Vous aimerez
  • Multiplier les temps forts, de Luang Prabang à Angkor, des îles du Mékong au golfe de Siam, du bateau au vélo
  • L’esprit et les pratiques du bouddhisme ; une civilisation au bord de l’eau
  • Cérémonie du baci à Luang Prabang, le mythe Angkor, le Tonlé Sap, Phnom Penh en ami : c’est déjà prévu !
  • Appli smartphone, wifi nomade, salon Air France, concierges sur place : le service Voyageurs

Contactez un spécialiste Laos 01 86 95 65 99

Les temples, les rizières, la mer

Votre voyage s’articule en quatre sections. Deux laotiennes, puis deux cambodgiennes. A Luang Prabang, ancienne capitale politique et centre spirituel, on découvre le Mékong - ainsi que le bouddhisme theravada, les façons de vivre, l’architecture et l’art qui lui sont liés. On va même explorer les champs et les rizières, se familiarisant ainsi avec le quotidien de bien des Laotiens. La deuxième section est encore plus sous le signe de l’eau. Les 4000 îles sont un archipel du grand fleuve. C’est ce dernier qui commande sur les îles Khong et Khône. L’eau fournit du poisson aux tables et des sujets de méditation aux temples. Cette fluidité générale a quelque chose d’hypnotique, de captivant. A Champassak, anciennement Bassac,
le bord du fleuve se voile d’une légère mélancolie. Troisième section au nord du lac Tonlé Sap, important régulateur du Mékong : Siem Reap, et le mythe d'Angkor. Les temples-montagnes exhaussent symboliquement leur sanctuaire au sommet du mont Meru. Chaque heure du jour leur donne un aspect nouveau. Moines et fidèles bouddhistes longent les réservoirs de pierre et se glissent sous les portiques sculptés. Tout ceci se pare de sourires éclatants, de couleurs vives, de fleurs, de parfums, d’une gaieté naturelle enfin dont les peuples d’Asie du Sud-Est ont le secret. Quatrième section : pause balnéaire à Koh Rong, qui vaut largement les îles paradisiaques thaïlandaises. Puis sortie par Phnom Penh, en grand style.

Votre voyage

Entre Luang Prabang et Paksé, entre Paksé et Siem Reap, puis entre Siem Reap et Sihanoukville, les trajets se font en avion. Autrement, voiture climatisée avec chauffeur, tuk-tuk, scooter, bateau : les moyens de transport sont adaptés avec exactitude aux circonstances. Il en va de même pour les hôtels. Nous avons veillé à ce qu’il n’y ait pas, entre vos jours et vos nuits, un décalage d’atmosphère trop important. Il a parfois fallu faire avec une offre restreinte, mais c’est la loi du voyage. En tout cas, à chaque étape, vous bénéficiez d’excellentes conditions de confort et d’un service attentif. A Luang Prabang, Champassak, Siem Reap et Koh Rong, un petit quelque chose en plus s’ajoute à cette bonne base. Le programme que nous avons concocté, et qui se traduit par des visites privées quasi quotidiennes, vous met en contact étroit avec de grands sites historiques, un contexte naturel remarquable et des personnes d’une étonnante disponibilité. Chemin faisant, on s’étonne, on s’ébaubit, on s’émerveille, on s’amuse, on communique : les guides francophones qui vous accompagnent sont des intermédiaires efficaces et engagés. Et si un désir imprévu ou un léger contretemps survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de nos concierges sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Luang Prabang

Nuit à bord, arrivée le lendemain.

JOUR 2

Luang Prabang

Transfert et installation pour quatre nuits dans un quartier tranquille, à quelques minutes à pied du centre. Les pavillons d’inspiration laotienne sont regroupés dans un grand jardin. La végétation foisonne autour des allées et des pièces d’eau ; l'ensemble est délicieusement aéré. Les chambres - avec vue sur le bassin aux lotus - marquent un vrai sens de la modernité et du design, sans jurer avec des extérieurs encore traditionnels. La cuisine familiale lao se savoure sous l’auvent de la salle à manger. Après une bonne journée de visite, on se détend dans la piscine ou au spa. Très vite, on a ses repères, ses usages et ses plaisirs.

