Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre


La Slovénie est caractérisée par trois climats différents : un temps montagneux au nord du pays, plus continental dans sa partie orientale et méditerranéen au sud et sud-ouest. Il n’y a donc pas de climat homogène au sein du pays, variable selon les régions. Ainsi, les hivers sont plutôt doux dans la zone méridionale et l’arrière-pays, et très froids dans les hauteurs. Un mal pour un bien puisque les montagnes slovènes sont une destination privilégiée des skieurs et autres amateurs de sports de glisse ! Voici un aperçu des meilleures périodes pour se rendre dans le pays.

Principales zones évaluées : le centre (ex : Ljubljana), les Alpes et la Haute-Carniole au nord-ouest (ex : Bled, Bovec, Kranjska gora), la Basse-Styrie (ex : Maribor, Celje), le littoral adriatique (ex : Koper).

Janvier : choisissez vos destinations


La Slovénie est globalement froide, pluvieuse et/ou neigeuse au mois de janvier. A Ljubljana et dans le reste des localités du centre, le port de vêtement chaud est fortement conseillé car les températures oscillent entre 0 et 2°C. Neige, pluie et brouillard s’invite par ailleurs fréquemment. Les conditions sont assez similaires en Basse-Styrie avec un peu moins d’humidité. Cela n’est pas le cas en revanche pour la Haute-Carniole et les Alpes où les précipitations s’intensifient. Néanmoins, les conditions météo seront propices si vous souhaitez profiter des montagnes enneigées de la Slovénie. Rendez-vous à Kranjska Gora, la plus importante station de sport d’hiver du pays. Pour vous réchauffer un peu, misez plutôt sur le littoral où les hivers sont assez doux (comptez 7°C en moyenne à Koper). En revanche, vous ne serez pas à l’abri de fortes précipitations !

Février : l’hiver persiste


Les précipitations s’intensifient dans la région de la capitale et les températures n’affichent guère meilleure mine. Même constat pour la Basse-Styrie, la Haute-Carniole et la zone alpine. Cette dernière reste toutefois toujours favorable aux mordus de sport d’hiver. Le littoral adriatique reste quant à lui le plus doux de la saison avec des températures inchangées mais aussi une pluie persistante.

Mars : un avant-goût de printemps


Même si le pays reste très humide au mois de mars, on sort petit à petit de la torpeur hivernale. Lubljana affiche ainsi 7°C à l’instar de la ville alpine de Bovec. Attention, si vous vous rendez en zone montagneuse, il vous est recommandé de ne pas skier après la mi-mars, même si les stations ne ferment qu’en avril. Bien souvent, il ne fait plus assez froid et la qualité des pistes est assez médiocre. Le sud se dote de températures quasi printanières avec 14°C aux heures les plus chaudes. Mais les pluies, elles, n’en démordent pas. Pour rester au sec, dirigez-vous plutôt vers Maribor (7°C environ). Le paysage y est remarquable, dessiné par des collines couvertes de vignes, des vestiges médiévaux ainsi qu’une magnifique vieille ville.

Avril : on gagne quelques degrés


Les précipitations sont encore assez intenses dans le pays au mois d’avril mais les températures continuent leur ascension. Si vous souhaitez privilégier les localités moins pluvieuses, le centre sera votre allié. A Ljubljana, ne manquez pas de vous rendre dans la vieille ville et particulièrement son grand marché ainsi qu’au château juché en haut d’une colline. Les berges du fleuve sont elles aussi très propices aux flâneries avec leurs jolies terrasses de café. Le reste des régions est assez pris sous les eaux, en notant des différences de températures : comptez une dizaine de degrés dans les régions montagneuses contre 13/15°C vers le littoral et la Basse-Styrie.

Mai : les pluies battent leur plein


Mai est une période assez défavorable pour se rendre en Slovénie car l’ensemble du pays est caractérisé par un temps très humide, quelle que soit la typologie du climat des différentes régions. La palme des localités les plus pluvieuses revient à la Haute-Carniole et la région alpine, suivi par la Basse-Styrie, le centre et la zone méridionale. En somme, malgré les températures alléchantes, la Slovénie est peu attrayante au mois de mai.

Juin : un début d’été humide


Juin est un mois assez mitigé en Slovénie : le soleil s’invite assez fréquemment dans la majorité des régions, les températures sont au beau fixe (comptez une vingtaine de degrés en moyenne dans le pays) mais les pluies persistent. Aussi, munis d’un bon imperméable, vous pourrez sans doute profiter de vos visites. Evitez si possibles les zones montagneuses et la Basse-Styrie car très pluvieuses et privilégiez plutôt le centre ou le littoral adriatique. Ce dernier abrite la charmante ville de Piran, fortement influencée par l’architecture gothique et réputée pour ses jolies maisons colorées.

Juillet : la pluie s’efface peu à peu


Si les zones montagneuses sont toujours plongées dans l’humidité (en plus de présenter un temps assez chaud), le reste du pays connaît un début d’accalmie. La capitale est un peu moins pluvieuse au même titre que la zone méridionale. La Basse-Styrie, en revanche, reste encore assez sujette aux précipitations. Néanmoins, on apprécie la douceur des températures oscillant entre 21 et 26°C dans ces régions.

Août : assez propice aux visites


Le centre est décidément moins humide qu’au début de l’été et la capitale se prête désormais pleinement aux visites, en prévoyant quelques pluies passagères. En revanche, la zone montagneuse est toujours aussi humide. Mais étant donné le caractère changeant de la météo de montagne, vous aurez sûrement la possibilité de profiter de quelques éclaircies durant la journée. Lorsque celles-ci se présentent, Bled offre un cadre très estival à ses visiteurs. Surnommé « la Perle des Alpes », il abrite un lac donnant vue sur les somptueuses Alpes juliennes ainsi qu’un château juché sur un éperon rocheux. Si le temps vous le permet, étendez votre séjour dans les environs, au sein des gorges de Vintgar que l’on observe depuis des passerelles en bois aménagées en plein cœur de la nature. La région littorale est également très agréable en cette période : les températures avoisinent les 26°C en moyenne et l’on peut profiter sur une majeure partie du temps du bord de mer ensoleillé. La Basse-Styrie en revanche reste assez pluvieuse. A noter : L’un des événements les plus populaires de l’été culturel et artistique de la capitale slovène a lieu au mois d’août. Des pièces de théâtre, concerts et spectacles de danse sont organisés en plein air et gratuitement !

Septembre : pluies et soleil vont de concert


Les températures s’adoucissent au mois de septembre en restant agréables (entre 16 et 18°C dans la plupart des localités) grâce à la forte présence du soleil. Néanmoins, les pluies font leur grand retour et aucun région n’est épargnée. Prévoyez donc le nécessaire si vous vous rendez en Slovénie durant cette période, et particulièrement dans les hauteurs.

Octobre : un automne agréable


Le pays est un peu moins humide au mois d’octobre. Au vu des températures encore assez agréables (entre 10 et 12°C dans la majorité des localités et 16 pour le sud), la Slovénie est tout à fait visitable en cette saison. La zone littorale est particulièrement avantageuse avec un temps printanier, ponctué de précipitations passagères. Bon à savoir : un festival international dédié à l’art contemporain et la culture est organisé au mois d’octobre à Ljubljana, invitant une cinquantaine de femmes artistes chaque année pour présenter leurs créations.

Novembre : assez froid et pluvieux


Bien que l’on soit loin des températures hivernales mordantes, la Slovénie se rafraîchit considérablement en cette saison et les pluies ne lui font pas de cadeau. Dans les zones de montagne, on oscille autour de 6°C tandis que la capitale et la Basse-Styrie sont un peu plus chaudes. Le littoral adriatique reste le plus doux, comme à son habitude, avec 12°C en moyenne. Toutefois, l’humidité ne ménage aucune de ces destinations.

Décembre : l’hiver fait son entrée


Certaines années, la saison de ski démarre à la fin du mois de novembre si la neige est déjà tombée en abondance dans les montagnes. Le cas contraire, elle débute en milieu de mois. Vous pourrez donc y passer Noël ! Globalement, le pays entre en plein cœur de l’hiver avec une moyenne de 3 à 4°C, sauf dans la zone méridionale où l’on atteint parfois 10°C aux heures chaudes (ce qui n’empêche pas les pluies de s’inviter sur les lieux). La région la moins humide en décembre est incontestablement celle de la Basse-Styrie, assez froide mais propice aux visites en étant bien emmitouflé.

Utile

Idées voyages en Slovénie

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble
Contactez un spécialiste de la Slovénie