Vous aimerez
  • Sillonner le pays en voiture, du nord au sud, des châteaux du désert à Pétra et à la mer Morte
  • Découvrir Pétra en vrai, mais aussi le Wadi Rum, et pousser l'exploration jusqu’à la mer Rouge
  • Sites antiques, châteaux forts, randonnées, désert, dromadaires, apiculture : c’est déjà prévu !
  • Appli mobile, wifi nomade, bonnes adresses, concierge sur place, le service Voyageurs

Contactez un spécialiste Jordanie 01 86 95 65 65

Tous ensemble en Jordanie

Pays de villes antiques, de châteaux omeyyades, de kraks croisés, du désert et des Bédouins, des Sept Piliers de la sagesse et des récifs de corail de la mer Rouge - A Aqaba ! tonne-t-on, pour certes d’autres raisons, dans le Lawrence d’Arabie de David Lean - la Jordanie est une destination familiale exaltante. Ce voyage en tire le meilleur parti. Débarquement à Amman, puis tournée dans le nord à Umm Qeis/Gadara et Jerash/Gérasa. Les Romains ont laissé dans l’une et l’autre les vestiges de grande classe dont ils ont été capables tout autour du bassin méditerranéen (et ailleurs). De quoi relativiser le village d’Astérix et réfléchir au pitch du Domaine des dieux !
Retour à Amman, mais c’est pour partir à l’est vers les châteaux du désert, constructions encore énigmatiques des débuts de l’islam. Ensuite, direction Pétra, bien sûr. Cependant, sur la route des Rois, arrêt préalable à Dana. Dans la vallée de l’oued éponyme, en attendant le Wadi Rum, l’érosion commence à montrer de quoi elle est capable. Pétra donc. On pense n’en être pas estomaqué, on l’a tant vue en photo. Eh bien, on en est pour ses certitudes. Le site est vraiment exceptionnel. Et toute la famille s’y retrouve avec une âme d’enfant. Comme dans le Wadi Rum. Le désert œuvre d’art où l’on côtoie les Bédouins. Avant de rejoindre la mer Rouge et ses fonds légendaires à Aqaba. Cette section balnéaire du voyage se terminant au bord de la mer Morte, intérieure et hypersalée, ultime moment d’exception. Une atmosphère à part, à la fois méditative et rigolote, puisqu’on flotte dans l’eau comme un bouchon. Variée, romanesque, authentique, la Jordanie parle à tous.

Votre voyage

D’abord, un rythme régulier d’une journée ou deux, souple et confortable. Adapté aux distances et marqué de visites qui rompent ce que la route peut avoir d’un peu monotone parfois. On n’a pas le temps de s’ennuyer, que déjà un site nouveau apparait. Le Jordanie fournit beaucoup d'occasions d’étonnement. Pas d’étapes interminables donc. Ce qui a son importance avec les enfants. Vos hôtels sont tous de bonne gamme ; ils sont même supérieurs sur les mers Rouge et Morte. On y est sans chichis, mais bien logés et, somme toute, ils forment un bel échantillon de ce que le pays offre dans ce domaine. Avec, en bonus, l'expérience de la tente bédouine dans le désert ! Sans que votre liberté d’action s’en trouve entravée, des activités ponctuent l’itinéraire : sites antiques ou médiévaux, randonnées aisées, rencontre avec un apiculteur, avec des Bédouins, promenade à dos de dromadaire. Elles sont accessibles et réalisables par tous. Et accompagnées par des guides privés, lesquels sont généralement anglophones. Pas de problème si vous l’êtes aussi. Et pas non plus si vous ne l’êtes que modérément. On sait toujours plus de cet anglais international qu’on ne l’imagine. Nous vous proposons aussi quelques options, qui peuvent agréablement compléter la découverte d’un pays passionnant. Et si, chemin faisant, un désir non prévu ou un léger contretemps survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre concierge sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Amman

Accueil en anglais à l’aéroport. Transfert. Nuit dans un grand édifice de style oriental moderne. A l’intérieur, les sols étincelants, le design international classique, les tons crème, gris et blanc, fournissent les éléments d’un confort assez classe. Les chambres sont bien équipées et ouvrent de façon très plaisante sur Amman. Les parties communes donnent de l’espace en veux-tu en voilà ! Au printemps et en été, la piscine et les terrasses aménagées dans les parties supérieures de l’hôtel sont tout à fait plaisantes. Petit déjeuner buffet journalier et repas dans la chambre sur demande.