JOUR 3

Luang Prabang

Librement, on peut aller visiter les grands monuments que sont le palais royal (début XXe siècle - musée national), le vieux Vat (temple) Visoun (XVe siècle), le Vat Aham (XIXe siècle) et le Vat Xieng Thong (merveille du XVIe siècle). On peut aussi gagner le sommet du mont Phou Si, qui domine la vieille-ville d’une centaine de mètres. De là-haut, où se dresse le Vat Chom Si, la vue est splendide sur le Mékong et la rivière Nam Khan.
Déjà prévu au programme - La cérémonie du baci. C’est une cérémonie de rappel des âmes protectrices. La religion traditionnelle postule l’existence de trente-deux âmes personnelles, lesquelles ont tendance à se disperser ; il est donc judicieux, à certaines occasions, de les rameuter pour favoriser l’accomplissement des vœux formulés. Ces bonnes intentions sont matérialisées par des cordons de coton que l’on noue au poignet des bénéficiaires. En fin d’après-midi, avec un guide francophone privé, vous assistez au rituel dans une famille laotienne.

JOUR 4

Luang Prabang

Déjà prévu au programme - Living Land et les chutes de Kuang Sy. Une pleine journée, on part aux champs. Dans une ferme bio plus précisément, qui cultive l’indispensable Oryza sativa. Pour commencer, d’ailleurs, tournée des rizières et, les pieds dans la boue, labourage derrière un buffle, puis repiquage des plants. Toutes les étapes qui mènent au panier tressé dans lequel le riz est cuit viennent ensuite, suivies de la dégustation. Sur le chemin du retour, halte aux célèbres chutes de Kuang Sy, au sud de Luang Prabang : dans un écrin de verdure où jouent l’ombre et la lumière, des cascades multiples dégringolent ; en bas, l’eau est collectée dans une série de bassins naturels où l’on peut se baigner toute l’année. Sortie avec un guide francophone.

JOUR 5

Luang Prabang

Déjà prévu au programme - Autour de Luang Prabang à vélo. La journée, avec un accompagnateur francophone privé, commence tôt. On se met en selle à l’heure du tak bat, quand les moines bouddhistes, enveloppés dans leur robe orange, quêtent en ville. Rapidement, direction le Vat Mai (fin du XVIIIe siècle), le plus grand temple de Luang Prabang (qui abrite une fois l’an le Phra Bang, statue de Bouddha symbole de légitimité politique). Puis ce sont le Vat Xieng Thong et le Vat Visoun. Ensuite, toujours à vélo, vous quittez la ville pour Ban Xieng Lek et Ban Xang Khong. Dans le premier village, des artisans perpétuent la vieille tradition laotienne du tissage de la soie (ou du coton). Dans le second, ils fabriquent le papier saa, à partir du liber du mûrier. Deux activités qui donnent des résultats splendides. Et on rentre a travers la campagne plane.
En option - Le sanctuaire des éléphants.

JOUR 6

Luang Prabang - Ile Khong

Transfert à l’aéroport et vol pour Paksé. Transfert, avec un accompagnateur francophone privé pour deux jours, dans l’archipel fluvial Si Phan Don. En chemin, sur la rive ouest du Mékong, à hauteur de l’île Daeng, un peu au sud de Champassak, se trouve le Vat Phou, important ensemble archéologique khmer. Palais, temple shivaïte (l’un des sommets des environs serait un svayambhu-linga, symbole naturel de Shiva) et aménagements hydrauliques datent des XIe et XIIe siècles ; ils témoignent d’une dynamique politique et religieuse qui a trouvé à Angkor son plein épanouissement. Un musée présente les objets exhumés lors des campagnes de fouille menées sur le site. Vat Phou est aussi un lieu de pèlerinage bouddhique.
Nuit dans un hôtel pimpant, au bord du fleuve. La décoration est un brin générique mais les installations ont pour elles d’être récentes et fonctionnelles. Le Mékong fait le spectacle.

JOUR 7

Ile Khong - Ile Khône

La découverte des 4000 îles se poursuit. L’eau et la terre entrelacent leurs verts, leur bleus, leurs ocre. Les palmiers balaient le ciel, des temples s’élèvent çà et là. On rejoint en bateau l’île Khône. Les vestiges de la présence française intriguent. Dans les chutes de Khône vit le poisson-chat géant du Mékong (Pangasianodon gigas), un peu l’équivalent sud-est asiatique et végétarien du silure glane (Silurus glanis) du Danube. On observe aussi le dauphin de l’Irrawaddy (Orcaella brevirostris). Randonnée, canoë, baignade, voilà le programme.
Nuit dans un bel hôtel, dont les éléments s’organisent de façon fluide et confortable autour d’une maison coloniale datant de 1921. Le jardin et la décoration ont un bel équilibre et sont parfaitement intégrés. Les bungalows sur l’eau ne dérangent rien : le souci écologique est sensible.

