Janvier

Février

Mars

Avril

Mai

Juin

Juillet

Août

Septembre

Octobre

Novembre

Décembre


Le Bhoutan peut se visiter en toute saison, bien qu’il faille choisir sa destination en fonction de sa période de départ. Ainsi, pour avoir une bonne visibilité sur les montagnes, il est préférable de s’y rendre durant la saison sèche, de novembre à avril (même si les pluies sont encore assez présentes sur certains mois). De manière générale, le Bhoutan varie considérablement selon ses régions, au vu de ses variations d’altitude importantes. On dénote ainsi un climat subtropical dans les grandes plaines du sud avec des été chauds et humides et des hivers plutôt doux, aux alentours de 15°C. Les collines et vallées du centre-est sont plus sèches et tempérées que leurs homologues occidentales. Dans les vallées de l’ouest, les températures sont plus rigoureuses et les chutes de neige se manifestent de temps à autre en hiver. Au nord du pays, on subit un climat alpin assez difficile, notamment vers les plus hauts sommets, constamment sous la neige. A noter que le nord constitue le territoire du Grand Himalaya et autres sommets culminants à plus de 7000m. Ils sont uniquement habités par les Bjop (pasteurs et éleveurs nomades), habitués à ce types de conditions extrêmes. Autrement dit, on ne s’y rend qu’après un entraînement intense !

Principales zones évaluées : vallée occidentale (ex : la capitale Thimphou, Paro, Punakha), sud du Bhoutan (ex : Gelephu, Phuentsholing), vallées orientale (ex : parc de Sakteng)

Janvier : cap vers le sud


A l’image de la vallée occidentale, les localités de cette zone sont assez froides en janvier avec 5°C en moyenne mais un grand soleil en revanche. Les vallées de l’est ne sont guère plus chaudes avec 4 à 6°C en moyenne/ La zone méridionale est, en revanche, de caractère estival avec 24°C en moyenne. Dans cette région, il vous est vivement conseillé d’emprunter la route entre Phuentsholing et Thimphu, passant de la végétation tropicale aux conifères en un seul et même itinéraire, le tout enveloppé d’une nappe de brouillard conférant au lieu une note presque mystique !

Février : quelques degrés de plus dans les vallées


On gagne quelques degrés dans les vallées de l’ouest et de l’est (7°C en moyenne) et le soleil n’en démord pas. Bien couverts, vous pourrez ainsi sillonner dans les ruelles de la capitale, notamment à Norzim Lam pour faire le plein de souvenirs dans les échoppes recelant de tissus, livres, masques mystiques et autres objets en tout genre. Au sud, le temps est toujours plus estival avec 27°C et de belles journées ensoleillées. A noter : on célèbre Losar, la nouvelle année en février. Les bhoutanais peignent leur maison et organisent de nombreux tournois de tir à l’arc et de fléchettes.

Mars : des pluies un peu plus fortes


Les pluies sont assez modérées sur le territoire mais apparaissent certains jours. La zone sud commence à se réchauffer considérablement avec 31°C en moyenne. Les vallées, à leur tour avoisinent les 8/10 °C (comptez plutôt 10 à l’est et 8 à l’ouest), annonçant les prémisses de la saison chaude.

Avril : l’humidité s’intensifie


Comme à leur habitude, les vallées de l’ouest ont un petit temps d’avance sur leurs voisines occidentales. On dénote ainsi 14°C en moyenne contre une dizaine de degrés à l’ouest. En revanche les pluies s’intensifient, particulièrement à l’ouest avec une vingtaine de jours de précipitations. L’humidité devenant importante, la visibilité au sommet est un peu moins bonne que sur le mois précédent. Le sud est également assez humide mais présente des températures estivales avec 31°C en moyenne. Comptant environ 18 jours de pluies dans le mois, il peut ainsi se visiter en vérifiant la météo au préalable. A noter que le trekking est recommandé en cette période car les montagnes se recouvrent de rhododendrons en fleurs. Mais les vêtements de pluies vous seront indispensables. Bon à savoir : on célèbre le festival Tsechu à Paro. Au programme : des danses rituelles et le déploiement d’un immense thangka (image religieuse) .

