Vous aimerez
  • Vous laisser séduire par trois villes installées aux avant-postes de l’aventure contemporaine
  • Des hôtels choisis, centraux, ouverts aux arts et aux nouvelles idées gastronomiques
  • Séoul et Taipei en amis ; la carte T-Money à Séoul ; à Hong Kong, le grand show nocturne, déjà prévu !
  • Appli smartphone, salon Air France à Roissy, bonnes adresses, routeur Wifi, les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Corée du Sud 01 42 86 16 90

Trois phares de l’est

C’est là-bas que ça se passe. On le pressent. Reste à y aller voir. Pas encore de lieux communs à propos de Séoul : la ville va trop vite. Un temps dans l’ombre des mégalopoles japonaises et chinoises, elle prend aujourd’hui son essor. Et il surprend par sa puissance, mais aussi par sa qualité esthétique. Puis, ce sera Taipei, Taipei la disputée, Taipei de la Belle Ile. Elle aussi a opéré une mutation de grand style. Ville d’abord d’immigrants défaits, elle est devenue une capitale cosmopolite et créative, attractive, conquérante. Ce qui ne l’empêche pas de servir dans ses petites maisons de thé des Oolong bio aux arômes de printemps, ni de cultiver ses arts traditionnels. Enfin, Hong Kong. Turbulente sous les froncements de sourcils de Pékin, elle entretient sa légende.
Excessive, scintillante, gourmande, fashion, irréductible. On y va parce qu’on a toujours eu envie d’y aller, et on n’est pas déçu. Trois villes donc, trois visages du XXIe siècle en Extrême-Orient, trois expériences étourdissantes. Avec cela, des magasins, des malls, des marchés qui invitent à de méga virées shopping ; des restaurants inscrits dans les agendas de tous les gourmets du monde ; des temples où l’encens brûle sans discontinuer ; des parcs apaisants ; des musées sensationnels. Des gens aussi, moins inaccessibles qu’on le dit.

Votre voyage

Pour aller à Séoul, l’A380 est une option. Tentant. La logistique du voyage est simple, chacune de ces trois villes étant reliée au reste du monde par tout un tas de moyens de transport rapides et confortables. On prend même le TGV coréen pour rallier l’aéroport Incheon. Côté hôtel, on constate que l’heure n’est plus à l’imitation de modèles occidentaux, mais à l’émancipation d’un charme urbain typiquement asiatique. Ces établissements se dotant en outre de tables de très belle tenue. A Séoul et Taipei, exclusivité like a friend : visites sur mesure en compagnie de Français installés sur place, et cicérones branchés sur l’énergie de la ville. Pour vivre comme le font les habitants. La nuit de Hong Kong vibre d’une intensité particulière ; avec un guide francophone, vous vous y perdez, et vous retrouvez sur la baie pour assister à Symphony of Lights, un spectacle électrique à l’échelle des gratte-ciel. En cours de route, une envie non prévue est probable, un contretemps peut survenir. Vous aurez alors recours à nos concierges sur place : l’inattendu est leur rayon.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Séoul

JOUR 2

Séoul

Transfert et installation pour trois nuits à Myeongdong. Le nom de l’hôtel signifie « tout neuf » et il n’est pas volé. On est à Séoul, ça ne fait aucun doute ; mais ces lignes élémentaires, ces éléments techniques mis en valeur, ces bruns, noirs, blancs, ce minimalisme urbain, ont des échos à New York, Hambourg ou Paris. C’est ainsi la Corée, un fonds assez solide pour s’assimiler toutes les nouveautés. Fonctionnalité et confort sont donc la règle dans les chambres et les parties communes. Pas de fioritures, mais des services bien rendus. Le restaurant a un côté bistrot européen avec ses petites tables et ses chaises de bois ; la tuyauterie apparente au plafond pose l’indispensable touche indus. Une cuisine délurée, qui se qualifie de trendy fusion, met le village mondial en assiette. Pour la situation, c’est plein centre, non loin de l’hôtel de ville.
Déjà prévu - Remise de la carte T-Money. C’est le sésame pour les transports en commun, mais aussi la possibilité de régler des emplettes dans les supérettes.

JOUR 3

Séoul

Déjà prévu au programme - Séoul like a friend. Pendant une demi-journée, vous découvrez Séoul en compagnie d’un Français de là-bas. Pas de programme préétabli, mais une vraie capacité opérationnelle et, rapidement, une connivence. Quelques idées à avancer pour amorcer la manœuvre ? Le palais Changdeok et son délicieux jardin traditionnel - étang aux lotus, pavillons aux toits ondulants, bosquets d’essences rares, massifs de fleurs ; le village ancien de Bukchon, pour le charme des hanok, les maisons traditionnelles coréennes ; Insa-dong, le quartier des antiquaires et des galeristes ; la N Seoul Tower enfin, tour de télécommunication de 237 mètres, du haut de laquelle on a une vue hyperbolique. Sur ce canevas, qui est classique, votre accompagnateur peut faire de vous de vrais Séoulites et, par la même occasion, vous fournir de bons tuyaux pour la suite !

JOUR 4

Séoul

Séoul, comment dire ? Ah ! Elle nous échappe encore. Pourtant, commençons par le palais de Gyeongbok (XIVe et XIXe siècles), pour son côté phénix : il est en cours de renaissance et retrouve sa grandeur. Ajoutons Dongdaemun Design Plaza, le grand projet multifonctionnel et futuriste que l’architecte Zaha Hadid a mené à bien. Nous avons là de quoi faire figurer dignement Séoul sur le podium des mégapoles extrême-orientales les plus attractives. La capitale coréenne va vite, très vite, et dans tous les sens, vers le passé et vers le futur. Tout y est superlatif, le quartier hyper moderne et scintillant de Gangnam, Digital Media City, les six kilomètres de promenade du Cheonggyecheon, les centres commerciaux, le secteur branché Garosu-gil, la pagode du Gyeongcheonsa (XIVe siècle) au musée national de Corée, les artistes contemporains du SeMA, les embouteillages monstres… Et il y a aussi la tranquillité du Jogyesa, le vieux temple bouddhique de Jongno-gu. Le sanctuaire confucéen de Jongmyo (XVIIe siècle) et les tombes royales de la dynastie Joseon sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Vous trouvez en ville le kitsch le plus spectaculaire et les restaurants les plus raffinés. Avec, partout, de l’électronique, de l’informatique, du numérique.

JOUR 5

Séoul - Taipei

Train KTX pour l’aéroport et vol pour Taipei. Transfert et installation pour trois nuits dans le district central et financier de Da-an. La façade de l’hôtel a un petit côté parisien. A l’intérieur, parmi les mauves, les jaunes, les gris, les roses opalescents, les vitraux bleus, des sculptures contemporaines, des tableaux, des bulles de verre irisé et de l’électronique : le décorateur a mis au goût du jour les contrastes et la flamboyance baroques. Dans les chambres, cette atmosphère se prolonge, un peu tempérée. Tout cela est très confortable et connecté ; les salles de bain sont à la hauteur. Le restaurant de la maison ne propose pas de « manger chinois », mais de butiner dans les traditions gustatives. C’est brillant et surtout délicieux. Un afternoon tea dans les règles vous inspire-t-il ? On vous sert cela dans de la porcelaine fleurie et avec des sandwichs au concombre.

JOUR 6

Taipei

Déjà prévu au programme - Taipei like a friend. Pour y avoir vécu longtemps, Vincent sait son Taipei sur le bout des doigts. Et ce n’est pas chose aisée que d’être au fait des développements d’une ville qui pourrait fournir un modèle de perpetuum mobile. Pas plus qu’à Séoul, cette journée n’est fournie avec un mode d’emploi. C’est l’évocation des intérêts, des curiosités ou des perplexités, qui donne la trame des opérations. Vos désirs les orientent, lancées elles suivent leur cours. Qu’il s’agisse de shopping, d’expositions, de sport, de cuisine (à quelque chose malheur est bon : lorsque le Guomindang s’est replié ici, il a apporté avec ses militants toutes les cuisines de Chine), de thé, de traditions, de temples, Vincent est un interlocuteur valable et un guide diligent. Avec lui, vous prendrez rapidement vos marques et, après lui, serez à même de pousser seul vos explorations.

JOUR 7

Taipei

Comme tous les monstres, la gigantesque tour Taipei 101, de 509 mètres, exerce une espèce de fascination. On peut y monter en empruntant l’ascenseur le plus rapide du monde ; observer la boule dorée, une sphère d’acier de 660 tonnes, qui oscille entre le 87e et le 91e pour stabiliser le bâtiment ; se faire expliquer les valeurs symboliques dont celui-ci est revêtu ; etc. Et, bien sûr, se perdre dans six niveaux de magasins. On peut aussi s’émouvoir des quelques ravissantes maisons japonaises en bois encore présentes par-ci par-là en ville. Le mausolée de Tchang Kaï-chek est presque une obligation morale. Au nord de Taipei, le National Palace Museum est le plus grand musée d’art et d’artisanat chinois traditionnels. L’essentiel des anciennes collections de la Cité interdite de Pékin s’y trouve - la présentation des calligraphies et des peintures se fait selon une rotation trimestrielle. Ce musée admirable justifierait à lui seul de voyage. Avec ça, marchés de nuit, cafés branchés, restaurants en pagaille, parcs, théâtres, galeries, salons de thé et raviolis.

JOUR 8

Taipei - Hong Kong

Vol pour Hong Kong. Transfert et installation pour trois nuits à Central. Un building donc. Par certains aspects arty et souriants, la déco rappellera un peu Taipei. L’esprit, cependant, ici est différent, qui interpole sobriété urbaine et motifs chinois stylisés. Beaucoup d’équilibre et dans les chambres et dans les parties communes. Les premières sont impeccablement aménagées, il y règne une simplicité élégante, qui est un repos pour les organismes sollicités de toutes les façons par Hong Kong. Le chef Cheng a fait du restaurant de l’hôtel une table cantonaise appréciée des gourmets. Sa cuisine érudite et inventive lui a fait octroyer une étoile par les inspecteurs du Guide rouge. Intéressante offre de vins au lounge bar. Une salle de gym toujours ouverte incite à soigner sa forme. L’établissement vit à l’heure de la connectivité et des réseaux de communication : rien ne manque à ses clients de ce point de vue.

JOUR 9

Hong Kong

Déjà prévu au programme - Hong Kong by night. Avec la nuit, c’est un peu le Hong Kong mythique qui reprend possession des rues. Des étals sont dressés dans tous les coins, sur lesquels les marchandises les plus invraisemblables et tous les petits délices de la street food locale sont proposés. Les tireurs d’horoscopes, les chanteurs, les guérisseurs traditionnels s’installent, les estaminets se parent d’électricité criarde. En compagnie d’un guide privé francophone, on déambule d’un stand à l’autre, on entre dans un échoppe, on écoute un air d’opéra yueju, on gobe un wo tip. Ensuite, on va sur Victoria Harbour assister au grand son et lumière A Symphony of Lights. Jeux géant de lasers et de lumières, musique, narration, ce spectacle hors norme met à contribution quarante buildings. En cinq tableaux, il évoque la gloire de Hong Kong : naissance, énergie, héritage, partenariat, célébration.
En option - Hong Kong à pied.

JOUR 10

Hong Kong

Hong Kong est à la fois pleinement ce qu’on l’imagine être : une forêt de gratte-ciel miroitant au pied du Peak, une place financière, le paradis de la fusion food, un hot spot du commerce de l’art contemporain, une ruche postmoderne, le meilleur endroit au monde pour manger des dim sum et la terre d’adoption de Tsui Hark et Wong Kar-wai ; mais c’est aussi, on y pense moins, le littoral escarpé du parc naturel de Sai Kung, dans les Nouveaux Territoires (villages hakkas traditionnels et plages de sable blanc, accessibles à pied seulement, ou en bateau), la belle plage de Tai Long Wan, sur la péninsule de Sai Kung, les parcs de Shek O et Tai Tam, où les randonneurs trouvent de bons sentiers, menant à des points de vue spectaculaires. La ville réserve d’étonnantes surprises au voyageur, qui n’en vient jamais à bout. Et c’est heureux. Elle est de ces endroits où l’on peut toujours retourner, à l’appel de la modernité de la modernité, ou à la recherche du thé au lait ultime.

JOUR 11

Hong Kong - vol de retour

Vol de retour.

A la carte

Hong Kong à pied

Le Western District appartient à la partie la plus ancienne de Hong Kong. On va s’y balader avec un guide privé francophone. On passe au fameux Western Market, sur Connaught Road Central, construit en 1906 dans le style Queen Anne Revival. Ensuite, nids d’hirondelles ? Wing Lok Street. Pharmacies traditionnelles ? Bonham Strand. Antiquités ? Upper Lascar Row et Hollywood Road. Dans cette dernière rue se trouve aussi un grand temple Man Mo (dédié aux dieux de la littérature et des vertus martiales) construit en 1847. On s’arrête aussi, bien sûr, dans une maison de thé, pour quelques tasses.
En option - demi journée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 4100€ à 4500€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 4400€/personne.
  • Le transport aérien sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L’accès au salon Air France de l’aéroport Charles de Gaulle
  • Les transferts, privés
  • Le trajet en train Séoul / aéroport Incheon
  • Les 3 nuits à Séoul, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Séoul like a friend ; la carte T-Money (chargée à 15000 wons)
  • Les 3 nuits à Taipei en chambre double, avec petits déjeuners
  • Taipei like a friend
  • Les 3 nuits à Hong Kong, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Hong Kong by night, avec un guide privé francophone
  • Un routeur Wifi international
  • Notre service conciergerie sur place
  • Réf: 1414436
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Corée du Sud