Vous aimerez
    • En deux semaines, pour prendre le pouls de trois pays cosmopolites, attachants et hors des radars
    • Les fresques bouleversantes des églises chrétiennes orthodoxes, l’élégance des mosquées ottomanes
    • Une voiture de location, des visites avec des guides francophones privés tout du long : c’est prévu !
    • Appli mobile, absorption carbone, conciergerie francophone : les + Voyageurs

Contactez un spécialiste Macédoine 01 55 42 78 42

Incursion balkanique

Dans les Balkans, il y a les poids lourds, comme la Grèce, la Bulgarie ou la Croatie, et puis il y a les modestes, tels l'Albanie, la Macédoine du Nord et le Kosovo. Ces derniers conservent pourtant l'essentiel de la Balkan touch : diversité, couleurs, spontanéité, identités farouches, esthétique quotidienne. Et cuisines roboratives. Ce voyage s'ouvre en Albanie, destination encore largement confidentielle. Berat, Gjirokastër et Korçë réservent d'excellentes surprises aux voyageurs férus d’architecture et d'histoire. En Macédoine du Nord, l'architecture traditionnelle d'Ohrid fait remarquer la cité ; le lac au bord duquel elle se trouve bat des records de profondeur et d'ancienneté.
La mosquée peinte de Tetovo dialogue avec l'art décoratif centre-européen ; les fresques de l'église Saint-Panteleimon risquent l'orthodoxie sur les voies de l'humanisme. Skopje, la capitale cosmopolite, réserve un accueil chaleureux. Les bureks – pâtisseries orientales salées au fromage ou la viande – et les cevapi – rouleaux de viande grillée, accompagnés d'oignons crus, de kajmak ou d'ajvar – régalent tout le monde. Les monts Sar, protégés par des parcs nationaux, constituent un lien naturel spectaculaire entre les trois pays. Et voici le Kosovo, dont la majeure partie de la population est d'origine albanaise et dont le statut international fait encore l'objet de tergiversations – ce qui n'empêche pas les Kosovars d'aller de l'avant. On ne s'étonne pas de trouver un héritage ottoman à Pristina, Pejë et Prizren, mais si riche ! Les églises orthodoxes pourtant ne leur cèdent rien en termes de conception plastique et de hauteur de vue. Retour ensuite par l'Albanie et sa capitale Tirana pour clore la boucle. Secouée par la grisaille des années Hoxha et expérimentant dans toutes les directions, elle est aujourd'hui une ville éminemment sympathique et attachante. Voyager dans les Balkans, c'est d'ailleurs prendre le risque de l'attachement !

Votre voyage

Une voiture de location, voilà l’outil logistique principal de votre voyage. Ainsi dotés, vous allez partout, dans les meilleures conditions. Les distances, les reliefs, l'état des chaussées – tous les éléments confirment la pertinence de cette formule, d’un bout à l’autre de votre itinéraire. À chaque étape, un hôtel de qualité vous assure repos et restauration, répondant aux besoins tant du corps que de l'esprit. Idéalement situé, il invite également à des balades vespérales évidentes. Les visites s’effectuent au cours des trajets, qui ne sont plus de simples liaisons mais des chemins de découverte à part entière. Au fil du parcours, des balades guidées sont inscrites à votre agenda, pour aller au cœur des choses. En cas de désir spontané ou de léger contretemps en cours de route, notre concierge francophone sur place est à disposition pour y répondre. En collaboration avec votre conseiller, ce dernier peut également ajuster votre voyage selon vos préférences au fur et à mesure de son déroulement.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Tirana - Berat

Arrivée à Tirana en Albanie où vous attend votre véhicule de location. Route pour Berat et installation pour deux nuits au cœur du quartier historique de Mangalem, situé au commencement de l'ancienne route menant au château. Votre demeure est érigée sur les vestiges de manoirs qui étaient autrefois la propriété du Pacha de Berat, Ahmet Kurt Pacha, gouverneur de cette ancienne division administrative de l'Empire ottoman. Les chambres, aux nuances apaisantes de blanc, sont d'une simplicité raffinée. Le restaurant, quant à lui, célèbre les saveurs et les mets traditionnels albanais.