JOUR 8

Ile Khône - Champassak

Transfert à Champassak. Installation pour deux nuits à trois kilomètres au nord de la ville, sur le Mékong. Dans ses trois hectares de parc, l’hôtel cultive une sensibilité et des pratiques vertes. Les cuisines utilisent le riz de la plantation maison et les légumes et herbes du jardin, le reste des ingrédients s’achète sur les marchés locaux. Le résultat est superbe. Les bâtiments sont conçus pour réduire au minimum leur impact de fonctionnement sans que l’agrément d’y séjourner en soit réduit. C’est réussi. Les chambres, que prolonge une terrasse sur l’eau, sont de véritables observatoires de la vie du fleuve ; la douche intérieur / extérieur est de rigueur. La piscine à débordement dans son cadre végétal est un vrai bonheur, tout comme le spa.

JOUR 9

Champassak

Champassak est un petit bourg désormais. C’est un peu le dortoir du Vat Phou. On peut d’ailleurs profiter de la journée pour y retourner car, tout de même, c’est impressionnant. Le système hydraulique notamment. On peut aussi envisager de randonner à vélo. Les sorties sur le Mékong peuvent prendre de nombreuses formes. On peut encore rester « à la maison », à profiter des agréments dont elle n’est pas avare, et remonter, en contemplant le courant, le fil de ses souvenirs laotiens…

JOUR 10

Champassak - Siem Reap / Angkor

Transfert à l’aéroport de Paksé. Vol pour Siem Reap. Transfert et installation pour quatre nuits dans un hôtel qui, comme les autres, est installé dans un jardin, comme les autres, a recours à un artisanat moderne compatible et, comme les autres, sert une cuisine du marché. Mais, à rebours de beaucoup d’autres, il ne cherche pas à faire rustique et revendique un air urbain réconfortant. La géométrie d’ensemble est plaisante, la piscine angulaire bien agréable, les volumes nets. Les soins corporels proposés par la maison sont impeccablement bienfaisant. L’établissement ne verse pas dans le pittoresque à tout prix, et c’est beaucoup mieux ainsi.
Déjà prévu - L’Angkor Pass donne accès aux monuments du site, mais aussi au Banteay Srei et au Beng Mealea, au nord-est ; au Banteay Samré, à l’est ; au complexe de Roluos, au sud-est.

JOUR 11

Siem Reap / Angkor

Déjà prévu au programme - Angkor Vat et Angkor Thom. C’est en tuk-tuk (tricycle motorisé) et avec un guide francophone privé que l’on visite ces deux grands monuments de l’ancienne capitale de l’empire khmer. Construit au XIIe siècle, Angkor Vat, temple-capitale de Suryavarman II, est le plus vaste monument du site et le mieux conservé. Les archéologues de l’Ecole française d’Extrême-Orient, en particulier, ont fait un travail remarquable. La statuaire est admirable. Le culte bouddhique se poursuit dans le sanctuaire (qui fut d’abord dédié à Vishnu). Jayavarman VII a fait édifier la ville royale d’Angkor Thom au début du XIIIe siècle. Les immenses visages sculptés de la porte sud sont inoubliables ; le naturel des bas-reliefs du Bayon, le temple central, étonne ; sur la terrasse du Roi lépreux avait sans doute lieu la crémation des souverains.
En option - Le cirque Phare Ponleu Selpak.

JOUR 12

Siem Reap / Angkor

Déjà prévu au programme - Un guide francophone privé vous emmène à Beng Mealea, temple du XIIe siècle dont le plan a servi de modèle pour celui d’Angkor Vat. Dans la montagne des Litchis, le lit de la rivière Kbal Spean, sculpté de linga (représentation phallique de Shiva) et de yoni (matrice de Shakti), est plus qu’une curiosité, c’est un tour de force - auquel on parvient après une marche de trois quarts d’heure dans la forêt. Puis, on va sur le site de l’ancienne Isvarapura, vingt kilomètres au nord-est d’Angkor ; il y a là le temple Banteay Srei, sanctuaire de Shiva pillé par Malraux ! Très bel ensemble de grès rose du Xe siècle, décoré avec beaucoup d’art et exceptionnellement conservé. Une visite chez un producteur de sucre de palme permet de reprendre contact avec la vie quotidienne de la région.

