Partir à l’île Maurice ne relève plus de l’aventure comme du temps de Paul et Virginie. Une nuit d’avion et zou ! Vous voilà dans la saveur sucrée des îles.

 

Le plus grand danger qui vous guette à l’île Maurice reste que l’on y roule à gauche. Donc les voitures viennent du coté exact (droite) où vous ne les attendez pas. C’est visible dès le parking de l’aéroport “Plaisance“ c’est son joli nom.

Vous serez sans doute surpris de la densité de circulation sur les grands axes. L’île est peuplée. Le niveau de vie s’est amélioré. Les voitures ont suivi, les radars aussi. Conduire soi-même n’est pas dangereux. Il faut juste savoir que les conducteurs locaux ont hérité de leurs ancêtres indiens ou chinois un sens approximatif de la discipline routière.

Il n’y a pas de criminalité véritable à Maurice, quelques pickpockets voudraient bien développer leur activité, mais outre qu’ils sont peu nombreux, la majorité silencieuse est très honnête n’encourageant pas la prise de risque. On restera néanmoins vigilant au marché ou dans les endroits populeux.

De même Port Louis la nuit n’est pas recommandée. Sachant qu’il ne s’y passe rien ou presque, aucun intérêt d’y aller le soir.

La monnaie mauricienne est la roupie. On trouve des distributeurs de billets partout, des bureaux de change en ville

Les hôtels changent aussi mais avec la commission habituelle.

Tous les hôtels, restaurants, boutiques d’un certain niveau acceptent les cartes de crédit. Le marchandage est obligatoire. Avoir la peau blanche (même bronzée) augmente très largement le prix initial.

Après tout on est en terre d’Afrique. Le pourboire est répandu. Les guides, bien que largement payés par nous, attendent environ 10€ par personne et par jour, les chauffeurs 5€. Au restaurant 5% de la note sont laissés avec un maximum de 5€. Dans les hôtels, bagagistes, femmes de chambres, seront tout sourire avec 1, 2 ou 5€ en fonction du service rendu. Pour le room service les hôtels incluent souvent un “tray charge“ d’environ 5€. Avant de prendre un taxi autant négocier le prix ca évitera des surprises.

L’île Maurice est un panthéon de dieux. On visite temples, pagodes, mosquées, églises. Pas en short, ni en minijupe et les épaules obligatoirement couvertes. On se déchausse avant de rentrer (idem chez les gens). Penser à des chaussures sans lacets. Prendre en photo quelqu’un sans lui demander sa permission est impoli et peut être mal interprété. Pas de nudisme sur les plages ni de topless. Plages qui sont souvent grouillantes des familles mauriciennes le dimanche ou le samedi soir pour le barbecue. Au rayon des civilités à noter qu’on s’habille pour dîner. En tous cas pas de short dans les grands hôtels et parfois même une veste pour les Messieurs. Les dames sont toujours élégantes, cela va de soi.

Il nous reste à vous dire que si vous allez à Rodrigues sur les traces de Le Clézio vous n’aurez le droit qu’à un bagage de 15kg sur les lignes intérieures. Vous en ramènerez des tonnes de souvenirs qui ne sont pas taxables.

Très beau voyage !

A découvrir

Idées voyages à l' Ile Maurice

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble
Contactez un spécialiste de l'Ile Maurice