JOUR 2

Berat

Déjà prévu au programme - Le vieux Berat en privé. La vieille ville opère comme une véritable machine à remonter le temps à mesure que l'on s'engage dans les ruelles sinueuses de Mangalem. La forteresse médiévale, la Kala, trône majestueusement sur la "ville aux mille fenêtres", un surnom qui se passe d’explication. Parmi les must-see, l'église Shën Mëri Vllahernës, datant du XIIIe siècle et ornée de fresques du XVIe, ainsi qu'un fin minaret signalant la Xhamia e Mbretit, mosquée du Roi érigée au XVe siècle par Bajazet II. Le tekke Halveti, richement décoré, transporte au XVIIIe siècle. La proximité de la supposée tombe du "messie" juif Sabbataï Tsevi (1626-1676) ajoute une dimension mystique à la balade. Toutefois, c'est la grande cohésion de l'ensemble vernaculaire qui éblouit le plus. Les maisons des XVIIIe et XIXe siècles s'intègrent élégamment aux nécessités urbaines.

JOUR 3

Berat - Gjirokastër

À voir en chemin - Le monastère d’Ardenica, un monastère orthodoxe érigé au XIIIe siècle, orné de superbes fresques du XVIIIe siècle, où fut célébré en 1451 le mariage de Georges Kastrioti "Skanderbeg", le héros national albanais qui résista bravement aux Ottomans au XVe siècle. À ne pas manquer également, le site archéologique de Byllis, ancienne cité antique d’Illyrie perchée sur les collines de Mallakastër.
À l'arrivée à Gjirokastër, installation pour deux nuits dans une belle demeure de la vieille ville. L’aménagement en hôtel a respecté scrupuleusement l’esprit des lieux et leurs matériaux d’origine. Dans les chambres, de longues banquettes rappellent la manière ottomane. On y trouve tout le confort souhaitable. L’esprit de mesure ayant présidé, l’équilibre entre équipement contemporain et charme vieux Balkans est bien tenu. De sa fenêtre, on peut contempler l’étagement des toits de lauzes des kullas (maisons fortifiées albano-turques) des XVIIe et XVIIIe siècles, témoins d'une époque où les marchands régnaient en maîtres sur la ville.

JOUR 4

Gjirokastër

Déjà prévu - Gjirokastër en privé. Déambulez à travers les ruelles pavées, de la citadelle (XIIe siècle) au bazar (XVIIe-XIXe siècles) que domine la Xhamia e Pazarit, la mosquée du bazar (XVIIIe siècle), en passant par la maison natale de l’écrivain Ismail Kadaré, dont l'œuvre "Chronique de la ville de pierre" prend vie sous vos pas. Cette promenade révèle toutes les raisons qui ont valu à Gjirokastër son inscription à l'Unesco : une architecture magnifique préservée dans un ensemble d'une cohérence rare, rivalisant avec Berat. C'est un témoignage d'un monde avec ses contraintes et ses accommodements, porteur d'une profondeur historique et d'une certaine poésie.

JOUR 5

Gjirokastër - Korçë

À voir en chemin - Les sources naturelles de Benje, aménagées en divers bassins où les eaux riches en soufre abondent. Le site permet également d’admirer un superbe pont à une seule arche, caractéristique de l’architecture ottomane.
Installation pour deux nuits dans une grande demeure de style traditionnel. Les bâtiments entourent une cour pavée charmante, agrémentée de galeries et de géraniums. Le soir, l'atmosphère devient particulièrement plaisante. Les intérieurs sont marqués par des murs en pierre, des voûtes en brique, des poutres apparentes, des planchers soigneusement entretenus. Une modernité discrète, des tapis, des broderies, des lambris et un mobilier assorti. L'ensemble se veut équilibré et contemporain, teinté d'une élégance subtile. Les chambres, dans la continuité de cet harmonieux décor, offrent un confort raffiné. Au restaurant, une cuisine internationale aux accents albanais.

