Jéricho 

Après les paysages lunaires du désert de Judée Jéricho l’oasis apparaît comme un jardin extraordinaire. Dans la Bible, elle est « la cité des palmiers », son nom signifie « le parfum » : son climat subtropical et les nombreuses sources d’eau qui l’environnent permettent la culture de la vigne, des citronniers, des orangers, des figuiers. Ses maisons basses à toit plat s’alignent sur de larges avenues aux trottoirs de sable, bordées de palmiers et de flamboyants. La plus ancienne ville du monde - les archéologues ont mis à jour des traces de peuplement datant de 9000 ans avant Jésus-Christ - est aussi la plus basse, avec une altitude de – 240 mètres. Son climat doux et son altitude en font un site privilégié pour les villégiatures hivernales à l’ambiance apaisante, plébiscité non sans raison par les notables de Jérusalem et Bethléem.

Les bonnes raisons d’aimer Jéricho 

Déguster des mezzécuisinés à partir de légumes du jardin, admirer le vieux casino abandonné, vestige d’une époque d’avant l’Intifada où tout Israël venait passer le week-end à Jéricho, assister à la récolte des dattes, ou à celle des oranges, se balader à vélo dans la ville. A voir à fairePas loin  Au Mont de la Tentation, un monastère du XIIe siècle marque l’emplacement où le diable aurait éprouvé Jésus. Vous pouvez en faire l’ascension en téléphérique. Depuis le téléphérique, on peut aussi admirer Tell es-Sultan. L’Arbre de Zachée passe pour avoir servi de promontoire à Zachée, le collecteur d’impôts, lors du passage de Jésus. Allez admirer les vestiges du Palais d’Hisham, pavillon de chasse omeyyade aux remarquables reliefs sculptés, et aux thermes et pavements en mosaïque.


Plus loin

Les amateurs de balades et de spiritualité seront séduits par le désert de Judée, succession de collines de sable et de cailloux aux tons fauves sur lesquelles danse l’ombre de quelques nuages. Ce paysage d’une extrême aridité accueille les dômes blanchis de Nabi Musa, un complexe érigé par le sultan mamelouk Baïbars sur ce que la tradition musulmane tient pour être la tombe du prophète Moïse.La route qui relie Jérusalem et Jéricho croise aussi une vallée alluviale : le Wadi Qelt. Ce profond canyon constitue le théâtre de délicieuses balades entre cascades, aqueducs et monastères. Parmi ceux-ci, le monastère St-Georges de Koziba se fond dans la falaise. Jéricho annonce aussi les paysages de la mer Morte et la plage n’est plus très loin…  
Où dormir ?Intercontinental Jéricho De tous côtés, une vue imprenable sur l’oasis, le  mont de la Tentation, le désert de Judée et la Jordanie à l’horizon. Une adresse moderne appréciée pour alterner visites et détente dans de grandes piscines, le hammam ou le bassin d’eau de la mer Morte.A partir de 95 € /personne

Contactez un spécialiste de la Palestine