Vous aimerez
  • Parcourir tout le pays du nord au sud, du haut cours de l’Amazone aux îles de joncs du lac Titicaca
  • Savourer la cuisine Nikkei à Lima, le baroque andin à Cuzco, tutoyer la cascade géante de Gocta
  • Chachapoyas, Machu Picchu, les trésors de la vallée sacrée des Incas, c’est déjà prévu !
  • Appli smartphone avec GPS, salon Air France, conciergerie, routeur Wifi, voyager Voyageurs

Contactez un spécialiste Pérou 01 84 17 21 60

Le Pérou dans les grandes largeurs

Vous entrez en matière à Lima, Pérou Pacifique, planétaire et survolté. Puis, bien vite, direction Amazonas, où la grande flore rencontre la verticalité des Andes en une fantastique forêt de nuages. A Chachapoyas, première Plaza de Armas des confins. Cette place d’Armes qui commandait la géométrie des villes coloniales espagnoles et en constituait le centre d’administration, est un motif urbanistique essentiel. De l’une à l’autre, on voit se dessiner la vice-royauté ; comme aussi, d’une forteresse à l’autre, d’un jeu de terrasses à un système de canaux, on lit en filigrane le pays précolombien. Les vestiges Chachapoyas procurent des émotions intenses et, à Cajamarca, le crépuscule de l’empire inca tombe dans la salle de la rançon d’Atahualpa.
Le moment vient de passer au sud. Par Arequipa, la ville qu’un tuf volcanique, le sillar, fait blanche. De là, vous gagnez le lac Titicaca et le partage du bleu entre le ciel et l’eau. Les indiens lacustres y prennent leur destin contemporain en main. La majesté inca attend dès lors les voyageurs : Cuzco, la vallée sacrée de l’Urubamba, Machu Picchu. Les Espagnols se sont fait grands dans la première, le reste appartient toujours au peuple d’Inti, le dieu soleil. Paysages, population, architectures, arts, le Pérou ne se laisse pas réduire, il impose sa vaste échelle aux voyageurs éblouis. Et régalés, puisque la table péruvienne pointe désormais au premier rang de la gastronomie mondiale.

Votre voyage

Un voyage de ce type dans un cadre de cette dimension réclame une logistique précise. C’est ce que nous avons mis au point. De Lima, un coup d’avion vers le septentrion, jusqu’à Jaén, et un coup vers le midi, jusqu’à Arequipa. Au nord, sur zone, les déplacements s’effectuent en voiture avec chauffeur : pratique et confortable. Au sud, ils se font en bus confort pour rallier et quitter le lac Titicaca ; puis, voiture, et train entre le secteur Cuzco / vallée sacrée et Machu Picchu. Vos moyens de transport s’adaptent partout aux nécessités du terrain, avec un objectif essentiel, le juste rythme. A l’étape, de l’atmosphère et des services d’un bon niveau constant. Les hôtels retenus pour vous prolongent l’esprit de chaque lieu, de façon telle que votre voyage ne souffre pas de rupture de charme. D’un restaurant Nikkei à Lima aux salines de Maras, dans la vallée sacrée, votre carnet de route contient des rendez-vous essentiels, visites et activités accompagnées par des guides privés francophones, autour desquels vous menez vos propres investigations. Ces highlights ayant pour noms Chachapoyas, Titicaca, Machu Picchu, Ollantaytambo, etc. Et plus, si affinités ; il suffit de nous demander. Un désir non prévu survient-il, ou un contretemps ? Vous disposez pour vous aider à y répondre des coordonnées de notre service de conciergerie sur place.

Haut les cœurs !

