Vous aimerez
  • Iles secrètes, bains thermaux de tradition, volcans : explorer un pays d’eau et de feu
  • Ryokan, onsen et minshuku : vos adresses déclinant l’art de vivre japonais
  • Fukuoka et Nagasaki en amis, promenade à vélo avec guide privé à Fukue : c’est prévu !
  • Appli smartphone, bonnes adresses, concierge sur place : le service Voyageurs

Contactez un spécialiste Japon 01 84 17 19 48

Kyûshû et les Gotô

Pour ce voyage, nous avons décidé de vous plonger dans le Japon profond, sans passer par la case mégapoles, lesquelles ont largement de quoi faire l’objet d’un autre voyage. Insulaire, le Japon l’est par nature, il doit autant à la mer qu’à la terre. Le périple s'ouvre à Fukuoka, sur l’île de Kyûshû, la plus occidentale des îles nippones, à la nature préservée et à l’atmosphère pittoresque. On y découvre tout à la fois une eau thermale qui emplit de ses bienfaits des bassins cachés sous les bosquets, des paysages de rizières et un volcanisme bien vivant, dont les contours rappellent certaines estampes. Approfondissement à Nagasaki, ville au passé tragique, dont l’histoire singulière fut pourtant pleine d’échanges et d’enseignement.
Voyage dans le voyage, archipel dans l’archipel, on rallie ensuite à Fukue les îles Gotô, chapelet de terres émergées dans le détroit de Corée. Lieu unique, et comme épargné par le temps. Ou plutôt, auquel le temps laisse plus de temps qu’ailleurs. Les vieilles choses n’y font pas l’objet d’un soin particulier ; elles sont là, tout simplement, comme la nature. Et cette simplicité est un bonheur, qui rend sensible l’accueil sympathique des gens d’ici. Pour ne rien gâcher, il y a au pied des reliefs rocheux de petites plages de sable blanc qui sont l’un des secrets bien gardés du pays. Ensuite, deux jours à Yufuin permettent de se rendre familier du sommet double du mont Yufu et des rizières de la vallée. On s’adonne au plaisir des bains thermaux à l’air libre. A Kurokawa, c’est sous la domination du volcan Aso que l’on apprécie les vertus des rotenburo du bourg. Certains sont à dénicher dans une grotte ou sous les eaux énergiques d’une cascade. Le lien aquatique associe Takachiho à ce qui précède, même si on s’arrête là dans un minshuku champêtre. Enfin, Kagoshima, la "Naples du Japon", n’est séparée du puissant et actif Sakura-jima que par un bras de mer. Au pays du Soleil levant, la nature a encore son mot à dire.

Votre voyage

Le déplacement dans un archipel réclame toujours une logistique précise. Nous y avons été attentifs. A Kyûshû, vous vous déplacez soit par le train, soit en voiture de location. Les routes sont bonnes, la conduite aisée, les distances ne lassent jamais. Vers les îles, vous voyagez par voie maritime : speed boats ou ferries vous mènent à bon port. Dauphins sprinters, panoramas volcaniques… Les traversées sont en elles-mêmes de petits voyages dans le grand, alors on ouvre grand les yeux ! Parce que ce périple a pour but de vous faire découvrir un autre Japon, plus authentique peut-être, vos adresses devaient être raccord. Vous logez ainsi à deux reprises - à Yufuin et Kurokawa - dans un ryokan, ces auberges qui maintiennent les traditions architecturales, thermales, d’étiquette et de cuisine propres au pays. Au village d’Akimoto, ce sera minshuku, maison d’hôte japonaise où le partage avec les propriétaires est le centre d’une expérience chaleureuse. Sur Fukue, dans l’archipel des Gotô, le lien avec la nature se fait aussi bien via l’hébergement : beau camp de tentes sous influence glamping scandinave. Ailleurs, des établissements contemporains assurent sommeil réparateur, service aux petits soins et références internationales made in Japan. Des contrastes, mais avec pour fil rouge un art de vivre esthétisé. A votre agenda, deux rencontres futées avec des expatriés français, à Fukuoka et Nagasaki. Et une sortie vélo à Fukue Island. Si, chemin faisant, un désir non prévu ou un léger contretemps survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre concierge sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Tokyo

Nuit à bord, arrivée le lendemain.