Mai : la saison des pluies approche


Les vallées avoisinent les températures printanières avec 13 et 15°C en moyenne. Toutefois, à l’approche de la saison humide, les pluies gagnent du terrain un peu partout sur le territoire, en particulier au sud, sujet à un climat subtropical. De manière générale, les journées oscillent entre précipitations et éclaircies. L’imperméable en visite sera donc impératif.

Juin : la mousson fait son entrée


Quelle que soit votre localisation, les pluies sont prédominantes au mois de juin. D’autant plus que les nuages de mousson peuvent parfois générer des annulations à l’aéroport de Paro et les routes sont parfois inondées. Seule consolation : les fleurs sauvages recouvrant les hautes vallées à cette période de l’année.

Juillet : le Bhoutan est sous les eaux


En plein cœur de la mousson, le mois de juillet est très pluvieux et nuageux, en particulier dans le sud, chaud et humide, qui ne présente réellement aucun intérêt à cette période. Sachez que le mois de juillet enregistre le plus grand taux de pluie e tout l’Himalaya. Préférez la fin de la saison des pluies vers la fin du mois de septembre pour entamer votre voyage.

Août : une très légère baisse des précipitations


Les pluies baissent d’un iota au mois d’août mais restent suffisamment importantes pour gêner vos visites car elles se manifestent presque tous les jours et en trombe. Seul point positif : la végétation est très luxuriante à cette période de l’année et les champignons, mangues et avocats poussent un peu partout.

Septembre : préférez la fin du mois


La première moitié de septembre est en effet encore assez pluvieuse tandis que les dernières semaines font place à un joli ciel bleu et plusieurs grandes fêtes coïncident avec l’arrivée de cette amélioration. Dans la capitale, on fête Tsechu, quatre jours de danses intenses qui mettent le pays en joie. La région de Haa (à l’ouest) et la vallée de Bumthang, au nord, sont également en fête.

Octobre : la saison touristique reprend de plus belle


Le mois d’octobre est le mois le plus apprécié pour visiter le Bhoutan car la douceur caractérise le pays et les montagnes se dégagent nettement. C’est donc un mois idéal pour l’ascension des sommets. Revers de la médaille : le pays se remplit de touristes et particulièrement de trekkeurs, il vous faudra penser à réserver bien à l’avance. Pensez également à prévoir des vêtements chauds si vous prévoyez de grimper, car les nuits sont froides en haute montagne. La vallée de l’ouest se rafraîchit quelque peu avec 12°C à son compteur mais la zone orientale, en revanche conserve encore des températures printanières avec 18°C en moyenne. Comptez environ 30°C au sud.

Novembre : le Bhoutan se rafraîchit


Prévoyez le nécessaire dans les vallées de l’ouest car la zone se refroidit, passant à 10°C en moyenne. La région est, comme à son habitude, est un peu plus chaude, oscillant entre 11 et 16°C dans la journée. La zone méridionale à l’inverse devient très confortable, se situant aux alentours de 28°C. Si vous vous trouvez à Mongar, dans le centre du pays, sachez qu’on y organise le festival de tsechu à cette période. Cette festivité est plus petite et moins fréquentée par les touristes que les autres du pays.

Décembre : l’hiver est arrivé


L’hiver ayant creusé son nid, il s’accompagne parfois de chutes de neige en haute altitude et les cols dans les zones est et ouest peuvent être parfois bloqués à cet effet. Prévoyez de quoi vous couvrir dans les vallées orientales et occidentales tandis qu’au sud, vous profiterez d’une météo douce et agréable.
Contactez un spécialiste du Bhoutan