Vous aimerez
  • Le volant, pour aller librement au meilleur de ce qu’offrent l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie
  • Les plages, les châteaux forts, les églises baroques, les immeubles Art nouveau, les parcs naturels
  • Les visites privées en français de Tallinn, Tartu, Riga, Kaunas et Vilnius, déjà prévues !
  • Appli smartphone, bonnes adresses, voiture, GPS, concierge francophone, les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Estonie 01 42 86 17 60

Au pays de l’ambre

Il est désormais de notoriété publique que les capitales baltes possèdent des trésors artistiques, qui vont, au moins, du gothique à l’Art nouveau. On va donc voir Tallinn, Riga et Vilnius. Et l’on découvre, en plus d’un brillant patrimoine, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, des villes modernes, ouvertes sur le monde, agitées d’une créativité un peu folle. Ce qui les rend non seulement très belles à regarder, mais très agréables à vivre. Il serait pourtant dommage d’en rester là. Vieilles cités, stations balnéaires, ports, parcs, lacs, villages et gentilhommières, les provinces baltes valent qu’on y circule et qu’on s’y arrête. Vos étapes intermédiaires seront Vihula, Tartu,
Pärnu en Estonie ; Sigulda et Bauska en Lettonie ; Klaipeda et Kaunas en Lituanie. Des places colorées, où se signalent par leurs pignons les maisons construites pour les marchands de la Hanse ; des saunas, où l’on échange des nouvelles en transpirant ; des ragoûts de champignons des bois ; des universités ; des plaines où le lièvre détale ; des eaux limpides, dans lesquelles se plonger ; des fêtes populaires ; du poisson fumé ; des plages, protégées par de longues dunes basses : voilà le programme. Trois pays dont leurs habitants ont soin, et dont ils entretiennent le tonus naturel et culturel. Si les terres baltes ont une géométrie plane, elles ont un esprit élevé. Profitez-en !

Votre voyage

Dans les pays Baltes, l’absence de fort reliefs donne de la visibilité aux conducteurs. La voiture est donc tout indiquée pour circuler entre Tallinn et Vilnius. Les routes sont bonnes et la signalisation suffisante. Le trafic n’est réellement important que dans les grandes villes. Vous irez donc sans difficulté par les chaussées, sur des distances raisonnables. Avec ça, vous jouissez de la liberté de mouvement que garantit l’automobile. Dix hôtels sont une opportunité de se donner un panorama des ressources régionales dans ce domaine : médiéval chic (Tallinn), Renaissance (Vihula), Art nouveau (Pärnu), XVIIIe champêtre (Metzone), urbain arty (Kaunas), etc. A chaque étape son atmosphère, une situation juste et des services à la hauteur. La table est toujours très correcte et, en quelques endroits, excellente. Vous jugerez sur place. Quelques visites privées, avec des guides francophones, ont été inscrites à votre agenda. Ainsi à Tallinn, Tartu, Riga, Kaunas et Vilnius. Elles vous permettent d’entrer mieux au fond des choses et, allant d’abord droit à l’indispensable, de ménager du temps pour vos explorations personnelles. Car, vous êtes sur le point de réaliser que ces pays dont on ne sait pas grand-chose regorgent de ressources et de séductions. Si, chemin faisant, un désir non prévu survenait, ou un contretemps, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre concierge sur place ; sa connaissance éprouvée de tout le secteur est à votre service.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Tallinn (Estonie)

Transfert et installation pour trois nuits dans la ville médiévale. Les aménagements de l’hôtel ont tiré un beau profit des bâtiments anciens, sans verser dans un Moyen Age revival. Voûtes, couloirs occultes, poutres polychromes sont traités design. Dans les chambres, du blanc, des gris, des bruns. Et une literie moelleuse. Dans les parties communes, des couleurs douces et gaies. Partout, une agréable simplicité. Le petit déjeuner est épatant. Au restaurant, la cuisine ajoute le soleil de la Toscane à celui du comté de Harju. Le sauna ne pouvait manquer : il appartient à l’art de vivre sur les bords de la mer Baltique ; les massages sont un complément relaxation.

JOUR 2

Tallinn

Déjà prévu au programme - Visite privée du vieux Tallinn. En compagnie d’un guide francophone, on se balade à Toompea, la colline des premiers établissements. On visite le palais forteresse, Castrum Danorum, dont la construction a commencé au XIIIe siècle, sous l’impulsion des Chevaliers Porte-Glaive, et s’est poursuivie jusqu’au XXe - parlement expressionniste de 1922, par Eugen Habermann et Herbert Johanson. Ensuite, ce seront la cathédrale orthodoxe Alexandre Nevski (XIXe siècle) ; la cathédrale luthérienne Sainte-Marie (XIIIe-XVIIe siècles), doyenne des églises d’Estonie continentale ; l’église luthérienne Saint-Nicolas (XIIIe-XVIIe siècles), dans la ville basse, qui possède une danse macabre fameuse de Bernt Nokte (XVe siècle). Toujours dans la ville basse, la belle maison Renaissance de la guilde des Têtes noires, association de marchands nobles.

JOUR 3

Tallinn

Des clochers sveltes, des façades bien découpées dans toutes les architectures depuis le gothique hanséatique, quelque chose de fluide et de net, rendent Tallinn extrêmement séduisante. Le patrimoine dont elle dispose impressionne par sa richesse et son bel état. Et pas empêchée de vivre pour autant ! Les impératifs du jour et la liberté durement acquise la poussent à l’ouverture et à la création. On sent cela partout. Dans les boutiques de mode et de design, les galeries d’art, les cafés. La vieille ville, que domine donc la colline de Toompea, est ceinte d’un rempart médiéval ponctué de tours, dont certaines - comme Paks Margareeta ou Kiek in de Kök - sont des célébrités à part entière. Sur la Raekoja plats, l’Hôtel de Ville, dont l’histoire architecturale commence au XIVe siècle, lorsque Reval, comme s’appelait alors Tallinn, devint l’un des grands ports du commerce de la Hanse, mais aussi la Raeapteek, la plus ancienne pharmacie européenne en activité (XVe siècle). Par contre, à Kadriorg, on trouve le Kumu, de l’architecte Pekka Vapaavuori (2003-2006), consacré à l’art estonien depuis le XVIIIe siècle, période socialiste incluse. On peut penduler ainsi longtemps entre les siècles.
En option - Le musée en plein air de Rocca al Mare.

JOUR 4

Tallinn - Vihula

Prise en compte de la voiture de location et route pour Vihula, dans le parc national Lahemaa. Installation pour deux nuits dans le petit château Renaissance du village. La décoration en a respecté l’esprit, sans laisser d’en faire un établissement contemporain. Les chambres, aménagées dans les dépendances du domaine, ont la rusticité sophistiquée que l’on espère d’un tel contexte. Elles sont avec cela parfaitement confortables. Au restaurant, on se régale de plats dont la lettre est prise dans de vieux recueils de recettes estoniennes, et les ingrédients à la ferme bio du manoir. La green attitude est l’une des caractéristiques de la maison : l’éco-spa est là pour en administrer une démonstration hédoniste.

JOUR 5

Vihula

La maison possède une automobile Berliet de 1927, que l’on peut louer pour un petit tour. Dans le périmètre du parc national, des châteaux - Sagadi, Kolga, Palmse - racontent une époque où la noblesse germano-balte mettait en valeur ces confins de landes et de forêts. De petits musées invitent à constater que, déjà, l’Europe arrivait jusque là. Par les sentiers de randonnée, on se donne des angles sur les écosystèmes d’Estonie septentrionale. Et on respire un air chargé d’effluves marins. Largement boisé dans sa partie terrestre, Lahemaa nourrit une faune abondante : sangliers, cerfs, ours, loups, lynx, etc. Les oiseaux ne sont pas en reste, parmi lesquels des aigles, le grand tétras, la cigogne noire.

JOUR 6

Vihula - Tartu

Route pour Tartu. Nuit en face de l’université. Le bâtiment date de 1811. L’intérieur est joliment meublé : XIXe siècle authentique, déniché chez de bons antiquaires. Les parties communes marquent un net parti pris romantique ; les chambres, qui font un usage décoratif des éléments de charpente, sont un peu plus modernes, sans cesser d’être douillettes. Tout ça est fort bien installé. Il faut descendre à la cave pour trouver la salle à manger. Le chef et son équipe servent en bas une cuisine qui sent authentiquement le terroir estonien, sans se refuser quelques embardées light. Là encore, les voûtes procurent un délicieux sentiment d’intimité et de sécurité sensorielle.
Déjà prévu au programme - Visite privée de Tartu. Le centre historique de Tartu mêle les architectures. On y voit l’église luthérienne Saint-Jean (XIVe siècle), ornée d’étonnants portraits de terre cuite ; l’hôtel de ville néoclassique de Johann Heinrich Bartholomaüs Walter (1789) ; Supilinn, sur la rive droite de l’Emajogi, dont les maisons de bois sont un rare témoin européen de « quartier défavorisé » XIXe. Par ses anecdotes et ses précisions historiques, un guide francophone rend à tout cela son parfum d’antan.

JOUR 7

Tartu - Pärnu

Route pour Pärnu. Nuit dans un beau quartier arboré, entre le centre et la mer. Carreaux de céramique, fer forgé, boiseries mouvementées, zinc bleuté, la restauration a rendu à la maison tout son lustre Art nouveau. Toujours en harmonie avec l’esprit Belle Epoque, les chambres ont chacune sa décoration. Chaleureuses, faciles à vivre, claires, on y est bien instantanément. Dans les parties communes, un art de vivre aimable. Au restaurant, le service sait son métier. Aux fourneaux, les produits estoniens se travaillent à la française. Les assiettes sont dressées avec un art consommé et sont un plaisir pour la vue, d’abord ; ensuite, les saveurs sont lâchées. Rite reçu de la Tamise, l’afternoon tea est un moment de bon goût non dispensable. Quant au salon de beauté, on y reçoit des soins précis et régénérateurs. Pärnu est signalée pour la qualité de ses eaux de baignade.

JOUR 8

Pärnu - Sigulda (Lettonie)

Route pour Sigulda, dans le parc national de la Gauja. Nuit dans un hôtel moderne, un peu au sud de la ville. Les chambres sont fonctionnelles, bien équipées, ouvertes sur le jardin. La décoration donne à certaines d’entre elles un petit côté années soixante-dix. La carte brasserie du restaurant en a pour tous les appétits, et des portions généreuses suivent les propositions. Le spa et le sauna constituent le centre du dispositif. La palette de soins est large ; les séances sont menées avec beaucoup de professionnalisme. Pour ce qui est de la sudation, c’est ici toujours, comme dans les pays scandinaves, ou en Russie, un moment de sociabilité autant qu’une opération antitoxines. Bonne façon de ne pas rester hors du coup. Le château fort de brique de Turaida, sur la rive ouest de la Gauja, au nord de Sigulda, est un modèle du genre. Le village possède aussi une vieille église de bois.

JOUR 9

Sigulda - Riga

Route pour Riga. Installation pour trois nuits dans le centre. L’immeuble déploie sur la rue une ample façade abricot. Du solide XIXe siècle. La décoration intérieure systématise avec les moyens d’aujourd’hui le décorum Biedermeier. Chambres, salons, salle à manger, bar, c’est confortable, très bien équipé. Le gastropub maison sert d’une main une cuisine de saison déliée et, de l’autre, des plats toutes saisons : pâtes, burgers, tartares. Au bar, on rencontre des mélomanes qui, avant de se rendre au tout proche Latvijas Nacionala Opera, sifflent un cocktail ou une bière artisanale. Aux beaux jours, une terrasse de belle taille est ouverte, où souffle délicieusement l’air émollient du soir.

JOUR 10

Riga

Déjà prévu au programme - Visite privée du vieux Riga et de la bibliothèque nationale. Avec un guide francophone, on se promène place du Dôme, où les clochers de la cathédrale évangélique (XIIIe et XVIe siècles) et de l’église Saint-Pierre (XIIIe, XVe et XVIIe siècles - luthérienne) s’équilibrent. On entre dans les deux sanctuaires et, si l’on monte dans un des clochers, on a droit à une vue panoramique de Pardaugava, la rive ouest de la Daugava, où se dresse la bibliothèque nationale, prochaine étape de la visite. Le bâtiment de verre et de métal, construit par l’architecte Gunnar Birkerts a été inauguré en 2014. Son triangle de 68 mètres de haut est l’un des symboles controversés du renouveau de Riga.

JOUR 11

Riga

La vieille ville est donc pleine de gothique allemand, bordé de Renaissance hollandaise ; les Russes ont ajouté à ça une touche néoclassique et quelques églises à bulbes. Mikhaïl Eisenstein, le père du cinéaste du Cuirassé Potemkine, a été l’architecte de nombreux bâtiments Art nouveau, dans les rues Elisabetes, Albert, Strelniaku… Et le XXIe siècle, Internet et la mondialisation viennent s’inscrire là-dedans, comme on peut le constater dans les cafés, les clubs, les boutiques de créateur qui s’épanouissent le long des rues pavées. On est bien, en fait. La ville a gardé des dimensions humaines. Autre chose : Rigas Centraltirgus, le marché central, installé dans d’anciens hangars à zeppelins et des entrepôts de briques rouges, est l’un des plus vastes marchés d’Europe. On y trouve une foultitude de victuailles apportées des quatre coins du pays et de bien au-delà. Pour les voyageurs, les spécialités lettones sont, avec une atmosphère mercantile enfiévrée, le principal intérêt des lieux : tourtes à la viande, soupes, miel, groins, pain noir, kvas, etc.
En option - Le musée ethnographique en plein air.

JOUR 12

Riga - Bauska

Route pour Bauska. Nuit à Mezotne, quelques kilomètres au nord-ouest, sur la rive est du fleuve Lielupe. Le grand parc champêtre est splendide. Le château l’est tout autant. Construit dans un style italianisant à la fin du XVIIIe siècle, il a été restauré récemment. Les chambres sont meublées romantico. Elles sont spacieuses, d’une aristocratique simplicité. De sa fenêtre, on a sur les arbres, les pelouses, l’eau, l’une de ces vues qui convertissent à la campagne les plus enragés citadins. Le restaurant sert une cuisine lettone bien de son temps : légère et saisonnière. Le petit déjeuner est à respecter, on y fait un plein d’énergie et de plaisir. On imagine désormais à bon droit qu’il y a un sauna quelque part dans la maison.

JOUR 13

Bauska - Klaipeda (Lituanie)

Route pour Klaipeda. Installation pour deux nuits dans la vieille ville. La façade pistache de l’hôtel fleure bon le XIXe siècle nordique. Dedans, la reconstruction a mis l’établissement aux standards actuels. C’est peaufiné et confortable, à échelle de voyageur. Les chambres cosy classiques procurent d’excellentes conditions de récupération. Le bar maison, dont l’atmosphère fait pub, est un endroit des plus recommandables, où la bière est bien tirée et la cuisine fraîche et roborative. Un établissement à la hauteur de son ambition : être un bon souvenir de Klaipeda.

JOUR 14

Klaipeda

Avec ses maisons à pans de bois, l’ancienne Memel, fondée par les chevaliers teutoniques au XIIIe siècle, est pleine de charme. En flânant dans les rues, on réalise la prospérité que le commerce hanséatique a procurée à ces régions. On lit aussi à même les bâtiments, la longue présence allemande, à laquelle la Seconde Guerre mondiale a mis un terme. Le port donne sur le détroit de Memel, qui sépare le continent de l’isthme de Courlande (on s’y rend en ferry pour prendre un bon bol d’air iodé sur les dunes, randonner dans la forêt, etc.). Site convoité, Klaipeda a été dotée d’importants systèmes de défense, du Moyen Age au XIXe siècle. On peut encore aujourd’hui en apprécier la consistance. A moins que l’on ne préfère aller au musée maritime tout apprendre sur la vie sous-marine de la Baltique.

JOUR 15

Klaipeda - Kaunas

Route pour Kaunas. Nuit dans le centre. L’hôtel est aménagé dans un bâtiment de brique début XXe. La cour intérieure, avec son deck de bois et les grandes baies claires du rez-de-chaussée, est particulièrement réussie, et agréable à l’heure de l’apéritif. Les chambres sont équipées comme il convient à un établissement urbain d’aujourd’hui. La décoration cite Piet Mondiran et Tamara de Lempicka, ce qui fait l’atmosphère arty chic. Au restaurant, des repas sans reproche et, au bar, des cocktails de valeur. Bien entendu, sauna, mais aussi hammam et jacuzzi.
Déjà prévu au programme - Visite privée à pied de Kaunas. A deux pas de l’hôtel, se trouve l’avenue Laisves, qui borde la vieille ville. C’est la plus longue rue piétonne d’Europe. Le baroque triomphe à l’intérieur de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul (XVe-XVIIIe siècles - catholique). La maison de Perkunas, qui est aux jésuites et entretient la mémoire du grand poète polonais Adam Mickiewicz, est un remarquable exemple d’architecture civile du XVe siècle. Trois heures de promenade-découverte, avec un guide francophone.

JOUR 16

Kaunas - Vilnius

Route pour Vilnius. Rendu de la voiture. Installation pour trois nuits dans une rue tranquille de la vieille ville. Façade baroque et intérieur old England. Les chambres ne renient pas les origines XVIIIe de l’immeuble, mais reflètent en plus quelque chose du monde des écrivains auxquels elles sont associées. On peut donc dormir dans la chambre Voltaire, ou Maironis, ou Joyce, etc. De tels esprits flottant au-dessus de la literie, ça a quelque chose d’assez agréable. Le bar et la salle à manger sont tout à fait charmants, on s’y croirait dans un roman de Trollope. Avec ses clubs, son full English breakfast et son afternoon tea, son bataillon de whiskies, le premier porte à son comble l’inspiration britannique ; dans la seconde, on sert une cuisine qui puise son inspiration ici ou là, sans exclusive.