JOUR 2

Tokyo - Fukuoka

Vol pour Fukuoka, sur Kyûshû. Un bref trajet en train permet de rejoindre la ville. Nuit dans le quartier de Hakata. L’hôtel est moderne et fonctionnel. La décoration s’appuie sur ces aspects pratiques, auxquels elle ajoute une esthétique par petites touches. Les chambres sont très bien équipées - purificateur d’air, réglage du degré d’humidité, station iPod, etc. Dans la salle de bain, la douche a des propriétés techniques étonnantes. On prend le petit-déjeuner à la japonaise, ou à l’européenne, ou un peu de l’un et un peu de l’autre, selon l’inspiration du moment.
Déjà prévu au programme - Fukuoka like a friend. En compagnie d’un expatrié francophone, vous découvrez une ville dont l’ouverture au monde et le dynamisme ont été relevés par le journalisme lifestyle international. Et vous faites cela à votre façon. En effet, rien de préformaté, mais une rencontre et une conversation à laquelle vous apportez vos désirs, vos questions, votre enthousiasme. Cela suffit à votre ami d’un jour pour bâtir un plan de campagne, avec pour objectif de répondre à vos demandes comme l’auraient fait des Japonais. Vous voilà d’emblée au contact d’un art de vivre. Alors, spectacle de kabuki, baseball, J-pop ou motsunabe (abats et cives cuits à l’étouffée dans un pot de terre) ? Ou le temple shingon Tôchô-ji, fondé au début du IXe siècle ? Ou la madone de Dali, dite de Port Lligat, au Fukuoka Art Museum ?

JOUR 3

Fukuoka - Nagasaki

Train pour Nagasaki. Installation pour deux nuits dans le centre. L’hôtel se fonde sur un propos clair et moderne : fournir au voyageur ce dont il a besoin. A savoir, de quoi se détendre, se reposer et se sustenter. Ce qui fait la part belle aux fonctionnalités. Dans les parties communes, les tons sont surtout brun, tabac, beige. Dans les chambres, du blanc. Et une bonne literie, un téléviseur à écran plat, un petit réfrigérateur et une presse à pantalon. Avec, ponctuellement, des petits plus bien-être. Les salles de bain sont impeccables, bien sûr. Soucieux de satisfaire tout le monde, le restaurant sert des plats régionaux, japonais et internationaux. Pro.

JOUR 4

Nagasaki

Déjà prévu au programme - Nagasaki like a friend. La formule est la même qu’à Tokyo : un expatrié plus vos attentes. Comme tout cela s’improvise en fonction des lieux, il n’y a pas de répétition à craindre. Nagasaki a ses particularités. C’est une fondation portugaise du XVIe siècle, et le christianisme japonais y a ses racines. D’abord accueilli, puis persécuté sous les Tokugawa - très ombrageux à son égard - celui-ci est de nouveau autorisé à partir de l’ère Meiji. On construit alors, à Urakami, une cathédrale néo-romane, qui devait être détruite de fond en comble par le bombardement atomique du 9 août 1945. Puis reconstruite. Le Kôshi-byô est lui un temple confucéen, toujours extraterritorial, sous la supervision de l’ambassade de Chine. Cependant, il n’y a pas que l’histoire religieuse et la culture pour illustrer la personnalité de Nagasaki. Il y a aussi la cuisine. Eh bien, le chanpon est d’inspiration chinoise : bouillon gras avec porc, fruits de mer, légumes et nouilles. Et le riz toruko - turc - sent l’Ouest : pilaf, pâtes et, curieusement, côte de porc pannée, avec curry local. Quand au gâteau castella, il est descendu des bateaux portugais.

JOUR 5

Nagasaki - Fukue Island (archipel des Gotô)

Traversée en speed boat pour Fukue, la plus grande et méridionale des îles Gotô. Prise en main de la voiture de location. Installation pour deux nuits dans un endroit inattendu : un camp de tentes sous le signe du hygge scandinave. Le domaine est organisé autour d’une ancienne école, où se trouvent les parties communes, quelques chambres et le sanitaire : lavabos, douches, machines à laver. Le bâtiment fournit les éléments d’un minimalisme cosy. Pour le reste, ce sont donc des tentes, montées, comme leurs dépendances, sur des estrades basses. Dedans, des tons beiges, une impression de légèreté et un mobilier country design d’esprit nippo-nordique. Un confort surprenant. Le restaurant propose une cuisine santé faite à partir d’ingrédients de l’archipel. L’atmosphère est à la détente et au naturel. Pêche, sorties en mer, plongée, paddle board ou observation astronomique sont proposés aux hôtes.

