Vous aimerez
  • Poser un premier pas au Japon et de buildings en temples, découvrir le cœur du pays
  • Voyager en train de Tokyo à Kyoto et entre les deux capitales, séjourner en onsen sur la péninsule d’Izu
  • Japan Rail Pass, cours de cuisine privé, expo arty, cérémonie du thé, Kyoto à vélo : c’est prévu
  • Appli smartphone avec GPS, absorption carbone intégrale, conciergerie : les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Japon 01 84 17 19 48

A la ville comme à l’onsen

Tokyo et Kyoto sont les deux poumons du Japon. Les deux villes qui, de pair, donnent son souffle au pays. Car la modernité de l’une puise dans les traditions maintenues par l’autre. Elles s’appellent et se répondent, par-dessus les Alpes japonaises. Ce voyage, qui mise sur le slow travel, va ainsi vous mener de la nouvelle capitale à l’ancienne. Quatre nuits à Tokyo et quatre autres à Kyoto permettent, sinon de prendre toute la mesure pays, d’en évaluer tout le raffinement. Vous avez ainsi le temps de vous imprégner des lieux et de leur atmosphère intime. Le temps, aussi, d’apprécier les contrastes et les continuités. On vit d’abord la modernité effervescente de Shinjuku et pourquoi pas les loisirs tokyoïtes - karaoké, cosplay et folie numérique.
Ensuite, c’est Kyoto, la sérénité des temples et le raffinement du rituel du thé, la découverte de traditions que l’on a à cœur de perpétuer, les artisans qui façonnent de leurs mains, comme il y a des siècles. Entre les deux, on fait étape dans un charmant village thermal : l'onsen Shuzenji. Au cœur d’un paysage évoquant une gravure japonaise ancienne - une suite de collines voilées par une brume légère - que ponctue la sérénité d’une plaine tapissée de rizières. Votre ryokan perpétue les traditions culturelles et l’art de vivre. On se prélasse dans l'eau d'une source chaude, le regard tourné vers la rivière Katsuragawa et les forêts de bambous.

Votre voyage

Dès votre arrivée au Japon, vous avez en poche un véritable sésame, le Japan Rail Pass, qui facilite grandement vos déplacements dans les villes mais aussi d’une étape à une autre. D’ailleurs, de Tokyo à Kyoto, en passant par Shuzenji, nous avons opté pour le train. Le réseau ferré est excellent, les trains parfaitement entretenus et d’une ponctualité absolue. Vos adresses, quant à elles, misent sur une situation privilégiée, un confort ressourçant et un service personnalisé. Chacune est à l’image de la ville qui l’abrite, pour continuer de voyager jusque dans votre chambre. Si vous disposez de temps pour explorer à votre rythme et flâner, nous avons déjà inscrit quelques activités à votre agenda. A Tokyo, vous avez rendez-vous avec un chef pour apprendre les bases de la cuisine japonaise, et disposez de billets pour l’exposition TeamLab Planets, dédiée à l'art numérique. Une atmosphère féerique. A Kyoto, vous prenez part à une cérémonie du thé, dans une maison de thé traditionnelle, et découvrez la campagne à vélo. Libre à chacun bien sûr d’adapter ce programme, d’y ajouter d’autres expériences ou même de prolonger le voyage - après tout, l’avion repart d’Osaka. Pour cela et pour tout autre besoin ou désir de dernière minute, vous disposez des coordonnées de notre concierge francophone sur place. Sans oublier l’application smartphone et votre routeur Wi-Fi à disposition, aides précieuses dans vos déplacements et recherches de tables et bonnes adresses.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Tokyo

Nuit à bord, arrivée le lendemain.

