Situation

Quel que soit l´environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou naturel, il est de sa responsabilité de respecter l´endroit qu´il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde. Un second paragraphe vous présente les problèmes environnementaux spécifiques au Cambodge. – Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d´infrastructure d´élimination de ces déchets. Par exemple : piles et batteries, médicaments périmés, sacs plastique. – La rareté de l´eau est aujourd´hui un problème mondial. Même si le pays visité n´est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets. – Dans la plupart des hôtels vous disposerez d´une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé, pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n´êtes pas présent dans la chambre. La climatisation n´est d´ailleurs pas absolument nécessaire sous tous les climats. – En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors-piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de « souvenir » : renoncer à cueillir des fleurs rares, à ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc. Au Cambodge, le bois couvre plus de 80% des besoins en énergie. Il est utilisé pour la cuisson des aliments, pour la production de sucre de palme et dans de nombreuses activités de la vie quotidienne. Cette usage intensif menace les ressources forestières et provoque d´importantes émissions de gaz carbonique dans l´atmosphère. En outre, l´utilisation du bois a des effets directs sur la santé des Cambodgiens. Selon l´OMS, 1,6 millions de personnes seraient victimes d´empoisonnements dus aux émanations de fumée. De nouveaux fours et foyers améliorés (et plus économes) ont été conçus par des artisans en partenariat avec des associations locales. Ces programmes, soutenus par l´ONU et le GERES (Groupe énergies renouvelables, environnement et solidarités), ont également pour vocation de diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Il s´agit, dans un premier temps, de remplacer les fours traditionnels par ces foyers plus performants (ils consomment 35% de bois en moins à résultat égal et rejettent moins de toxiques). Plus de 500 000 foyers ont déjà été remplacés. L’impact est environnemental, social et économique. Les nouvelles installations ont permis de faire baisser de 140 000 tonnes annuelles les rejets de gaz carbonique et de sauvegarder 240 000 tonnes de bois entre 2003 et 2007. L’hygiène domestique et les conditions sanitaires se sont améliorées ; les corvées de bois des femmes et des enfants sont moins lourdes…

Idées voyages au Cambodge

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble
Contactez un spécialiste du Cambodge