JOUR 2

Amman - Umm Qeis

Prise en main de la voiture de location. Route vers le nord pour Umm Qeis, l’ancienne Gadara. Installation pour deux nuits dans une maison restaurée du village. L’aménagement mêle la Jordanie d’aujourd’hui à celle d’antan. Les chambres sont simples et coquettes. Des artisans ont fait les lits, sur lesquels on a déposé d’excellents matelas. Les parties communes comportent un salon bibliothèque avec cheminée, une cuisine pour tout le monde, une grande table où prendre les repas (que l’on a commandés ou préparés soi-même). On trouve sur le toit ou dans le jardin des coins pour être tout à fait tranquille, avec une jolie vue sur le quartier ottoman et les hauteurs du Golan.
Déjà prévu au programme - Le site archéologique de Gadara. A l’époque de Jésus, Gadara était l’une des cités de la Décapole, ligue de dix villes de fondation séleucide en Transjordanie. Les vestiges antiques y sont importants : deux théâtres, un hippodrome, un temple de période romaine, un aqueduc souterrain, le decumanus maximus - grand axe est-ouest - bordé de colonnes, une grande basilique et des thermes byzantins. Les ruines de pierre gris doux parlent encore clairement du passé. Visite avec un guide anglophone privé.

JOUR 3

Umm Qeis

Déjà prévu au programme - Dans la peau d’un apiculteur. Aujourd’hui, on suit Yusef dans une balade vers les ruches et les abeilles. Chemin faisant, l’apiculteur partage la connaissance qu’il a de l’insecte butineur, de sa société, de ses travaux inlassables, de sa fragilité aussi. C’est un monde que l’on découvre sur son terrain-même. Et puis, bien sûr, il y a le miel. Le premier délice sans doute que les hommes aient partagé avec les dieux. Yusef maîtrise le sujet. Et l’équipée au pays des abeilles, accompagnée par un guide anglophone privé, est couronnée par la dégustation d’un bon miel du pays.
Egalement prévue - Randonnée dans les entours d’Umm Qeis. Puisqu’on a commencé à marcher - et toujours en compagnie d’un guide anglophone privé - on continue. La région est propice au crapahut. Une belle campagne, des horizons bleutés, des odeurs profondes. Un Levant naturel et paisible en dépit de sa situation exposée. La préoccupante question de l’eau vient vite néanmoins dans la conversation. Elle est cruciale. Deux heures de marche sans difficulté technique.
En option - Cours de cuisine chez Galsoum.

JOUR 4

Umm Qeis - Amman

Retour à Amman. En chemin, arrêt recommandé à Jerash : le site archéologique de la Gérasa antique est le plus beau de la Décapole. Avec le temple de Zeus, le cardo maximus - grand axe nord-sud - et un forum ovale digne du Bernin, le pôle sud de la ville avait un poids particulier. Que le nord contrebalançait par le temple d’Artémis, un splendide nymphée et des thermes. Un théâtre au sud, un autre au nord. En avant de la porte méridionale, un hippodrome et l’arc de triomphe d’Adrien, aujourd’hui reconstitué. Il y avait donc là une cité romaine du IIe siècle après J.-C. tout à fait digne de ce nom. Plus tard, il y eut des basiliques chrétiennes - IVe et Ve siècles - et de nombreuses églises au VIe (dont l’une remplaçait une synagogue plus ancienne).
A Amman, on retrouve son hôtel pour deux nuits.

JOUR 5

Amman

La journée pourrait être consacrée aux châteaux du désert, maisons fortes construites par les Omeyyades aux VIIe et VIIIe siècles dans l’est et le nord de la Jordanie actuelle. Les plus fameux sont sur la route de l’Arabie : qasr Kharana, qasr Amra, qasr Azraq. Le premier, beau quadrilatère régulier de 35m de côté, bâti en blocs de calcaire selon les schémas sassanides, permet de poser la question de l’usage : ce n’est certainement pas un édifice militaire. Alors, quoi ? Diplomatie, plaisance, prestige, on ne sait pas vraiment. Le second est de pur style omeyyade primitif. Et il étonne par son décor splendide de fresques figuratives (dont l’influence byzantine n’est pas absente) : motifs religieux et mythologiques, mais aussi scènes de chasse, de bain, animaux. Jalon dans l’histoire de l’art islamique. Azraq est bordé par une oasis. Il est construit en basalte noir et n’a trouvé sa forme actuelle qu’au XIIIe siècle. C’est le plus martial des trois ; il fut d’ailleurs le quartier général de Lawrence d’Arabie pendant la Grande Révolte arabe. Les énormes vantaux de pierre de ses portes impressionnent spécialement. Un peu plus au nord, la réserve de Shaumari se consacre avant tout à la reconstitution de populations viables d’oryx d’Arabie, d’onagres de Perse et de gazelles à goitres.

