Vous aimerez
  • Naviguer sur le Mékong au nord et, au sud, explorer l’archipel fluvial des 4000 îles
  • Chemin faisant, croiser les plus beaux paysages du pays, s'émerveiller du patrimoine de Luang Prabang, goûter une cuisine raffinée
  • Leçon de tissage, visite d'un village Hmong, randonnées, baignades : déjà prévu !
  • Appli smartphone, bonnes adresses, concierge sur place : le service Voyageurs

Contactez un spécialiste Laos 01 86 95 65 99

Les chemins du Mékong

On imagine mal le Laos sans le Mékong, tant le fleuve a d’importance logistique, économique, culturelle. Y naviguer ne peut donc laisser indifférent. Cela revient à aller au plus intime de la vie laotienne. Sans même évoquer le plaisir qu’il y a toujours à glisser sur l’eau. Après un arrêt à Chiang Rai, en Thaïlande, on embarque sur un bateau à Houei Sai, la ville frontière la plus proche, pour une reconnaissance du Nord par le Mékong donc, et l’un de ses affluents, la Nam Ou. Embarcadères et nuits au bord de l’eau à Pakbeng et Nong Khiaw. Paysages karstiques à couper le souffle et premiers contacts avec l’art de vivre laotien. On gagne ensuite Luang Prabang. Quatre jours dans cette ville inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco permettent des expériences contrastées,
entre bouddhisme et ancienne présence française. De goûter aussi à une certaine douceur de vivre. L’heure vient alors de prendre l’avion pour Paksé, au sud. Tremplin pour l’archipel Si Phan Don, 4000 îles, où le Mékong se divise et se ramifie avant de plonger vers le Cambodge. C’est là l’une des rares sections à peu près intouchées du cours du fleuve. C’est ce dernier qui commande sur les îles Khong et Khône. L’eau fournit du poisson aux tables et des sujets de méditation aux temples. Cette fluidité générale a quelque chose d’hypnotique. La sensibilité en est rapidement captive. A Champassak, qui fut Bassac, le bord du fleuve se voile d’une légère mélancolie. On passe là encore une journée à se détendre, à rédiger ses cartes postales ou des mails, à vivre un pays devenu familier, à prendre ses derniers repas laotiens. Avec un peu de vague à l’âme, car cette cuisine très proche de la nature, savoureuse et séduisante, qui a intégré des éléments français, on regrette fatalement de la laisser derrière soi. Bref, on est devenu un peu laotien et on aimerait bien le rester encore.

Votre voyage

L’exploration du nord, par le Mékong et la Nam Ou, et la reconnaissance des 4000 îles au sud sont les deux pôles du voyage. On y traverse des paysages somptueux, on s’arrête pour visiter les sites, on randonne et on s’adonne aux plaisirs de la vie sur et au bord de l’eau. Autour de ça, des transferts en voiture climatisée avec chauffeur et une liaison aérienne. Vos hôtels, tous de bonne tenue, même si parfois simples, rendent des services d’excellent niveau, avec ce petit plus, cette gentillesse qui caractérise l’Asie du Sud-Est. Une esthétique aussi, à la fois sobre et soignée. Les tables vous surprendront. Outre les activités liées aux pôles précités, nous avons, pour l’étape Luang Prabang, inscrit deux rendez-vous à votre agenda : une initiation au tissage, conçue comme une introduction à la culture laotienne, et une visite à un village Hmong, avec randonnée champêtre. Voulez-vous approcher des éléphants dans des conditions éthiques ? Dîner dans un restaurant choisi ? Il suffit de nous en parler. Si, chemin faisant, un désir non prévu ou un léger contretemps survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre concierge sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Chiang Rai

Nuit à bord, arrivée le lendemain.

