Vous aimerez
    • Entre deux mers et en voiture, aller à la rencontre du baroque, des citronniers et de l’esprit du sud
    • Des hôtels au chic italien en ville, en bord de mer, à la campagne, en harmonie avec les sites
    • Naples et Sorrente en ami, Lecce baroque, les Sassi de Matera et Pompéi, c’est déjà prévu !
    • Appli smartphone avec GPS, bonnes adresses, conciergerie francophone, le service Voyageurs

Contactez un spécialiste Italie 01 84 17 46 76

Palais, hôtel troglodyte et balcons sur mer

Deux mers au programme ! Car, si Naples et la côte Amalfitaine se trouvent sur la Tyrrhénienne, la péninsule du Gargano avance dans l’Adriatique. On commence donc par Naples, cité noble, baroque, populaire, irréductible aux critères communs. Puis, on file dans les Pouilles explorer le massif naturel du Gargano à partir de Mattinata. Ensuite, vers le sud, c’est le pays des grandes fermes traditionnelles, les masserie, et des trulli, ces bergeries qui ressemblent un peu à de gros obus. Les unes et les autres invitent désormais les voyageurs à découvrir l’art de vivre apulien. On répond à cette invitation dans un trullo de Cisternino.
Le baroque de Lecce a donné au style de la contre-réforme une souplesse et une aménité sans mignardise, l'ensemble étant d'un grand esthétisme. C’est avant de tourner bride vers l’ouest, en passant par Matera et ses grottes habitées continument depuis le paléolithique. Un lien entre Neandertal et vous, puisque vous y passez une nuit en troglodyte. Le site est sans équivalent, unique, émouvant. A Positano et Sorrente, on trouve la côte Amalfitaine, les séductions miroitantes du golfe de Naples et le limoncello. La vieille Europe aux balcons de la jeune Italie. Dernière nuit à Naples et c’est le regret de rentrer. Pourtant, que de souvenirs à partager, que de sensations à essayer de formuler, que d’endroits à évoquer.

Votre voyage

Que fallait-il pour que ce voyage soit possible et que vous en exprimiez tout le potentiel émotionnel ? Une voiture, pour aller d’une étape à l’autre, pour prendre des chemins de traverse, pour se sentir libre. Des hôtels ensuite, qui ne provoquent pas de rupture de charme. Alors, palais à Naples ; balcons chic sur la mer à Mattinata, Positano et Sorrente ; trullo à Cisternino ; chambre-troglodyte à Matera. Non seulement pas de césure avec le contexte, mais une intensification de ses effets ! Sur les sites célèbres, Naples, Pompéi ou Lecce, comme sur les discrets, les Sassi de Matera ou Sorrente, vous êtes accompagnés par des guides privés francophones. Toutes les explications voulues vous sont données et une vraie ferveur communiquée. Inscrire ces visites à votre agenda allait de soi. En outre, les guides ne sont jamais avares de bons tuyaux. Les visites en ami sont de cela exemplaires. Et de nombreuses options permettent de compléter cette déjà belle affaire - l’Italie ne vous tient pas pour quitte si facilement ! Lecce en ami, par exemple. Ou la visite de Monte Sant’Angelo, la ville de l’archange Saint Michel. Celle des trulli d’Alberobello ou des temples grecs de Paestum. Une soirée au théâtre San Marco de Naples vous mettrait au diapason des loggionisti. Il suffit de nous en parler. Si, en cours de route, un désir imprévu, ou un léger contretemps, survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre service de conciergerie sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Naples

Transfert. Installation pour deux nuits dans le quartier populaire de la Sanità, à quelques pas du pittoresque marché des Vergini. Le musée archéologique et les catacombes di San Gaudioso se trouvent eux aussi dans le secteur. Votre hôtel occupe l’étage noble d’un palais Renaissance. La décoration embrasse franchement l’éclectisme. En fait, il ne s’agit pas tant d’interpoler ancien et moderne que de considérer, qu’en somme, tout est contemporain et peut concourir à la beauté d’un intérieur. Une chambre pour voyageurs esthètes donc. Confortable, urbaine et dotée d’une salle d’eau toute revêtue de marbre. Pôle heureux d’une maison, la bibliothèque ne pouvait manquer. Le petit déjeuner, préparé avec un soin généreux, offre de la plus succulente façon l’énergie nécessaire aux visites de la journée. A la belle saison, on profite de la terrasse, ombragée de citronniers et de bougainvilliers.