JOUR 2

Tokyo

Aéroport de Haneda - Tokyo, en train (avec le Japan Rail Pass, valable pour une semaine). Installation pour quatre nuits près de la gare de Shibuya. Avec non loin la statue d’Hachikô chien fidèle et les foules du célèbre Shibuya Crossing, vous êtes en plein paradoxe urbain. L’hôtel est aménagé dans huit étages d’une tour ; entre le 9e et le 13e, les chambres sont à une altitude qui en fait autant de belvédères sur Tokyo. L’atmosphère est sérieuse. Lignes strictes, motifs industriels et gris, bruns, blanc. Des murs de brique ajoutent une touche chaude, comme ailleurs le bois. Le service est exact. Tout le monde aime le petit robot qui parcourt les étages et peut éventuellement vous apporter une boisson. Au restaurant, le chef sait la cuisine de son pays mais aussi celle de France. Une double toque qui lui permet de surprendre tout le monde. Les barmen sont des as du cocktail.

JOUR 3

Tokyo

Déjà prévu au programme - Cours privé de cuisine japonaise. Rencontre avec le chef francophone Tomoko pour une initiation pratique au washoku, l’art culinaire japonais, inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité. C’est une cuisine naturelle et de saison, qui varie donc selon les conditions qu’impose la géographie. Le Japon, à cet égard, offre des configurations multiples. Les techniques s’adaptent à la disponibilité et à la nature des ingrédients : on ne force pas ceux-ci. Quelques principes unitaires ont en outre été dégagés d’une pratique raisonnée. Comme une soupe trois plats, par exemple, qui passe pour être la formule du meilleur équilibre. Il ne s’agit pas en l’occurrence de pure théorie, mais vous mettez la main à la pâte, afin d’intégrer un peu de savoir-faire qui vous permettra de surprendre tout le monde une fois rentré à la maison.

JOUR 4

Tokyo

Capitale de l’Est et atelier de modernité urbaine, Tokyo, son dynamisme, son goût de l’innovation, son imagination, ses excès et ses audaces, fait tourner les têtes comme un bon saké. Les nouveaux modes de consommation sont là, les tendances, les cuisines, les technologies et les jeux de demain aussi. Un peu d’excentricité ? Direction Harajuku, où lolitas et cosplayers rivalisent de dandysme à la sauce manga. Beaucoup d’électronique ? Le quartier d’Akihabara en a plein ses magasins géants. Un verre au coude à coude ? Les venelles rescapées du Golden Gai à Shinjuku abritent les uns sur les autres quelque 200 estaminets de poche où l’on s’entasse entre amis. La paix ? Les habitants de Tokyo la retrouvent dans les parcs Rikugi-en et Koishikawa Kôraku-en. Des musées originaux ? Le Daimyo Clock Museum, le Japan Toy Museum, le Tabi Museum… Le Japon traditionnel ? Prenez un billet pour un spectacle de kabuki ou de nô, une compétition de sumo, faites une promenade dans le vieux quartier de Yanaka ou au Meiji-jingû, visitez le Fukugawa Edo Museum. Et puis prenez de la hauteur : à Mega Web (Odaiba), la grande roue fait 115 mètres de haut, record du monde ! Le soir, le port clignote à vos pieds. En fait, Tokyo a toujours un peu, beaucoup, passionnément d’avance.
En option - Visite d’une école de sumô.

JOUR 5

Tokyo

Déjà prévu au programme - Exposition TeamLab Planets. Se perdre et se retrouver dans un univers numérique. Voilà résumée cette étonnante expérience sensorielle. Ordinateurs, lampes, miroirs s’allient pour vous introduire dans un monde différent. A l’entrée, vous enlevez chaussures et chaussettes : le clou du parcours est tactile et réclame que vous soyez nus pieds. Avant d’en arriver là, un parcours où les espaces se démultiplient, changent de couleur, se brouillent, se régénèrent. De la musique accompagne ces métamorphoses qui laissent d’abord désorienté, et séduit. Cependant, pour peu que l’on se mette au diapason des évolutions de ce happening électronique, on éprouve une grisante impression de liberté dans un monde parallèle et, somme toute, bienveillant.