JOUR 6

Korçë

Déjà prévu - Korçë et Voskopojë en privé. Pendant la Première Guerre mondiale, l'occupation française a marqué Korçë. Le 2 octobre 1916, le 1er régiment de chasseurs d’Afrique s'approprie la ville qui sera administrée par Paris jusqu'en 1920. De cet épisode politico-militaire subsiste un cimetière militaire, un lycée français et une atmosphère particulière, valant à Korçë le surnom de "petit Paris" d’Albanie. Mais ce n’est pas son seul intérêt. Au musée national d’Art Médiéval, l'œuvre magistrale de l'archiprêtre et éminent peintre religieux du XVIe siècle, Onouphrios de Neokastro, intitulée "La Résurrection de Lazare", mérite toute votre attention. Quant à l’église Saint-Athanase de Voskopojë, un historien enthousiaste l’a qualifiée de "chapelle Sixtine des Balkans". Voudrait-on manquer cela ? Par ailleurs, ce bourg, qui fut une ville au XVIIIe siècle, aligne de belles maisons anciennes le long de ruelles pavées.

JOUR 7

Korçë - Ohrid

Passage en Macédoine du Nord puis route pour Ohrid. Installation pour deux nuits face au lac éponyme, à quelques pas de la promenade de Kej Makedonija et des ruelles pavées du centre historique. Votre chambre est spacieuse et judicieusement aménagée pour un confort moderne. Baignée de lumière naturelle, une grande fenêtre offre une vue apaisante sur les rives scintillantes du lac.

JOUR 8

Ohrid

Au programme - Ohrid, cité macédonienne intemporelle. Accompagnés d'un guide francophone, explorez la vieille ville établie au pied de la forteresse de Samuel (Xe siècle), caractérisée par ses murs crénelés et ses tours carrées. Du tracé médiéval des rues et d’un ensemble harmonieux de maisons (XVIIe-XIXe siècles) émanent un charme pittoresque. Parmi les édifices marquants, on note le théâtre grec (Ier siècle) ; la cathédrale Sainte-Sophie (aux fresques inoubliables - XIe-XIVe siècles) ; la maison des Robevi, splendide demeure urbaine des années 1860 ; l’église Saint-Jean de Kaneo (XIIIe siècle), petite merveille d’architecture byzantine, où l’on n’arrive qu’à pied ; l’église Sainte Mère de Dieu Perivleptos (XIIIe siècle), dont le programme de fresques ébahit : les peintres Michel et Eftychios Astrapas ont travaillé là en dignes fils de saint Luc ! La journée se poursuit par le site archéologique de la baie des Os – reconstitution d'un village lacustre datant de 1 200 à 700 av. J.-C., élaborée à partir des découvertes faites sur un site plus au nord. Avare en informations détaillées, le lieu donne toutefois l'occasion unique de "marcher" sur les eaux du lac et de profiter de perspectives inédites sur ses paysages. Et, enfin, le monastère byzantin de Saint-Naum (Xe siècle) et ses paons en liberté.

JOUR 9

Ohrid - Skopje

Route pour la capitale nord-macédonienne, Skopje.
À voir en chemin - La mosquée peinte de Tetovo, initialement construite en 1438, puis reconstruite en 1833, unique en son genre. Intérieur et extérieur, des décors polychromes la couvrent entièrement, dans un goût rococo islamique inhabituel. Le tekké Arabati Baba, du XVIe siècle, a abrité des derviches bektachis jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Aujourd’hui inoccupé, il n’en demeure pas moins un monument emblématique et un bel exemple de charpenterie ottomane.
Arrivée à Skopje et installation pour deux nuits dans le centre-ville. De la terrasse de votre hôtel urbain, on a vue sur la place de Macédoine. La décoration est résolument internationale. Le design relève d'un certain classicisme moderne. Blanc et gris dominent, qu'animent des touches prune, feuille morte, pourpre. Le niveau global d'équipement de votre chambre est tout à fait satisfaisant. Vous prenez le petit déjeuner dans une salle à manger nette et fonctionnelle.

JOUR 10

Skopje

Skopje, ce sont les Balkans tels qu’on les aime : divers, colorés, vifs, ouverts aux voyageurs. La forteresse médiévale domine la ville. Un peu en contrebas, les ruelles du vieux bazar débouchent encore sur d’importants édifices ottomans, comme la mosquée Mustafa Pacha, XVe siècle, ou le hammam Daout Pacha, XVe siècle, qui abrite les collections de la galerie nationale de Macédoine, la tour de l’horloge, XVIe siècle ; ou chrétiens, comme l’église Saint-Sauveur, XIXe siècle. Mais les choses ne s’arrêtent pas là, il faut encore prendre en compte les constructions Art nouveau et modernistes de la ville neuve.
Au programme - La vieille-ville de Skopje et ses environs. Une balade au cœur des quartiers historiques en compagnie d’un guide privé. On va aussi jusqu’à la monumentale croix du millénaire, érigée sur le mont Vodno pour commémorer la christianisation du pays. À quelques kilomètres de Skopje, à Gorno Nerezi, l’église Saint-Panteleimon, XIIe siècle, renferme des fresques admirables. Le réalisme poignant des représentations esquisse une veine humaniste dans l’hiératisme byzantin. Le canyon de Matka (et son lac alimenté par la rivière Treska) est un site naturel splendide ; on y navigue, on s’y baigne, on visite les grottes – Vrelo et ses impressionnants spéléothèmes – et les monastères : Matka et Saint-André, XIVe siècle, Saint-Nicolas, avant le XVIIe siècle, etc. Fresques encore dont, malgré des thèmes répétés, on ne parvient pas à se lasser.

JOUR 11

Skopje - Pejë

Route pour Pejë au Kosovo, troisième pays de cet itinéraire au cœur des Balkans. 
À voir en chemin - Pristina, la capitale et la plus grande ville kosovare. La mosquée Çarshi, érigée à partir de 1389 pour célébrer la victoire turque lors de la bataille de Kosovo Polje contre une coalition menée par le roi serbe Lazar Hrebeljanovic, se dresse comme le plus ancien édifice de la ville. La belle mosquée impériale fut quant à elle commandée par le sultan Mehmet II le Conquérant en 1460, dans le style de Bursa, très en faveur dans les Balkans. Le grand hammam date de la même époque. Le musée du Kosovo occupe lui un bâtiment austro-hongrois construit en 1889 ; le musée ethnographique documente de façon très séduisante la vie pendant la période ottomane.
À l'arrivée à Pejë, installation pour une nuit dans une authentique kulla du XIXe siècle. Très élégante avec ses murs en pierre de taille, sa cheminée et son jardin-terrasse. Les chambres arborent un style traditionnel mais le confort est lui bien contemporain. Au restaurant, on mange au coin du feu ou sous la tonnelle des mets et plats typiques de la cuisine albanaise.

JOUR 12

Pejë - Prizren

À voir en chemin - Le monastère chrétien orthodoxe de Visoki Decani est l’un des symboles de l'héritage religieux de la Serbie au Kosovo, cristallisant également une histoire tumultueuse et des tensions toujours actuelles.
Route ensuite vers le sud pour rejoindre Prizren. Installation pour une nuit au cœur de la petite ville. La mosquée de Sinan Pasha n’est qu’à quelques pas. Décoration orientalisante – moquette rouge au sol, meubles en bois foncé – quelque peu datée, mais somme toute fonctionnelle.

JOUR 13

Prizren - Tirana

Retour en Albanie pour l’ultime étape du voyage.
À voir en chemin - Krujë la médiévale, célèbre pour être la ville natale de Skanderbeg. Un musée lui est notamment consacré dans l’enceinte du château érigé au Ve siècle.
Enfin, route pour Tirana, la vibrante capitale albanaise. Restitution du véhicule de location et installation pour deux nuits à quelques pas de la place Skanderbeg (encore lui) et de l’opéra national. Dans ce quartier vivant se mêlent restaurants, cafés, galeries d’art, musées, églises et mosquées. L’hôtel, classique, est élégamment décoré, tandis que les chambres allient confort et raffinement. L’atmosphère y est délicieusement rétro, agrémentée d’un mobilier en bois ancien et de tapis persans. Un camp de base idéal pour rayonner dans la ville et l'explorer de fond en comble.

JOUR 14

Tirana

Au programme - Visite privée de Tirana, une ville haute en couleurs, littéralement, dont plusieurs façades ont été repeintes de couleurs chatoyantes sous l'impulsion d'un ancien maire au début des années 2000. Des teintes vives et énergiques signalant aux voyageurs que Tirana aspire à ne pas être oubliée et à occuper une place de choix parmi les capitales balkaniques. Le paysage urbain est structuré par des monuments hétéroclites relevant de l’esthétique soviétique et du rationalisme de l'Italie mussolinienne, à l’instar de la vaste esplanade de la place Skanderbeg. Cependant, à proximité, se dressent la Xhamia e Et’hem Beut – la mosquée Et’hem Bey – et la tour de l'horloge, magnifiques réalisations ottomanes du début du XIXe siècle (la seconde permettait de se rendre à l'heure à la première). La visite mène également au pont de Tabakkane, datant du XVIIIe siècle, sur la rive droite de la rivière Lana, puis au musée national historique, célébrant la richesse de la culture albanaise depuis le Paléolithique.
À ne pas manquer - Le quartier de Blloku (le "Bloc"), véritable emblème du Tirana postcommuniste, révèle une atmosphère vibrante. Ancien quartier réservé exclusivement à l'élite du régime entre 1961 et 1991, Blloku s'est transformé depuis en un lieu dynamique et prisé où se mêlent ministères, restaurants, bars et boutiques branchés.

JOUR 15

Tirana - Vol retour

Transfert vers l’aéroport et vol retour.

A la carte

Macédoine du Nord et Kosovo avec un chauffeur privé

Pour une expérience de voyage tranquille et confortable, vous avez la possibilité d’effectuer vos déplacements et de sillonner les routes de Macédoine du Nord et du Kosovo en compagnie d’un chauffeur privé.
En option

Avec quelques jours de plus : Le Monténégro

Enchâssé entre les sommets majestueux des Alpes dinariques et l'Adriatique, frontalier avec l’Albanie de laquelle il est séparé par le remarquable lac de Skadar, le Monténégro dévoile une splendeur naturelle remarquable. Les paysages oscillent entre forêts ombragées et crêtes rocheuses, plages de galets et criques radieuses. Les parcs nationaux de Durmitor et de Biogradska Gora abritent de vastes étendues de pins et des lacs glaciaires, terrains de jeu privilégiés pour les randonneurs, tandis que les gorges de la rivière Tara, le canyon le plus profond du continent, sont un véritable paradis pour les amateurs d’aventures outdoor. La sinueuse route Serpentine qui dévale vers l'Adriatique révèle à chaque virage les premiers charmes méditerranéens. Les bouches de Kotor, et leur cité éponyme, ainsi que les villes côtières de Budva, Sveti Stefan, Bar et Ulcinj qui parsèment le littoral, agrémentent l’itinéraire d’une dimension balnéaire.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 2 600 € à 3 400 €/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 3 000 €/personne.
  • Le vol international sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de co2 de votre voyage (par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • La location de voiture pour 13 jours
  • Les transferts privés mentionnés au programme
  • Les 2 nuits à Berat, en chambre double avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Gjirokastër, en chambre double avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Korçë, en chambre double avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Ohrid, en chambre double avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Skopje, en chambre double avec petits déjeuners
  • La nuit à Pejë, en chambre double avec petit déjeuner
  • La nuit à Prizren, en chambre double avec petit déjeuner
  • Les 2 nuits à Tirana, en chambre double avec petits déjeuners
  • La visite de Berat avec un guide francophone privé
  • La visite de Gjirokastër, avec un guide francophone privé
  • La visite de Korçë et Voskopojë, avec un guide francophone privé
  • La visite d'Ohrid avec un guide francophone privé
  • La visite de Skopje avec un guide francophone privé
  • La visite de Tirana, avec un guide francophone privé
  • Notre service conciergerie sur place
  • L’accès au wifi pendant votre voyage : un mini routeur international ou une eSIM vous permettant de vous connecter en wifi sur vos divers terminaux (mobiles, tablettes, ordinateurs)
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l'application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Un carnet de voyage rassemblant de nombreuses informations utiles (votre programme jour par jour, les coordonnées de vos hôtels, une sélection de bonnes adresses personnalisées et géolocalisées, etc.), disponible également sous forme d’application mobile
  • Nos recommandations et la réservation de certains restaurants
Réf : 1691418
Nos experts à votre écoute
Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
Contactez un spécialiste de la Macédoine