Vous aimerez
  • Hors des grands chemins touristiques, découvrir trois capitales surprises sur la Baltique
  • Résider dans des hôtels de standing, dont le Dome à Riga : art de vivre raffiné et très belle table
  • A chaque étape, une visite de la vieille ville avec un guide privé francophone déjà prévu
  • Concierge sur place, bonnes adresses, le service Voyageurs tout au long du voyage

Contactez un spécialiste Lituanie 01 88 32 69 96

Au bord de la mer Baltique

On associe en général les « pays Baltes » en une unité un peu confuse. Cela autorise à faire l’économie des différences qu’il y a entre eux. Eh bien, ce voyage permet non seulement de reconnaître ces différences, mais d’en faire des supports de plaisir esthétique et intellectuel. Car Vilnius, au confluent de la Neris et de la Vilnia, qui vit s’épanouir le baroque et l’Art nouveau, n’est pas Riga, que l’architecture gothique et Renaissance marque encore profondément. Et Tallinn, même si elle partage avec les deux autres certains de ses éléments, ne leur est pas réductible : sa fluidité, la sveltesse de ses clochers, quelque chose de net, lui appartiennent en propre.
Cela vaut pour l’histoire, mais tout aussi bien pour aujourd’hui. Les cafés, les restaurants, les boutiques de mode ou les galeries d’art vous le diront. Ils ont comme un air de famille, mais bien des particularités d’un pays à l’autre. Sur peu de kilomètres, l’atmosphère change, les couleurs sont renouvelée, les tonalités varient. Les capitales baltes sont comme un kaléidoscope, elles ont chacune leur dessin propre et vous allez passer insensiblement de l’un à l’autre.

Votre voyage

Que vous connaissiez déjà les pays Baltes ou que vous les découvriez, les conditions de ce voyage feront que ce sera, dans tous les cas, une première fois. L’hôtel Stikliai à Vilnius, le Dome à Riga, le Schlössle à Tallinn sont installés dans des bâtiments historiques, parfaitement situés. Deux d’entre eux sont estampillés Relais et Châteaux, le troisième ne leur rend rien en termes d’élégance et de confort. On y retrouve un esprit Belle Epoque qu’on ne soupçonnait pas si présent sur les rives orientales de la mer Baltique. Ce qui n’empêche pas l’esprit contemporain de souffler et d’installer les conforts les plus up to date. Lituanie, Lettonie, Estonie ont leur place sur la carte européenne d’un luxe humaniste et sans ostentation. D’une ville à l’autre, les transferts se font en voiture privée avec chauffeur. Les visites que nous avons inscrites à votre agenda vous permettent d’orienter vos premiers pas et vous donnent les principaux repères : monuments, histoire et de bons tuyaux sur la vie telle qu’elle est là-bas. Vos guides se feront un plaisir d’être des truchements entre vous et leur pays. Vous pourrez alors poursuivre vos explorations sur de bonnes bases. Les coordonnées de notre concierge sur place, vous permettront, le cas échéant, de réaliser un désir impromptu.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Vilnius (Lituanie)

Transfert et installation pour deux nuits dans le centre historique, à petite distance de la place de la Cathédrale. La façade crème porte élégamment ses cinq siècles. La porte passée, on se sent immédiatement chez soi. Rien d’intimidant, mais un confort évident, une large palette de couleurs, des motifs multiples qui trouvent toujours le bon équilibre. Pas à proprement parler d’époque, un juste éclectisme. Les chambres sont bien entendu impeccablement équipées. Le sol chauffant de la salle de bain est une délicate attention. Le restaurant de l’hôtel passe pour l’un des meilleurs de la ville. On sait y dresser les tables et les fourneaux inscrivent la Lituanie à l’agenda du gourmet pérégrinant. Au sous-sol, tout ce qu’il faut pour se détendre après le vol ou une journée de visite : spa, piscine, salle de gym. Un service attentionné met à tout cela beaucoup d’agrément.

JOUR 2

Vilnius

Déjà prévu au programme - Vilnius à pied. En compagnie d’un guide privé francophone, on se rend sur la colline de Gediminas pour visiter le vieux château des grands ducs de Lituanie. Le plus important vestige en étant la tour de Gediminas (XVe siècle) : un édifice de brique rouge, entièrement restauré en 1930, symbole de la ville et du pays. De là, on a une vue splendide sur Vilnius. Ensuite, descente vers la cathédrale catholique Saint Stanislas. La grande église néoclassique actuelle est la dernière métamorphose d’un sanctuaire fondé au XIVe siècle, au moment de la christianisation. Dans une chapelle souterraine, une crucifixion a fresco date de cette époque. On admire aussi la chapelle baroque Saint Casimir et le beau campanile. Ensuite, la visite est libre, la vieille ville, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, est à vous : gothique tardif de l’église Sainte Anne (XVIe siècle), baroque immaculé de l’église Saint Pierre et Saint Paul (1668-1676), république utopique d’Uzupis, éléments néo-mauresques de la synagogue chorale, etc.

JOUR 3

Vilnius - Riga (Lettonie)

Transfert à Riga et installation pour trois nuits dans une splendide demeure XVIIe du vieux centre. La décoration tient bon compte de l’histoire, sans laisser de multiplier les touches modernistes et design. Ce qui est tout à fait urbain et contemporain. Le voyageur du XXIe siècle est donc parfaitement à son aise dans un contexte dont il partage les valeurs. S’il ressentait malgré tout quelque tension physique ou mentale, le spa, le hammam et le sauna finlandais sont là pour la faire disparaître. Au restaurant, un jeune chef fait des merveilles avec ce que la mer et les lacs lui donnent de plus savoureux : caviar letton, ravioles de sprats, anguille de Latgalie, harengs de la Baltique… Les séductions de la maison ne se laissent pas aller à un bling-bling tapageur, au contraire, elles se présentent avec une modestie pleine d’aménité et sont toutes dévouées au service des hôtes.

