Le Groenland en bref

Un guide de voyage au Groenland pour apprendre à lâcher prise, à mettre entre parenthèses nos certitudes, pour découvrir un pays où tous nos repères s’effacent. Plus on progresse vers le nord, plus les villages - quelques maisonnettes d’elfes aux couleurs pimpantes, groupées comme pour mieux se tenir chaud – se font rares. On perd la notion du temps, le jour se fait infini, la lumière est irréelle, les teintes roses que sous nos latitudes l’on associe à l’aube sculptent les icebergs alors qu’il est une heure du matin. On perd la notion d’espace, la brume nous donne l’impression de flotter. On perd la notion d’échelle, sans arbre ni route ni maison on ne sait plus si cette roche que l’on voit là est un gros caillou, situé à deux mètres de nos pieds, ou une montagne à l’horizon.
Soudain, une boule de poils désopilante, portant truffe et deux petits yeux noirs, apparaît derrière la pierre, c’est un renardeau arctique, il nous aide à reprendre nos marques. Sur la banquise, sur les glaciers, on joue à faire l’inuit, on apprend à décliner les blancs, blanc bleu, blanc gris, blanc blanc, blanc doux, blanc mou, blanc glace, blanc opaque ou translucide. On tutoie les baleines, on accompagne leurs chorégraphies en pas de deux, quelle magie que l’élégance de ces mastodontes ! A pied, à ski, en bateau, en traîneau à chiens, en kayak, on fond pour le monde arctique, si beau, si fragile...
Contactez un spécialiste du Groenland