1

S’offrir une bonne tasse de thé dans les plantations

Pour Marco Polo, c’était « la plus belle île du monde ». Pour Sir Thomas Lipton, l’ancienne Ceylan fut une mine d’or vert ! Les plantations en terrasse des régions montagneuses de cette île en forme de goutte d’eau composent un paysage inoubliable. En plein cœur des Hautes Terres, Nuwara Eliya, ville coloniale anglaise, offre un panorama infini sur les champs de thé et leurs cueilleuses tamoules qui choisissent avec soin les feuilles des théiers. un travail de fourmi. Ces paysages parfumés et ordonnés se visitent de multiples façons : en empruntant l’adorable train rouge et noir qui sillonne les vallées de thé au ras des chutes d'eau (idéal pour entamer le dialogue avec la population locale), en randonnant à travers les collines ou tout simplement en visitant tranquillement une plantation avant de déguster une « nice cup of tea ».
2

Partir avec les enfants

Comment fabriquer des souvenirs à la pelle pour toute la famille ? Facile : il suffit de rencontrer des éléphants et de monter sur leur dos ! Le Sri Lanka n’est pas avare de ses animaux : chaque détour de route vous fait croiser buffles, singes, oiseaux multicolores… Quelques visites de temples pour observer, intrigué, les pèlerins déverser leurs offrandes parfumées, de jolies balades dans les rizières, que l’on peut aussi bien explorer en 4X4 qu’à vélo, des découvertes amusantes (une partie de croquet ?), des rencontres avec d’autres enfants, d’autres modes de vie… Le temps passe vite quand on croise une nouvelle culture. Les petits et les grands en prendront plein les yeux et plein le coeur. Puis quelques jours de plage pour se remettre de ses émotions, mais les émotions attendent là aussi (poissons ,tortues et baleines à foison) et bientôt plus personne ne voudra rentrer !
3

Ecumer les charmes immacules de galle

Blanc est le phare portugais, blancs sont les monuments édifiés par les Hollandais, blanche la pagode offerte par un moine bouddhiste japonais : à Galle, tout est inlassablement passé la chaux…. Jusqu’aux robes traditionnelles des Cinghalaises, étole immaculée flottant sur l’épaule. Posée sur la route des épices dans le sud de l’île, la ville qui fut longtemps un port d’escale et d'échange commercial a vécu de riches années. Séparée de l’océan par une forteresse, la vieille ville regorge de rues pavées et de maisons coloniales. Mais Galle n’est pas seulement un chef-d’œuvre architectural émaillé d’hôtels de charme. Les Sri Lankais ont su y ajouter de la couleur, la nature s’est chargée de tapisser les murs de végétation tropicale… Le résultat est une vieille ville onirique, dynamisée par l’ouverture récente de boutiques de charme, galeries d’art et de petits bistrots. Un bijou.
4

Succomber à la douceur de kandi

Perchée au frais dans la montagne, au bord d’un lac, Kandi possède en son palais royal la relique d’une canine de Bouddha, dont la possession lui assure un certain standing politique et religieux. Parfois, une procession d’éléphant la promène dans la ville…Souvent les pèlerins sillonnent cette ville qui rayonne de couleur et de naturel avec ses temples bouddhistes et ses paysages verdoyants. Lorsqu’on s’y arrête quelques jours, on en profite pour visiter une usine de batik, un splendide Jardin Botanique réputé pour ses collections d’orchidées et de palmiers, et l’on s’offre des soins ayurvédiques. La nature luxuriante gratifie le Sri Lanka d’une profusion d’herbes, de fleurs et d'huiles médicinales aux vertus bienfaisantes et puis l’Inde est juste à côté ! Le soir venu, on s’endort paisiblement dans une jolie demeure perchée sur les hauteurs de la ville, cernée de reposants jardins. Kandy est une douce enchanteresse.
5

Louer une villa d’architecte

Le maître sri lankais Geoffrey Bawa fut un virtuose du modernisme tropical, maniant simplicité sophistiquée, élégance et respect de la nature. Il a planté sa dernière réalisation à la pointe sud de l’île, sur la plage préservée de Mawella : un mélange d’intimité et de clarté, une palette lumineuse et chatoyante, une atmosphère fluide… Le lieu idéal pour venir se reposer en famille ou entre amis, voire les deux : les 6 chambres peuvent accueillir jusqu’à 14 hôtes. La plage, quasi privée, est juste devant, masques, tubas et planches de surf vous attendent, tandis qu’au retour, le thé sera prêt dans le jardin. Le chef cuisinier concocte des repas à la carte, à déguster pieds dans le sable, au retour d’un massage sur la plage, d’une balade à Galle ou d’un tour en mer. Le nirvana disiez-vous ? il est à portée de main.
Contactez un spécialiste du Sri Lanka