Transport par la route

Hors de l’axe nord-sud ou du segment Tirana-Shkodër, le réseau routier laisse vraiment à désirer (c’est un peu comme en Espagne dans les années cinquante). On sera donc extrêmement prudent. D’autant plus que tout le monde emprunte les routes : véhicules divers, piétons, animaux… Signalisation à éclipses. Conduite de nuit à proscrire. Note pour les piétons : attention aux nombreuses bouches d’égout « à ciel ouvert », qui sont autant de chausse-trappes !

Transport en Taxi ou Loueur

On loue des voitures sans problème particulier (le permis de conduire national suffit) ; il vaudra mieux, cependant, choisir un loueur ayant pignon sur rue. Reste ensuite à maîtriser les données de la conduite en Albanie (voir « Route »). Les lignes de bus desservent de nombreuses destinations ; toutefois, les lieux de départ sont malaisés à identifier et les horaires élastiques.

Transport en train

Quelques lignes, uniquement intérieures. Un réseau cacochyme et pittoresque, des trains bondés, très bon marché, mais sans horaires fixes.

Transport en avion

L’aéroport Mère Teresa (Nënë Tereza) est situé à une quinzaine de km de Tirana. Pas de vol direct depuis la France. Plusieurs ports italiens desservent l’Albanie par ferry. Ancône est sans doute le plus commode pour les Français. D’Albanie, liaisons maritimes avec l’Italie et la Grèce (pas avec le Monténégro, la Croatie ou la Slovénie).

Utile