Vous aimerez
  • Prendre le volant librement pour le meilleur de trois pays particulièrement distingués par l’Unesco : Lituanie, Lettonie et Estonie
  • Des hôtels au diapason et la rencontre avec des locaux dans chaque capitale
  • L’isthme de Courlande à vélo, le palais de Kadriorg et la ville universitaire de Tartu en privé, déjà prévu
  • Appli smartphone & GPS, bonnes adresses, conciergerie, les + Voyageurs

Contactez un spécialiste Lituanie 01 88 32 69 96

Tailler la route au pays de l’ambre

Il est désormais de notoriété publique que les capitales baltes possèdent des trésors artistiques, qui vont, au moins, du gothique à l’Art nouveau. On va donc voir Vilnius, Riga et Tallinn. Et l’on découvre, en plus d’un brillant patrimoine, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, des villes modernes, ouvertes sur le monde, agitées d’une créativité un peu folle. Ce qui les rend non seulement très belles à regarder, mais aussi très agréables à vivre. Il serait pourtant dommage d’en rester là. Vieilles cités, stations balnéaires, ports, parcs, lacs, villages et gentilhommières, les provinces baltes valent qu’on y circule et qu’on s’y arrête. Vos étapes intermédiaires seront Kaunas et Klaipeda en Lituanie,
Mazmezotne et Sigulda en Lettonie, Tartu, Pärnu et Vihula en Estonie. Des places colorées, où se signalent par leurs pignons les maisons construites pour les marchands de la Hanse ; des saunas, où l’on échange des nouvelles en transpirant ; des ragoûts de champignons des bois ; des universités ; des plaines où le lièvre détale ; des eaux limpides, dans lesquelles se plonger ; des fêtes populaires ; du poisson fumé ; des plages, protégées par de longues dunes basses : voilà le programme. Trois pays dont leurs habitants ont soin, et dont ils entretiennent la belle santé naturelle et culturelle. Si les terres baltes ont une géométrie plane, elles ont un esprit élevé.

Votre voyage

Dans les pays Baltes, la modération du relief donne de la visibilité au conducteur. La voiture se trouve donc tout indiquée pour circuler entre Vilnius et Tallinn. Les routes sont bonnes, sans lacunes de signalisation. Trafic réellement important dans les grandes villes seulement. On ira donc sans difficulté par les chaussées, sur des distances raisonnables. Avec ça, vous jouissez de la liberté de mouvement que garantit l’automobile. Neuf hôtels offrent une belle opportunité de se donner un panorama des ressources régionales dans ce domaine : British (Vilnius), baroque (Kaunas), XVIIIe champêtre (Mazmezotne), XIXe champêtre (Sigulda), Art déco (Pärnu), etc. A chaque étape son atmosphère, une situation juste et des services à la hauteur. La table est toujours excellente et, en quelques endroits, supérieure. Vous jugerez sur place. Les visites s’organisent autour de trois rencontres like a friend prévues à Vilnius, Riga et Tallinn. L’opération consiste, avec l’aide d’un bon connaisseur francophone des lieux, à mettre sa curiosité au rythme de la vie des habitants, de faire comme eux ce qu’on a envie de faire. Ce qui vous permettent d’aller tout à trac à l’indispensable, de ménager du temps pour vos explorations personnelles, et de collecter des informations utiles. Car, vous êtes sur le point de réaliser que ces pays dont on ne sait pas grand-chose regorgent de ressources et de séductions. Si, chemin faisant, un désir non prévu survenait, ou un contretemps, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre service de conciergerie sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Vilnius / Lituanie

Transfert et installation pour deux nuits dans une rue calme du vieux Vilnius. Extérieur baroque et intérieur UK style. Les chambres ne désavouent pas la conception XVIIe de la maison, mais elles restituent en plus quelques traits de la vie de l’écrivain dont elles rappellent chacune les livres. On peut donc dormir dans la chambre Jane Austen, ou Victor Hugo, ou Aristote, etc. Des esprits de ce calibre faisant office de ciel de lit, on peut être plus mal loti. Le bar et la salle à manger sont tout à fait cosy. On s’y sent comme dans un roman de Conan Doyle. Avec ses cuirs capitonnés, son full English breakfast et son afternoon tea, ses whiskies en batterie, le premier porte à son comble le parti pris
British ; dans la seconde, on sert une cuisine vagabonde et précise.