JOUR 17

Vilnius

Déjà prévu au programme - Visite privée de Vilnius à pied. En compagnie d’un guide francophone, on se rend sur la colline de Gediminas pour visiter le vieux château des grands ducs de Lituanie. Le plus important vestige en étant la tour de Gediminas (XVe siècle) : un édifice de brique rouge, entièrement restauré en 1930, symbole de la ville et du pays. De là, on a une vue splendide sur Vilnius. Ensuite, descente vers la cathédrale catholique Saint-Stanislas. La grande église néoclassique actuelle est la dernière métamorphose d’un sanctuaire fondé au XIVe siècle, au moment de la christianisation. Dans une chapelle souterraine, une crucifixion a fresco date de cette époque. On admire aussi le gothique tardif de l’église Sainte-Anne (XVIe siècle), et le baroque immaculé de l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul (1668-1676), on salue l’icône miraculeuse de la Vierge de la porte de l’Aurore et on entre à l’université !

JOUR 18

Vilnius

Déjà prévu au programme - La château de Trakai en privé. A une trentaine de kilomètres à l’ouest de Vilnius, Trakai est une ancienne capitale du grand-duché de Lituanie. Elevant ses murs de brique rouge sur une île du lac de Galve, le château principal épate. Construit aux XIVe et XVe siècles, il a eu l’histoire mouvementée des forteresses-clés, qui passent d’un glaive à l’autre au gré des opérations militaires. Très endommagé au XVIIe siècle, il est laissé à l’abandon. Des projets de restauration voient le jour au XIXe siècle et un gros chantier, entre 1951 et 1961, en fait ce que l’on voit aujourd’hui : un rêve d’architecture militaire de la fin du Moyen Age. Un soin documentaire sourcilleux ayant présidé à cette renaissance, on s’ébaubit en confiance, sous la houlette d’un guide francophone.

JOUR 19

Vilnius - vol de retour

Transfert à l’aéroport et vol de retour.

A la carte

Tallinn - Le musée en plein air de Rocca al Mare

Installé dans un beau parc arboré au bord de l’eau, le musée restitue la vie villageoise du début du XXe siècle, avec ses fermes, son église, son école, sa taverne, ses pompiers, ses meuniers… Les bâtiments (XVIIIe et XIXe siècles) proviennent des quatre coins du pays. Des spectacles de musique et de danses traditionnelles sont donnés régulièrement, ils sont un aspect de la conservation des traditions populaires. Animations et espaces particuliers pour les enfants.
En option - Demi-journée, avec un guide francophone

Riga - Le musée ethnographique en plein air

Au bord du lac Jugla, ce musée est constitué de 118 maisons et bâtiments agricoles, des églises, des moulins, transférés de toute la Lettonie. Une multitude d’objets contribue à l’évocation du monde d’autrefois, du XVIIIe siècle au début du XXe. Des marchés et des animations sont régulièrement organisés, qui mettent à l’honneur les productions artisanales et les savoir-faire anciens : lainages, borderies, poterie, orfèvrerie, mais aussi plein de bonnes choses à manger.
En option - Demi-journée, avec un guide francophone

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 3000€ à 3800€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 3300€/personne.
  • Le vol pour Tallinn et retour de Vilnius
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • Les transferts, privés
  • A Tallinn, la location pour 13 jours, d’un véhicule de catégorie C
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l'application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Les 3 nuits à Tallinn, au Merchant’s House Hotel, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La visite privée du vieux Tallinn
  • Les 2 nuits à Vihula, au Vihula Manor Country Club, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La nuit à Tartu, à l’hôtel Antonius, en chambre double, avec petit déjeuner
  • La visite privée de Tartu
  • La nuit à Pärnu, à la Villa Ammende, en chambre double, avec petit déjeuner
  • La nuit à Sigulda, à l’hôtel Ezeri Spa, en junior suite, avec petit déjeuner
  • Les 3 nuits à Riga, au Semarah Hotel Metropole, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La visite privée du vieux Riga et de la bibliothèque nationale
  • La nuit à Bauska, au Mezotnes Palace Hotel, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les 2 nuits à Klaipeda, au National Hotel, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La nuit à Kaunas, au Europa Royale Kaunas, en chambre double, avec petit déjeuner
  • La visite privée à pied de Kaunas
  • Les trois nuits à Vilnius, à l’hôtel Shakespeare, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La visite privée de Vilnius à pied ; le château de Trakai en privé
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Réf: 1414492
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de l'Estonie