Le Swaziland en bref

D’abord, un guide à jour du Swaziland vous le dira, il n’y a plus de Swaziland. Depuis 2019, il y a le royaume d’Eswatini. Le monarque actuel étant Mswati III, depuis 1986. Il l’est absolument, ne reconnaissant qu’une prééminence, celle d’Elizabeth II, Head of the Commonwealth. Le royaume de Mswati III est enclavé au nord-est de l’Afrique du Sud, entre celle-ci et le Mozambique. On y trouve des montagnes, comme les monts Lebombo, à l’est, et le Highveld, à l’ouest ; le Middleveld est aujourd’hui densément peuplé ; dans le Lowveld s’étendent de vastes savanes à acacias. La flore et la faune présentent toujours une riche diversité. Le vautour africain, le vautour oricou, le vautour à tête blanche ou le vautour chassefiente témoignent par leur présence d’une réelle abondance de reliefs, laquelle dénote un bon niveau de vif.
Pour en venir aux hommes, les Ngwane-Dlamini ont pris le nom de Swazi après leur installation sur les hauts-plateaux de l’actuel royaume, au XIXe siècle (ils avaient été chassés de la vallée de la Pongola par les Ndwandwe, autre peuple de la famille Nguni). Ce sont les Britanniques, arrivés dans le secteur peu après, qui ont créé le vocable de Swaziland. Le pays est indépendant depuis 1968. Lorsqu’on visite l’Eswatini, on mange de la chèvre et du bœuf, animaux d’élevage traditionnels. En complément, il y a le maïs, le sorgho, différents types de haricots, des courges. Le ragout étant sans doute le mode de préparation privilégié. Ce dont on ne se plaindra pas.

Utile

Contactez un spécialiste du Swaziland