Vous aimerez
  • Explorer le Sud marocain mythique, rouler à travers les vallées et les palmeraies du Drâa-Tafilalet et jusqu’au désert de dunes
  • L’hospitalité berbère, l’architecture de pisé des palmeraies, les dunes de l’erg Chegaga
  • Palmeraie de Skoura en privé, méharée dans les dunes, musées des Oasis : c’est prévu
  • Appli smartphone avec GPS, absorption carbone intégrale, conciergerie : les + Voyageurs

Contactez un spécialiste Maroc 01 84 17 21 68

Cap sud

Les paysages que vous parcourez, entre les pentes méridionales de l’Atlas et le djebel Saghro, déploient toutes les teintes d'ocre et de brun possibles, et un étourdissant répertoire de formes. Là-dedans, les palmeraies sont autant de miracles verdoyants, soigneusement entretenus par une irrigation ancienne et minutieuse. Les villages, ksour, et les kasbahs, grandes demeures de prestige, illustrent l’adéquation du pisé aux conditions du pays. Une leçon de sagesse architecturale et une esthétique. Après avoir atterri à Ouarzazate, vous roulez vers Skoura, la première de vos palmeraies. N’allons pas imaginer quelque chose de précaire, c’est un opulent système de production agricole et un vieux centre d’échanges commerciaux. Les kasbahs en sont pour preuve. On en voit d’autres en allant vers Tinejdad et
Zagora, dans la vallée du Drâa. De là, vous piquez au sud, vers l’erg de Chegaga : pas de l’aridité, mais du minéral sans rémission. Et un grand moment de désert, jour et nuit. Retour à Zagora. On en profite pour faire un petit tour à Tamegroute où se fabriquent de fameuses poteries vertes. Et, avant de reprendre l’avion, vous vous remémorez quelques films célèbres tournés dans les paysages et les studios de Ouarzazate. Car le sud marocain concentre la possibilité de l’Orient.

Votre voyage

Les routes empruntées sont carrossables et ne posent pas de problème à un conducteur normalement habile. Sur ces pistes d'asphalte, vous allez librement dans des paysages grand format. L’arrivée dans les palmeraies est toujours un moment particulier. Là se trouvent vos hôtels, installés dans des kasbahs historiques ou dans des maisons plus récentes, héritières de l’art traditionnel de bâtir et de vivre. Dans les dunes de Chegaga, vous passez la nuit dans un camp de tentes. A même les dunes et sous un ciel infiniment pur et étoilé, une expérience simple et facile du désert ! Partout, une hospitalité dont on se souvient et une cuisine dont on aimerait emporter les secrets. Afin de comprendre l’environnement particulier des palmeraies, nous avons inscrit une visite de celle de Skoura, avec un guide francophone privé. Et puis, une randonnée chamelière dans le désert allait de soi. Si, chemin faisant, un désir imprévu, ou un léger contretemps survenait vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre concierge sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Ouarzazate - Skoura

Prise en main de la voiture de location et route pour Skoura. Installation pour deux nuits dans un grand jardin en pleine palmeraie. Palmiers-dattiers, oliviers, amandiers, grenadiers font une ombre odorante, propice au repos. Et à la discrétion : la piscine est ainsi un peu isolée et ne dérange pas ceux qui cherchent la quiétude sur les coussins et les tapis, dans les hamacs. L’intérieur est meublé et décoré par les voyages des propriétaires, aux quatre coins du Maroc et autour du monde. Un mot d’ordre : authenticité. Tout cela forme une étonnante et confortable unité. Les chambres ont une simplicité qui invite à s’y sentir dans un home marocain. Impression de chez soi renforcée par les confitures maison du petit-déjeuner. Les autres repas sont concoctés à partir d’ingrédients bio du marché ; les herbes aromatiques provenant du jardin-même de l’hôtel. Le résultat convainc du caractère sophistiqué de la cuisine marocaine.

JOUR 2

Skoura

Déjà prévu au programme - La palmeraie de Skoura en triporteur, avec un guide francophone privé. Le moyen est très bien adapté à la fin : ni trop lent ni trop rapide, l’engin permet de prendre la mesure de cette splendide palmeraie. Laquelle ne se résume pas aux palmiers, mais permet de mener des cultures variées, des céréales aux arbres fruitiers. Le système d’irrigation étant à lui-seul un point d’intérêt spécial. C’est un peu le système vasculaire de la palmeraie. De lui dépend la vie. Agriculture donc et commerce. Les kasbahs - demeures en pisé fortifiées - manifestaient la puissance de grandes familles de marchands. Elles sont encore nombreuses. La célèbre kasbah Amridil était à l’origine un ksar - village - qu’une demeure de prestige (celle d’un juriste musulman en l’occurrence) a, pour ainsi dire, subjugué. Comme partout, des histoires se lisent dans l’architecture. De son triporteur, on découvre tout un monde.
En option - Architecture et agriculture des oasis en privé.

JOUR 3

Skoura - Tineghir - Tinejdad

Route pour Tineghir. Non loin de là, les gorges du Todgha. L’oued coule au fond d’un encaissement vertical vertigineux. Le calcaire roux a été érodé de façon très nette. Et l’eau a permis le développement de la belle palmeraie de Todgha. L’irrigation encore une fois. Dans les environs immédiats de Tineghir, au ksar Afanaour, la mosquée et médersa des Ikelane (ouverte à la visite des non-musulmans). Dans sa forme actuelle, l’édifice date du XIXe siècle, mais sa fondation est beaucoup plus ancienne. La loi coranique est tout aussi essentielle que l’eau. Poursuite vers Tinejdad.
Nuit dans un ksar. Votre chambre d’hôtes est le creuset de la rénovation du village, qui a été engagée et se poursuit avec l’argent gagné à recevoir les voyageurs. Lesquels sont dont directement contributeurs à la préservation du site. Un cercle vertueux et une atmosphère authentique comme tout !
Déjà prévu au programme - Le musée des Oasis. Trois maisons du ksar sont consacrées à documenter la vie traditionnelle berbère et la civilisation des oasis. Les bâtiments eux-mêmes, mais aussi des plans, des objets, des photos, des maquettes contribuent à éclairer les visiteurs. Un guide francophone privé vous accompagne afin d’ajouter une note vivante à l’information.

JOUR 4

Tinejdad - N’kob - Zagora

Route pour N’kob au sud-ouest du djebel Saghro. Le ksar ne possède pas moins de quarante-cinq kasbahs, qu’entourent deux palmeraies. La familiarité qui est désormais la vôtre avec cet environnement vous permet d’en apprécier les différents aspects. Et de vous orienter dans les ruelles. Les amateurs d’art rupestre peuvent admirer aux environs du village des géométries néolithiques.
Nuit dans la palmeraie de Zagora. La maison est entourée d’un beau jardin, où l’on est content de trouver une piscine ou un lit de repos extérieur. Un esprit cottage règne au salon. D’une chambre à l’autre, la décoration varie, évoquant tel ou tel voyageur impénitent, de Henri Matisse à Théodore Monod ou Odette du Puigaudeau. La terrasse est délicieuse pour un jus d’orange ou un thé. Visiblement, il s’agit d’offrir partout le confort du corps et de l’esprit. La chère est succulente. Et, si l’on veut s’échapper dans la palmeraie, c’est la porte au fond du jardin.
Au pied du djebel Zagora, le ksar Amezrou mérite un détour. Il date du XVIIIe siècle et marque par sa densité d’architecture son rang dans les relais commerciaux du grand sud. La communauté juive qui y a longtemps pratiqué l’orfèvrerie a laissé sa synagogue de pisé en témoignage, que l’on peut visiter.

JOUR 5

Zagora - Dunes de Chegaga

Transfert aux dunes de Chegaga. L’erg est vaste et isolé, sauvage, ses dunes atteignent trois cents mètres de haut. C’est impressionnant. C’est le désert tel qu’on l’imagine, à la fois fascinant et inquiétant. Minéral et mordoré, changeant, désorientant. Une formation qui en impose.
Déjà prévu au programme - Une méharée. Et voilà pourtant que pendant une heure, avec un chamelier, juché sur un dromadaire, on s’enfonce dans ce désert. Très vieille histoire que la collaboration de l’homme et du dromadaire pour affronter les sables et acheminer les marchandises. Et il est touchant de la frôler, même une heure en passant. Car le pas de l’animal et la radicalité du milieu s’imposent d’emblée, laissant des souvenirs ineffaçables.
Nuit dans un campement du désert. Une élégance autre, faite de simplicité adaptée aux circonstances et au souci de recevoir bien. Des tentes, avec leurs nattes, leurs lainages, leur mobilier vintage, leur salle d’eau, leurs tons naturels, leurs lanternes. De tout cela se dégage un puissant romantisme. Le repas est d’une étonnante qualité. Et puis ce sont les feux et, après les feux, les étoiles, le grand ciel nocturne du désert.

JOUR 6

Dunes de Chegaga - Zagora

Retour à Zagora. Nuit dans l’hôtel déjà adopté.
A une vingtaine de kilomètres au sud-est de Zagora, Tamegroute est célèbre à plusieurs titres. Pour les poteries à glaçage vert, qui étaient d’abord de la vaisselle, mais gagnent peu à peu en dignité artistique. C’est en tout cas une production tout à fait caractéristique et les ateliers d’ici sont les plus anciens du pays. Pour la confrérie - zaouïa - soufie Naciria aussi, fondée au XVIe siècle, et qui a été dotée au XVIIe par l’un de ses membres éminents d’une bibliothèque de plusieurs milliers de volumes. Rassemblé lors de voyages aux longs cours, ce fonds restitue un large pan de pensée musulmane, couvrant des domaines divers, religieux, scientifiques, médicaux. On peut visiter cet avant-poste de l’esprit aux portes du désert.

JOUR 7

Zagora - Ouarzazate

Route pour Ouarzazate. Nuit dans la kasbah de Taourirt, dont l’origine remonte au XVIIe siècle. Le bâtiment est magnifiquement mis en valeur, extérieur et intérieur. Dedans, le pisé montre toutes ses qualités et les aménagements de bois et de fibre végétale sont à la fois beaux et ingénieux. Dans les parties communes, des banquettes, des tapis. Dans les chambres, un étonnant confort. Au restaurant, la cuisine de saison exprime toute la sophistication marocaine. Le salon de thé étant un autre endroit où satisfaire son hédonisme. Hammam et salon de massage collent à l’esprit des lieux. Et la grande terrasse est un bienfait à la tombée du jour.
Le sud marocain a offert un décor à une veine du cinéma international : le film historique, antique, médiéval ou simplement aride. On peut s’en rendre compte au musée du cinéma, installé dans un ancien studio italien. Et réaliser que Sodoma e Gomorra, de Robert Aldrich, 1962 ; Kingdom of Heaven, de Ridley Scott, 2005 ; The Man Who Would Be King, de John Huston, 1975 ; Lawrence of Arabia, de David Lean, 1962, ont été réalisés ici. Pour ne citer que quelques films célèbres.

JOUR 8

Ouarzazate - Vol retour

Restitution de la voiture à l’aéroport et vol retour.

A la carte

Avec chauffeur

Ce voyage est effectué au volant d’une voiture de location, mais il peut aussi être envisagé avec un chauffeur francophone privé. Si cette dernière formule vous convenait mieux, il suffirait de nous en parler.
En option

Skoura - Architecture et agriculture des oasis en privé

Nul doute que la promenade dans la palmeraie n’éveille la curiosité et l’intérêt, à la fois pour son architecture traditionnelle et pour les méthodes subtiles de son agriculture. En compagnie d’un guide francophone privé, vous allez un peu plus loin dans de détail des choses, leur pourquoi et leur comment. Selon quel schéma les kasbahs sont-elles conçues, quels matériaux s’y sont imposés, comment y vivait-on ou la fraîcheur s’y conservait-elle ? A toutes ces questions, des réponses. Idem pour l’agriculture d’irrigation, qui fait de Skoura un jardin où se produit une étonnante variété de plantes comestibles et ornementales. En apprendre un peu plus fait apprécier beaucoup plus.
En option - Journée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 2300€ à 2800€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 2500€/personne.
  • Le vol aller et retour pour Ouarzazate sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L'absorption des émissions de CO2 de votre voyage, par le biais de notre fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero
  • L’accès au salon Air France à Roissy
  • La location pour 8 jours d’un véhicule de catégorie A/C
  • Le transfert privé aller et retour Zagora / Chegaga
  • Les 2 nuits à Skoura, en chambre double, demi-pension
  • La nuit à Tinejdad, en chambre double, demi-pension
  • Les 2 nuits à Zagora, en chambre double, demi-pension
  • La nuit dans l’erg de Chegaga, en tente double, demi-pension
  • La nuit à Ouarzazate, en chambre double, avec petit-déjeuner
  • La palmeraie de Skoura en triporteur, avec un guide privé francophone
  • Tinejdad : le musée des Oasis, avec un guide privé francophone
  • Une randonnée chamelière dans les dunes de Chegaga
  • Notre service conciergerie sur place
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini-routeur international remis à l’arrivée, permettant de connecter plusieurs terminaux simultanément
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1617696
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste du Maroc