JOUR 6

Tokyo - Shuzenji

Train pour Shuzenji, onsen de la péninsule d’Izu. Nuit dans un ryokan, une auberge traditionnelle. L’architecture et l’aménagement respectent les règles du genre, avec un grand souci de confort. Vous faite ici l’expérience d’un art de recevoir unique, d’une esthétique, d’un esprit. Les chambres se ferment, s’ouvrent, se modulent en fonction des besoins de l’heure, sans perdre de leur élégance. Le bain thermal est alimenté par une source chaude naturelle. L’heure où le soleil clignote à travers les feuilles, où le chant des oiseaux sonne clairement, est particulièrement favorable. Le bois, l’eau et la pierre conversent. A table, vous faites l’expérience du washoku dans ce qu’il peut avoir de plus juste et sophistiqué. Il est très agréable de se promener dans la station et sur les sentiers forestiers. Tout semble fait à dessein pour équilibrer l’âme. C’est en fait le rapport d’homme à la nature qui a trouvé là un point d’équilibre et une forme qui l’exprime.

JOUR 7

Shuzenji - Kyoto

Train pour Kyoto. Installation pour quatre nuits dans le centre. La façade de l’hôtel rappelle l’architecture traditionnelle. L’ensemble, d’ailleurs, fait référence à l’héritage esthétique national, tout en s'inscrivant pleinement de son temps. L’effort de stylisation confine à l’épure. Avec ça, le goût de la high-tech ne manque pas de se manifester, jusque dans un espace digital art. Les chambres sont confortables et très bien équipées : belle literie et connexions utile. Salle de bain particulière partout, mais aussi bain public avec soins et massages. Sur le buffet du petit-déjeuner, beaucoup d’ingrédients végétaux et des préparations japonaises, chinoises et internationales. Petite restauration, café, thé et drinks variés au lounge bar toute la journée.

JOUR 8

Kyoto

Déjà prévu au programme - Cérémonie du thé. Le chanoyu, le rituel de la préparation et de la consommation du thé vert en poudre, aurait été hérité des pratiques du bouddhisme zen. Au cours de l’histoire, il a été codifié de différentes façons et l’école à laquelle appartient le praticien donne sa couleur à la cérémonie. Il ne s’agit pas simplement de boire une infusion, mais de partager un moment d’harmonie, voire de communion spirituelle (on a alors affaire au chadô, la voie du thé). Sans se situer d’emblée à de telles hauteurs, cette rencontre relaxante dans une maison de thé - en anglais, en privé - vous permet d’ajouter à celles déjà réalisées une expérience de Japon profond. Le chanoyu étant aussi japonais que le sumô ou le onsen. Il réunit d’ailleurs autour de lui d’autres arts, comme la céramique, la calligraphie, l’ikebana.

JOUR 9

Kyoto

Des machiya traditionnelles du magnifique quartier de Gion au jardin minéral du temple Ryôan-ji, en passant par le restaurant de soba (nouilles de sarrasin) Kawamichi-ya ; de la terrasse de l’impressionnante gare moderne (construite à l’occasion du 1200e anniversaire de la fondation de l’ancienne capitale Heian, sur des plans de l’architecte Hiroshi Hara) à celle de l’admirable temple Kiyomizu-dera (dont les bâtiments actuels datent de 1633), qui vous offrent chacune une vue splendide sur la ville, mais dans un environnement et une atmosphère radicalement différents, la magie de Kyoto (ville natale de chaque cœur japonais) opère, qui conjugue à la perfection poésie, art et modernité, et vous fait aimer autant le passé que le présent et le futur ! Cette ville est enivrante comme le parfum d’antan qu’exhalent ses quartiers anciens, et cette ivresse est comme un rêve qui vous hante longtemps après votre réveil.
En option - Le Saihô-ji et son jardin de mousses.

JOUR 10

Kyoto

Déjà prévu au programme - A vélo dans la campagne de Kyoto. La bicyclette est un excellent moyen d’explorer les environs de Kyoto. Lesquels sont facilement accessibles et rétribuent largement l’effort plaisant que représente la balade. A la suite d’un guide anglophone privé, on s’en va donc par les routes et les chemins. La campagne est vite rejointe, qui offre au printemps des paysages de rizière vert tendre avec arrière-plan montagneux saphir. On peut, par exemple, suivre la rivière Katsura jusqu’à Arashiyama, où pousse une fantastique bambouseraie. Chaumes gris et feuilles vertes tout là-haut, l’effet de verticalité époustoufle. Non loin de cet ensemble bruissant, le temple Tenryû-ji a été fondé au XIVe siècle par Musô Soseki. Ce moine bouddhiste fameux en a aussi conçu le jardin, comme il l’avait fait pour celui du Saihô-ji. Le domaine abrite un groupe de macaques japonais. Chemin faisant, on s’arrête chez quelques-uns de ces artisans dépositaires des meilleurs savoir-faire du pays.

JOUR 11

Kyoto - Osaka - Vol retour

Train pour l’aéroport d’Osaka. Vol retour.

A la carte

Tokyo - Visite d’une école de sumô

Le sumô s’internationalise petit à petit, notamment par l’arrivée de combattants non japonais de haut niveau, mais il demeure un marqueur de l’identité japonaise. La forte ritualisation des compétitions, le format des compétiteurs, une finesse parfois occulte, la passion éclairée des spectateurs en font monde fascinant. En compagnie d’un guide francophone, vous vous rendez dans l’une de ces écoles où se forment les futurs rishiki, les hommes forts du dohyô, la plateforme sur laquelle ont lieu des combats. Des jeunes gens vivent là en communauté d’éducation selon une discipline stricte. On considère que c’est à elle que les meilleurs doivent l’essentiel de leur valeur. De quoi confronter les points de vue.
En option - Demi-journée

Kyoto - Le Saihô-ji et son jardin de mousses

Ce temple ancien de l’école de la Terre pure, consacré au Bouddha Amida, est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Il se trouve à l’ouest de Kyoto. Le Kôizan Saihô-ji, de son nom formel, fut doté d’un jardin élaboré dès le XIVe siècle, que de nombreuses avanies ont contraint à remanier. L’installation des mousses (quelque 120 espèces qui en font aujourd’hui le renommée) daterait de la seconde moitié du XIXe. Le jardin se développe autour d’un lac. Du fait des mousses, il a quelque chose de moelleux. Trois maisons de thé y ont été installées. Les visites étant contingentées, il est vivement recommandé d’en faire la réservation à l’avance. Elles s’effectuent en petit groupe encadré par des moines.
En option - Demi-journée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 4100€ à 4700€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 4300€/personne.
  • Le vol pour Tokyo et retour d’Osaka
  • Les taxes aériennes et surcharges carburant
  • L'absorption des émissions de CO2 de votre voyage, par le biais de notre fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero
  • Le Japan Rail Pass pour 1 semaine
  • Les trajets en train mentionnés au programme
  • Les 4 nuits à Tokyo, en chambre double, avec petits-déjeuners
  • La nuit à Shuzenji, en chambre japonaise double, demi-pension
  • Les 4 nuits à Kyoto, en chambre double, avec petits-déjeuners
  • Tokyo, un cours de cuisine japonaise, avec un chef francophone privé
  • Tokyo, un billet pour l’exposition TeamLab Planets
  • Kyoto, cérémonie du thé privée, avec un praticien anglophone
  • Kyoto à vélo, avec un guide anglophone privé
  • Notre service conciergerie sur place
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini routeur international remis à l’arrivée, permettant de connecter plusieurs terminaux simultanément
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1614400
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste du Japon