Transport par la route

Le réseau routier palestinien a beaucoup souffert des opérations militaires. Il est donc de qualité très inégale, malgré de réels efforts d’entretien. En Cisjordanie, les routes de contournement israéliennes, qui relient entre elles les colonies juives et les relie à Israël, sont, elles, en excellent état. Les plaques d’immatriculation palestiniennes sont vertes (et jaunes les israéliennes). Aux check points de l’armée israélienne, on est patient…

Transport en Taxi ou Loueur

En Cisjordanie et à Gaza, les taxis n’ont pas de compteur ; avant le départ, on s’entendra donc avec le chauffeur sur le prix de la course. A Jérusalem-est on demandera que le compteur soit mis en marche. Les taxis collectifs permettent de se déplacer rapidement (on n’attend jamais très longtemps qu’ils soient pleins) et à bon compte. Pour circuler dans les Territoires palestiniens, on peut louer un véhicule (permis de conduire international et caution de 1 000 euro environ) à une agence palestinienne de Jérusalem-est : les loueurs israéliens n’assurent pas leurs voitures pour la Cisjordanie et Gaza. Conduire peut toutefois poser des problèmes au voyageur : signalisation en arabe (ou en arabe et en hébreux), guidage GPS impossible, check points volants de l’armée israélienne où il faut parfois attendre plusieurs heures, chaussées endommagées…

Transport en train

Pas de transport passager.

Transport en avion

Pas d’aéroport en activité.
Contactez un spécialiste de la Palestine