Ce voyage vous emmènera à des altitudes inhabituelles. Alors, haut les cœurs ! Mais sans précipitation. Votre itinéraire a été conçu de telle façon que votre adaptation soit progressive ; dans tous les cas, prenez le temps de retrouver votre souffle, ne forcez pas le rythme et hydratez-vous régulièrement.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Lima

Accueil et assistance en français à l’aéroport. Transfert privé. Installation pour deux nuits dans le quartier bohème de Barranco. L’hôtel occupe la maison néo-Tudor du sculpteur Victor Delfin. La propriété, qui est un belvédère sur l’océan, accueille une statuaire animalière forte et déliée. Dans la maison, les murs blancs et le bois sombre contrastent ; les tableaux multiplient les éclats colorés. Dotée d’une excellente literie, votre chambre donne sur le jardin. La brise assure partout une ventilation naturelle et douce. L’élégante simplicité des lieux a sur l’humeur un effet décapant. Le petit déjeuner aussi. Les hôtes ont l’usage de la piscine, mais la Playa Barranco se trouve juste en contrebas, au pied de la petite falaise.

JOUR 2

Lima

La renommée de Barranco ne date pas d’hier. Au XIXe siècle, l’aristocratie liménienne en fréquentait les plages. Aujourd’hui, les créatifs de tous horizons ont investi immeubles et casonas. Galeristes, restaurateurs, cafetiers ont suivi. Le public du Museo de Arte Contemporaneo en profite, et des jardins fleuris. Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, le Cercado, le vieux Lima, offre lui des exemples splendides d’architecture coloniale espagnole, comme le palais Torre-Tagle, XVIIIe siècle, ou la cathédrale San Juan, XVIIe, qui abrite le tombeau de Pizarre. Peut-être a-t-on envie de ne visiter qu’un musée ? Le Museo Larco alors, dont les collections couvrent plusieurs millénaires d’histoire péruvienne jusqu’à la période coloniale : toutes les cultures antiques passées en revue.
Déjà prévu au programme - Une table au restaurant Maido. La cuisine Nikkei, développée par les Japonais du Pérou, s’est imposée comme un style à part entière, plébiscité par toute la planète. Et le Maido, du chef Mitsuharu Tsumura, fait référence en la matière. Nous vous y réservons donc une table, avec un taxi, aller et retour.
En option - Barranco en privé.

JOUR 3

Lima - Jaén - Cocachimba

Transfert à l’aéroport et vol pour Jaén. Transfert et installation pour deux nuits un peu au nord de Cocachimba. Votre hôtel est d’abord affaire de situation : des balcons, des terrasses, de la piscine, on peut observer, dans son cadre de montagne, la longiligne cascade de Gocta. Un parti pris pratique préside à l’aménagement intérieur. Nettes et convenablement équipées, les chambres offrent en outre un bel espace, que relèvent des tissus brodés traditionnels. Le restaurant propose une cuisine familiale, où se rencontrent les Andes et l’Amazonie. Et, dès que le temps le permet, le personnel dresse les tables à l’extérieur. Plus encore que le salon, la piscine constitue un pôle de détente et de sociabilité.

JOUR 4

Cocachimba

Au programme - Comme s’il n’y en avait qu’une, les habitants des environs appellent la cascade de Gocta, La Chorrera, la Chute. Il faut dire que, avec un rebond, elle laisse dégringoler l’eau sur plus de cinq cents mètres ! Ce qui la classe parmi les plus hautes et spectaculaires au monde. L’encaissement équilibré, puissant, vert, de la vallée et du cirque dans lequel elle jaillit contribue à intensifier l’effet produit. De l’hôtel, le phénomène se trouve à quelques kilomètres ; lorsqu’on s’en approche, il devient sonore. La forêt aux abords fournit à la sensibilité botanique de nombreux motifs d’admiration ; les oiseaux en profitent aussi, au nombre desquels se distingue le joli coq-de-roche péruvien, orange comme un footballeur néerlandais. Au sud-ouest de Cocachimba, les sarcophages du site funéraire Chachapoyas de Carajia, accrochés aux falaises, font de la montagne un empyrée.