JOUR 4

Riga

Déjà prévu au programme - Riga à pied. Votre guide francophone privé vous entraîne dans les vieilles rues pavées. L’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco allait de soi tant l’héritage artistique est riche. On visite en particulier le Dôme de Riga, la cathédrale protestante. Au fil du temps, les travaux de rénovation ou de restauration n’ont pas manqué sur le bâti du XIIIe siècle, sans en altérer pourtant le caractère gothique. La flèche de l’église Saint Pierre, protestante elle-aussi, est un élément majeur de l’image de la ville. Dans sa version actuelle de style baroque, elle date des années soixante-dix. A l’intérieur, les nervures gothiques des voûtes donnent beaucoup d’élégance et de légèreté à l’église.

JOUR 5

Riga

La capitale de la Lettonie a une personnalité complexe. Elle est longtemps membre de la ligue hanséatique et germano-balte, accueillant une importante communauté juive. Russes et Lettons commencent à s’y installer à partir du XVIIe siècle. Les seconds prenant la main après la Première Guerre mondiale ; mais le pays est bientôt coincé entre la croix gammée et l’étoile rouge, il va y perdre juifs et Deutsch-Balten et gagner des citoyens soviétiques. L’indépendance recouvrée, Riga est peuplée d’un peu plus de 40% de Lettons et d’un peu moins de 40% de Russes… La vieille ville est donc pleine de gothique allemand, bordé de Renaissance hollandaise ; les Russes ont ajouté une touche néoclassique et quelques églises à bulbes. Mikhaïl Eisenstein, le père du cinéaste du Cuirassé Potemkine, fut l’architecte de nombreux bâtiments Art nouveau, rues Elisabetes, Albert, Strelniaku… Il y a du patrimoine et de l’émulation. Et le XXIe siècle, Internet et la mondialisation viennent s’inscrire là-dedans, comme on peut le constater dans les cafés, les clubs, les boutiques de créateur qui ouvrent sur les rues pavées. On est bien, en fait. La ville a gardé des dimensions humaines. Une dernière chose : Rigas Centraltirgus, le marché central, installé dans d’anciens hangars à zeppelins et des entrepôts de briques rouges, est l’un des plus vastes marchés d’Europe. On y trouve une foultitude de victuailles apportées des quatre coins du pays et de bien au-delà. Pour les voyageurs, les spécialités lettones sont, avec une atmosphère mercantile enfiévrée, le principal intérêt des lieux : tourtes à la viande, soupes, miel, groins, pain noir, kvas, etc.

JOUR 6

Riga - Tallinn (Estonie)

Transfert à Tallinn et installation pour deux nuits dans l’ancienne rue du Saint Esprit. Ces maisons et entrepôts sont les témoins précieux de l’importance du commerce hanséatique. Elles ont été remaniées au XVIIIe siècle, mais la décoration de l’hôtel met en évidence les structures médiévales. Question de romantisme. Le mobilier, dans les parties communes et dans les chambres, a quelque chose de british qui se fond très bien dans ce cadre. La table est gentiment fusion. Aux beaux jours, on en profite dans la cour-jardin. Sous des voûtes rugueuses, le lounge dégage une atmosphère légèrement décadente où la fumée bleue des cigares a droit de cité. Le sauna est de rigueur et parfaitement aménagé. Tout est cosy, agréable à vivre, chaleureux. On est au cœur de Tallinn comme un coq en pâte.

JOUR 7

Tallinn

Déjà prévu au programme - Promenade dans la vieille ville, avec un guide privé francophone. On attaque par un tour en autobus spécial. Puis on débarque pour arpenter Toompea et visiter le château mi-forteresse teutonique mi-palais baroque qui abrite aujourd’hui le parlement. La cathédrale orthodoxe que l’on voit ensuite est emblématique des oscillations de la mémoire balte : l’église est dédiée à Alexandre Nevski, prince de Novgorod, vainqueur de la bataille sur la glace contre les chevaliers teutoniques (1242) ; construite à la fin du XIXe siècle, elle a symbolisé la russification et, pendant l’entre-deux-guerres, on a envisagé de la détruite ; la période soviétique lui a rendu une légitimité chrétienne, et elle a été soigneusement restaurée après le chute de l’URSS pour devenir le siège de l’Eglise orthodoxe estonienne…

JOUR 8

Tallinn - vol de retour

Transfert à l’aéroport et vol de retour.

A la carte

Le château de Rundale

Ce splendide château baroque est situé à 90 km environ au sud de Riga. On y reconnaît la patte sereine de Bartolomeo Rastrelli (1700-1771), architecte à la cour de Russie, à qui l’on doit aussi le château de Jelgava (l’ancienne Mitau, à 50 km au sud-ouest de Riga), le palais d’Hiver de Saint-Pétersbourg ou celui de Catherine à Tsarskoïe Selo. Rundale est une vaste demeure, dont le charme tient à la combinaison d’un plan d’ensemble noble et net et de motifs décoratifs fluides. L’aménagement des appartements et des pièces de réception restitue le décor aristocratique de l’Europe des Lumières.
En option - Journée, avec un guide francophone

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 1800€ à 2300€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 1950€/personne.
  • Le vol pour Vilnius et retour de Tallinn sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • Tous les transferts, privés
  • Les deux nuits à Vilnius, avec petits déjeuners
  • Les trois nuits à Riga, avec petits déjeuners
  • Les deux nuits à Tallinn, avec petits déjeuners
  • Les visites avec guide francophone privé à chacune des étapes
  • Notre service conciergerie sur place
  • Réf: 606482
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Lituanie