JOUR 2

Chiang Rai

Transfert et installation pour la nuit sur la rive droite de la rivière Kok, à quelques minutes seulement du centre de Chiang Rai. L’hôtel ajuste aux besoins des voyageurs les motifs architecturaux et décoratifs du Lanna, l’ancien royaume thaï du nord. Disposés dans le parc, les bungalows sont spacieux, lumineux et parfaitement équipés. Le teck et des voilages blancs mettent un peu partout une note de romantisme tropical. Pour le délassement après le vol : piscine, spa, salle de gym. Pour la satisfaction des appétits : un restaurant au bord de l’eau, cuisine thaïlandaise et internationale très pro. Pour la paix de l’âme : le bassin aux lotus. Chambre disponible dès l’arrivée.
A voir, à faire - On se balade en ville ; on visite le Wat Phra Kaeo où, en 1434, la foudre révéla l’existence du fameux Bouddha d’émeraude, désormais domicilié à Bangkok ; à une dizaine de km de Chiang Rai, on s’étonne de l’architecture bouddhique « flamboyante » du Wat Rong Khun (1997) ; on fait des expériences gustatives au night market : som tam (salade de papaye verte), kaeng khanun (soupe aigre au jaque vert), pla som (poisson fermenté), etc.

JOUR 3

Chiang Rai - Pakbeng

Au programme - Transfert en voiture climatisée à Houei Sai et embarquement, avec un guide francophone privé, pour une reconnaissance du Nord, le long du Mékong et de la rivière Nam Ou. Le ruban café au lait du grand fleuve serpente dans un paysage mouvementé, couvert d’une végétation dense. Roselières, bosquets de bananiers, palmiers à sucre, rizières et potagers occupent les berges, successivement ou de concert. Des plages de sable apparaissent de loin en loin. Les maisons montées sur pilotis semblent bien fragiles dans ce déploiement de forces élémentaires. On découvre là l’Asie tropicale dans toute sa splendeur. En fin d’après-midi, halte près du village de Pakbeng.
Nuit sur la rive gauche du Mékong, dans un charmant hôtel de style lao. Les bâtiments de teck et palissandre ont une allure simple, élégante. Les chambres, intégralement en bois, ouvrent leurs volets sur le fleuve. Un service de massage invite à un premier contact avec cet art du bien-être que les Laotiens pratiquent au moins autant que les Thaïlandais. Le restaurant propose une cuisine panasiatique bio.

JOUR 4

Pakbeng - Nong Khiaw

Le matin, bien souvent, la brume occupe la vallée puis se déchire progressivement sous l’action des rayons du soleil. Cela donne quelque chose d’envoûtant au petit déjeuner et aux premiers moments de la navigation, laquelle se poursuit dans la province montagneuse d’Oudomxay. Les reliefs karstiques soulèvent toujours de lourdes couettes de végétation. La riziculture se déploie partout où elle peut. Le bateau, dérivé des embarcations traditionnelles lao, glisse sur l’eau avec légèreté. Des oiseaux se rencontrent nombreux. On peut observer des hirondelles à gorge grise, de grands cormorans, la sterne à ventre noir.
Arrêt et nuit à Nong Khiaw, sur la Nam Ou. A peine dégagés de la forêt, les bungalows de style lao contemporain sont aménagés avec discernement. L’eau émeraude de la piscine contraste avec la paresse limoneuse de la rivière. Les terrasses particulières permettent de profiter du courant d’air que suscite cette dernière. Dans un bassin, des poissons. La salle à manger, comme le reste, a son couvert de palmes ; on y sert des plats laotiens, thaïs et internationaux. Afin que l’harmonie personnelle des voyageurs réponde à celle de la nature, un studio de yoga recueille leurs bonnes dispositions. Des vélos sont prêtés pour explorer librement les environs.