JOUR 6

Amman - Dana

Route pour Dana par la route des Rois, antique voie caravanière qui passe par Madaba (églises paléochrétiennes), le mont Nébo (où serait mort Moïse), Al-Maghtas (site supposé du baptême de Jésus), Al-Karak (château croisé). Avec ce dernier - le krak des Moabites - on a vraiment affaire à un château fort, un édifice militaire. Quant au style, il articule éléments d’occident, byzantins et arabes. Pour sa possession, Saladin et le roi lépreux de Jérusalem, Baudouin IV, furent aux prises.
Nuit sur une falaise de grès au-dessus du wadi Dana. La maison aligne l’habitat traditionnel sur les impératifs hôteliers. Surtout, elle est tournée vers un spectaculaire paysage de gorges (et fournit le balcon pour en profiter à son aise). Les aménagements intérieurs sont simples ; ils bénéficient des jolies voûtes du bâti. Les chambres sont très convenables. Au restaurant, cuisine jordanienne. Il émane de l’ensemble une bien agréable atmosphère arabe.

JOUR 7

Dana - Pétra

Déjà prévu au programme - Randonnée sur la White Dome Trail. Avant de prendre la route pour Pétra, on se dégourdit les jambes. La course, de difficulté modérée, part de l’hôtel. Votre guide anglophone privé prend la piste. Vous traversez des volées de jardins en terrasse. Au passage, pins, chênes, genévriers, pistachiers. Au top de l’itinéraire, point de vue splendide sur le canyon et le wadi.
Route pour Pétra. Installation pour deux nuits à l’entrée du site, dans un hôtel moderne. L’adaptation orientale du style générique ne va pas sans un certain décorum. Les chambres sont bien équipées, confortables, on n’y manque de rien. Elles ouvrent sur l’extérieur par de grandes baies. Les parties communes présentent des caractéristiques similaires. Le restaurant est mené par une équipe de professionnels aguerris. Lesquels savent donner du relief à leur cuisine jordano-internationale. Tout en haut, sur le toit, on peut se restaurer et se délasser alternativement dans la piscine et le jacuzzi.
En option - Pétra by night.

JOUR 8

Pétra

Taillée dans le grès d’Edom, la cité caravanière de Pétra est un millefeuille : s’y superposent l’histoire de l’architecture et de l’urbanisme, de l’irrigation, du commerce international, du monde biblique, arabe - les fameux Nabatéens, à qui l’essentiel de l’architecture du site peut être attribuée - romain, byzantin, de l’exploration et de l’archéologie - Jean Louis Burckhardt, 1784-1817 - du tourisme. Pour le moins ! La cité troglodyte et les nécropoles tiennent toutes les promesses que font pour elles l’imagination et les rêveries de voyageurs. Vous passez le Sîq. Vous visitez la Khazneh et le Deir, l’une et l’autre du 1er siècle avant J.-C. ; du 1er après sont le Qasr al-Bint, le théâtre romain ; l’église byzantine et ses mosaïques datent du Ve siècle ; etc. Le système d’alimentation en eau étonne. Vous vous promenez le long des rues bordées de tombes monumentales, sur les places où se tenaient les cérémonies civiles ou religieuses, sur celles où les marchands faisaient baraquer leurs dromadaires... Des couleurs viennent à l’esprit, puis des sons, des voix, au pied de ces somptueux vestiges, vous dressez les tréteaux de votre petit théâtre mental.
Déjà prévu au programme - Sentier principal et sentier du monastère. Avec un guide francophone privé, on parcourt ces deux itinéraires classiques, qui mènent du centre d’accueil au monastère (en fait un hypogée) d’où la vue est fantastique sur tout le site. La randonnée - 16km aller-retour, 800 marches - demande une condition physique convenable, mais paie généreusement l’effort consenti.

JOUR 9

Pétra - Wadi Rum

Route pour le Wadi Rum. Nuit dans un camp bédouin. Les évolutions nécessaires n’effacent pas cette impression. Les tentes en poil de chèvre tissé - à la fois imperméable et respirant - portent encore le noir et blanc de tradition. Elles sont tout à fait accueillantes, vous permettant même de disposer d’une salle d’eau particulière. Pour le petit déjeuner : houmous, labneh, zaatar, etc. Le soir, zerb souvent, chèvre cuite sur la braise sous le sable. Le repas est pris sous la grande tente, dans une atmosphère très conviviale. Après, conversation - cette politesse du désert - autour du feu de camp. Puis observation du ciel nocturne, passion bien documentée de l’un des hôtes bédouins.
Déjà prévu au programme - Le désert du Wadi Rum. L'eau et le vent ont sculpté là des arches et des tours gigantesques, décrites par un Lawrence d’Arabie inspiré comme « vastes, résonnantes, à l'image de Dieu ». Avec cela, il y a le calme imposant des formations rocheuses déployées à perte de vue, les canyons, les gueltas, où vient l’eau et dont les hommes ont orné les parois… On se rend dans ce beau désert, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, en 4x4, avec un chauffeur anglophone. Au coucher du soleil, à l’heure où la roche flamboie, promenade à dos de dromadaire : le vaisseau du désert embarque avec bénévolence les débutants. Qui se laissent ensuite bercer par le rythme souple des foulées. Arrivé à un endroit propice, on étend les tapis et on prend le thé, en Bédouin.
En option - Randonnée chamelière au clair de la lune ; montgolfière sur le désert.

JOUR 10

Wadi Rum - Aqaba

Route pour Aqaba. Installation pour deux nuits à Tala Bay, sur la mer Rouge. La géométrie de l’hôtel est parfaitement contemporaine, sans laisser de rappeler celle des anciens qusur. Les jardins, avec leur jeu de piscines ondulantes, leurs palmiers, leurs refuges, font à la plage un complément épatant. Les enfants y trouvent cent occasions de jeux. Chambres et parties communes ont de beaux volumes clairs, que soulignent avec élégance maints détails de décoration. Les restaurants de la maison font avec professionnalisme la part d’holiday mood que ne manque pas de susciter la proximité immédiate de la mer. On vit ici en toute décontraction, mais sans approximation. D’ailleurs, spa et sauna sont là pour mettre les organismes au diapason : dans la meilleure forme.

JOUR 11

Aqaba

Afin que le stop balnéaire soit une occasion de détente pour tous, l’hôtel dispose d’un kids club. Pendant que les enfants y sont sainement occupés, les parents peuvent profiter des installations et des traitements de premier ordre du grand spa. Ils pourront s’adonner aux sports nautiques ou aux balades en quad dans le désert. Par la richesse de ses fonds, la mer Rouge est un endroit idéal pour le snorkeling, ou une initiation à la plongée. Le site archéologique d’Ayla, vieille cité musulmane fondée au VIIe siècle, est tout proche. On peut aussi choisir de ne rien faire et jouir des chaises longues de l’établissement. Ou s’installer sur la plage en famille. On fait ce qu’on veut, en fait. Mais une sortie en bateau à l’heure où le soleil se couche sur l’Afrique est un moment dont le charme chromatique est sensible aux petits comme aux grands.
En option - Snorkeling en mer Rouge.

JOUR 12

Aqaba - Mer Morte

Route pour la mer Morte. Nuit dans ce qui serait un village traditionnel métamorphosé en hôtel de luxe. Les installations sont de premier ordre. Les chambres, d’un style international impeccable. La décoration met à l’honneur diverses facettes de la calligraphie arabe. Cuisine pro et variée. Il va sans dire qu’en un tel endroit, piscines et spa devaient être à la hauteur. Des premières, le bassin à débordement semble vraiment prolongé par la mer. Le second exploite les vertus thérapeutiques de celle-ci de toutes les façons possibles. On peut aussi descendre sur la plage privée de l’établissement pour se baigner dans cette eau qui vous porte et vous guérit. Des jardins, d’une terrasse ou de l’une des tables du restaurant, on constate qu’il y a une paix particulière à ce paysage lacustre et minéral.

JOUR 13

Mer Morte - Vol retour

Route pour l’aéroport d’Amman. Restitution de la voiture. Vol retour.

