Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre

Méfiez-vous des préjugés, la Grande-Bretagne ne se résume pas aux journées pluvieuses et à la grisaille ! Elle nous réserve parfois de belles surprises, même si la petite laine est de rigueur le soir venu. A l’instar de son homologue breton, le temps est très changeant de manière générale et se caractérise par une météo tempérée et humide. Nos explorateurs vous en disent plus.

Janvier : une saison peu attrayante

Le mois de janvier est assez variable selon les jours en Grande-Bretagne, tantôt automnal, tantôt très froid. Les températures oscillent entre 4 et 5 degrés et se traduisent par un temps assez humide.

En Irlande du Nord, le soleil se manifeste peu et les précipitations sont de rigueur. Cela va sans dire, les vêtements hivernaux sont plus que nécessaires. Equipé en conséquence, vous pourrez traverser le « Giant’s Causeway » (Chaussée des géants) où se dessinent des plages, falaises et criques faisant la réputation du pays.

En Angleterre, les conditions varient en fonction de la localité. En vous dirigeant vers le centre, vous bénéficierez d’un froid plus sec, moins pluvieux que vers les iles anglo-normandes. Pour gagner un peu de chaleur, privilégiez plutôt le sud du pays.

Son homologue écossais comporte également de régions plus avantageuses, notamment la côte occidentale, un peu plus réchauffée que ses voisins mais avec de fortes précipitations. Ces dernières se manifestent de façon un peu moins importantes au Pays de Galles.

Février : une météo variable

Février n’apporte pas de changements notoires.

Les averses persistent au Pays de Galles et en Irlande du Nord, mais en laissant parfois place à des éclaircies. En revanche, février constitue le mois le plus froid de l’année en Angleterre : les températures frôlent souvent la barre des zéro et il n’est pas rare d’observer des chutes de neige à certains endroits, notamment au nord.

Si vous planifiez un séjour en Ecosse, sachez que la côte ouest est plus avantagée en hiver que le versant oriental. En revanche, les pluies sont moins importantes à l’est qu’à l’ouest.

Mars : une amélioration progressive

Le temps se réchauffe quelque peu au mois de mars, avoisinant les 10 degrés aux heures les plus chaudes. Par ailleurs, le soleil affirme sa présence dans la plupart des localités

Ainsi, l’Angleterre connaît une nette amélioration. Priorisez plutôt le nord du pays en cette saison, par exemple Liverpool, temple de l’activité culturelle et des férus de football…

L’Ecosse a quant à elle un train de retard car elle reste relativement piégée en saison hivernale. Si vous cherchez à fuir la pluie autant que possible, l’est sera votre allié car il s’agit de la région la moins humide du territoire. Un passage par Edimbourg s’impose !  

Au Pays de Galles, on privilégiera Conwy et ses environs, situés au nord. Les températures varient entre 8 et 10°C et les averses sont assez raisonnables.

Vous noterez que le temps est assez abordable pour un mois de mars en Irlande du Nord, en comptant 10°C pour les températures maximales. Attention tout de même à Ballycastle et Armagh, deux localités où la pluie sévit plus fortement.

Avril : les prémisses du printemps

Le printemps est assez frais comparé à notre Hexagone, avec une moyenne de 12 degrés. Toutefois le soleil gagne du terrain et se veut même plus important que sur les autres mois de l’année.

En Ecosse, on profite ainsi de journées partiellement ensoleillées et de pluies passagères. Prenez garde au nord et aux îles Shetland, un peu plus touchées par les précipitations, tout comme au Pays de Galles. En revanche, les températures galloises sont plus vaillantes, avoisinant parfois les 14 °C. De passage à Cardiff ? Prenez le temps de flâner entre ses galeries victoriennes et ne manquez pas de passer les portes d’un pub gallois, ancré dans la tradition celtique !

Si vous le pouvez, évitez l’Irlande du Nord à cette période de l’année, très sujette aux pluies dans l’ensemble du pays. L’Angleterre est plus mitigée avec de belles journées au nord et un climat variable au centre et au sud du territoire.

Mai : place aux beaux jours

Le mois de mai est une période conseillée pour visiter l’Ecosse car il correspond au mois le plus ensoleillé de l’année. Mais attention à bien choisir votre destination car le nord écossais est encore très frais, et acceptable dans la partie orientale du pays (13°C en moyenne).

Le Pays de Galles se réchauffe nettement avec 17 °C aux heures les plus chaudes. Lors de votre séjour, rendez-vous au Parc National de Brecon Beacons, véritable paradis pour les marcheurs avec ses nombreux lacs, rivières, chevaux sauvages, moutons et autres figures galloises typiques.

Nous vous conseillons également de vous rendre en Angleterre à cette période de l’année car le pays est entièrement recouvert de fleurs ! La plupart des localités sont nuageuses mais le vent réduit considérablement.

Bonne nouvelle, l’Irlande du Nord offre un bien meilleur visage au mois de mai. A Bangor par exemple, soleil et nuages s’alternent régulièrement, vous permettant de musarder sur les côtes. Evitez en revanche certaines localités telles que Berry ou Armagh, très touchées par les précipitations.