JOUR 5

Nong Khiaw

Aujourd’hui, pirogue pour rejoindre un autre village fluvial : Muang Ngoi. En chemin, on observe la vie sur les berges de la rivière. Le cadre de montagne est époustouflant ; c’est au pied de celui-ci que vous randonnez à travers villages et rizières. Un autre rythme, un autre point de vue sur l’un des plus beaux paysages du pays. On visite une grotte. On pique-nique. On se baigne. Et on rentre à Muang Ngoi, calme et résilient aux modifications brutales qu’impose l’emballement contemporain. Retour à Nong Khiaw par le même moyen qu’à l’aller. La journée procure des impressions conjointes de calme et de grandeur. Reste à se joindre aux Laotiens sur le pont qui relie les deux parties du bourg pour contempler en leur compagnie un fameux coucher de soleil. Ensuite, on est libre de rejoindre l’un des bars du bourg nouveau, où s’épanche la pop thaïlandaise.

JOUR 6

Nong Khiaw - Luang Prabang

Au programme - Transfert à Luang Prabang. En chemin, visite des grottes de Pak Ou, que les dévots ont peuplées de centaines de statues du Bouddha. On y va en bateau local, ce qui permet de combiner encore une fois l’agrément de la navigation fluviale et celui de splendides paysages de reliefs calcaires et de forêt hirsute.
A Luang Prabang, installation pour quatre nuits dans un coin tranquille, à quelques minutes à pied du centre. Les pavillons d’inspiration laotienne sont regroupés dans un grand jardin. La végétation foisonne et libère de l'oxygène autour des allées et des pièces d’eau. Les chambres - avec vue sur le bassin aux lotus - marquent un vrai sens de la modernité et du design, sans jurer avec des extérieurs encore traditionnels. La cuisine familiale lao se savoure sous l’auvent de la salle à manger. Après une bonne journée de visite, on se détend dans la piscine ou au spa. Très vite, on a ses repères, ses usages et ses plaisirs.

JOUR 7

Luang Prabang

L’ancienne ville royale, la rivale de Vientiane, renoue calmement avec les fastes de son passé. La réouverture du pays à la curiosité des voyageurs, l’attention de grandes institutions comme l’Unesco ont fourni des moyens. Il a fallu cependant trouver un équilibre entre sollicitations extérieures et exigences domestiques. Ce qui est en passe de réussir. Edifices et monuments sont restaurés, période du protectorat français comprise : les Laotiens ont inclus au patrimoine national cet épisode de leur histoire. Le résultat est très séduisant. Ponctuellement, l’atmosphère varie, mais quelque chose de plaisant demeure partout. Rien de bien haut qui vienne amoindrir le contraste avec les entours de montagne. Une ville à taille humaine, que la nature pénètre encore de multiples façons. Et une cité religieuse, où le bouddhisme et ses temples donnent le ton. De bonne heure, les cloches de bronze réveillent les moines, qui partent bientôt pour la quête, le tak bat. La journée commence.
En option - Luang Prabang like a friend.

JOUR 8

Luang Prabang

Déjà prévu au programme - Initiation au tissage. Le tuk-tuk passe vous prendre à l’hôtel pour vous conduire au centre Ock Pop Tok, soit l’Est rencontre l’Ouest. Le but de cette entreprise artisanale équitable étant de proposer une voie d’accès à la culture laotienne par le textile et notamment le tissage, une tradition très riche. Le cours, dispensé en anglais, commence par une mise au point sur les techniques et l’importance du tissage de la soie. Puis, c’est le volet pratique. Réalisation d’un tissu sous la direction d’un formateur laotien. On est attentif et aussi précis que possible afin d’obtenir un résultat présentable. C’est un motif de satisfaction et même de fierté d’y être parvenu. Vous emportez la précieuse étoffe dans le tuk-tuk qui vous ramène à l’hôtel.
En option - Le sanctuaire des éléphants.