JOUR 13

Siem Reap / Angkor

Déjà prévu au programme - Le Tonlé Sap. Premier lac d’eau douce d’Asie du Sud-Est, le Tonlé Sap contribue à la régulation naturelle du cours du Mékong. On va jusqu’au village et à la forêt inondée de Kompong Phluk. Les maisons sont bâties sur de hauts pilotis, l’amplitude des variations du niveau de l’eau étant de plusieurs mètres. Cette vie sur échasses, où tout dépend du fleuve, semble à la fois d’un autre temps et d’un autre monde. Le lac fournit aux pêcheurs des prises en abondance. Près de 150 espèces de poisson ont été recensées dans ces eaux, dont le légendaire poisson-chat géant, désormais strictement protégé. Elles nourrissent aussi une riche avifaune que distinguent le pélican à bec tacheté, l’anhinga roux ou l’outarde du Bengale. Le Tonlé Sap a été classé réserve de biosphère par l’Unesco. Journée avec un guide francophone privé.
En option - Les éléphants du Phnom Kulen.

JOUR 14

Siem Reap / Angkor - Koh Rong

Transfert à l’aéroport et vol pour Sihanoukville. Transfert au port et traversée pour Koh Rong. Installation pour trois nuits sur la côte sud-est de l'île. Derrière les palmiers, la plage ! Dont le sable blanc semble fondre dans le bleu de la mer. Les bungalows sont discrètement répartis dans la végétation. Certains sont de toile ; ils vous laissent au contact des éléments. D’autres sont en dur, tout blancs et fibres naturelles. Dans les uns et dans les autres, on est très confortablement installé. Et relax. Le restaurant sert cette cuisine mêlée de plats cambodgiens et internationaux qui va bien à l’esprit paresseux de la plage. Un long bassin de nage permet de faire des longueurs, ou bien d'opter pour la chaise longue, très paisiblement.

JOURS 15 & 16

Koh Rong

L’idée n’est sans doute pas de se donner un train d’enfer. L’agrément de votre hôtel, la plage qui s’étend devant invitent à la vie lente sous le patronage de la déesse Farniente. Les quatre villages de Koh Rong se consacrent principalement à la pêche et à l’exploitation forestière. Le centre de l’île est couvert d’une jungle qui a encore belle allure. Les reliefs fournissent l’occasion de quelques chutes d’eau vive. On peut pratiquer l’accrobranche, ou louer des scooters pour faire la tournée des plages - lesquelles, une bonne vingtaine, ont chacune leur particularité. Ce qui permet de varier les plaisirs aquatiques et nautiques : paddle board, kayak de mer, planche à voile, etc. Du fait de la pâleur du sable (qui varie de blanc à beige, voire rosé), l’eau est très claire. La plongée et le snorkeling ont pour eux des arguments d’évidence. Quant au plancton bioluminescent, il peut s’observer la nuit dans les secteurs exempts de pollution lumineuse.

JOUR 17

Koh Rong - Phnom Penh

Traversée pour Sihanoukville, puis transfert à Phnom Penh. Nuit à deux pas du palais royal. L’hôtel est de style cambodgien moderne. Votre chambre est nette, confortable, ouverte sur un balcon. Le restaurant sert une cuisine panasiatique pro. Cependant, en fin de parcours, ce sont peut-être le bar et la piscine rooftop qui auront le plus d’agrément. Et les massages.
Déjà prévu au programme - Phnom Penh like a friend. On n’apprend pas Phnom Penh à notre expatrié : il y vit depuis des années. Il en sait parfaitement les trottoirs, le palais, les bars à la mode, les galeries d’art, les marchés, les salles de sport, les restaurants, les pagodes, les églises, etc. Et les Cambodgiens ! Du coup, pas besoin d’établir un programme à l’avance. On prend contact, on échange quelques idées, désirs, intérêts et on le suit. Il vous conduit à ce que vous cherchez, et au-delà. En route, il vous découvre ce que le voyageur ordinaire ne peut pas voir, et qu’un guide cambodgien omettra peut-être de vous montrer.

JOURS 18 & 19

Phnom Penh - Vol retour

Transfert à l’aéroport et vol retour. Nuit à bord, arrivée le lendemain.

A la carte

Luang Prabang - Le sanctuaire des éléphants

Il se trouve à une quinzaine de kilomètres de Luang Prabang, au bord de la rivière Nam Khan. On passe là quelques heures en compagnie des éléphants, sans leur grimper dessus : pour la plupart, ils ont derrière eux toute une vie de débardage et jouissent d’une retraite bien méritée ! D’ailleurs, une balade de deux heures en forêt, à marcher à côté d’eux, permet tout aussi bien, sinon mieux, d’apprécier la souplesse et la sûreté de leur pas. En un certain sens, ces grosses bêtes se montrent étonnamment furtives. Et il n’y a pas que des vieux de la vieille dans ce camp ; d’un coup de pirogue, on rejoint l’éléphanteau Kit et sa mère. Les pachydermes ont en partage avec les humains le plaisir du bain.
En option

Siem Reap - Le cirque Phare Ponleu Selpak Phare Ponleu Selpak, soit Lumière des arts, est une ONG cambodgienne fondée en 1994, avec pour objectif de chercher une solution à différents problèmes de développement touchant, en particulier, la jeunesse. Elle promeut l’idée de fonction sociale des arts et a créé plusieurs écoles dans la province de Battambang : arts visuels, cirque, musique, théâtre. Dans ces établissements, les cours sont gratuits ; ils visent une véritable formation professionnelle. L’association présente à Siem Reap un spectacle de cirque mettant en scène avec virtuosité théâtre traditionnel et contemporain, musique, danse, acrobatie, jonglerie, contorsion, équilibrisme.
Option - Soirée

Siem Reap - Les éléphants du Phnom Kulen

Une quinzaine d’éléphants retraités du transport de touristes sur le site d’Angkor ont été installés dans un domaine de la montagnes des Litchis. Une maison de retraite pour travailleurs méritants, en quelque sorte : on ne leur demande rien et on s’occupe d’eux. C’est encore une belle occasion d’approcher ces pachydermes, beaucoup plus discrets au naturel que ce que leur volume ou l’usage qu’on en fait suggèrent. On constate ça en les accompagnant à la promenade. Ils vont dans le magasin de porcelaine sans tout casser ! Les soigneurs indiquent les raisons pour lesquelles ils font ceci et cela, précisent leur régime alimentaire, leur organisation sociale. On apprend en respectant. Un guide anglophone accompagne la visite.
Option - Journée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 5200€ à 6000€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 5500€/personne.
  • Le vol pour Luang Prabang et retour de Phnom Penh, via Bangkok, sur compagnie régulière
  • Les vols Luang Prabang / Paksé ; Paksé / Siem Reap ; Siem Reap / Sihanoukville
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L'absorption des émissions de CO2 de votre voyage, par le biais de notre fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero
  • L’accès au salon Air France à Roissy, pour les départs de Paris
  • Les transferts privés mentionnés au programme
  • Les 4 nuits à Luang Prabang, en chambre double, avec petits-déjeuners
  • La nuit sur l’île Khong, en chambre double, avec petit-déjeuner
  • La nuit sur l’île Khône, en chambre double, avec petit-déjeuner
  • Les 4 nuits à Champassak, en chambre double, avec petits-déjeuners
  • Les 4 nuits à Siem Reap, en chambre double, avec petits-déjeuners
  • Les 3 nuits à Koh Rong, en tente double, avec petits-déjeuners
  • La nuit à Phnom Penh, en chambre double, avec petit-déjeuner
  • Luang Prabang : la cérémonie du baci, avec un guide francophone privé
  • Luang Prabang : la campagne et les chutes de Kuang Sy, avec un guide francophone privé
  • Autour de Luang Prabang à vélo, avec un guide francophone privé
  • Les visites prévues dans les 4000 îles, avec un guide francophone privé
  • L’Angkor Pass
  • Angkor Vat et Angkor Thom en tuk-tuk, avec un guide francophone privé
  • Angkor : Beng Mealea, Kbal Spean et Banteay Srei, avec un guide francophone privé
  • Angkor : le Tonlé Sap, avec un guide francophone privé
  • Phnom Penh like a friend, avec un guide francophone privé
  • Nos services conciergerie sur place
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini-routeur international remis à l’arrivée, permettant de connecter plusieurs terminaux simultanément
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1617957
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage au Laos
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure