de Thrace. Sofia elle aussi est assez douce dans la journée, et demande simplement de se couvrir un peu plus aux heures les plus fraîches.

Novembre : le froid reprend ses droits


A l’orée de l’hiver, le climat se rafraîchit considérablement en Bulgarie au mois de novembre. Sofia, bien qu’elle soit très faiblement pluvieuse, passe sous la barre des dix degrés, contre quelques degrés de plus dans les zones littorales. Globalement le pays est peu sujet aux précipitations et accueille régulièrement le soleil, sauf dans les massifs du sud-ouest où se produisent fréquemment de fortes averses.

Décembre : l’hiver ne fait plus de doute


Décembre, outre son froid caractéristique, est le mois le plus humide de l’année. Pluie et neige vont de concert en Bulgarie et il est surtout recommandé de vous rendre au sein des massifs montagneux du pays pour profiter de ses activités de sport d’hiver. Ailleurs, vous devrez bien vous couvrir et prévoir impérativement des vêtements imperméables. A noter que les hivers sont tout de même ensoleillés au mois de décembre et l’on peut profiter d’agréables promenades en bord de mer ou dans la capitale si l’on est bien emmitouflés.

Utile

Contactez un spécialiste de la Bulgarie