JOUR 5

Cocachimba - Leymebamba

Au programme - Transfert à Leymebamba, à la source de la rivière Utcubamba. En chemin, visite de Chachapoyas. La ville conserve de nombreux bâtiments de la période de la vice-royauté et une Plaza de Armas exemplaire, carré strict avec des maisons basses et les deux tours de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste. Plus au sud, la forteresse de Kuélap, Xe siècle, donne une haute idée des talents d’ingénieur militaire des Chachapoyas, les guerriers des nuages.
Nuit sur le bord ouest de Leymebamba. La maison blanche de style colonial présente sur la rue les traditionnels balcons de bois travaillé, et une galerie de même matériau sur la petite cour jardin. Des toits de tuiles couvrant le tout. On se sent là en plein accord avec l’atmosphère du coin. Votre chambre réunit ce qu’il faut pour que la nuit soit paisible et réparatrice. Le niveau d’équipement satisfait à l’essentiel. Cuisine locale sans prétention, servie dans une salle à manger coquette.

JOUR 6

Leymebamba - Cajamarca

Au programme - Le musée de Leymebamba présente des quipus, registres comptables incas sous forme de cordelettes nouées, et surtout les 219 momies Chachapoyas découvertes en 1997 à la proche Laguna de los Condores.
Transfert à Cajamarca. Installation pour deux nuits à Los Banos del Inca. Rouge et blanc, au milieu d’un jardin bien vert, l’hôtel tire parti de deux sources thermales, qui alimentent de larges piscines et les bassins privés des chambres. Le spa fait usage de cette eau pour les soins qu’il dispense, avec également boues, huiles essentielles, cacao. Le hamac invitant ensuite le bien-être à la paresse. Particulier ou parties communes, l’aménagement est d’une rusticité engageante. Un restaurant et une cafétéria répondent, avec un peu plus d’apprêt ici et un peu moins là, à l’appétit des hôtes. Lesquels peuvent l’avoir grand après une sortie équestre.

JOUR 7

Cajamarca

Au programme - A Cajamarca, tient encore debout (aidé en cela par des soins attentifs) un édifice symbolique : la salle de la rançon. Le dernier inca y étant détenu, la pièce aurait servi de jauge au rachat en or et en argent de sa liberté. En pure perte, puisque les Espagnols exécutent Atahualpa sur place le 29 août 1533. Rideau sur l’empire inca. Dans la vieille ville, l’ensemble architectural de Belén se compose d’une église à la virtuose façade XVIIe, de l’hôpital des hommes et de celui des femmes, l’un et l’autre opérationnels jusque dans les années 1940. Le travail des sculpteurs sur la façade de la cathédrale Sainte-Catherine a fait de celle-ci l’une des plus belles réussites du baroque andin, malgré l’inachèvement de son élévation.

JOUR 8

Cajamarca - Arequipa

Transfert à l’aéroport et vol pour Arequipa, via Lima. Transfert et installation pour deux nuits à quelques encablures de la place d’Armes. Bâtiment historique prolongé : dans les chambres, distribuées autour d’une cour couverte à galeries, les parpaings de pierre blanche volcanique installent un minimalisme chaleureux. Equipement très satisfaisant et plaisantes touches urbaines - baignoire échappée à la salle d’eau, par exemple. Le restaurant sur le toit, que double une belle terrasse lounge, fait une cuisine généreuse et sans artifices. Les vins du continent ont le premier rang dans la salle de dégustation.

JOUR 9

Arequipa

Ciel bleu très pur, que seul traverse un nuage rêveur. La ville est dominée par le cône régulier du volcan Misti qui, au sommet de ses 5800 mètres, laisse filtrer des fumerolles. La merveille d’Arequipa. On est donc à portée de pas de la Plaza de Armas et du célèbre couvent Santa Catalina, construit au XVIe siècle dans le style hispano-mauresque. Cet étonnant compound religieux accueillit jusqu’à quatre cent cinquante personnes (dont un tiers de religieuses dominicaines, appartenant aux meilleures familles du pays). La vingtaine de moniales encore présentes aujourd’hui n’occupe plus qu’une petite partie du site désormais ouvert aux visites. On voit aussi l’église des jésuites, XVIIe siècle, et le quartier mi baroque mi buildings de Yanahuara.
En option - Arequipa et le couvent Santa Catalina, avec un guide privé.