JOUR 2

Naples

Déjà prévu au programme - Naples like a friend. Naples est un théâtre, dont l’accès suppose un certain savoir-vivre et quelques clés. Cette sortie en compagnie de Davide se propose de vous fournir celles-ci et de vous introduire à celui-là. Comme notre homme parle français, les choses se font aisément. Rien de standard. On prend rendez-vous, on parle de soi, de ses curiosités et de ses passions - devenant déjà en cela un peu napolitain - afin d’amorcer la balade. Puis, on se lance à travers les rues et les places pour y trouver selon ses tendances les réponses que la ville apporte. Veut-on aller à la rencontre du popolo ou de l’aristocratie ; jouer des coudes sur les marchés ou explorer les boutiques chic ; goûter à pasta e fagioli ou à la frittata di maccheroni ; admirer la basilique baroque et jésuite du Gesù Nuovo ou le splendide musée national ferroviaire ; voir le stade du Napoli ou écouter railler Pulcinella ? Il suffit de demander. D’ailleurs, il faut profiter de l’aubaine pour engranger conseils et avis pour la suite.

JOUR 3

Naples - Mattinata

Prise en main de la voiture de location et route pour Mattinata. Installation pour deux nuits au bord de la mer. Car des jardins de l’hôtel il suffit de descendre quelques marches pour se retrouver sur la plage de galets. La piscine d’ailleurs donne l’impression de se prolonger dans le bleu général. L’édifice est ses entours répondent à une géométrie précise. Et l’exploitation du noir et du blanc évoque quelque Buren décorateur. Les chambres sont lumineuses, d’une simplicité sophistiquée, très confortables, doucement sonorisées par le ressac. Le restaurant maison propose une agréable cuisine, des Pouilles d’abord, mais aussi italienne (on n’est pas chauvin). Jeux et sports nautiques se pratiquent à partir de l’hôtel. Lequel loue des bicyclettes pour les promenades vers Mattinata et l’arrière-pays. Au sortir de l’eau, ou à la descente de vélo, un massage est souverain.

JOUR 4

Mattinata

On n’est donc pas obligé de quitter l’hôtel, sinon pour répondre à l’appel d’une autre plage. Néanmoins, le parc national du Gargano offre une belle variété de paysages : plateaux et falaises calcaires, grottes, dolines (Dolina Pozzatina), arches naturelles (Arco di San Felice, à Vieste), zones humides (Palude di Frattarolo, Lago Salso), etc. On voit beaucoup de hêtres et de chênes verts, mais aussi 80 espèces d’orchidées. La flore étant ce qu’elle est, les chevreuils ne se privent pas. Des oiseaux en pagaille, parmi lesquels se distinguent les rapaces - circaète Jean-le-Blanc ; busard des roseaux ; faucon pèlerin ; etc. - et les oiseaux d’eau - grèbe huppé ; sarcelle d’été ; héron pourpré ; échasse blanche, dite cavaliere d’Italia ; etc. La randonnée se pratique dans le coin sous toutes ses formes. De jolis bourgs méritent une visite, comme Vieste ou Peschici, dont les vieux quartiers séduisent infailliblement. Des plages il y a donc aussi, de toutes tailles, formes et atmosphères.
En option - Monte Sant’Angelo et dégustation de Caciocavallo.

JOUR 5

Mattinata - Cisternino

Route pour Cisternino. Installation pour deux nuits dans un trullo. L’hôtel étant constitué d’un bouquet de ces édifices pastoraux typiques des Pouilles : mur circulaire de pierre blanche et chapeau pointu en ardoise. C’est beau en soi mais, en plus, la pureté vernaculaire s’accorde fort bien avec la pente minimaliste du design contemporain. Les matières sont de toute beauté, les tons naturels. Et le Wi-Fi n’est même pas incongru. Bref, vous êtes parfaitement logé, avec tout le confort voulu et, en prime, le sentiment justifié de toucher à la vérité du pays. Le chef fait du restaurant une adresse ; sa cuisine exprime toute la finesse dont ce terroir est capable. La piscine extérieure invite au délassement. Le spa se trouve entre les mains de praticiens confirmés. Le service de location de vélo ne pouvait manquer à un dispositif destiné au bonheur de vivre.

JOUR 6

Cisternino

Ostuni n’est pas loin, dont le charme opère imparablement sur les voyageurs. On ne se fera pas faute de déambuler dans la vieille-ville. De la colonne de Saint Oronce à la manufacture de tabac, le patrimoine transporte. Le moment venu, on s’arrête pour une purè di fave e cicoria - purée de fèves à la chicorée ; des orecchiette alle cime di rapa - pâtes aux pousses de navet ; des cavatelli ceci e cozze - pâtes aux moules et aux pois chiches. Accompagnées d’un solide verre de vin : la viticulture locale fournissant aux vignerons des raisins sangiovese ou negroamaro de qualité. Dans la campagne, les vignes sont remarquables, mais surtout les oliveraies, qui forment un paysage historique distingué parmi les plus beaux du sud. Vous n’oubliez pas néanmoins le centre de Cisternino qui n’est ni sans pittoresque ni sans monuments remarquables, comme le sanctuaire de la madone d’Ibernia, l’église-mère San Nicola (qui fut celle de moines de l’ordre byzantin de saint Basile) ou la Porta Grande.
En option - Trulli d’Alberobello et produits du terroir.

JOUR 7

Cisternino - Lecce

Route pour Lecce. Installation pour deux nuits en plein centre. On trouve ici une élégance subtile, qui joue remarquablement avec les variations de blanc, de grège, de bis. Quelques écrans de couleur neutre faisant contrepoint ; et des carreaux de faïence, des éclats. Pour les matières, c’est un peu la même chose. Peu d’opposition. Un petit monde fluide, pudique. Votre chambre est très bien équipée et confortable. Les parties communes sont elles aussi très plaisantes. Dans la cour-jardin, on se détend sous les parasols ; on prend le petit déjeuner (délicieux, profus, préparé sur place), ou un verre (cave joliment fournie) ; on se trempe dans le jacuzzi. Une brève promenade amène aux principaux monuments et à tout ce que Lecce a d’agréable.

JOUR 8

Lecce

Déjà prévu au programme - Baroque de Lecce et pasticciotto. Accompagné par un guide francophone privé, on se promène sur les places et le long des rues les plus emblématiques du barocco leccese. La virtuosité qui se déploie sur les façades parle d’une époque - les XVIe-XVIIIe siècles - que la paix avait rendue propice au jeu et à l’optimisme plastique. Chemin faisant, on ne manque pas de goûter à la pâtisserie apulienne n° 1, les pasticciotti : chaussons de pâte brisée fourrés de crème pâtissière. Il fallait bien toutes ces églises pour ne pas se damner à commettre à répétition le péché de gourmandise !
En option - Lecce like a friend.

JOUR 9

Lecce - Matera

Route pour Matera. Il faut d’abord se représenter ce que sont les grottes calcaires et l’habitat troglodyte de la commune. On a vécu là depuis la plus haute Antiquité. Et jusque dans les années 1950. Les Sassi furent alors évacués pour cause de déficit sanitaire. Depuis, ils sont l’objet d’un ardent travail de réhabilitation et ont été inscrits au patrimoine de l’Unesco. Pier Paolo Pasolini y a tourné une bonne partie de Il Vangelo secondo Matteo (1964). Certaines églises rupestres, décorées de fresques, sont ouvertes au public. Nuit dans l’une de ces grottes de pierre grège (l’hôtel en compte 18), que dorent le soleil ou la flamme des bougies. Un mobilier sobre souligne seul la beauté de la pierre et l’extravagance de volumes tantôt étroits, tantôt épanouis, toujours hauts. Du confort ? Mais oui, étonnant. Dans un tel cadre, l’acte le plus élémentaire trouve une dimension nouvelle. Il est possible de demander à prendre sur place un repas aux chandelles - la salle à manger fut longtemps, depuis le XIIIe siècle, une église enclose ; ou de se confier aux mains d’un masseur thérapeute, expérience unique d’in-cave spa.
Déjà prévu au programme - Eglises rupestres des Sassi. Lorsque Pasolini est allé à Jérusalem faire des repérages pour son film, il a trouvé le site un peu moderne. Il a alors pensé aux Sassi de Matera. C’est dire que cet ensemble est archaïque et plein d’un esprit, d’une âme. Ermitages, monastères, maisons, citernes ont été aménagés dans le tuf calcaire au cours du temps. Des moines byzantins installés là pendant le Haut Moyen Age ont décoré leurs églises de fresques dont on peut encore apprécier la splendeur. Visite avec un guide francophone privé.

JOUR 10

Matera - Positano

Entre Matera et Positano, on peut s’arrêter dans le parc régional Gallipoli Gognato, à Castelmezzano et Pietrapertosa, pour un coup d’œil 100% italien et, peut-être, un frisson sur la tyrolienne qui relie les deux villages. A Positano, installation pour deux nuits au-dessus du port et de la Spiaggia Grande. L’hôtel est tout d’un côté : mer. Votre chambre donc donne par un balcon à la française sur les eaux scintillantes du golfe de Salerne. A l’intérieur règne un classicisme stylisé. De jolis meubles tempèrent sans y toucher l’atmosphère easy going. Un chic léger auquel le blanc (que rehaussent des vert, rose, bleu, jaune) va comme une robe de plage. Le restaurant n’a pas à chercher bien loin son inspiration : il fait ce que lui suggère la mer Tyrrhénienne. Avec talent.
En option - Paestum.

JOUR 11

Positano

On peut souscrire au jugement de John Steinbeck : Positano est un endroit de rêve, un peu irréel quand on y est, et qui devient d’une réalité insistante quand on est parti. Le site tout d’abord, forte pente tombant dans la mer, sur laquelle s’étage la petite ville. Caractéristique de la côte Amalfitaine. Splendide. Quelques constructions de valeur, comme l’église Santa Maria Assunta, XVIIIe siècle, mais surtout une atmosphère de vacance bleue. On se promène, on sirote du limoncello, on achète des vêtements dont on n’a pas besoin dans les magasins un peu partout. Un moment de reprise en main peut vous amener au musée archéologique, qui documente la grande villa établie ici au premier siècle avant JC - peintures murales uniques dans la région. Vous pouvez également monter en voiture, baisser les vitres, et emprunter la route côtière inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, l’une des merveilles d’Italie, vers Amalfi l’éponyme, Atrani l’aristocratique, Ravello l’équilibriste.

JOUR 12

Positano - Sorrente

Route pour le nord de la péninsule. Installation pour deux nuits à Sant’Agnello, près de Sorrente. C’est l’à-pic sur la mer qui définit la position et la maison. Il semble que la première ait été occupée depuis l’Antiquité. La seconde, qui est classique comme un évidence, donne de ses fenêtres, de ses terrasses et de des jardins fleuris, un point de vue incomparable sur le golfe de Naples et le Vésuve. La décoration répond à un impératif : lumière ! A cette fin, du blanc, du jaune paille, des nuances d’ivoire. Le mobilier met un éclectisme modulé au service du confort des hôtes. Le petit déjeuner est servi dans la salle à manger, en prise directe avec la mer. Ce belvédère vieux rose ne mégote pas les plaisirs.

JOUR 13

Sorrente

Déjà prévu au programme - Sorrente like friend. Visite hors poncifs avec Valerio, biologiste, esthète et gastronome. Il vous emmène à travers le Sorrente qu’il aime (celui que vous connaissez parce que la maison de famille s’y trouve). On commence par le chantier naval qui construit les fameux gozzi, barques de pêche traditionnelles, que les charpentiers adaptent désormais au loisir. Ensuite, village de Marina Grande. Encore pêcheur de sériole et pas encore chamboulé par le tourisme. Valerio, vous traite vraiment comme des amis ! Et puis vous enfilez l’étroite via Santa Maria della Pietà, ancien axe est-ouest de la ville antique, où sont les vénérables palais Correale, XIVe siècle, et Veniero, XIIe-XIIIe siècles. Autour de ses indispensables, votre guide francophone ajoute ce que bon vous semble.

JOUR 14

Sorrente - Naples

Déjà prévu au programme - Pompéi. Pour beaucoup, Pompéi est plus liée au Live at Pompeii de Pink Floyd, qu’aux cours de latin dispensés avec beaucoup d’abnégation par l’éducation nationale. Il se trouve que l’amphithéâtre de la ville ensevelie « sonne » bien, et que celle-ci est l’un des lieux de notre modernité. Il y a des raisons tout à fait contemporaines d’aller voir les thermes de Stabies, la grande palestre, la maison du faune, celle des Vettii, celle de Ménandre… Et, bien sûr, on découvre avec émerveillement la vie, comme toute proche, palpitante, de la cité romaine. Pour que vous ne manquiez pas des explications indispensables, vous êtes accompagné par un guide francophone privé. L’histoire mais aussi les petites histoires de Pompéi méritent d’être entendues sur place. Où se trouvent la fresque de Vénus nageant, celle du Priape apotropaïque, la mosaïque du cave canem ?
Route pour Naples. Rendu de la voiture. Nuit dans le vieux Naples, place Dante. Le bâtiment XVIIIe se prête bien à l’élégance dépouillée et confortable qui règne dans les chambres et les parties communes. Teintes pastel, à-plats sans fioritures inutile, une respiration. Les chambres offrent à la fois intimité et spectacle de la place. Le petit déjeuner est servi sur place, et il est à l’honneur de la ville.
En option - Un spectacle au théâtre San Carlo.

JOUR 15

Naples - Vol retour

Transfert à l’aéroport. Vol international retour.

A la carte

Mattinata - Monte Sant’Angelo et dégustation de Caciocavallo

A 800 mètres sur le flanc est du Gargano, Monte Sant’Angelo est un bourg blanc et en pente : ses ruelles sont des escaliers. Il est plein de pittoresque apulien. On le visiterait pour ça, mais il s’honore en plus d’avoir été, au Ve siècle, une commande de l’archange Saint Michel. La requête archangélique a en tout cas été à l’origine d’un pèlerinage et de la construction de beaux édifices (comme, par exemple, le campanile érigé au XIIIe siècle ; ou le baptistère di San Giovanni in Tumba, du XIIe siècle). A la fin de la visite, on gagne une fromagerie où s’affine le Caciocavallo, fromage régional tiré du lait d’une vache de vieille race, la podolica. Douce et aromatique, cette pâte filée régale. On la déguste avec un verre de vin et quelques spécialités complémentaires. Un guide francophone privé accompagne la sortie.
En option - Demi-journée

Ostuni, la ville blanche

La Citta Bianca a fière allure sur ses collines. Et elle a de quoi lever le fronton, car c’est l’une des plus jolies villes des Pouilles. Les ruelles dallées grimpent à travers l’imbrication des maisons anciennes, où de nombreux artisans ont leur atelier. La cathédrale gothique de l’Assomption, souplement coiffée, couronne le tout. Contre le carmel, l’église di San Vito Martire, présente une façade baroque où la manière de Lecce met de virevoltantes ornementations - XVIIIe siècle. Pour découvrir tout cela, un guide francophone se révèle utile. Ensuite, on se rend avec lui dans une masseria proche, l'occasion d’évoquer la vie rurale d’antan et de voir fonctionner un moulin à huile traditionnel. La dégustation qui succède à la pression va de soi.
En option - Demi-journée

Lecce like a friend

Elle a étudié l’histoire de l’art ; il s’intéresse à la terre et à la viticulture. Ils sont Français et ont quitté Paris pour s’installer à Lecce. Vous avez rendez-vous avec eux. Rien de préconçu. Un échange informel donne rapidement des pistes qui permettent de combiner vos attentes et la connaissance intime que vos friends ont de la ville et de ses environs. Ils vous guident mais, surtout, vous familiarisent avec une manière de vivre, avec ces rites dont le respect fait un vrai Leccese. Au cours de la promenade, on rencontre des gens, on prend un café, ou l’apéritif. Relax. Il ne s’agit pas de se bousculer, ni de remplir un programme à tout prix, il est question de sympathie et de douceur de vivre.
En option - 2 heures

Positano - Paestum

Fondée par des Grecs au tournant des VIIe et VIe siècles avant J.-C., puis romanisée à partir du IIIe, Paestum était un site archéologique assez important pour entrer au patrimoine mondial de l’Unesco. Les trois temples doriques dispenseraient presque d’aller en Grèce. Ils témoignent d’un art de bâtir à la fois puissant et sophistiqué. L’amphithéâtre est le monument saillant de la période romaine. Cyprès et lauriers roses donnent au domaine un air romantique qui lui va bien : c’est à cette période qu’a commencé la redécouverte de la ville. Un musée rend compte des découvertes faites sur place depuis lors (belles céramiques peintes, en particulier ; peintures funéraires ; sculptures ; etc.). Visite avec un guide francophone privé.
En option - Demi-journée

Naples - Un spectacle au théâtre San Carlo

Le San Carlo, inauguré en 1737, est l’un des plus anciens opéras en activité - et l'un des plus célèbres. Rossini y a créé Moïse en Egypte en 1818 ; Donizetti, Lucia de Lammermoor en 1835. Pour ne citer que deux exemples parmi une flopée. Un temple du bel canto. Une salle splendide aussi, avec un public de connaisseurs. Bref, il serait dommage de passer par Naples sans assister à une représentation dans cette illustre maison. On serait tenté de dire n’importe laquelle, puisque le niveau est constamment haut.
En option - Soirée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 3 400 € à 4 300 €/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 3 900 €/personne.

  • Le vol aller et retour pour Naples
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de co2 de votre voyage (par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • Les transferts privés mentionnés au programme
  • La location d’une voiture pour 12 jours
  • Les 3 nuits à Naples, en chambre double, avec les petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Mattinata, en chambre double vue mer, avec les petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Cisternino, en chambre double, avec les petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Lecce, en chambre double, avec les petits déjeuners
  • La nuit à Matera, en chambre double, avec les petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Positano, en chambre double vue mer, avec les petit déjeuners
  • Les 2 nuits à Sorrente, en chambre double, avec les petits déjeuners
  • Naples like a friend, avec un guide francophone privé
  • Baroque de Lecce et pasticciotto, avec un guide francophone privé
  • Matera : églises rupestres des Sassi, avec un guide francophone privé
  • Sorrente like a friend, avec un guide francophone privé
  • Pompéi, avec un guide francophone privé
  • Notre service conciergerie sur place
  • Un carnet de voyage rassemblant de nombreuses informations utiles (votre programme jour par jour, les coordonnées de vos hôtels, une sélection de bonnes adresses personnalisées et géolocalisées, etc.), disponible également sous forme d’application mobile
  • Nos recommandations et la réservation de certains restaurants
Réf : 1644621
Nos experts à votre écoute
Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure