Vous aimerez
  • Tracer dans la neige et l’art de vivre lapon une diagonale est-ouest pleine de surprises
  • Une gastronomie inventive et nature, des hôtels hors norme, dans les arbres, en glace
  • Motoneige, traîneau à chiens, raquettes, des randonnées énergisantes et fun déjà prévues !
  • Appli smartphone avec GPS, bonnes adresses, neutralité carbone intégrale, les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Suède 01 42 86 17 60

Aurore boréale non exclue !

Norrbotten, la partie septentrionale de la Suède, la partie lapone, ou same, la partie à laquelle l’hiver va comme un gant. C’est ce que vous propose ce voyage, qui vous conduit en diagonale du golfe de Botnie, à l’est, à Abisko, au nord-ouest, près de la frontière norvégienne. Première étape un peu au nord de Lulea, au bord de la mer Baltique. On y réalise que la glace va aussi bien aux archipels que l’eau liquide. Et que la motoneige fait un zodiac des frimas très convenable. Ensuite, direction Harads, 50 kilomètres en deçà du cercle polaire, puis Kukkasjärvi, 200 kilomètres au-delà. Un cabane dans les arbres vous rend une âme d’enfant et permet de voir loin.
Ce à quoi s’accorde parfaitement une sortie en traîneau à chiens. Jack London a manqué la Laponie. Dans le village same de Kukkasjärvi, l’hôtellerie est saisonnière à un point inhabituel : on construit en glace et, lorsque la température remonte, l’hôtel fond. Sa partie froide du moins. Enfin, dans le parc national d’Abisko, vous faites halte près de la Lapporten, la porte de Laponie, impressionnante vallée dont l’entrée dessine une demi-lune parfaite. Les activités outdoor ne cessent pas avec l’hiver, au contraire, elles gagnent en intensité. A courir les bois sur des raquettes vous vous en rendez compte. Tout cela vous ouvre l’appétit. Disposition idéale pour répondre aux sollicitations d’une cuisine un peu partout naturelle et plus sophistiquée qu’on l’imagine. Allez, le nord a toutes les qualités.

Votre voyage

Chalet particulier au bord du golfe de Botnie, cabane perchée au-dessus de la vallée du Lule, hôtel de glace à Jukkasjärvi et with a view dans le parc national d’Abisko. Voilà qui forme une excellente base logistique et promet que vous serez en phase avec les sites. Partout, même dans un arbre, vous disposez de conditions très confortables, ce qui n’enlève rien à l’originalité de la situation ou de la conception. L’hiver, le confort est un véritable atout forme. Pour ajouter au plaisir, chaque établissement s’honore d’une table donnant une version brillante de la cuisine lapone. Certes, il y a de la neige et il gèle, mais l’hiver ne surprend pas la Suède, dont le réseau routier s’entretient en conséquence. On peut donc l’emprunter sans crainte. D’autant que la voiture réservée pour vous répond à des critères de sécurité exigeants. L’enneigement a commandé aux activités que nous avons inscrites à votre agenda : motoneige, traîneau à chiens et raquettes. Vous découvrez ainsi que monotonie n’appartient pas au vocabulaire septentrional et que la glisse enivre quel que soit l’état de l’eau. Enfin, la nuit lapone offre souvent un formidable spectacle, étoiles, aurores boréales, et les Suédois s’organisent pour en profiter. A Abisko, par exemple, où vous pourriez, si vous le souhaitiez, combiner gastronomie et splendeur cosmique.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Lulea, via Stockholm

Prise en main de la voiture de location. Installation pour deux nuits au bord des eaux gelées du golfe de Botnie. La neige couvre le domaine : un grand chalet, où sont réunies les parties communes de l’hôtel ; et des petits (qui ressemblent à des cabins américains) rangés sous les pins. Votre home, coquet nordique et sérieusement équipé, vous permet de choisir entre indépendance alimentaire et restaurant. Celui-ci mérite qu’on lui accorde une attention épicurienne. Le chef ne craint personne lorsqu’il s’agit d’accommoder ce que lui fournit la nature lapone. Viandes, poissons et baies distinguent une cuisine évidente et savoureuse. Il faut à cela du talent et du savoir-faire. Art de vivre suédois oblige, un sauna ne pouvait manquer. Le jacuzzi est un bonus.

JOUR 2

Lulea

Déjà prévu au programme - Un safari à motoneige. Engin à la fois souple et robuste, la motoneige est idéale pour filer sur la mer gelée ou emprunter les lais forestiers couverts de neige. Elle se contrôle aisément et offre rapidement un vrai plaisir de conduite, d’agréables sensations de glisse. Une fois juché dessus, on avale en se jouant les creux et les bosses du comté de Norrbotten. Et le rayon d’action qu’elle procure permet de découvrir qu’en dépit de l’homogénéité blanche la région présente des aspects variés et plus de contrastes que prévu. Un guide instructeur anglophone accompagne la sortie.
Dans les environs de Lulea, à Gammelstad, se trouve un bel exemple de village-église : de petites maisons de bois, destinées à abriter les fidèles venus de loin assister aux cérémonies, ont été construites autour d’une église de pierre. Celle dont nous parlons date du XVe siècle et conserve de belles fresques médiévales et un retable flamand du début du XVIe, l’un des plus beaux de Suède. L’Unesco a classé au patrimoine mondial ce dispositif religieux typiquement scandinave.

JOUR 3

Lulea - Harads

Route pour Harads. Installation pour deux nuits dans un hôtel nature, qui se distingue par la radicalité et la modernité de sa conception : les « chambres », réalisées par des architectes suédois renommés, sont dispersées dans les arbres, à cinq ou six mètres de hauteur, offrant une intimité et un confort étonnants. Plus une vue magnifique sur les entours du fleuve Lule. L’impact environnemental se trouve réduit au minimum par la nec plus ultra des moyens techniques. Combler le fossé qui sépare nature et avant-garde, tel serait le propos. Et ce au profit du calme, de la détente et du bien-être des hôtes. Car il s’agit d’abord de cela. Symbole des convictions maison, le sauna invite à des séances sudation régénératrices. Les repas se prennent à quelques dizaines de mètres de là, dans une pension fournissant un magnifique exemple d’hospitalité vintage, estampillé fifties septentrionales.

JOUR 4

Harads

Déjà prévu au programme - Un safari à traîneau à chiens. L’attelage de chiens restitue sa dimension épique à l’hiver. Quelque chose dit au voyageur que là, il touche à la quintessence de la vie arctique. Il y a d’abord le hurlement des huskies, le jappement des samoyèdes, une certaine fébrilité où se décèle l’appel de la piste. Et puis les sangles se tendent, l’attelage arrache le traîneau, les ordres au chien de tête organisent l’élan. Rapidement, ce sont la suspension des clameurs et la vitesse. Le glissement des patins et la course des chiens se perçoivent sans entamer le silence plénier de la campagne. Le conducteur suit attentivement le mouvement. Une pente, il descend pour soulager l’effort des bêtes ; un plat, une descente, il remonte. Vous, vous êtes emporté.

JOUR 5

Harads - Jukkasjärvi

Route pour Jukkasjärvi. Nuit dans un hôtel étonnant, dont une partie est reconstruite en glace et neige tous les ans, et opérationnelle tant que la température reste négative. Des artistes sont invités chaque hiver à créer des décors originaux. L’atmosphère de songe qui se dégage de l’alternance d’éléments translucides et opaques, la vie particulière - mais pas impossible - que l’on mène dans cet environnement frigorifié, l’impermanence du bâti contribuent au dépaysement. Vous résidez dans la partie chaude de l’établissement, à l’aménagement (et au confort) scandinave classique. De ce côté se trouve aussi le restaurant, l’une des meilleures tables de Laponie. Certains plats, spécialement imaginés, se servant on ice, sur un cube de glace. Effet visuel et gustatif garanti. Dans un tel contexte, l’indispensable sauna gagne encore en séduction.
Dans le périmètre froid, une chapelle est aménagée, que l’on pourra comparer à celle du village, de bois et debout depuis le XVIIe siècle.

JOUR 6

Jukkasjärvi - Abisko

Route pour les confins du nord. Installation pour deux nuits dans le parc national d’Abisko. Le bâtiment est ample, mais son cadre naturel l’est plus encore, entre lac Torneträsk et Alpes d’Abisko. A l’intérieur, des couleurs atténuées, apaisantes, le design suédois, du bois et de la laine. Et de grandes baies, afin de profiter du paysage. Dans votre chambre, vous ne manquez de rien ; le niveau d’équipement satisfait aux exigences du voyageur d’aujourd’hui. L’esprit green aussi. Les clients de la maison peuvent utiliser une cuisine commune. Ou s’en remettre au savoir-faire des professionnels : trois repas journaliers, avec chacun un traitement approprié des ingrédients du terroir. L’omission de la mention sauna pouvant surprendre, on signale explicitement la présence de ce service qui va de soi.

JOUR 7

Abisko

Déjà prévu au programme - Randonnée raquettes. Techniquement, la marche avec raquettes s’aborde aisément (et constitue un bon test de son état de forme). Cet excellent moyen de se déplacer sur la neige permet, à la suite d’un guide anglophone, l’approche de différentes facettes du parc en livrée blanche. Chemin faisant, on repère les traces de la faune encore active en cette saison comme, par exemple, le lagopède des saules, le lièvre variable ou le renard arctique. Le grand corbeau s’aperçoit, et la mésange charbonnière, comme aussi, au bord d’eaux encore libres, le cincle plongeur. En dépit des apparences, la vie ne cesse jamais complètement de se manifester.
En option - Dîner à la station Aurora Sky.

JOUR 8

Abisko - Kiruna

Route pour l’aéroport de Kiruna et rendu de la voiture. Vol de retour, via Stockholm.

A la carte

Dîner à la station Aurora Sky

La fréquence des aurores boréales dans le secteur d’Abisko a justifié la construction, à l’écart des lumières de la ville, de cet observatoire. A la saison propice, on s’y rend donc avec de bonnes chances d’en voir. Et, quelle que soit la soirée avec l’assurance, pour le coup, de faire un succulent repas. Le restaurant du lieu s’étant acquis une renommée flatteuse, autant pour sa situation exceptionnelle que pour la qualité de sa cuisine : lapone, moderne, soignée et servie sur des tables bien dressées. Une vingtaine de minutes de télésiège sous un ciel fourmillant d’étoiles conduisent à cette salle à manger à part.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 3500€ à 4400€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 3800€/personne.
  • Le transport aérien, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de CO2 de votre voyage (par le biais de notre fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • La location pour 7 jours d’un véhicule de catégorie A/C
  • Les 2 nuits à Lulea, en chalet double, avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Harads, en cabane double, avec petits déjeuners
  • La nuit à Jukkasjärvi, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les 2 nuits à Abisko, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Lulea - un safari à motoneige sur le lac, avec un instructeur anglophone
  • Harads - un safari à traîneau à chiens, avec un instructeur anglophone
  • Abisko - une randonnée raquettes, avec un instructeur anglophone
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1423488
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Suède