JOUR 9

Luang Prabang

Déjà prévu au programme - Village Hmong et chutes de Kuang Si. Avec un guide francophone privé, visite du village Hmong de Ban Long. L'occasion d’un contact discret avec la vie encore traditionnelle de cette importante minorité. Les Hmong vivent dans les montagnes du Laos et du Vietnam, mais aussi en Chine (où ils sont considérés comme Miao). Le siècle passé leur a été une épreuve, qui en a envoyé certains aux Etats-Unis, voire en Guyane française. De Ban Long, randonnée d’un peu plus de trois heures vers les chutes de Kuang Si : dans un écrin de verdure où jouent l’ombre et la lumière, de multiples cascades dégringolent. En bas, l’eau est collectée dans une série de bassins naturels où l’on peut se baigner toute l’année. Retour à Luang Prabang par la route.
En option - Dîner au restaurant Manda de Laos.

JOUR 10

Luang Prabang - Khong Island

Transfert à l’aéroport et vol pour Paksé. Transfert, avec un accompagnateur francophone privé pour deux jours, dans l’archipel fluvial Si Phan Don. En chemin, sur la rive ouest du Mékong, à hauteur de l’île Daeng, un peu au sud de Champassak, se trouve le Vat Phou, important ensemble archéologique khmer. Palais, temple shivaïte (l’un des sommets des environs serait un svayambhu-linga, symbole naturel de Shiva) et aménagements hydrauliques datent des XIe et XIIe siècles ; ils témoignent d’une dynamique politique et religieuse qui a trouvé à Angkor son plein épanouissement. Un musée présente les objets exhumés lors des campagnes de fouille menées sur le site. Vat Phou est aussi un lieu de pèlerinage bouddhique. Nuit dans un hôtel pimpant, au bord du fleuve. La décoration est un brin générique mais les installations ont pour elles d’être récentes et fonctionnelles. Le Mékong fait le spectacle.

JOUR 11

Khong Island - Khone Island

La découverte des 4000 îles se poursuit. L’eau et la terre entrelacent leurs verts, leur bleus, leurs ocre. Les palmiers balaient le ciel, des temples s’élèvent çà et là. On rejoint en bateau l’île Khône. Les vestiges de la présence française intriguent. Dans les chutes de Khône vit le poisson-chat géant du Mékong (Pangasianodon gigas), un peu l’équivalent sud-est asiatique et végétarien du silure glane (Silurus glanis) du Danube. Randonnée, canoë, baignade, voilà le programme. Nuit dans un bel hôtel, dont les éléments s’organisent de façon fluide et confortable autour d’une maison coloniale datant de 1921. Le jardin et la décoration ont un bel équilibre et sont parfaitement intégrés. Les bungalows sur l’eau ne dérangent rien. Le souci écologique est sensible.

JOUR 12

Khone Island - Champassak

Transfert à Champassak. Installation pour deux nuits un peu au nord de la ville, sur le Mékong. Dans ses trois hectares de parc, l’hôtel cultive une sensibilité et des pratiques vertes. Les cuisines utilisent le riz de la plantation maison et les légumes et herbes du jardin, le reste des ingrédients s’achète sur les marchés locaux. Le résultat est superbe. Les bâtiments sont conçus pour réduire au minimum leur impact de fonctionnement sans que l’agrément d’y séjourner en soit réduit. C’est réussi. Les chambres, que prolonge une terrasse sur l’eau, sont de véritables observatoires de la vie du fleuve ; la douche intérieur / extérieur est de rigueur. La piscine à débordement dans son cadre végétal est un vrai bonheur. Comme le spa.

JOUR 13

Champassak

Champassak est un petit bourg désormais. C’est un peu le dortoir du Vat Phou. On peut d’ailleurs profiter de la journée pour y retourner car, tout de même, c’est impressionnant. Le système hydraulique notamment. Pas inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco pour rien. On peut aussi envisager de randonner à vélo. Les sorties sur le Mékong peuvent prendre de nombreuses formes. On peut encore rester « à la maison », à profiter des agréments dont elle n’est pas avare, et remonter, en contemplant le courant, le fil de ses souvenirs laotiens.

JOURS 14 & 15

Champassak - Vol retour

Transfert à l’aéroport thaïlandais d’Ubon Ratchathani (Thaïlande) et vol international retour, via Bangkok. Nuit à bord, arrivée le lendemain.

A la carte

Luang Prabang like a friend

Rencontre avec un expatrié français adopté par le Laos. Capacités linguistiques, passion, culture et expérience de terrain sont mises au service des voyageurs. On prend contact, on discute rapidement les goûts et les couleurs puis, en fonction des idées avancées et des désirs exprimés, on se lance ensemble. Pour visiter, par exemple, les grands monuments que sont le palais royal (début XXe siècle - musée national), le vieux Vat (temple) Visoun (XVe siècle), le Vat Aham (XIXe siècle) et le Vat Xieng Thong (merveille du XVIe siècle). Ou se lancer dans une « ascension » du mont Phou Si, qui domine la vieille ville d’une centaine de mètres. De là-haut, où se dresse le Vat Chom Si, vue splendide sur le Mékong et la rivière Nam Khan. On peut, soit dit en passant, ne rien faire de tout cela et explorer des bouts de Luang Prabang auxquels votre guide aura pensé spécialement pour vous.
En option

Luang Prabang - Le sanctuaire des éléphants

Il se trouve à une quinzaine de kilomètres de Luang Prabang, au bord de la rivière Nam Khan. On passe là quelques heures en compagnie des éléphants, sans leur grimper dessus : pour la plupart, ils ont derrière eux toute une vie de débardage et jouissent d’une retraite bien méritée ! D’ailleurs une balade de deux heures en forêt, à marcher à côté d’eux, permet tout aussi bien, sinon mieux, d’apprécier la souplesse et la sûreté de leur pas. En un certain sens, ces grosses bêtes se montrent étonnamment furtives. Et il n’y a pas que des vieux de la vieille dans ce camp ; d’un coup de pirogue, on rejoint l’éléphanteau Kit et sa mère. Les pachydermes ont en partage avec les humains le plaisir du bain. D’ailleurs, le mahout ne peut éviter les éclaboussures à répétition. Le guide parle anglais.
En option

Luang Prabang - Un dîner au restaurant Manda de Laos

Le voyage vous aura bien sûr offert maintes occasions de goûter à la cuisine laotienne, mais ce restaurant a quelque chose de spécial. Le cadre d’abord, architecture de bois et bassin aux nénuphars classé. Un petit enchantement. Le projet culinaire ensuite : maintenir vivante toute la tradition familiale laotienne. Un conservatisme gustatif et dynamique qui se défend en cette époque de standardisation. Il s’agit en somme de rendre la mémoire du pays immédiatement accessible dans les bols et les assiettes. Et elle est bien savoureuse !
En option - Soirée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 5000€ à 6200€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 5500€/personne.
  • Le vol pour Chiang Rai et retour d’Ubon Ratchathani, sur compagnie régulière
  • Le vol Luang Prabang / Paksé
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L'absorption des émissions de CO2 de votre voyage, par le biais de notre fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero
  • L’accès au salon Air France à Roissy, pour les départs de Paris
  • Les transferts privés mentionnés au programme
  • La nuit à Chiang Rai, en chambre double, avec petit déjeuner
  • La nuit à Pakbeng, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les 2 nuits à Nong Khiaw, en chambre double avec petits déjeuners
  • Les 4 nuits à Luang Prabang, en chambre double avec petits déjeuners
  • La nuit sur Khong Island, en chambre double avec petit déjeuner
  • La nuit sur Khone Island, en chambre double avec petit déjeuner
  • Les 2 nuits à Champasak, en chambre double avec petits déjeuners
  • Les activités prévues dans le Nord, Mékong et Nam Ou, avec un guide francophone privé
  • A Luang Prabang, une initiation au tissage (cours particulier donné en anglais)
  • LA visite d'un village Hmong et des chutes de Kuang Si, avec un guide francophone privé
  • La visite des 4000 îles, avec un guide francophone privé
  • Notre service conciergerie sur place
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini-routeur international remis à l’arrivée, permettant de connecter plusieurs terminaux simultanément
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1619990
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage au Laos
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste du Laos