Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre


La Finlande profite du climat tempéré de l’Atlantique et du Gulf Stream. Cela se traduit par un été assez doux et un hiver extrêmement froid et sec, particulièrement en février avec des températures très basses. A noter que la nuit polaire se produit de fin novembre à la mi-janvier, et le soleil de minuit de mi-mai à juillet. Et si la neige est pour vous un incontournable, sachez qu’elle est présente de novembre à avril dans le pays ! Le ski de fond se pratique ainsi une bonne partie de l’année.

Principales zones évaluées : Sud (Helsinki), Sud-ouest (Masku), centre (Jyväskylä), nord (Laponie - Rovaniemi).

Janvier : le mois le plus rude de l’année


Janvier est en effet le mois le plus froid de la saison hivernale, bien que la neige et le brouillard agissent plus ou moins intensément selon les régions. Au sud et sud-ouest, les températures sont les plus élevées du pays. Pourtant, il est rare de les voir franchir la barre des zéros degrés (comptez -1°C à Helsinki et Masku en moyenne). Et même si la neige ou la pluie tombent en quantité raisonnable, la couverture nuageuse est assez importante. Préférez plutôt le domaine de Levi, à 1h30 de la capitale si vous êtes amateur de ski de fond qui n’est autre que le sport national finlandais. Le site s’étend sur 230 km de pistes de ski de fond et se jouit d’un cadre très rustique. La Laponie, quant à elle, est extrêmement froide en cette saison et ne peut se visiter qu’avec des équipements très techniques (comptez -10 degrés à Rovaniemi) . Ainsi, à moins de vouloir terriblement assister à une aurore boréale, évitez la région en cette saison. Le centre est un peu moins froid mais reste très inconfortable et brumeux (comptez -4°C en moyenne à Jyväskylä).

Février : l’hiver persiste


La neige persiste dans la partie méridionale du pays et les températures et la brume restent fidèles à elles-mêmes. Le centre est lui aussi très nuageux et froid, mais l’on peut s’y rendre pour profiter des pistes de ski de Himos dont les circuits traversent forêts et lacs gelés. Au sud-ouest, le soleil est un peu plus présent mais cela n’empêche pas le temps d’être glacial. La Laponie est quant à elle assez similaire au mois de janvier et peut même atteindre -20°C à certains endroits ! Une fois de plus, un équipement spécifique sera nécessaire pour pouvoir supporter ses températures.

Mars : le mois le plus agréable de l’hiver


Si vous souhaitez voyager en Laponie en hiver, mars est votre mois de prédilection. Il y fait un peu plus chaud (-5 en moyenne contre -8 en janvier à Rovaniemi), l’enneigement est à son paroxysme et la durée du jour est deux fois supérieure à celle de janvier, avec 8 heures de luminosité. Chaudement équipés, vous pourrez alors visiter le grand nord. A noter que plus vous vous dirigerez vers la partie septentrionale du pays, moins les habitations et la végétation seront nombreuses : perdus dans l’immensité de la toundra boréale, on a véritablement la sensation d’être au bout du monde. La capitale et le sud-ouest, dans les environs de Masku, se réchauffent un peu et l’on peut parfois espérer un ou deux degrés au-dessus du zéro. La neige se fait plus rare par ailleurs, au même titre que les nuages. La brume est en revanche plus présente au centre, encore très froid et neigeux.

Avril : la saison hivernale arrive à son terme


Le printemps ne débutant qu’au mois de mai, avril reste encore en proie aux conditions hivernales, tout en gagnant quelques degrés. Ainsi, le sud et le sud-ouest sont définitivement passé au-dessus du zéro avec 7°C aux heures les plus chaudes et un taux d’ensoleillement plus important. Toutefois, on n’est pas à l’abri des averses de temps à autre. On peut donc visiter Helsinki en cette période muni d’un chaud manteau et profiter de cette ville, à pied ou à vélo. Par temps très froid, ne manquez pas de vous rendre au sauna, véritable institution dans le pays. Lorsque la douceur refait surface, rendez-vous dans le quartier de Töölö, délicieux mélange de ville et de campagne. Le centre se réchauffe aussi passablement mais la brume et les pluies sont encore assez marquées dans le pays. Evitez la Laponie en cette saison, extrêmement brumeuse, froide et sujette à la neige (sauf pour les skieurs de fond qui s’y donnent rendez-vous jusqu’à la mi-mai). Bon à savoir : la fin du mois d’avril annonce l’arrivée du printemps et avec elle l’une des célébration les plus anciennes d’Europe : la nuit de Walpurgis. Fêtée la nuit du 30 avril au 1er mai, elle se manifeste par des feux de joie aménagés principalement dans les grandes villes.

Mai : le printemps éclot


Le printemps est assez inégal en Finlande puisque l’on trouve encore de la neige au nord du pays jusqu’à la mi-mai tandis que les températures s’adoucissent au sud. Helsinki et Masku affichent ainsi 14 degrés lorsque le soleil est au rendez-vous, tandis que les pluies et nuages s’effacent de plus en plus, au profit d’un grand soleil. Le centre est un peu plus humide mais conserve également un beau soleil la plupart du temps. Seul la Laponie est encore assez sujette aux précipitations, même si avec 8 degrés en moyenne à Rovaniemi, on peut désormais s’y rendre sans trop souffrir du froid. On profite des derniers jours de ski de fond (plutôt en début de mois avant la fonde des neiges) dans le parc national de Pallas-Yllästunturi, traversant la toundra et la taïga lapones, au cœur de forêts sauvages !