JOUR 10

Arequipa - Puno

Bus touristique pour Puno. Installation pour deux nuits dans un hôtel du centre. Simple, bien tenu, avec de jolies notes indiennes - murs décorés de pièces d’aguayo, le tissu de laine traditionnel de l’Altiplano, statuettes, aquarelles. Les chambres sont tirées à quatre épingles et confortables ; les salles de bain au niveau. A la salle à manger, on se restaure d’une cuisine péruvienne sans chichis, à laquelle s'ajoutent quelques plats internationaux.

JOUR 11

Puno

Déjà prévu au programme - Uros Titinos et Taquile, cultures du lac Titicaca. Les îles artificielles constituées de couches superposées de joncs - le totora - sont une particularité du Titicaca. Certaines se trouvent encore habitées, entre lesquelles les canots traditionnels en fuseaux de totora vont et viennent pour le transport des résidents réguliers, ainsi les Uros Titinos. Les joncs dont essentiels pour éviter l’ennoiement de son domaine. Cette contrainte contextuelle une fois reconnue, il faut convenir que le total look jonc a de l’allure. Taquile, l’île où les hommes tricotent et les femmes tissent (et dont l’Unesco a inscrit l’art textile au patrimoine culturel immatériel de l’humanité), doit son existence à la nature. Afin de maintenir en équilibre vie communautaire et tourisme, les habitants gèrent eux-mêmes ce dernier. Un guide francophone privé accompagne les visites de la journée.

JOUR 12

Puno - Cuzco

Bus de ligne pour Cuzco. Installation pour trois nuits à trois pâtés de maisons de la Plaza de Armas, dans la vieille ville. L’art populaire péruvien a donné à l’hôtel un air gai, des couleurs ravissantes. Chaque pièce semble un bouquet pop andin. Les installations n’en sont pas moins fort bien conçues, et confortables. Le petit déjeuner permet d’attaquer la journée dans les meilleures conditions : l’esprit égayé par la décoration et le corps chargé comme il faut en énergie.

JOURS 13 & 14

Cuzco

Nombril du monde, la ville fut vraisemblablement fondée par les Killke un siècle avant l’arrivée des Incas. Lesquels devaient l’agrandir et en faire la capitale de leur empire. Les Espagnols la détruisent en partie, mais fondent dessus leur Cuzco, Ciudad Noble y Grande. La rencontre de la culture andine et de l’effervescence baroque a donné de surprenants résultats, qui semblent définir encore les codes d’un art de vivre unique. La capitale des Incas constitue toujours, littéralement, le socle de la ville : murs et fondations datent souvent de la période préhispanique et se repèrent en maints endroits (spécialement dans le vieux quartier colonial de San Blas, où perche votre home). Sur la place d’Armes, la cathédrale de l’Assomption-de-la-Très-Sainte-Vierge et l’église de la Compagnie de Jésus, l’une et l’autre triomphales : ors et peintures de l’école de Cuzco, XVIe-XVIIe siècles. Sacsayhuaman, deux kilomètres au nord de Qusqu, compte parmi les plus impressionnants vestiges incas. Cette triple muraille zigzagante en forme de tête de puma est un tour de force.
En option - Cuzco en privé ; le Boleto Turistico General.

JOUR 15

Cuzco - Aguas Calientes

Transfert à la gare de Poroy et train pour Aguas Calientes.
Déjà prévu au programme - Dans la navette qui suit la route en lacets, on se prépare au choc. Car Machu Picchu, la citadelle de Pachacutec, est une prouesse d’un tel niveau qu’on en reste bouche bée. La beauté des montagnes, l’ampleur de la conception, ce qu’il a fallu de logistique et d’ingénierie pour bâtir, la vigueur, le génie enfin dont les Incas ont fait preuve ici passent l’entendement. Etonnement, au sens fort du terme ! Pour aller au-delà du simple sentiment d’émerveillement et se donner les moyens de comprendre la majesté, un guide privé francophone fait un excellent interprète.
Nuit à la lisière nord du pueblo d'Aguas Calientes. Bâtiments contemporains, le long desquels des branches sèches d’eucalyptus font un motif récurent et comme une signature. A l’intérieur, noir et blanc général. Dans la chambre, draps frais de coton péruvien. A la carte du restaurant, une cuisine nationale et internationale dont les ingrédients sont, dans toute la mesure du possible, bio. Cette dernière exigence s’applique aussi aux produits de soin du spa - lequel, installé à l’étage supérieur, ouvre par de larges baies sur la forêt pluviale.

JOUR 16

Aguas Calientes - Urubamba

Déjà prévu au programme - Le matin, nouvelle visite de la ville suspendue pour s’assurer que l’on n’a pas rêvé la veille. Et montée jusqu’à la Montana Machu Picchu - 3082 mètres. L’ascension est un peu rude, mais une vue superlative paie l’effort avec intérêt.
Transfert à la gare et train pour Ollantaytambo. Transfert à Urubamba, au cœur de la vallée sacrée. Installation pour trois nuits dans la partie nord-ouest du bourg. L’architecture andine contemporaine de l’hôtel accueille généreusement la lumière. A l’intérieur, un mobilier de bois blanc, léger, agréable. Les chambres sont propres et claires, faciles à vivre. A sa fenêtre, on se laisse prendre par le paysage. Autour des bâtiments, un jardin, où il fait bon se réunir le soir, auprès du feu. Le petit déjeuner, Andean style, lui aussi, est servi dès cinq heures. Les lève-tôt ne perdront pas une minute ! Un petit spa - massages, sauna, bain à remous - rend d’appréciables services de délassement aux organismes sollicités par de longues journées de visite.

JOUR 17

Urubamba

Déjà prévu au programme - Les marchés locaux rassemblent tout le monde dans une débauche de couleurs franches ; les indiens des hautes terres se reconnaissant à leur poncho rouge. En automobile, avec chauffeur, on part en visite. En commençant par Pisaq : marché (fromage frais, poulet, herbes aromatiques, pain, choux, cochons d’Inde, maïs et pommes de terre de toutes sortes), terrasses agricoles pluri-centenaires et citadelle inca. A l’autre bout de la vallée, le site fortifié d’Ollantaytambo est un exemple magnifiquement préservé d’urbanisme précolombien.

JOUR 18

Urubamba

Déjà prévu au programme - On est amené sur zone en voiture puis, en compagnie d’une guide privé francophone, on commence ses explorations pédestres par les terrasses concentriques du centre de recherche agronomique inca de Moray. Le dispositif permettait de reproduire artificiellement différentes conditions climatiques et de mettre ainsi au point des protocoles d’acclimatation de plantes allogènes. On ira ensuite, en descendant doucement à travers une belle contrée agreste que domine la cordillère de Vilcabamba, vers les salines de Maras, dont les milliers de bassins composent un étrange paysage alvéolaire et blanc. Cette journée à la campagne, comporte trois heures de marche environ.

JOURS 19 & 20

Urubamba - vol retour

Transfert privé à l’aéroport de Cuzco et vol retour, via Lima. Nuit à bord, arrivée le lendemain.

A la carte

Barranco en privé - Lima

En compagnie d’un guide francophone, on explore l’un des quartiers les plus en vue de la capitale. Artistes et créateurs, galeristes en ont fait le rendez-vous de la bohème et des esthètes. Il faut dire que ces rues ont beaucoup de charme nostalgique et fleuri, auquel ajoute le passage régulier du vieux tramway. Dans les boutiques, artisanat et design font bon ménage et rappellent que si le design est la beauté de la fabrique, l’artisanat est le design de l’atelier. Les plages du quartier ont conservé l’aura de leur fréquentation huppée au tournant du XXe siècle.
En option - Deux heures

Arequipa et le couvent Santa Catalina

Le couvent Sainte-Catherine-de-Sienne d’Arequipa est l’un des plus fameux monuments religieux du Pérou. Fondé en 1579, construit en tuf blanc (du volcan Chachani) et rose (du volcan Misti), il devint, au fil du temps, une véritable ville dans la ville. Sa forte unité architecturale ayant absorbé les mises à jour successives, baroque notamment, sans s’altérer. On le visite aujourd’hui dans toutes les dimensions, spirituelle et pratique, nobiliaire et ancillaire, de son dispositif. Ce qui permet d’entrer de façon très concrète et sensible dans la vie non seulement des religieuses, mais du pays lui-même. Visite de Santa Catalina et des édifices majeurs d’Arequipa en compagnie d’un guide privé francophone.
En option - Demi-journée

Le Boleto Turistico General - Cuzco et vallée sacrée

Indispensable ! Ce billet est valide dix jours et donne accès à toute une série de musées et de sites à Cuzco et dans la vallée sacrée. Au programme : la forteresse de Sacsayhuaman, le sanctuaire de Qenko, le fort de Puca Pucara, le site sacré de Tambomachay, les terrasses agricoles inca de Tipon, le village de Chinchero, le musée régional d’histoire, le musée d’art contemporain, etc.
En option

Cuzco, capitale du Tahuantinsuyu, l’empire inca

En compagnie d’un guide francophone privé, visite de la Catedral de la Asuncion de la Santisima Virgen, XVIe et XVIIe siècles, et du temple du Soleil - le Qoricancha, sur les fondations duquel se dresse depuis de XVIe siècle le couvent Santo Domingo. On peut encore aller jusqu’au site sacré de Qenqo, à six kilomètres au nord-est de Cuzco, et jusqu’à Puca Pucara, la forteresse rouge, un ouvrage militaire appartenant au système de défense de la capitale. Au loin, les sommets enneigés de l’Ausangate brillent dans l’air clair. Ensuite, pour être complet, visite de Tambomachay, le bain de l’Inca (à la fonction incertaine, mais aux aménagements hydrauliques élaborés) et de Sacsayhuaman, dont la triple muraille dessinant une tête de puma est un tour de force.
En option - Demi-journée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 7600€ à 9500€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 8200€/personne.
  • Le transport aérien, sur compagnies régulières
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de co2 de votre voyage (par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • L’accès au salon Air France à Roissy
  • L’accueil et assistance francophone à l’aéroport de Lima, à l’arrivée
  • Les transferts privés mentionnés au programme
  • Le transfert des bagages Cuzco / vallée sacrée
  • Le bus touristique Arequipa / Puno ; le bus de ligne Puno / Cuzco
  • Le train Poroy / Aguas Calientes ; le train Aguas Calientes / Ollantaytambo
  • Les 2 nuits à Lima, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Cocachimba, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La nuit à Leymebamba, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les 2 nuits à Cajamarca, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Arequipa, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Puno, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les 3 nuits à Cuzco, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La nuit à Aguas Calientes, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les 3 nuits à Urubamba, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Lima - la réservation d’une table au restaurant Maido, et taxi afférent
  • Chachapoyas / Cajamarca - visites avec un guide privé francophone
  • Puno - Uros Titinos et Taquile, cultures du Titicaca, avec un guide privé francophone
  • Les billets pour Machu Picchu et pour la Montana Machu Picchu ; la visite du site avec un guide privé francophone
  • Urubamba - la voiture avec chauffeur pour Pisaq et Ollantaytambo ; la randonnée à Moray et Maras, avec un guide privé francophone
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Le Wifi gratuit pendant votre voyage : un mini routeur international remis avant le départ, permettant de connecter jusqu’à 5 terminaux simultanément
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses

  • Réf: 1491463
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste du Pérou