JOUR 6

Fukue Island (archipel des Gotô)

En partie comprises dans le parc national marin Saikai, les Gotô se trouvent au large de Nagasaki. Couvertes d’une végétation d’un vert dense, elles offrent des abords festonnés (où apparaît souvent le sable blanc d’une jolie plage), des reliefs mouvementés et des falaises abruptes. En fonction de l’état du ciel, la mer prend des tons qui peuvent aller d’aluminium à bleu roi. Les petits villages de pêcheurs ont un aspect idyllique. Vieilles rues et vieilles maisons ne sont pas rares, qui rappellent le pays d’antan. Un torii ancien au bord de l’eau marque la permanence d’une attitude spirituelle. Quelques églises évoquent elles aussi l’histoire tourmentée du christianisme japonais (elles sont inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco). La pêche est, bien sûr, l’activité n°1 ici. Ce qui influe sur la cuisine. Huîtres et oursins sont des spécialités reconnues.
Déjà prévu au programme - Fukue à vélo. Equipé comme il convient, vous prenez la roue d’un guide anglophone privé, spécialisé cyclisme. Il vous conduit par des voies praticables aux plus jolis coins de l’île.

JOUR 7

Fukue Island (archipel des Gotô) - Yufuin

Traversée en speed boat pour Nagasaki. Rendu de la voiture. Train pour Yufuin. Installation pour deux nuits dans le cercle des établissements de bain. Votre ryokan - auberge traditionnelle - est de ligne classique, sans excès de formalisme. Dans le jardin, bambous, érables, pins et l’eau qui tinte. Les chambres - tatamis, futons, meubles bas (ou aménagement de style occidental) - sont installées dans des pavillons intriqués. Vous disposez d’un bassin extérieur particulier, en plus du bassin thermal public. Les repas sont servis normalement à la salle à manger, mais ils peuvent l’être aussi dans votre chambre. Ils ont un cachet terroir tout à fait agréable. L’ensemble marque une élégance authentique et s’intègre aux entours avec beaucoup de naturel.

JOUR 8

Yufuin

Le bourg se trouve au pied du mont Yufu, un stratovolcan de 1583 mètres. Les altitudes des deux pointes sommitales ne différant que d’un mètre à peine. Les rizières de la vallée la parent au cours de l’année de verts variés et de jaune. Il est délicieux de se promener dans ce paysage serein et régulier. Comme l’est aussi le lac Kinrin, dont les berges inclinent à la méditation - vous serez avisé d’y aller le matin, lorsque la brume l’enveloppe de mystère romantique. Au bord de l’eau, le café la Ruche rallie les promeneurs autour de petits plats nature. Yufuin lui-même est tout à son activité de onsen, le terme désignant à la fois la source chaude et la station thermale. Les établissements de bain sont donc la grande affaire. Le soir, cependant, ce sont les temples qui se manifestent par le tintement de leurs cloches. Vous disposez d’une journée entière pour profiter de tous ces agréments.

JOUR 9

Yufuin - Kurokawa

Prise en main de la voiture de location et route pour Kurokawa, sur la pente externe de la caldeira d’Aso (qui est l’une des plus vastes au monde, et très active : l’accès au volcan n’est pas toujours possible mais, lorsqu’il l’est, il faut vraiment y monter). Les établissements de bain s’alignent le long de la rivière Noire. Autour, le village ne manque pas de pittoresque. On est à nouveau en plein contexte onsen. Nuit dans un très beau ryokan. Le jardin est ravissant. Les bâtiments sont comme on imagine qu’ils doivent être. Vous êtes maintenant rompu aux façons de faire, vous enfilez votre yukata et chaussez vos geta avec aisance. Bains particuliers ou collectifs, intérieurs ou extérieurs. Les petits plats de la cuisine kaiseki, leur ordre, leurs cuissons, leurs textures et leurs couleurs ne laissent pas de réserver de savoureuses surprises à ceux qui les découvrent.

JOUR 10

Kurokawa - Takachiho

Route pour Takachiho. Nuit au village d’Akimoto. Dans une chambre d’hôtes, minshuku, installée dans une maison moderne. L’accueil est des plus aimables. Votre chambre est simplement mais confortablement aménagée - futon sur cadre de bois ; une salle d’eau pour deux chambres. Petit-déjeuner et repas sont servis à la salle à manger. Cuisine familiale et du jour, cela va sans dire. C’est une plaisante occasion d’élargir l’image un peu étroite que l’on a en Europe de la table japonaise. La ferme produit du saké et de l’amazake, boisson faiblement alcoolisée à base aussi de riz fermenté.
On sort. On va voir, au sud de Takachiho, les jolies gorges du Gokase et la chute d’eau Manai. On peut canoter sur le fleuve, ou longer les parois sur des passerelles. Les longs plis de la pierre sont à la fois spectaculaires et harmonieux. La végétation s’accroche partout où elle peut. Il ne faut pas manquer le temple bouddhiste Shonen-ji, de l’école Jôdo shinshû, de la Terre pure, fondé au XVIe siècle au pied du mont Genbu. Ni le sanctuaire shinto Ama-no-Iwato, consacré à Amaterasu, déesse solaire - le disque rouge sur le drapeau national, c’est elle !

JOUR 11

Takachiho - Kagoshima

Route pour Kagoshima. Rendu de la voiture. Installation pour deux nuits dans un hôtel moderne, dont l’emplacement un peu élevé offre une belle vue du Sakura-jima. L’aménagement est japonais contemporain, un alliage de style international et de culture nippone. On trouve cela aussi bien dans les parties communes que dans les chambres. Lesquelles sont impeccablement équipées et confortables. Spa, salle de gym et bain thermal extérieur (avec vue sur le volcan) sont pour le bien-être. Les restaurants japonais, français et cantonais, sont aussi pour le bien-être. On notera que l’hôtel brasse sa propre bière. Ce qu’on ne saurait songer à lui reprocher.

JOUR 12

Kagoshima

Au pied du Sakura-jima, il est possible de comprendre Pompéi. Le volcan a une activité permanente, néanmoins, il compte, à son pied, les six cent mille habitants de Kagoshima et ceux de nombreux villages. Bien sûr, les Pompéiens ne disposaient pas des instruments de surveillance et de mesure qui leur eussent permis d’anticiper l’éruption du Vésuve. C’est ainsi, pour diverses raisons les humains côtoient les bouches à feu. La fertilité du sol, par exemple : de gros radis et de minuscules mandarines sont les vedettes de l’agriculture locale. Il est désormais possible d’accéder au Sakura-jima en voiture et d’en faire le tour en bus. Il est cependant interdit d’approcher le sommet à moins de deux kilomètres. Des ferries font la navette dans la baie de Kinkô entre Kagoshima et le volcan. Leur terminal est d’ailleurs l’endroit où faire le point sur les spécialités locales. Si l’on n’est pas inspiré par les monstres telluriques, on peut aller visiter un très beau jardin, le Sengan-en, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

JOUR 13

Kagoshima - Vol retour

Transfert à l’aéroport et vol pour Tokyo. Puis, vol retour.

A la carte

Avec quelques jours en plus - L’île de Yakushima

Ile mystique au sud de Kyûshû, Yakushima a vu sa luxuriante forêt inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Reconnaissance d’un milieu naturel intact. Là, des arbres millénaires abritent une faune abondante, dont les plus emblématiques représentants sont le cerf sika et le macaque (presque aussi abondant sur l’île que l'homme). Ce décor sauvage a inspiré notamment Hayao Miyazaki pour le décor du film Princesse Mononoké.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 4800€ à 5500€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 5000€/personne.
  • Les vols internationaux et domestiques sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L'absorption des émissions de CO2 de votre voyage, par le biais de notre fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero
  • Le billet de speed boat Nagasaki / Fukue Island aller et retour
  • A Fukue Island, la location pour 2 jours d’une voiture cinq places
  • A Yufuin, la location pour 2 jours d’une voiture cinq places
  • La traduction certifiée de votre permis de conduire national
  • La nuit à Fukuoka, en chambre double, avec petit-déjeuner
  • Les 2 nuits à Nagasaki, en chambre double, avec petits-déjeuners
  • Les 2 nuits à Fukue Island, en tente double, avec petits-déjeuners
  • Les 2 nuits à Yufuin, en chambre double, demi-pension
  • La nuit à Kurokawa, en chambre double japonaise, demi-pension japonaise
  • La nuit à Takachiho, en chambre double, demi-pension japonaise
  • Les 2 nuits à Kagoshima, en chambre double, avec petits-déjeuners
  • Fukuoka like a friend, avec un guide privé francophone
  • Nagasaki like de friend, avec un guide privé francophone
  • Fukue Island à vélo, avec un guide privé anglophone
  • Notre service conciergerie sur place
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini-routeur international remis à l’arrivée, permettant de connecter plusieurs terminaux simultanément
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1614965
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste du Japon