A la carte

Umm Qeis - Cours de cuisine chez Galsoum Ce sont les aléas de la vie qui ont conduit Galsoum à faire valoir ses talents de cuisinière, auprès des habitants de son quartier d’abord, puis d’un cercle de plus en plus large. On se trouve donc chez elle au bon endroit pour s’initier aux saveurs de la cuisine jordanienne. Les plats que vous apprenez à préparer dépendent bien évidemment du marché journalier. Cuisiner, c’est s’adapter. Cependant, il y a toujours ce qu’il faut pour s’initier et se régaler. Et puis, le savoir-faire est un souvenir qui s’emporte facilement et qui permet d’étonner les siens longtemps une fois rentré !
En option

Pétra by night

Un billet pour une visite libre, à la lueur de centaines de bougies, du défilé du Sîq jusqu’à la façade alexandrine de la Khazneh - c’est le monument que vous avez en tête lorsque vous pensez à Pétra. L’effet est assez féérique. On croirait les djinns, ces esprits du désert, répandus partout dans la ville. Et le grès prend la lumière comme nulle roche peut-être. Il se pare de tons de miel et de cire. Au-dessus, le grand ciel nocturne fourmillant d’étoiles. Avec ses chandelles et son silence, l’expérience vaut tous les sons et lumière.
En option

Wadi Rum - Randonnée chamelière au clair de la lune

S’il faut monter longtemps pour devenir méhariste, il suffit de quelques pas du dromadaire sur lequel on est juché pour se mettre à rêver caravanes et routes du désert. La sortie s’effectue à la pleine lune, ou quasi pleine, quand les effets de la lumière pâle sur les roches et le sable sont les plus envoûtants. Le rythme souple de Camelus dromedarius est idéal pour porter l’émotion du moment et vivre une petite part d’éternité.
En option - Deux heures

Wadi Rum - Montgolfière sur le désert

C’est au petit matin qu’on monte dans la nacelle. Laquelle ne peut embarquer qu’un nombre réduit de personnes. Ensuite, le brûleur fait son office et la montgolfière s’élève. On se retient de parler pour ne pas troubler le beau silence dans lequel le vol s’effectue. Et puis, on craque. C’est tellement beau ! Ouah, dit-on d’une façon ou d’une autre. Les perspectives sont larges, les reliefs se donnent dans toute leur ampleur, la limpidité de l’air gagne sur les brumes résiduelles, le soleil pointe. Le jour ne vous cueille pas au lit ; vous l’accueillez en l’air. C’est quand même autre chose.
En option

Aqaba - Snorkeling en mer Rouge

La réputation de conservatoire des fonds marins de la mer Rouge n’est plus à faire. Certains spots sont parmi les plus célèbres du monde. Pour la variété de la faune sous-marine, sa belle santé (qui ne doit pas faire oublier sa fragilité), ses couleurs. Il n’est même pas besoin d’être plongeur confirmé pour y avoir droit : un masque, un tuba et des palmes suffisent souvent. L’émerveillement se trouve juste sous la surface. On s’en va donc avec un skipper anglophone sur quelques sites privilégiés. Et plouf ! La mer sait gré aux visiteurs de se comporter avec délicatesse et leur octroie généreusement des souvenirs éblouis.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 3500€ à 4200€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 3700€/personne.
  • Le vol aller et retour pour Amman, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L'absorption des émissions de CO2 de votre voyage, par le biais de notre fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero
  • L’accès au salon Air France à Roissy (pour les départs de Paris)
  • Les transferts privés
  • La location d’une voiture pour 11 jours
  • Les 3 nuits à Amman, en chambres supérieures doubles avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Umm Qeis, en appartement familial avec petits déjeuners
  • La nuit à Dana, en chambres doubles, demi-pension
  • Les 2 nuits à Pétra, en chambres doubles avec petits déjeuners
  • La nuit dans le Wadi Rum, en tentes doubles, demi-pension
  • Les 2 nuits à Aqaba, en chambres doubles supérieures avec petits déjeuners
  • La nuit sur la mer Morte, en chambres doubles vue mer, avec petits déjeuners
  • La visite du site archéologique de Gadara, avec un guide privé anglophone
  • La rencontre avec un apiculteur à Umm Qeis, avec un guide privé anglophone
  • Randonnée autour d’Umm Qeis, avec un guide privé anglophone
  • Randonnée sur la White Dome Trail, avec un guide privé anglophone
  • Pétra : sentier principal et sentier du monastère, avec un guide privé francophone
  • Le désert du Wadi Rum en 4x4 privé, avec un chauffeur anglophone
  • Balade à dos de dromadaire et thé bédouin dans le Wadi Rum
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini-routeur international à l’arrivée, permettant de connecter plusieurs terminaux simultanément
  • Un carnet de voyage rassemblant de nombreuses informations utiles (votre programme jour par jour, les coordonnées de vos hôtels, une sélection de bonnes adresses personnalisées et géolocalisées, etc.), disponible également sous forme d’application mobile
  • Nos recommandations et la réservation de certains restaurants
  • Réf: 1629239
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage en Jordanie
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Jordanie