JOUR 2

Vilnius

Déjà prévu au programme - Vilnius like a friend. Le désormais fameux héritage artistique de Vilnius et la non moins fameuse incompréhensibilité des langues baltes à la plupart des gens, justifient, si besoin était, ces quelques heures en compagnie d’un ami local. Celui-ci parle français et possède une connaissance à jour de ce qui bouge en ville. Il se fait fort de vous acclimater presto. Rien de préconçu, mais une rencontre et un échange autour des expectations, des désirs, des engouements. La lumière faite là-dessus, on s’en va sur le terrain, au rythme lituanien. Cela permet de ne pas tâtonner inutilement, de réunir des informations utiles pour le lendemain et de ne pas se sentir trop déphasé à l’entame du voyage.
En option - Kayak sur la Vilnia.

JOUR 3

Vilnius - Kaunas

Prise en compte de la voiture de location et route pour le Niémen. Nuit au bord du lac de retenue du barrage de Kaunas. Des entours de forêt isolent le monastère, encore habité par des religieuses de Saint-Casimir. La partie hôtelière tire un parti magistral des bâtiments baroques, au nombre des plus beaux qui soient en Europe de l’est. Les chambres réservent un alliage noble de simplicité monacale et de ce luxe spécial que procurent les boiseries profondément teintées et bien encaustiquées, les literies bien mises et rebondies, les salles d’eau tout à fait blanches. La turbulence baroque se manifeste ici comme au ralenti. Et quel plaisir de passer à table ! La cuisine moderne du chef Rokas Vasiliauskas, qui utilise légumes du domaine et baies cueillies dans les bois, surprend et convainc par sa justesse et sa franchise de ton. De la cave, on fait monter des bouteilles fournies par de nombreux monastères européens. On n’est pas loin de l’abbaye de Thélème. Et, de la maison de Perkunas, XVe siècle, au pont ferroviaire sur le fleuve, XIXe, Kaunas ne manque pas d’atouts.

JOUR 4

Kaunas - Klaipeda

Route pour Klaipeda. Installation pour deux nuits dans un hôtel du centre historique, dont la façade - pistache et blanc - a quelque chose de meringué. Dedans, la restauration a ajusté les lieux aux exigences techniques d’aujourd’hui. C’est lambrissé, parqueté, marbré et confortable. Au pub maison, dont l’atmosphère tient aux sièges de cuir et aux murs de brique, on sait servir une pinte. Le restaurant se signale par une salle aux tons crème, une jolie flore indoor et une cuisine terroir moderne. Un service de massage rend à eux-mêmes les organismes voyageurs. L’établissement remplit son objectif affiché - assurer un séjour sans fausses notes.

JOUR 5

Klaipeda

Avec ses maisons à colombage, l’ex Memel, fondation en 1252 de l’ordre teutonique, séduit les sensibilités médiévistes. En se promenant, on prend la mesure de l’opulence que le commerce hanséatique a procurée à ces parages. On déchiffre encore à même les bâtiments la longue présence allemande, à quoi la Seconde guerre mondiale a mis un terme. Le port ouvre sur le détroit de Memel, césure entre le continent et l’isthme de Courlande - où l’on va en ferry pour inspirer à pleins poumons l’air iodé, randonner sur les dunes et dans les bois, etc. Emplacement clé, Klaipeda a développé, dès l’origine et jusqu’au XIXe siècle, un solide système de fortification. On peut encore aujourd’hui en apprécier la consistance. A moins que l’on se rende plutôt au musée maritime tout apprendre sur les écosystèmes de la Baltique !
Déjà prévu au programme - L’isthme de Courlande à vélo. Un vélo, un casque et un panier vous attendent, afin que vous puissiez profiter des chemins de l’isthme, cordon littoral sableux, dunaire et couvert de bois de pins, bouleaux, aulnes. Un parc national protège le secteur. Tout en pédalant, il n’est pas rare d’apercevoir des chevreuils ou des rennes.

JOUR 6

Klaipeda - Mazmezotne / Lettonie

Route pour Mazmezotne. Nuit à la campagne, au bord du fleuve Lielupe, dans un manoir dont la première mention certaine date du XVIIIe siècle. De nos jours, la décoration joue subtilement du bâti-même, brut, sans apprêt, variant du bis au beige. Cela donne aux chambres, avec une apaisante pâleur de ton, une atmosphère champêtre pointue. Ameublement et équipement soigneusement choisis. On a sous la main tout ce dont on peut avoir besoin. Le restaurant, installé dans une annexe, cosy chic, propose une cuisine terroir d’aujourd’hui, sans conservatisme strict. Outre l’indispensable sauna, les hôtes peuvent avoir recours aux services d’un spa très pro. Et louer des vélos afin de se promener dans la campagne. Ils peuvent sinon, pour jouir pleinement de l’effet gentilhommière, occuper à leur gré les fauteuils du jardin.

JOUR 7

Mazmezotne - Riga

Route pour Riga. Installation pour trois nuits à quelques minutes de la vieille-ville. L’immeuble a l’hôtellerie pour raison sociale depuis 1901. La décoration intègre désormais à l’esthétique Belle Epoque (avec moulures et lambris, vitraux) un dispositif up to date clair et chaleureux. Dans le particulier, parquet, tapis, literie rouge et blanc, appareillage judicieux. Dans l’ensemble, une atmosphère que l’on qualifierait à bon droit de hygge oriental. Table bistronomique. A l’étage supérieur, une salle de gym dans les règles. Votre adresse, entre tradition et esprit urbain contemporain, reflète avec intelligence l’esprit de la capitale.

JOUR 8

Riga

Déjà prévu au programme - Riga like a friend. Le propos est le même qu’à Vilnius. Ici, vous avez en guise d’ami d’un jour une amie. Laquelle a reçu en partage les qualités nécessaires : entregent ; ardeur pour la ville, l’architecture, l’art vivant ; sens du coin sympa ; flexibilité et esprit pratique. On s’attache donc utilement à ses pas. Pour aller sur la rive ouest de la Daugava, par exemple, où la nouvelle bibliothèque nationale - Gunnar Birkerts, 2014 - fait un peu tiquer les propriétaires des maisons de bois anciennes, malgré une inspiration lettone revendiquée. Ou au Rigas Centraltirgus, le marché central, corne d’abondance aménagée dans d’ex garages à dirigeables. Les producteurs de toute la Lettonie proposent ici tourtes à la viande, soupes, miel, groins, pain noir, kvas, etc. On réalise, pour le coup, que les Lettons ont bon bec.

JOUR 9

Riga

En schématisant un peu, on trouve au centre de Riga des édifices gothique allemand et Renaissance hollandaise, autour desquels les tsars en ont disposé de néoclassiques, avec quelques églises à dômes. Et l’Art nouveau a connu une grande faveur en Lettonie. Le père du cinéaste Sergueï Eisenstein, par exemple, était architecte dans ce style, il a construit le long des rues Albert, Strelniaku, Elizabetes. Ce qui se voit toujours. Tout comme le palais de la Culture et de la Science, 1951-1958, lequel a inscrit des motifs nationaux dans la monumentalité stalinienne. Parmi les édifices que les Lettons tiennent en haute estime, on cite l’église luthérienne Saint-Pierre, XIIIe-XXe siècles, la maison des Têtes noires, XVIe-XXe, et le monument de la Liberté, Karlis Zale, 1935. Au bord des places et des chaussées pavées, cafés, galeries, boutiques se signalent joliment au promeneur.
En option - Le marché central et le quartier de Spikeri.

JOUR 10

Riga - Sigulda

Route pour Sigulda. Nuit au nord-ouest de la petite ville, dans un manoir édifié pendant la décennie 1860. Eclectique, rythmé de tours crénelées, rose, le bâtiment est à la fois d’époque et hors du temps. Autour, un grand parc arboré. Devant, un lac. Brillante, classique, précise dans le détail, la décoration contribue à faire de cette étape le moment aristocratique du voyage. Votre chambre illustre la distinction signalée et bénéficie d’un équipement impeccable. Le chef de cuisine met son savoir-faire au service d’un beau terroir et fait de sa table l’un des éléments majeurs du dispositif plaisir. Lequel comporte aussi piscine, sauna, bain de vapeur, salle de relaxation. Et se prolonge dans les allées cavalières du parc, à cheval, à poney ou en calèche. La visite des écuries du domaine permettant à tous les hôtes d’approcher animaux - chevaux lettons - et attelages.

JOUR 11

Sigulda - Tartu / Estonie

Route pour Tartu. Nuit dans le vieux centre. Le classement du bâtiment XVIIIe a imposé aux décorateurs certaines contraintes de style. On ne s’en plaindra pas, tant l’atmosphère gagne à ces tissus et papiers peints imprimés, à ces pastel ou, au contraire, à ces brocards de soie, aux Chesterfield devant de vieux poêles en faïence. Le confort des chambres ne laisse rien à désirer encore ; salles de bain sophistiquées. Le chef envoie en salle une cuisine européenne classiquement d’aujourd’hui. Jolie terrasse. Et sauna, bien sûr.
Déjà prévu au programme - Tartu, ville universitaire. En face de votre hôtel, s’élève l’un des bâtiments de l’université. Cette institution apporte beaucoup de tonus à l’esprit de la ville, qu’il empêche de se muséifier trop. On voit, avec un guide privé francophone, l’église luthérienne Saint-Jean, du XIVe siècle, ornée d’une foule de statuettes de terre cuite ; l’hôtel de ville néoclassique de Johann Heinrich Bartholomaüs Walter, 1789 ; Supilinn, sur la rive droite de l’Emajogi, dont les maisons de bois sont un rare témoin européen de "quartier défavorisé" XIXe.

JOUR 12

Tartu - Pärnu

Route pour Pärnu. Nuit côté baie. Carreaux de céramique, fer forgé, boiseries mouvementées, zinc bleuté, la restauration a rendu à la maison tout son lustre Art nouveau. Toujours en harmonie avec l’esprit fin de siècle, les chambres ont chacune sa décoration. Chaleureuses, faciles à vivre, claires, on s’y sent bien instantanément. Dans les parties communes, un art de vivre avenant. A la salle à manger, le service sait son métier. Aux fourneaux, les produits estoniens se travaillent à la française. Les assiettes, dressées avec un art consommé, plaisent à la vue, d’abord ; ensuite, les saveurs sont lâchées. Rite reçu de la Tamise, l’afternoon tea constitue un moment de bon goût non dispensable. Quant au salon de beauté, on y reçoit des soins attentifs et régénérateurs.

JOUR 13

Pärnu - Vihula

Route pour Vihula. Nuit dans un petit château Renaissance du parc national Lahemaa. La décoration en a respecté l’esprit originel, sans laisser d’en faire un établissement contemporain. Les chambres, aménagées dans les dépendances de la propriété, ont la rusticité améliorée que l’on espère d’un tel contexte. Avec cela, parfaitement confortables. Au restaurant, on se régale de plats dont la lettre est prise dans de vieux recueils de recettes estoniennes. Les ingrédients proviennent de la ferme bio du manoir. Green attitude qui caractérise la maison : l’éco-spa ne manque pas d’en administrer une démonstration hédoniste.

JOUR 14

Vihula - Tallinn

Route pour Tallinn. Rendu de la voiture. Installation pour deux nuits dans la partie ouest de la vieille ville. La façade de l’hôtel, résolument moderne, se repère facilement, par contraste. Dedans, design nordique et gris dominant que viennent éclairer des éclats de mauve, cobalt, vert pomme, jaune serin. Les chambres sont dans la ligne, convenablement équipées, confortables, pratiques. Sur place, un restaurant propose une cuisine internationale à laquelle la mer donne naturellement une saveur iodée. Pilier de l’art de vivre dans les pays baltes, le sauna a sa place marquée céans. Après une séance de sudation, bien détendu et plein d’allant, vous louez un vélo pour vous balader à travers la ville.

JOUR 15

Tallinn

Déjà prévu au programme - Tallinn like a friend. La formule n’a désormais plus de secret pour vous. A Tallinn, derechef, bref concile autour de votre cicérone, puis on démarre. Dans la continuité ? La ville conserve, comme à Riga, sa maison des Têtes noires - fin du XVIe siècle - hôtel d’une guilde livonienne de marchands célibataires. Voulez-vous éprouver encore que l’Estonie est depuis longtemps arrimée à la culture européenne ? Il y a dans l’église Saint-Nicolas une danse macabre célèbre - Bernt Notke, XVe siècle - motif de sagesse qui eut son berceau à Paris, au cimetière des Innocents. Voulez-vous goûter à la street food version Tallinn ? Les food trucks des quartiers de Kalamaja et Pelgulinn vous régaleront sur le pouce de préparations inattendues. Clochers effilés, rues bordées de maisons qui font ensemble un livre d’architecture, vieille cité bien prise dans ses remparts, la capitale estonienne a un je-ne-sais-quoi lumineux et élégant qui ne tient qu’à elle. Son héritage artistique impressionne par sa qualité et son bel état. Ce qui ne la voue pas au passé, ni ne l’empêche de vivre pleinement le présent. Un billet pour le palais de Kadriorg. Un peu à l’est de la vieille Tallinn se trouve le faubourg de Kadriorg (qui porte le nom de la tsarine Catherine). Le vaste parc qui entoure l’élégant palais rose et blanc dessiné par Nicola Michetti en 1718 est l’un des plus beaux de la capitale. On s’y promène dans une atmosphère empreinte de romantisme septentrional. Le château abrite les collections du musée d’art estonien.
En option - Tallinn à pied.

JOUR 16

Tallinn

Transfert à l’aéroport et vol retour.

A la carte

Kayak sur la Vilnia - Vilnius

En compagnie d’un instructeur francophone, on pagaie sur la rivière Vilnia, qui offre aux sensations les stimulantes variations de son flux. Plus des vues mémorables sur la ville et des entours étonnamment sauvages. La promenade, pas très technique, est abordable par une personne en bonne condition physique. Il n’est pas nécessaire d’être un pagayeur confirmé pour l’effectuer. Un seul impératif : ne pas craindre les éclaboussures ! Tout le matériel est fourni pas l’organisation.
En option - Demi-journée

Le marché central et le quartier de Spikeri - Riga

Au marché de Riga, on trouve le meilleur de la Lettonie. D’un point de vue culinaire s’entend. Les victuailles y parviennent des quatre coins du pays, plus ou moins cuisinées. La matière première de la gastronomie nationale emplit les étals, autour desquels on se presse pour faire emplette de ce qui va distinguer la table familiale, ou le restaurant huppé. Votre guide privé francophone ne vous laisse rien ignorer de produits quelquefois étranges. Ensuite, Spikeri, au bord de la Daugava. Les efforts conjugués de l’Europe, de l’Etat et d’entreprises privées, ont permis la remise à flot de ce quartier longtemps déshérité. Aujourd’hui, c’est un lieu de promenade et de loisirs, auquel des créateurs de toutes catégories confèrent une grande attractivité. Riga se bouge.
En option - Demi-journée

Tallinn à pied

Avec un guide privé francophone, on arpente Toompea et le château mi-forteresse teutonique mi-palais baroque qui abrite aujourd’hui le parlement. La cathédrale orthodoxe que l’on voit ensuite est emblématique des oscillations de la mémoire balte : l’église est dédiée à Alexandre Nevski, prince de Novgorod, vainqueur de la bataille sur la glace contre les chevaliers teutoniques (1242) ; construite à la fin du XIXe siècle, elle a symbolisé la russification et, pendant l’entre-deux-guerres, on a envisagé de la détruite ; la période soviétique lui a rendu une légitimité chrétienne, et elle a été soigneusement restaurée après le chute de l’URSS pour devenir le siège de l’Eglise orthodoxe estonienne…
En option - Demi-journée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 2500€ à 3400€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 2800€/personne.
  • Le vol pour Vilnius et retour de Tallinn, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • Les transferts, privés
  • A Vilnius, la location pour 12 jours d’un véhicule de catégorie A/C
  • Les 2 nuits à Vilnius, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La nuit à Kaunas, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les 2 nuits à Klaipeda, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La nuit à Mazmezotne, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les 3 nuits à Riga, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La nuit à Sigulda, en chambre double, avec petit déjeuner
  • La nuit à Tartu, en chambre double, avec petit déjeuner
  • La nuit à Pärnu, en chambre double, avec petit déjeuner
  • La nuit à Vihula, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les 2 nuits à Tallinn, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Vilnius like a friend, avec un guide privé francophone
  • Klaipeda - l’isthme de Courlande à vélo
  • Riga like a friend, avec un guide privé francophone
  • Tartu ville universitaire, avec un guide privé francophone
  • Tallinn like a friend, avec un guide privé francophone
  • Tallinn - billet pour le palais de Kadriorg
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1505425
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Lituanie