Vous aimerez
  • Kerry, Burren, Connemara, Dublin : les grands classiques qui forgent l'identité de l’Irlande
  • Notre sélection d'adresses de charme, la qualité de l'accueil irlandais et le rituel de l'Irish breakfast
  • Killarney et l’île d’Inishbofin à vélo, randonnée dans le Connemara : c’est déjà prévu
  • Appli smartphone, bonnes adresses, conciergerie sur place : the Voyageurs way

Contactez un spécialiste Irlande 01 83 64 79 21

Irlande, la première fois

Il est normal, lorsqu’on aborde un pays pour la première fois, d’opter pour les grands sites et les paysages majeurs. Voici donc l’Irlande essentielle. Entrée à Cork et direction Killarney, dans le Kerry, l’Irlande des prairies vertes et des falaises noires. Le parc national résume une bonne partie des paysages du pays. Puis, vous gagnez Ballyvaughan, sur la côte ouest. Vous commencez à sentir le vent et l’iode. C’est la porte du Connemara, que vous franchissez pour gagner Clifden. Inishbofin, les îles d’Aran et cette terre rude, déchirée, emblématique, de landes rousses et de lacs où se reflètent de grands ciels changeants. Les moutons à tête noire, les poneys sauvages, et la Sky Road, vertigineuse, avec ses virages à grand spectacle.
Les gens parlent gaélique ; ils se retrouvent dans les pubs, autour de la bière, des jigs et des questions du jour. Une atmosphère que l’on n’oublie pas. Le voyage prend fin à Dublin, la capitale dont James Joyce a fait une légende, mais aussi le quinze au trèfle ou la brasserie Guinness de Saint James. Ville encore bien vivante et inventive, ville à taille humaine. Avec tout cela, vous aurez une bonne idée de ce qu’est l’Irlande. Et vous serez assurément conquis.

Votre voyage

Le Sud, l’Ouest, l’Est : un condensé d’Irlande pour ne rien manquer d’essentiel, donc. Vous disposez tout d'abord d'une voiture de location pour faire la route. Rouler à gauche s’acquiert aisément, les distances ne sont pas énormes et le rythme de deux journées à chaque étape permet de digérer les kilomètres. Lesquels d’ailleurs se traduisent en paysages très divers. Vos hôtels ne provoquent aucune rupture de charme : ils sont confortables et irlandais comme tout. Ce qui ne signifie pas nécessairement conservateurs. Partout, l’Irish breakfast est digne de ce nom. D’ailleurs, le pays a notablement élevé le niveau de ses tables. On ne saurait s’en plaindre. Puisqu’en voyage le temps est toujours compté, nous avons inscrit sur votre agenda quelques activités judicieuses : la découverte de Killarney et Inishbofin Island à vélo, une randonnée dans le Connemara. De quoi aller droit à l’essentiel et multiplier les émotions nature. Et si vous désiriez aller aux fameuses îles d’Aran, faire un détour par Galway ou être accueilli en ami à Dublin, il suffirait de nous le demander. Si, chemin faisant, un désir imprévu ou un léger contretemps survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre concierge sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Cork - Killarney

Prise en main de la voiture de location et route pour Killarney, dans le comté de Kerry. Installation pour deux nuits entre le centre-ville et le Killarney National Park. Les golfs n’étant pas loin non plus. A la belle saison, le jardin du lodge est plein d’hortensias, de pétunias, de ces fleurs rouges et mauves qui font la gloire de l’archipel britannique. Les chambres sont toute l’année pleines d’imprimés fleuris et de courtepointes soyeuses. La coquetterie irlandaise s’exprime ici de façon charmante. Tout est bien en place : esprit, équipement, tout. Et le breakfast se montre à la hauteur des attentes et des traditions.

JOUR 2

Killarney

Déjà prévu au programme - Killarney et ses environs à vélo. Un casque, un cadenas, une carte, et en selle ! Killarney est régulièrement distinguée pour sa bonne tenue et la netteté de ses rues. Le pivot d’une visite peut être Saint Mary’s Cathedral, belle réalisation néogothique inspirée de la cathédrale ruinée d’Ardfert. Ensuite, on va au hasard des rues. Ou on opte pour le parc national, le plus ancien d’Irlande. Il entretient une belle diversité de paysages. Des bois de chênes et d’ifs, trois lacs, des marais, de brèves montagnes - Purple Mountain. Il abrite la dernière harde de cerf sauvages du pays. Les oiseaux exploitent nombreux les ressources du domaine : pipit farlouse, traquets, corbeaux, mais aussi héron cendré, rossignol de muraille, martins-pêcheurs. Parmi les monuments, il faut citer Muckross Abbey, où sont enterré les poètes ; Ross Castle, au bord du Lough Leane, l’un des lacs ; Muckross House, dont les jardins sont fameux pour leurs rhododendrons et leurs azalées.

JOUR 3

Killarney - Ballyvaughan

Route pour Ballyvaughan, dans le comté de Clare. Installation pour deux nuits dans le centre du village. Si les murs datent du XVIIIe siècle, l'aménagement intérieur a été considérablement modernisé. Les chambres ont la simplicité confortable qu’autorise une literie de premier ordre. Les parties communes jouent elles une carte plus traditionnelle. Ainsi aussi la cuisine, intraitable sur la qualité et la proximité des ingrédients. Le breakfast tire profit de cette attitude tranchée. Le pub maison accueille régulièrement des musiciens et des conteurs pour des soirées chaleureuses. L’hôtel est engagé dans le programme d’écotourisme du Burren.