Juin : cap sur la Laponie


La Laponie est une période très intéressante à partir de la fin mai/début juin car c’est à cette période que démarre le soleil de minuit, dans la ville la plus septentrionale de Finlande : Utsjoki. Ce phénomène (durant jusqu’à la fin du mois de juillet) se traduit par une lumière diaphane éclairant le ciel sans interruption. Durant cette période, quelques 10 000 rennes établissent leurs quartiers sur les rives du fleuve Tenojoki, sur les rives norvégiennes. Un spectacle saisissant. Dans la zone méridionale, on avoisine les 15 degrés et le beau temps se manifeste une majeure partie du mois. Le centre est en revanche un peu plus pluvieux et nuageux, et se veut moins attrayant en cette période. A noter que les nuits sont « blanches » dans l’ensemble du pays au mois de juin. Nota Bene : la nuit de la Saint-Jean se déroule la nuit du vendredi au samedi entre le 20 et le 26 juin en fonction du calendrier. Outre les grands brasiers aménagés dans tout le pays, il s’agit également d’un jour férié. Ne comptez pas sur l’ouverture des magasins.

Juillet : le mois le plus chaud de l’année


La Laponie atteint son pic de chaleur au mois de juillet. Toutefois, on parle bien d’été finlandais ce qui se résume à une vingtaine de degrés aux heures les plus chaudes. Vous ne serez cependant pas à l’abri des pluies car l’humidité est très importante en cette saison. Pensez à prévoir un bon anti-moustique car il font rage à cette période de l’année en Laponie ! Helsinki est également assez humide, mais avec un beau soleil illuminant la ville et des températures estivales, tout comme dans le reste du pays. Pour être un peu moins arrosé, préférez le sud-ouest, légèrement moins pluvieux et tout aussi ensoleillé. Evitez en revanche le centre où pluie et nuages vont de concert. Un conseil : si vous souhaitez vous baigner en cette saison, privilégiez les lacs méridionaux car ils sont plus chauds que leurs homologues nordiques (comptez 18 à 20°C au sud contre 16 à 18 au nord).

Août : le pays se rafraîchit


Même si les températures sont en baisse au mois d’août, la météo est plutôt favorable avec un taux d’humidité croissant mais raisonnable, mis à part quelques localités. Helsinki alterne donc entre grand soleil et pluies et se dote d’un climat encore doux, avec 18°C en moyenne. A l’image du mois précédent, le sud-ouest est un peu moins arrosé et bénéficie de températures similaires à son voisin. La Laponie est encore visitable à cette saison, avec 14°C en moyenne à Rovaniemi. Le centre, quant à lui, demeure inchangé, soit assez nuageux et pluvieux.

Septembre : découvrez le sublime automne lapon


En septembre démarre la « ruska » (l’automne) en Laponie. La nature se drape alors d’une teinte rouge orangé et constitue un spectacle fascinant, avec des températures avoisinant les 10°C. Dans le sud du pays, la saison estivale vit son dernier mois, avec un petit redoux tout de même (comptez 15°C à Helsinki et Masku en moyenne) et un temps plus nuageux. Le centre est toujours aussi brumeux mais les pluies réduisent quelque peu.

Octobre : plutôt défavorable


L’automne arrive un moins plus tard que son homologue nordique dans le sud de la Finlande. La région est alors assez pluvieuse et plutôt embrumée, au même titre que la Laponie qui, elle, affiche déjà un temps hivernal. Le centre n’affiche guère meilleure mine avec un temps froid (5°C à Jyväskylä) et nuageux. En somme, la région méridionale est la plus chaude de Finlande en octobre avec 8°C en moyenne.

Novembre : l’hiver s’installe


Dans l’extrême-nord de la Laponie, à Utsjoki, démarre le phénomène des nuits polaires, soit l’inverse du soleil de minuit. Le soleil disparait entièrement pendant plus de 7 semaines de la fin du mois de novembre au début du mois de janvier. De manière générale, la luminosité commence à baisser dans le pays (entre 5 et 7 heures de jour selon les régions). Les températures hivernales sont bien installées et varient entre 2 et 5°C, avec une couverture nuageuse assez importante. La Laponie démarre ainsi sa période de grand froid avec des températures passant sous la barre du zéro. Privilégiez plutôt le mois de décembre où règne la magie de Noël.

Décembre : visiter la maison du Père Noël


Si la Laponie est réputée en cette période, c’est uniquement car il s’agit de la saison des fêtes et que bon nombre de touristes séjournent à Rovaniemi pour y voir « la maison du Père Noël ». Les températures sont glaciales et les chutes de neige assez abondantes dans la région en décembre. Néanmoins, en étant bien équipés, on peut admirer le décor de ce village installé sur le cercle polaire arctique, au beau milieu des sapins et de la nature boréale. Ailleurs, le pays est assez peu désirable au vu du froid et de la grande couverture nuageuse, à moins de vouloir s’adonner aux activités de ski !
Contactez un spécialiste de la Finlande