Le Panama en bref

Son écluse titanesque relie Atlantique et Pacifique. Fascination ou perplexité ? On ne peut dénier à cette prouesse son statut de mythe. Une œuvre éminemment humaine qui ne saurait cependant égaler celle, millénaire, de la nature, omniprésente en ce petit pays au grand cœur. Car se trouver à la croisée des continents et des océans vous poste sur une case très particulière de l’échiquier mondial. Une situation qui implique beaucoup, de diversité et de beauté. Beaucoup de place pour le vivant, aussi. On y est confronté de plein fouet dans la jungle dense et merveilleuse du parc de la Soberania, délicieuse souveraineté végétale. Cette nature sauvage, on la retrouve, à la fois brute et avenante, sur le volcan Baru à la tête embrumée,
et sur les plages de Santa Catalina, où les vagues déferlent, alléchants tremplins pour les acrobates de la glisse. De l’eau, plus calme, il y en a aussi à Portobelo, enclave afro-américaine, et autour de l’archipel caribéen de San Blas, fief des Kunas, protecteurs de tout cela. La ville de Panama City se protège, elle, de l’ennui, et bouillonne à tout va, cosmopolitisme en avant, vestiges coloniaux en arrière-plan, bien présents. A travers notre guide du Panama, vous verrez que, généreux, ce pays donne à tout le monde, petits ou grands, aventuriers ou muséophiles, surfeurs ou flâneurs, sans exception. On le lui rend volontiers, en sourires et en moments d’intense bonheur.
Contactez un spécialiste du Panama