Vous aimerez
  • Une approche singulière de l'Islande jusqu’à la région secrète des fjords de l’Est : démesure au bout du monde
  • Le cachet de vos adresses, petites perles islandaises, et les vols intérieurs pour gagner en souplesse
  • Observation des cétacés, bain dans les sources d’eau chaude du lac Myvatn : c’est prévu
  • Absorption carbone, concierge francophone, bonnes adresses : les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Islande 01 83 64 79 42

L'Islande confidentielle

Trois habitants au km², une population qui n’excède pas celle de deux arrondissements parisiens (soit trois cent mille personnes - pour trois millions de macareux), dont les deux tiers vivent à Reykjavik, c’est dire si l’Islande est un pays peu peuplé ! Dès votre arrivée, vous faites cap vers le Nord, sur la pointe de la région côtière de l'Eyjafjördur. En face, la mer du Groenland, et tout autour des montagnes aux arêtes acérées : difficile d’imaginer plus isolé que Siglufjördur, minuscule ville de pêcheurs, qui fut au début du siècle dernier un des hauts lieux de la pêche au hareng. Votre voyage se poursuit au lac Myvatn - paysages inédits, comme en un monde étranger :
laves fumantes, chaudrons de soufre pourpre et ocre, cratères bruyants, argiles teintées de rouille. C’est ici, dans ces paysages - des paysages vivants, qui ne cessent de fumer, de souffler, de bouillonner - que les astronautes américains se sont entraînés avant leurs premiers pas sur la Lune. Cap ensuite vers les fjords de l’Est, au fil des routes de campagne qui serpentent et s’enroulent autour des fjords à la beauté bleutée. On appréhende un territoire sauvage, où l’être humain ne semble pas avoir sa place. Des moutons bruns égarés loin de toute habitation, des milliers d’oiseaux de mer au creux des fjords, et la démesure des paysages, de hauts plateaux en anciennes vallées glaciaires. Avant de regagner Reykjavik, vous aurez fait halte dans des villages de bout du monde au creux des fjords, où l’on découvre la vie des pêcheurs d’hier et d’aujourd’hui. Un voyage contemplatif, hors du temps, au plus près de la nature, au plus près de soi. 

Sur la route

La voiture vous permet de voyager à votre rythme, en toute liberté ; les routes sont bonnes, et le trafic réduit. Les étapes prévues sont très courtes - entre 30 km et 150 km par jour - pour que vous puissiez profiter au mieux de la beauté époustouflante des routes littorales et des sites visités. Et deux vols intérieurs sont également prévus, pour gagner en temps et en souplesse. Bâtiment de pêche réhabilité, ferme de bout du monde ou hôtel historique : vos adresses ont du charme et du cachet. A votre agenda, nous avons inscrit une sortie en mer pour observer baleines et dauphins, un bain dans les sources d’eau chaudes du lac Myvatn ainsi qu'une exploration de la côte de Streiti en super jeep. Enfin, pour tout conseil ou demande de dernière minute, notre concierge francophone à Reykjavik est joignable sur simple coup de fil.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Akureyri - Siglufjördur

Accueil à votre arrivée à l'aéroport international d'Islande et transfert vers la capitale islandaise. Pas le temps de poser ses valises à Reykjavik ! Vous partez tutoyer le cercle arctique dès votre arrivée, avec un vol domestique à destination d'Akureyri, la capitale du Nord, à 45 minutes de vol. A l'arrivée, prise en charge de votre voiture de location et route pour la pointe nord de cette région côtière de l'Eyjafjördur.
Vous vous installez pour deux nuits dans un ancien bâtiment de pêche réhabilité, posé sur la marina de Siglufjördur - ses chambres aux jolis parquets et plafonds lambrissés offrent une belle vue sur le port ou les montagnes environnantes. Le restaurant taquine la gastronomie islandaise et sert le poisson juste apporté par les pêcheurs. Un bien agréable bout du monde.
On aime - Lire in situ Sott, de Ragnar Jonasson (ed. La Martinière), roman policier « page turner », dont le récit haletant se déroule ici, à Siglufjördur.

JOUR 2

Siglufjördur

A voir, à faire - Le musée de Glaumbær, une ferme traditionnelle, aux murs en tourbe et au toit recouvert d’herbe, construite entre le XVIIIe et XIXe siècle et reconvertie en musée ; loin, très loin des foules, arpenter la péninsule de Skagi, pour son atmosphère sauvage ; les falaises de Ketubjörg, sur la côte Est de la péninsule, superbes, d'où se jette une belle chute d'eau directement dans la mer ; prendre un bain d’eau chaude aux sources du village de Grettislaug, en admirant le fjord Skagafjördur ; c’est du petit port que partent les bateaux pour l’île Drangey, dont les hautes falaises abritent des foules de guillemots et de macareux.

