Capitale

Ljubljana.

PIB

En 2009, 18 100 euro par personne.

Point culminant

Le Triglav, 2 864 mètres (dans les Alpes juliennes).

Superficie

20 273 km² (soit environ la moitié de la Suisse).

Climat

Froidure hivernale, sans excès dans les basses terres, mais plus intense en altitude (la neige s’étend sur un bon tiers du pays de novembre à mars). La burja, vent catabatique du nord-est, peut souffler en violentes rafales glaciales jusqu’en avril. Le printemps et l’automne sont doux et humides (maximum de précipitations en octobre) ; à Ljubljana, les températures dépassent parfois 30° en juillet et août. Au sud de Trieste (Italie), le balcon slovène sur l’Adriatique a un climat méditerranéen (étés chauds et secs, hivers doux et humides).

Géographie

La Slovénie est frontalière de l’Italie (à l’ouest), de l’Autriche (au nord), de la Hongrie (à l’est) et de la Croatie (au sud). Elle dispose d’une « sortie » d’une cinquantaine de kilomètres sur la mer Adriatique. Le nord-ouest et le nord du pays, montagneux, appartiennent au système alpin : Alpes juliennes, Alpes kamniques, Karavanke. Les reliefs s’abaissent ensuite vers le nord-est pour rejoindre la plaine pannonienne dans le Prekmurje. A l’ouest de la capitale s’étend un vaste plateau karstique (érosion caractéristique des formations calcaires), prolongement oriental du karst italien. Au sud, ce sont les plateaux calcaires de Carniole intérieure (ouest) et les collines de Carniole inférieure (est). La Save est la principale rivière slovène, elle prend sa source dans les Alpes juliennes et se jette dans le Danube en Serbie.

Economie

Après un bon redémarrage post-yougoslave, la Slovénie, très dépendante de la bonne santé de ses voisins (Italie, Allemagne, Autriche) qui absorbent plus de 40% de ses exportations, a été durement touchée par la crise économique et financière mondiale. Le coup de frein a été brutal et la situation de l’emploi s’est durablement dégradée (taux de chômage de 10% en 2009). Malgré la fin de la récession au dernier trimestre 2009, les réformes de structure visant à ouvrir encore l’économie et à en améliorer la compétitivité peinent à se mettre en place. Pour se relancer, le pays dispose de ressources naturelles non négligeables (houille, plomb, zinc, mercure, uranium, argent, hydroélectricité, bois), d’une industrie de transformation performante (et d’une main d’œuvre qualifiée) et de services (finance et tourisme, en particulier) dynamiques, qui ont bien résisté à la crise. Structure du PIB (2009) : agriculture, 2% ; industrie, 35% ; services, 63%.

Faune & Flore

Pour l’essentiel, la forêt slovène, encore étendue (60% du territoire environ) et assez bien conservée dans sa diversité, appartient aux zones hêtres, hêtres-sapins et hêtres-chênes. L’expansion de l’épicéa est due à l’activité humaine. Ces couverts ont préservé une faune de mammifères riche et variée où se retrouvent le lynx, l’ours brun, le loup, le daim, le sanglier, le cerf, le chevreuil et, en altitude, chamois, bouquetins, mouflons… Lacs et rivières sont encore poissonneux : truite de la Soca, ombre de l’Adriatique, saumon de fontaine, huchon, hotu, gardon, chevesne, brème, tanche, silure… Quant aux oiseaux, on trouve sur la liste l’Aigle royal, le Bruant zizi, le Cincle plongeur, l’Etourneau sansonnet, le Grand Tétras, le Harle piette, le Martin-pêcheur d’Europe, le Roitelet huppé, le Vautour moine, le Venturon montagnard…

Utile

Idées voyages en Slovénie

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble
Contactez un spécialiste de la Slovénie