JOUR 4

Ballyvaughan

Déjà prévu au programme - Inishbofin à vélo. Inishbofin se trouve à une dizaine de kilomètres des côtes du Connemara. On s’y rend facilement par ferry depuis Cleggan. Un vélo vous y attend, avec ce qu’il faut pour randonner safe. Le paysage de l’île présente le mélange de douceur et de rudesse caractéristique de l’ouest irlandais. La lumière lui donne bien souvent quelque chose d’émouvant. Le coucher de soleil sur les ruines du cimetière Saint Colman est terriblement romantique. Les Cromwell’s Barracks rappellent la période sombre de la conquête par la New Model Army du futur lord-protecteur.
En option - Inishmore en liberté ; balade gourmande à Galway.

JOUR 5

Ballyvaughan - Clifden

Route pour Clifden, dans le comté de Galway. Installation pour deux nuits sur le quai. D’ailleurs, la maison a été construite autour de 1820 pour le capitaine du port. Elle fut ensuite un couvent franciscain. La voilà désormais hôtel, et des plus séduisants. La décoration a retenu quelque chose du XIXe siècle, mais avec les moyens techniques d’aujourd’hui. Les voyageurs peuvent donc constater combien leur art de vivre découle de celui d’antan. Les chambres sont ravissantes ; certaines ont une tonalité tendre, d’autres marquent un décorum plus charpenté ; celle qui vous fait dormir sous le portrait de Napoléon étonne ; la chambre zèbre évoque l’Afrique des safaris. On ne prend sur place que le petit déjeuner, mais il est particulièrement soigné. Les amateurs de fruits de mer et de devilled kidneys de bon matin seront particulièrement satisfaits.

JOUR 6

Clifden

Déjà prévu au programme - Randonnée dans le Connemara. En compagnie d’un guide francophone privé, découverte des principaux aspects d’une région aussi fascinante côté terre que côté mer. Péninsules, monts, landes abandonnées aux moutons et aux poneys, lacs, tourbières. Ces dernières sont étonnantes. Milieu spongieux qui réclame un guide, elles abritent une petite faune élusive et fournissent traditionnellement aux Irlandais de quoi se chauffer - la tourbe entrant aussi dans l’élaboration de certains whiskeys. Chemin faisant, on évoque ces savoir-faire liés au sol, ceux aussi qui se sont affinés au contact de la mer. Des éléments, on monte à la culture, celle-ci ayant en ceux-là de véritables fondations. En prenant un grand bol d’air, vous prenez la mesure d’une civilisation.

JOUR 7

Clifden - Dublin

Route pour Dublin et restitution de la voiture. Nuit dans une townhouse de style géorgien. Ces maisons constituent en général un excellent cadre hôtelier, avec beaucoup d’atmosphère. Dedans, dominante bleu-vert, avec des touches bronze, vieil or, chocolat. Le mobilier renvoie globalement au XIXe siècle ; un romantisme léger flotte dans l’air. Des vitraux apportent une note sophistiquée à la décoration. Les chambres sont tout à fait confortables, claires, dotées d’une jolie literie. Elle ont l’aspect cosy et distingué qui signe souvent les intérieurs irlandais. On prend le petit déjeuner dans une salle à manger ravissante. Un bar permet de récapituler son voyage autour d’un verre bien servi.
En option - Dublin like a friend.

JOUR 8

Dublin - Vol retour

Vol retour.

A la carte

Inishmore en liberté

Inishmore est la plus grande des îles d’Aran, un archipel deux fois célèbre : pour le livre de John Synge, The Aran Islands, 1901 ; pour le film de Robert Flaherty, Man of Aran, 1934. Les figures principales de l’île sont de hautes falaises sombres et les murets de pierres sèches qui forment un réseau serré sur toute sa surface. Une terre dont l’austérité confine à la grandeur. Trois forts de l’âge du fer ont récemment été mis en valeur. Les plages sont ici des assemblages de dalles. De nombreux oiseaux marins peuplent les falaises, mais les plus touchants des animaux de ces lieux sont sans doute les papillons : grand collier argenté, thècle du bouleau, damier des marais, etc. Les habitants humains pêchent ou tricottent. On rejoint Inishmore pour la journée à partir du port de Doolin.
En option

Balade gourmande à Galway

Rendez-vous avec Sheena, une Irlandaise qui s’est formée à l’art culinaire dans la vallée de la Loire. De retour chez elle, elle n’a de cesse de faire découvrir les ressources de son pays dans ce domaine. En sa compagnie, on sillonne Galway à la recherche de bonnes adresses et de bons produits : whiskey - ici, ce n’est pas whisky - fromages, crabes, huîtres, pâtisseries, chocolats, bières, etc. Il est à noter que la ville passe pour la première destination gastronomique d’Irlande ! La balade dure environ trois heures, dégustations à la clé.
En option

Dublin like a friend

Rien de préconçu, mais une rencontre avec quelqu’un qui parle français et qui connaît la ville comme sa poche. Une brève conversation suffit à donner forme sinon à un programme, du moins une ligne directrice. Vous évoquez vos passions, vos désirs, vos frustrations, pourquoi pas, et on se fonde dessus pour explorer la capitale. Trois heures sont beaucoup de temps lorsqu’on est avec quelqu'un qui sait. Il vous mène au bon pub, à la bonne boutique, à la bonne statue, à la bonne galerie, etc. Ce sera votre Dublin.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 2000€ à 2800€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 2500€/personne.
  • Le vol aller et retour pour Edimbourg, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharges carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de CO2 de votre voyage (par le biais de notre fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • La location pour 7 jours d’un véhicule de catégorie A
  • Les 2 nuits à Killarney, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Ballyvaughan, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Clifden, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La nuit à Dublin, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Killarney et ses environs à vélo, en liberté
  • Inishbofin à vélo, en liberté
  • La randonnée dans le Connemara, avec un guide francophone privé
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Réf: 1455140
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de l'Irlande