Juin : entre pluie et beau temps

Juin est incontestablement un excellent mois pour visiter la Grande-Bretagne. Les journées se font plus longues, la floraison s’étend sur l’ensemble du territoire et le soleil est fréquemment au beau fixe. Seul bémol : l’été s’avère être plus pluvieux que la saison hivernale.

L’Ecosse reste un pays assez frais même en période estivale, bien que l’on note quelques degrés supplémentaires. L’ouest est assez affecté par les pluies, particulièrement vers Skye et Orban. Férus de randonnées, le Skye Trail vous est chaudement recommandé, traversant les reliefs de Trotternish et les montagnes Cuillin.

Au Pays de Galles, les pluies s’accentuent nettement. Mais si ce critère n’est pas un inconvénient, vous profiterez de températures agréables aux environs de 16°C. L’Angleterre est quant à elle légèrement moins atteinte, à l’exception de Manchester où fraîcheur et précipitations vont de concert. L’Irlande est elle aussi piégée par les eaux, avec quelques éclaircies.

Juillet : le début du plein été

Le mois de juillet annonce en effet le véritable début de la saison estivale en Grande-Bretagne. On remarque toutefois une différence entre le nord et le sud de l’archipel. Le premier est assez frais (12 degrés en moyenne) tandis que le second est agréablement chaud… pour la Grande-Bretagne, soit 19 degrés environ.

Si vous recherchez un temps de saison, évitez le nord du Pays de Galles et priorisez sa partie méridionale. Certaines villes du sud comme Swansea ou Cardiff atteignent parfois 22 °C !

Dans les contrées anglaises, sachez que le nord est bien plus inondé que le versant méridional. La région londonienne compte « seulement » 8 jours de pluies dans le mois.

Attention à l’Ecosse où les pluies atteignent leur pic entre juillet et août, prenant nettement le pas sur le soleil. L’Irlande du Nord subit le même sort avec toutefois un peu plus d’éclaircies.

Août : les beaux jours persistent

Le mois d’août est assez similaire avec des précipitations toujours aussi présentes. L’Angleterre compte une vingtaine de degrés en moyenne (avec quelques degrés de moins dans le sud) en compagnie de l’Ecosse qui connaît les mêmes températures « caniculaires ». C’est donc le moment idéal pour randonner entre les fameux lochs écossais. Notez que cela se rafraîchit un peu au Pays de Galles et en Irlande du Nord.

Septembre : le temps se rafraîchit

Le climat reste convenable dans l’ensemble de la Grande-Bretagne à condition de garder quelques lainages à portée de main. Certaines régions sont néanmoins plus ensoleillées que d’autres, particulièrement dans la zone occidentale de l’Ecosse.On préférera donc Aberdeen à Glasgow, plus touchée par l’humidité. Troisième plus grande ville d’Ecosse, Aberdeen mérite le détour avec ses façades d’argent et son joli port de pêche !

En quête de soleil, privilégiez plutôt le Pays de Galles plus verni en cette saison, en particulier à Cardiff.

Quant à l’Irlande du Nord, elle fait honneur à sa réputation, avec un temps constamment changeant.

Octobre : l’automne prend ses marques

L’automne est froid, venteux et pluvieux en Grande-Bretagne et les journées se raccourcissent.  Tempêtes et trombes d’eau ne sont pas rares en cette période !

Néanmoins, certains bénéficient encore de quelques restes printaniers. Le Pays de Galles est ainsi plus préservé que son homologue écossais, bien plus froid et humide. L’Angleterre s’habille parfois d’un soleil agréable et de pluies moins importantes que dans le reste de la Grande-Bretagne. Vous pouvez vous rendre au nord ou au centre du pays sans craindre des averses trop importantes. Le sud en revanche est à éviter tout comme l’Irlande du Nord, très pluvieuse.

Novembre : un pas vers l’hiver

Novembre et décembre se traduisent par des journées très courtes, avec peu de luminosité et un ciel presque constamment couvert. Les vents continuent leur ballet, au même titre que les pluies.

Il n’est pas étonnant de voir les températures chuter en cette saison, à commencer par l’Ecosse atteignant 8 degrés aux heures les plus chaudes. Sans oublier les averses qui font rage sur tout le pays. Même constat au Pays de Galles où les vêtements d’hiver et de pluie seront de rigueur. L’Irlande du Nord est un peu plus chanceuse en termes de soleil à certains endroits comme Belfast ou Downpatrick affichant parfois un soleil plein, sans aucun nuages. Londres fait également partie des nantis.

Décembre : plus de place au doute  

Décembre ne présente pas grand intérêt. L’hiver s’est confortablement installé et certains pays sont affectés par la neige en cette saison. L’Ecosse en fait partie car elle abrite d’importantes chutes neigeuses au nord de son territoire.

Plus chaud que son voisin, le Pays de Galles préfère la météo pluvieuse aux flocons, tout comme l’Angleterre où les formations neigeuses sont rares. L’Irlande du Nord est plus froide mais ne descend pas en dessous des zéro degrés, et ne connait donc que peu de neige.

A découvrir

Contactez un spécialiste de la Grande Bretagne