Capitale

Varsovie (Warszawa).

PIB

En 2007, 9 500 euro par habitant (France, 29 800 euro par habitant).

Point culminant

Mont Rysy, 2 499 mètres (dans les Hautes-Tatras, à la frontière slovaque).

Superficie

312 685 km², soit 0,6 fois la France.

Climat

Champ de bataille des influences atlantique (douceur et humidité) et continentale (temps sec et variations thermiques importantes), la Pologne connait un climat instable. Les conditions météo changent très vite et on peut avoir de forts contrastes dans une même journée. L’hiver, enneigé, froid, mais « sec », et l’été, chaud et orageux (juillet et août sont les mois les plus arrosés), sont longs et marqués. Printemps et automne offrent des températures agréables et un bel ensoleillement, mais ils sont brefs. L’ « automne doré », lorsqu’il est au rendez-vous, est particulièrement chatoyant dans les massifs et en Mazurie.

Géographie

La Pologne occupe la partie centrale du continent européen (le centre géométrique de l’Europe se situe près de Varsovie). La mer Baltique la borde au nord ; elle a des frontières avec la Russie, la Lituanie, la Biélorussie, l’Ukraine, la Slovaquie, la République Tchèque et l’Allemagne. C’est une plaine de moraines, relevée au sud par des montagnes (Carpates occidentales). Les Hautes-Tatras (plus de 2 000 m d’altitude), les Beskides et les monts des Géants, sont de granite et de basalte ; plus bas, les Piénines (et les plateaux de la région Cracovie-Czestochowa) et les Tatras occidentales sont calcaires. Deux fleuves parcourent le pays : la Vistule (1 047 km, qui passe à Varsovie) et l’Oder (854 km), sur lequel se situe une partie de la frontière avec l’Allemagne. La Pologne compte aussi plus de 10 000 lacs de plus de 1 hectare, dans le nord (en Mazurie, par exemple), mais aussi dans les montagnes du sud. On y trouve l’un des cinq déserts naturels européens : le désert de Bledowska, en Silésie.

Economie

Depuis 1990, l’économie polonaise a été transformée en profondeur. La croissance (6,6% en 2007) est encore celle d’un pays en phase de rattrapage. Les services se développent rapidement (69% du PIB en 2006), mais l’industrie décline et l’agriculture peine à trouver de nouveaux débouchés. 80% du PIB sont générés par le secteur privé (une relance du processus de privatisation est sur les rails). Le poids de l’économie parallèle (autour de 15% du PIB) est encore très lourd. Le chômage était de l’ordre de 11% en 2008. L’agriculture est un domaine d’activité traditionnel, dont l’importance relative diminue toutefois. Mais, avec des terres cultivables correspondant à environ 60% de sa surface totale, la Pologne dispose toujours là d’une vraie carte à jouer, si elle surmonte ses handicaps structurels. Face à la concurrence internationale, l’industrie est confrontée à des vagues successives de restructuration touchant tous ses secteurs. Elle ne contribue plus qu’au quart du PIB. Charbon et lignite (fondements de l’industrie polonaise), dont les exportations compensent en partie les importations de pétrole, alimentent des centrales thermiques, qui fournissent au pays 94% de son électricité.

Faune & Flore

La Pologne occupe la première place en Europe pour la diversité des espèces animales et végétales et pour la richesse de ses milieux forestiers (28% de la surface du pays). Le bison d’Europe est la vedette de la faune polonaise. Il vit dans la forêt primaire de Bialowieza, entre Pologne et Biélorussie. Les élans ont été réintroduits, ainsi que le cheval « Konik » (reconstitution du Tarpan, cheval sauvage européen disparu). Les castors sont également revenus ; ils étaient nombreux autrefois, comme en témoignent les nombreux toponymes composés à partir de leur nom polonais (bobr). On trouve aussi des ours bruns, des lynx, des loups gris, des cerfs, des chevreuils, des renards, des blaireaux... En montagne, le chamois est commun. 406 espèces d’oiseau sont recensées. Parmi elles, les rapaces sont abondants : aigle royal, aigle pomarin, milan royal, hobereau, buse, grand-duc, hiboux… Mais on peut aussi observer la perdrix grise, le martin pêcheur, le tétras-lyre, le grand tétras, la gelinotte des bois, le pluvier argenté, la bécasse des bois, l’oie cendrée, le grèbe castagneux, la bernache nonette, le goéland railleur ou le bruant zizi. Entre autres…
Contactez un spécialiste de la Pologne