JOUR 3

Siglufjördur - Lac Myvatn

Au programme - Observation des baleines et dauphins de l'Eyjafjördur. Situé sur la côte orientale du fjord d’Eyjafjördur, le petit hameau de pêcheurs de Dalvik mène une vie tranquille, en marge des itinéraires classiques des voyageurs. Un cadre historique idéal pour partir admirer les baleines et autres dauphins qui se prélassent dans les eaux voisines. Au large, la petite île de Hrisey semble éternellement figée à l'entrée du fjord, tout un symbole pour ceux qui désirent approcher la limite du mythique cercle polaire.
Vous faites ensuite route vers la région de Myvatn. Cap vers le canyon de la Jokulsa où les chutes de Dettifoss grondent dans un paysage minéral. Plus loin, le delta du fleuve : sur des kilomètres, des milliers de bras d'eau viennent se jeter dans l'océan Arctique. La piste finit du côté de Ásbyrgi, grosse falaise en forme de fer à cheval. La route longe ensuite la côte pour passer par le village coloré de Húsavík qui annonce le lac Myvatn.
Installation pour deux nuits dans l'un des rares hôtels de la région de Myvatn. Son confort moderne et la touche contemporaine du style en font une adresse unique. Vous serez aux premières loges pour admirer et explorer la somptueuse nature environnante.

JOUR 4

Myvatn

La variété des paysages rappelle que cette zone fut le théâtre de multiples éruptions. Les eaux bleutées du cratère Víti tranchent avec les coulées de lave anthracite environnantes. Pseudo-cratères, formations ruiniformes, cratères d'explosion, marmites de boues bouillonnantes, coulées de lave : un écosystème unique au monde sous ces latitudes. Le lac est aussi une exceptionnelle réserve de canards - quinze espèces nichent dans ces eaux peu profondes, parmi lesquels le garrot d'Islande, tête noire à tache blanche, le garrot arlequin au plumage noir strié de lignes blanches, ou encore le grèbe esclavon aux yeux cerclés de rouge, tous plus beaux les uns que les autres.
Déjà inclus - Les billets d’entrée au Blue Lagoon de Myvatn. Moins touristique que celui de la péninsule de Reyknanes, ce Blue Lagoon du Nord, immense étendue d’eau bleu turquoise qui frôle les 40°C, offre un magnifique panorama sur les volcans et coulées de lave alentour - idéal pour un bain en pleine nature.
A voir, à vivre - Hverir, surprenant volcan né d’une irruption ; le pseudo-cratère de Skutustadir ; les formations ruiniformes de Dimmuborgir ; le champ de solfatares et de marmites de boues bouillonnantes de Námaskard ; le champ de lave Leirhnjukshraun ; le lac Viti ; gravir le sommet du stratovolcan Hverfjall, pour un panorama splendide sur le lac aux canards et ses montagnes alentour.
En option - Le survol du lac Myvatn en Cessna.

JOURS 5 & 6

Myvatn - Seydisfjordur

Route pour l'est du pays et Egilsstadir, qui, avec ses 2000 habitants, constitue la plus grande des villes de l’est du pays. De là, on rejoint la pointe est de l'île et Seydisfjordur, où des points de vue époustouflants ponctuent la route côtière. Seydisfjordur est incontestablement l’un des plus beaux villages d’Islande, protégé par les contreforts d’un fjord sculpté par le temps. Important port de pêche du XIXe siècle, le cœur du village est très coloré avec ses maisons en bois de style norvégien. Seydisfjordur offre une scène artistique florissante, principalement l’été, avec la venue d’artistes des quatre coins du pays et de l’étranger. 
Installation pour deux nuits à votre hôtel. L’établissement se compose de deux ailes, la première logée dans une maison traditionnelle qui conserve son charme d’antan, avec son parquet à l’ancienne et son mobilier années 20 ; la seconde dans l’ancienne poste, qui abrite des chambres plus contemporaines mais tout aussi cosy. Le restaurant de l'hôtel est l’un des plus renommés du pays. L’adresse idéale pour une immersion au cœur de la culture islandaise.
A ne pas manquer - Les chutes de Hengifoss, parmi les plus vertigineuses chutes d’eau du pays ; le fjord de Mjóifjördur, l’un des plus beaux de la région : il se laisse approcher par une route non goudronnée offrant quelques épingles assez serrées - le minuscule port de pêche de Brekka et la petite église qui s’y trouvent constituent les seules empreintes de la présence humaine dans ce paysage grandiose, particulièrement à la tombée du jour.

JOUR 7

Seydisfjordur - Vallée de Breiddalur

Vous filez toujours plus au sud, vers le promontoire naturel de Raudubjörg - les "falaises rouges", qui tirent leur nom de la présence de rhyolite, sont célèbres pour la lumière qui s’en dégage, comme si elles reflétaient continuellement le soleil. Un peu plus au sud, Gerpir, la pointe la plus orientale de l'Islande ; les falaises environnantes culminent à plus de 650 mètres au-dessus de l’océan. A la limite du fjord enfin, on rejoint via un tunnel sous la roche, long de 600 mètres, le village le plus à l’est de l’Islande, Neskaupstadur - on a l’impression d’être avalé par la montagne ! Avant la construction du tunnel, le village était coupé du reste de l’île tout l’hiver, quand la route qui franchit le col est impraticable... Vient ensuite Djúpivogur, petit hameau blotti entre montagnes escarpées et mer, à la longue histoire de négoce maritime. La plus ancienne maison du village, une maison de bois rouge construite en 1790, s’est reconvertie en coffee-shop et centre culturel. On y savoure une énorme part de carrot cake maison, en admirant les œuvres du sculpteur Ríkarður Jónsson, A quelques pas de là, on peut partir en randonnée dans la réserve naturelle de Búlandsnes, un paradis pour l’observation d'oiseaux.
Installation pour deux nuits dans un hôtel familial situé dans le village de bord de mer de Breiddalsvík. Tourné vers la mer, il jouit d’un panorama spectaculaire entre sommets et falaises. Après une longue journée d’exploration de l’est islandais, on apprécie un moment de détente au sauna avant de finir la soirée au salon, au coin du feu, devant un bon livre ou en famille autour d’un jeu de société.

JOUR 8

Vallée de Breiddalur

Au programme - La côte de Streiti en super jeep, en privé. Cette balade dévoile les attraits de la côte pittoresque de Streiti, de son phare et des fjords de l'est de l'Islande. Quelques arrêts sont prévus pour visiter l'église de Heydalir et les somptueuses chutes de Beljandi, dont le nom signifient "rugissement". Cette région est particulièrement réputée pour son histoire et sa mythologie ainsi que son importante activité géologique.
A ne pas manquer - L’ancien hôpital français, réhabilité en musée, à Faskrudsfjordur. Pendant les campagnes de pêche à la morue, entre 1850 et 1914, navires et équipages français, partis de mars à septembre, venaient principalement de Dunkerque - certains armateurs dunkerquois arment jusqu’à dix bateaux par an - mais aussi de Calais, Gravelines, Fécamp, ou Saint-Malo. La pêche à la morue "à Islande" se pratiquait dans des conditions climatiques extrêmes - tempêtes fréquentes, balisage inexistant - à bord, la vie était rude, et beaucoup ne revenaient jamais d’Islande. Le musée leur rend hommage.

JOUR 9

Vallée de Breiddalur - Egilsstadir - Reykjavik

Route pour Egilsstadir. Restitution du véhicule et vol pour Reykjavik. Transfert vers l’une des plus belles et anciennes rues de la ville : un environnement historique optimisé par cet hôtel qui, outre son édifice principal datant de 1764, a choisi d’habiller l’extérieur de ses autres maisons dans le style architectural d’époque. Une importante restauration qui a permis de retrouver sous terre d’importants restes viking - c’est dire si vous séjournerez ici dans le culte du passé.
A voir, à faire - Se balader dans le quartier 101, autour de la rue Laugavegur, un "village" qui s’arpente à pied, avec ses maisons aux couleurs vives, ses cafés, ses galeries, ses showrooms, design shop et concept-stores, où l’on craque pour un plaid en laine vierge ou pour les créations des stylistes émergents ; grimper au sommet de l'église Hallgrimskirkja - visiter la Maison Marshall, ancienne usine de harengs, ouverte en 1948 et financée par le plan Marshall, rénovée en espace d'exposition pour collectifs d'artistes.

JOUR 10

Reykjavik - Vol retour

Transfert à l'aéroport et vol international retour.

A la carte

Survol du lac Myvatn

Vus du ciel, les paysages de cette terre de feu et de glace et ses phénomènes géothermiques sont d'une saisissante beauté. Après avoir observé les environs du lac Myvatn, on vole vers le sud, au-dessus du plus grand désert d’Islande, Ódádahraun, en direction d’Askja, un strato-volcan dans les Hautes-Terres, culminant à 1510 m. Au retour, se profilent à l'horizon le mont Herdubreid, souvent nommé "la Reine des montagnes d’Islande", Hverfjall, Námafjall et Krafla, avant d’atterrir à Reykjahlid. Un survol de 60 mn, en petit groupe, à bord d'un Cessna d'une capacité de 5 passagers.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 3500€ à 4400€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 3800€/personne.
  • Le vol international pour Keflavik sur compagnie régulière
  • Le vol domestique Reykjavik-Akureyri
  • Le vol domestique Egilsstadir-Reykjavik
  • Les taxes aériennes et surcharges carburant
  • L'absorption des émissions de CO2 de votre voyage, par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero
  • Les transferts privés mentionnés au programme
  • La location d’un véhicule pour 8 jours
  • Les 2 nuits à Siglufjordur, en chambre double et petits-déjeuners inclus
  • Les 2 nuits à Myvatn, en chambre double et petits-déjeuners inclus
  • Les 2 nuits à Seydisfjördur, en chambre double et petits-déjeuners inclus
  • Les 2 nuits à Breiddalsvik, en chambre double et petits-déjeuners inclus
  • La nuit à Reykjavik, en chambre double et petits-déjeuners inclus
  • La sortie d'observation des baleines et dauphins de l’Eyjafjordur, en petit groupe, avec guide anglophone
  • Les billets pour les sources d’eau chaudes de Myvatn
  • La découverte de la côte de Streiti en super jeep, avec guide privé anglophone
  • Notre service conciergerie sur place
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l'application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1608132
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure